haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Le geste utile > Bien choisir son service d’emails

Par Jérémie Sieffert - 25 octobre 2012

Bien choisir son service d’emails

Que faire ?

D’abord, distinguer plusieurs types d’hébergements d’emails : les webmails gratuits de type Hotmail (Microsoft) ou Gmail (Google), les plus utilisés ; les boîtes professionnelles, fournies par une entreprise à ses salariés ; les adresses proposées par les fournisseurs d’accès à Internet ; les comptes payants. Pour les services gratuits, bien lire les conditions d’utilisation pour savoir quelles manipulations s’autorise l’hébergeur. Ils sont généralement financés par une publicité plus ou moins intrusive. Pour les boîtes professionnelles, éviter de s’en servir à des fins personnelles ou pour des échanges amicaux ou informels, au risque d’avoir des problèmes avec son employeur, allant parfois jusqu’aux prud’hommes. Les messageries des fournisseurs d’accès à Internet sont très pratiques, mais peuvent poser problème lorsqu’on désire changer d’opérateur. Une alternative de confiance : acheter un nom de domaine auprès d’un hébergeur reconnu, comme les Français Gandi et OVH. Avec une simple extension en .fr ou en .com, la plupart proposent un certain nombre d’adresses de messagerie à utiliser comme bon vous semble. En achetant pour quelques euros par an une adresse de type « mondomaine.com », on peut facilement ouvrir des boîtes telles que « monnom@mondomaine.com ». Enfin, de rares services proposent des webmails gratuits et sans pub. C’est notamment le cas de mailoo.org, qui s’appuie sur un hébergeur alternatif membre de l’Association de promotion des logiciels libres et se finance par les dons des utilisateurs. L’inscription ne demande pas de données personnelles.

Pourquoi ?

Il est possible de fabriquer son propre service de mail. Mais la technologie du courriel est plus complexe que celle du Web car elle doit s’appuyer sur des moyens techniques importants pour éviter toute rupture de service (soit une éventuelle perte de courriers). Mieux vaut donc déléguer à des pros. Mais pas de monopole public en la matière ni de cahier des charges comme avec La Poste et le courrier physique. Les utilisateurs sont rarement conscients de déléguer ce service essentiel à des acteurs privés ayant des politiques commerciales différentes. De votre ordinateur à celui du destinataire, l’email transite en clair et est copié sur divers serveurs. Chaque intermédiaire peut techniquement lire le contenu et, éventuellement, l’archiver, voire l’utiliser à des fins commerciales. La loi impose d’effacer ces données une fois le courrier acheminé, mais rien ne permet de vérifier les pratiques des différents acteurs. Un courriel simple est donc comme une carte postale sans enveloppe : quiconque le manipule peut en lire le contenu. Seule solution pour garantir la confidentialité : le cryptage grâce à des outils libres comme, par exemple, OpenPGP.

Comment ?

- Un webmail gratuit et libre : mailoo.org

- Des hébergeurs français offrant des comptes mail (payants) : gandi.net, ovh.fr…

- Un bon tutoriel pour apprendre à crypter ses courriels : openpgp.vie-privee.org/openpgp.html

Commenter (1)

Commentaires de forum
  • bruno 27 octobre 2012 à 11:43

    Tous ces conseils sont excellents mais pourquoi ne mentionner parmi les hébergeurs payants que des services commerciaux ?
    Il existe un grand nombre d’hébergeurs associatifs qui proposent les mêmes services : lautre.net, ouvaton.org etc.

    Vivent les logiciels libres !
    Amicalement
    Bruno

    Répondre à ce commentaire

Commenter (1)

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature