haut-pub

Par Bernard Langlois - Suivre sur twitter - 22 juin 2012

Avec un B …

… comme Biarritz, BNP, Boycott, Bizi !

[Pourquoi et comment les activistes basques de Bizi !, pour protester contre la marchandisation de la nature, s’en prennent à une banque, la BNP, en écho au sommet de Rio …]

Rio+20 : Banque Niquons la Planète

« Une douzaine d’activistes du mouvement altermondialiste basque Bizi ! ont réalisé ce vendredi 22 juin une action spectaculaire contre une agence BNP située en plein centre de Biarritz, à quelques mètres de l’Hôtel de Ville et du commissariat. « Certains militant-e-s sont montés sur son toit à l’aide d’une grande échelle et ont recouvert la façade de la banque d’une immense bâche noire, malgré une intervention musclée et particulièrement agressive du directeur de l’agence et de quelques uns de ses collaborateurs.

« Ces derniers ont réussi à déchirer la banderole "Banque Niquons la Planète ! Natura ez da salgai !" [1] qui devait être placée sur la bâche noire. « Pendant ce temps, d’autres distribuaient aux passants témoins de cette scène peu commune un tract (voir ci-joint) expliquant le pourquoi de cette action.

« Le mouvement Bizi ! y dénonce la création à Londres par la BNP d’une filiale spécialisée dans la spéculation sur les biens naturels, à l’avant-garde de cette "économie verte" que le Sommet des Peuples de Rio dénonce comme une nouvelle étape dans la marchandisation de la nature et du vivant. Bizi ! reproche également à la BNP de proposer de plus en plus de produits financiers liés aux matières premières agricoles, contribuant dés lors à la spéculation sur les denrées alimentaires et aggravant ainsi la famine et la malnutrition dans le monde.

« Pour Xabier Harlouchet, porte-parole des activistes de Bizi ! "chacun peut refuser d’être le complice direct de cette politique, en n’ayant pas de compte bancaire à la BNP et en refusant ainsi de financer ces crimes contre l’humanité et la planète ! Et à l’exemple des dizaines de milliers de militants réunis au Sommet des Peuples de Rio, nous devons nous mobiliser collectivement pour interdire la spéculation sur les denrées alimentaires et les biens naturels, empêcher la privatisation des biens communs, et imposer de véritables mesures contre les crises écologiques et climatiques."

+ d’infos et de photos.

[ Voilà qui me rappelle des souvenirs : en 1972, alors que la même banque lançait une grande campagne d’affiches sur le thème : ’Votre argent nous intéresse !" (!), nous avions, au PSU, appelé à son boycott pour la punir de son refus d’un prêt aux salariés de LIP qui créaient leur coopérative ouvrière … ]

P.-S.

Comme d’habitude, commentaires d’origine identifiable svp …

Notes

[1] “La nature n’est pas à vendre !” en langue basque

Commenter (2)

Commentaires de forum
  • MD 22 juin 2012 à 21:59

    Pffff ! Je me dis qu’on n’a pas beaucoup avancé, depuis l’époque (bénie !) du PSU... Difficile de rester optimiste. Surtout quand on n’est pas dupe.

    Répondre à ce commentaire

  • JPB 23 juin 2012 à 16:33

    Ah ! 1972, l’année où j’ai commencé à gratter...LIP, je ne pouvais pas l’occulter, j’habite près de Besançon.
    Ca fait chaud au coeur des mouvements comme Bizi !

    Répondre à ce commentaire

Commenter (2)

Commenter

gauche_onglets
+lus

+commentés

haut-pub
« novembre 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature