Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Culture > À flux détendu

Par Christophe Kantcheff - Suivre sur twitter - 20 septembre 2012

À flux détendu

Un beau cadeau. C’est ce qu’ont fait à Caroline Fourest les militants qui ont empêché son intervention à la Fête de l’Huma, le 15 septembre. Des perturbateurs, qu’Houria Bouteldja, du Parti des Indigènes de la République, a ainsi décrits à l’AFP : « Il n’y avait pas, à ma connaissance, d’éléments d’extrême droite dans ce groupe informel de protestataires, parmi lesquels effectivement des militants des Indigènes, des Indivisibles, des militants de gauche ou antiracistes. »

Il ne fallait pas être grand clerc pour imaginer tout le bénéfice qu’allait tirer Caroline Fourest de cet incident qui s’est instantanément transformé en événement médiatique. Ceux-là mêmes qui se désolent, à juste titre, des multiples tribunes dont bénéficie la journaliste lui ont offert une occasion en or de passer pour une martyre de la liberté d’expression aux yeux des médias et de l’opinion. Restent des interrogations : pourquoi la Fête de l’Huma a-t-elle invité la controversée et omniprésente Fourest ? Pourquoi les organisateurs n’ont-ils pas mis en face d’elle un contradicteur spécialiste de l’islam ?

Ces questions légitimes, et l’irritation ou la colère qu’elles peuvent susciter, ne justifient cependant pas une intervention autoritaire qui ne pouvait tourner qu’à l’épreuve de force – croire le contraire témoigne, pour le moins, d’une insigne naïveté. Ceux qui ont obtenu l’annulation de ce débat sont heureux d’avoir fait taire, pour une fois, Caroline Fourest ? Certes, mais au prix de passer pour non respectueux de la liberté d’expression et du débat démocratique, pour des excités extrémistes adeptes d’une certaine violence. Bref, ils estiment sans doute avoir eu raison. Mais pour quelle efficacité pédagogique ?

Commenter (1)

Commentaires de forum
  • Claude Noblet 1er octobre 2012 à 10:36

    La présence d’islamophobes forcenés à Gauche, comme Mme Fourest, est un fait probablement indéniable. Mais c’est un fait que combattent de nombreux militants. Qu’il ait paru normal à la Fête de l’Huma., ou au Parti de Gauche - je ne sais plus - d’inviter normalement cette personne, sans contradicteur, dans un débat au thème confusant dans ce contexte ("le Front national") méritait d’être vivement dénoncé. C’est ce qu’on fait les militants qui sont venus lui apporter "un prix d’islamophobie" qu’elle mérite bien. Leur action a eu un certain retentissement - bravo à eux - . Et si leur action devait avoir rendu service à Madame Fourest, ce n’est qu’auprès d’autres partisans de ses thèses qu’il est bien peu utile de chercher à ménager.

    Répondre à ce commentaire

Commenter (1)

Sur le même sujet
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature