haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Monde > Birmanie : « L’optimisme prudent » d’Aung San Suu Kyi

21 juin 2012

Birmanie : « L’optimisme prudent » d’Aung San Suu Kyi

Novembre 1991 : Aung San Suu Kyi se voit décerner le prix Nobel de la Paix. Alors placée en résidence surveillée, l’opposante à la junte militaire birmane confie à son mari et à ses deux fils le soin de la représenter lors de la cérémonie. Samedi 16 juin, la Dame de Rangoon a enfin pu se rendre à Oslo pour y tenir son discours de réception, vingt ans après en avoir été lauréate. Solennel, le ton était aussi résolu et engagé. Récemment élue députée au Parlement birman, celle qui a acquis le statut d’icône des droits de l’homme a fait part de son « optimisme prudent », alors même que son pays entame une transition démocratique. Elle a par ailleurs demandé la libération de prisonniers politiques birmans.

Commenter

Sur le même sujet
Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature