Accueil du site > Les blogs de Politis > Bernard Langlois > Bravo Denis (ter) : quand Philippe Val parle de Denis Robert...

Par Bernard Langlois - Suivre sur twitter - 7 février 2011

Bravo Denis (ter) : quand Philippe Val parle de Denis Robert...

Et encore une louche, qui va vous faire bander les zigomatiques, tant est odieux et paraît aujourd’hui ridicule, dans cette courte vidéo (que me fait parvenir l’amie Catherine Sinet), un personnage que vous reconnaîtrez sans peine …

Devant un public à sa dévotion, M. le futur directeur de France-Inter pisse à gros jets sur un vrai, un grand journaliste, dont il n’est même pas digne de brosser les godasses …

Mesdames et messieurs, chers lecteurs, ne ratez pas ça : Philippe Val dans ses (basses) œuvres.

(Et au passage, on trouve ici réponse — partielle — aux interrogations d’un fidèle de Panouille dans les commentaires du billet précédent.)

Commenter (44)

Commentaires de forum
  • Janick 7 février 2011 à 19:59

    J’étouffe de rage à entendre ce minable et le ricanement de ses comparses.

    Mais maintenant c’est lui qui l’a dans le tagadagada.

    Répondre à ce commentaire

  • krackmen 7 février 2011 à 22:42

    La vidéo a déjà disparue !!!

    Répondre à ce commentaire

  • Christophe Kantcheff 7 février 2011 à 22:46

    Tiens, tiens, la vidéo (tournée au printemps 2009, au Printemps du livre de Cassis) a été enlevée de Youtube, comme par hasard…
    Dommage, on y voyait le toujours courageux Philippe Val s’en prendre au très puissant Denis Robert qui a osé mettre au jour les pratiques peu recommandables de la si faible et vulnérable société Clearstream. Val précisait que son avocat était celui de Clearstream, ce qui permet de comprendre bien des choses. Mais on y voyait aussi, aux côtés du (futur, à l’époque) patron de France Inter, le dénommé Antoine Spire, ex-homme de radio, ex-militant des droits de l’homme, prenant furtivement la parole pour faire cette déclaration fracassante à propos du travail journalistique de Denis Robert : « Voilà qui marque les limites de la liberté d’expression ! ». Délicieux, de la part d’un homme qui a quitté la Ligue des droits de l’Homme en 2006 avec pertes et fracas parce que celle-ci, selon lui, se serait montrée « sans distance à l’égard du mouvement social, trop souvent ambiguë ou même compromise à l’égard d’un intégrisme islamiste dangereux, et en recul sur la lutte contre l’antisémitisme ou la défense de la liberté d’expression »… (c’est moi qui souligne).

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 7 février 2011 à 22:48

    Oui, nous venons de le constater ! Elle n’aura "tenu" que quelques heures, avant que You Tube la retire, sans aucune explication … Ce M. Val a le bras long, non ?
    J’espère que vous êtes tout de même assez nombreux à l’avoir vu et à pouvoir témoigner de l’obscénité de ce type … Faites circuler !

    Répondre à ce commentaire

  • krackmen 7 février 2011 à 22:48

    La vidéo a déjà disparue !!!

    Mais il y a celle là : http://www.youtube.com/watch?v=r8dy...

    Je note qu’il aligne aussi le responsable de "Arrêt sur Image" d’une manière super élégante...

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 7 février 2011 à 22:52

    Merci Christophe de cet éclairage. Il n’est pas inintéressant en effet de constater la collusion de tous ces personnages (Val, Malka, Spire) et leur pratique commune du mensonge, de l’amalgame et de la diffamation …

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 7 février 2011 à 22:55

    Bravo Krackmen ! Je ne sais pas comment vous vous y prenez (pas assez doué en informatique) pour retrouver cette vidéo évanouie, mais elle est bien là …

    Dépêchez-vous donc, tous les autres, d’en faire votre miel !

    Répondre à ce commentaire

  • krackmen 7 février 2011 à 23:09

    Daniel Schnedeirmann serait, donc selon notre ami Val, aux médias ce que Benoit XVI est à la reproduction... Vas-y, Philippe ne change rien, tu es le meilleur...

    Répondre à ce commentaire

  • emcee 7 février 2011 à 23:23

    Et elle n’y est plus de nouveau ! deux fois que je la loupe.
    Moi qui croyais que Val se désintéressait totalement d’internet, car, dit-il, il n’y a que des mensonges, faut croire qu’il y a aussi des vérités qui fâchent.

    Répondre à ce commentaire

  • Dominique C 8 février 2011 à 00:00

    Eh oui. Il fallait lire ce billet plus tôt. Apparemment, on ne verra pas ces vidéos sur Youtube !
    Mais peut-être ailleurs ???

    Répondre à ce commentaire

  • Jean-Yves Vlahovic 8 février 2011 à 00:17

    Aaaargh !!! J’arrive trop tard. Les 2 vidéos mentionnées par Bernard et Krackmen sur les bassesses de Val ont été prestement retirées de la circulation, comme par hasard. Effectivement, il a le bras long, ce pisse-foid. Cela devait le gêner quelque peu aux entournures.
    Mais bon, il l’a dans l’os, tralalère !!!
    Signalons quand même que les medias audio et télé à la botte n’ont même pas effleuré la nouvelle du jugement de la cour de cassation donnant raison à Denis Robert. Pas étonnant, me direz-vous, la censure et l’autocensure battent à plein.

    Répondre à ce commentaire

  • JY_M 8 février 2011 à 00:46

    Si si on la trouve sur You Tube : suffit de passer par le moteur de recherche intégré... apparemment ça se propage, aargh Monsieur Val !

    Et merci Bernard Langlois !

    Répondre à ce commentaire

  • Gilbert Duroux 8 février 2011 à 02:57

    Ça y est, j’ai récupéré la vidéo. Si elle disparait à nouveau, n’hésitez pas à me la demander. En attendant on peut là voir ici :
    http://www.youtube.com/watch?v=JtTf...

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 8 février 2011 à 06:41

    Merci à Gilbert Duroux.

    L’histoire de cette vidéo, qui disparait et revient puis disparait de nouveau, s’éclaircit : un message de son auteur (Corinne Letelleir — via Catherine Sinet — m’apprend que la censure n’est pas en cause, juste des problèmes techniques auxquels je n’entends rien !

    Mais peu importe, elle est là de nouveau, je l’ai remise en haut de cette page dans l’article lui même à sa place initiale et vous pouvez vous en régaler et faire circuler !

    Répondre à ce commentaire

  • emcee 8 février 2011 à 13:37

    Merci à ceux qui se sont mobilisés pour faire circuler cette vidéo.

    Même si elle est éprouvante. Voir un prétendu journaliste défendre une multinationale et s’acharner contre un journaliste (du sérail ou non, Val en fait-il partie, d’ailleurs ?) d’investigation, c’est terrifiant.

    Non seulement parce qu’elle montre jusqu’où va la veulerie d’un personnage prêt à tout pour avoir une piscine couverte dans son "pavillon de banlieue", mais parce qu’elle nie toute forme de (semblant de ) démocratie au peuple, où ceux qui ont la complaisance des micros s’érigent en juges.

    Les désaveux successifs des initiatives de ce lamentable suppôt des pouvoirs sont une éclatante victoire. Évidemment, cela n’aura aucune incidence sur la carrière de cet individu, à moins qu’il ne soit lui-même désavoué par l’oligarchie pour connivence bien trop explicite.

    Chomsky sur la démocratie et les médias : http://www.youtube.com/watch?v=VSHj...

    Répondre à ce commentaire

  • popincourt 8 février 2011 à 13:58

    ce qui drôle, ce sont les pigeons qui se marrent, en bruit de fond.
    coucou, coucou, coucou

    Répondre à ce commentaire

  • antennerelais 8 février 2011 à 14:01

    Effectivement !
    à 3’40 de la vidéo :

    "[...] les grands flics, les grands moralistes des médias comme Daniel Schneidermann, qui est aux médias ce que Benoît XVI est à la reproduction"

    Une question que je me pose : les vertus éclatantes de Val, et si clairement lisibles sur sa face, étaient-elles en lui dès sa naissance, ou alors a-t-il fait en sorte de caler son comportement sur ce qui se trouvait déjà et malgré lui annoncé et affiché aux yeux de tous ?
    Dans cette vidéo il fait pitié je trouve.

    Répondre à ce commentaire

  • GPMarcel 8 février 2011 à 15:01

    Qui peut me donner les références et sources de cette vidéo : date, lieu, au cours de quoi...ce Val là bavait, déversait, sa bile en caressant du bout des doigts son verre vide d’eau...
    Il a besoin d’une contenance-contenant le bougre.
    Pas très clair avec lui-même.

    Répondre à ce commentaire

  • antennerelais 8 février 2011 à 15:43

    @ GPMarcel

    XXIème Printemps du Livre de Cassis, 3 mai 2009

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 8 février 2011 à 15:53

    Eh bien, GPMarcel, je vois que l’intervention de Christophe Kantcheff t’a échappé …

    "Vidéo (tournée au printemps 2009, au Printemps du livre de Cassis."

    Christophe apporte aussi quelques intéressantes précisions sur l’honorable participant situé à la droite de Val, je t’y renvoie (troisième message en haut) …

    (Euh, à gauche. Enfin, à droite sur l’image !)

    Répondre à ce commentaire

  • CP 8 février 2011 à 16:17

    Le pauvre Spire étant spongieux, il aura pris l’eau, avec le temps et l’âge.

    Moralité : Il faut oter l’eau de chaque Spire...

    Répondre à ce commentaire

  • Dominique Dréan 8 février 2011 à 17:29

    Dans la série "ces gestes inutiles mais qui font du bien", j’ai envoyé un message au triste sire Spire qui dispose d’un site extrêmement flatteur. Si cela amuse certains, voici l’adresse :

    http://www.antoinespire.com/_Antoin...

    "Je viens de découvrir avec consternation votre intervention sur Denis Robert, aux côtés de Philippe Val à Cassis. Inutile de vous préciser - vous le savez sans doute déjà - que cette vidéo circule abondamment sur les différents forums du Web, après l’annonce de la décision de justice donnant totalement raison à Denis Robert et donc totalement tort à ses détracteurs donneurs de leçons.
    J’espère que vous aurez à coeur de reconnaitre publiquement l’énormité que vous avez proférée publiquement ce jour-là !"

    J’avoue que j’aimerais en faire autant avec Val si je disposais d’une adresse fiable où le message soit sûr d’arriver.

    Répondre à ce commentaire

  • PrNIC 8 février 2011 à 17:29

    M’en veut pas Bernard pour le hors sujet !

    M A I S

    Jeudi soir sur TFI enfumage par le bling bling ,( copain du pisseur à gros jets, cité plus haut )

    Faut savoir préserver son temps de cerveau : boycottez ! et faites le savoir !

    http://www.tf1.fr/tf1-et-vous/contact/

    Répondre à ce commentaire

  • GPMarcel 8 février 2011 à 17:33

    @ Bernard Langlois

    Milledieu de Macarel !!! Je rosis de honte bue comme du temps où je pensais que voter socialiste allait faire avancer les choses.

    Si rien n’a avancé, ma vue, quant à elle, recule.

    Merci. Qui connaît un bon ophtalmo qui pourrait me recevoir dans moins de six mois... ?

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 8 février 2011 à 18:23

    @Dominique Dréan : ça lui a sûrement fait très plaisir … Ce monsieur, qui souffre de son peu de reconnaissance sociale (ah, comme il aurait aimé s’installer dans mon fauteuil de Résistances quand j’en suis parti !) est de cette cohorte dont il est inutile de citer les noms et que mon pote Fontenelle appelle "les intellocrates", pour qui les droits de l’homme s’arrêtent là où commencent ceux des Arabes en général et des Palestiniens en particulier, voyez ? …

    Répondre à ce commentaire

  • Rinengan 8 février 2011 à 18:35

    Je me réjouis de voir l’imposture Val mise à jour !!!

    Ce type fait partie de ces faux subversifs qui veulent se faire passer pour « politiquement incorrects » alors qu’ils ne font que déverser dans l’espace médiatique la parole la plus convenue et la plus "dans l’air du temps" !

    Merci Bernard Langlois pour cette vidéo mise en ligne sur votre excellent blog : il est important de prendre la pleine mesure de cet escroquerie politico-intellectuelle nommée Philippe Val.

    Répondre à ce commentaire

  • CP 8 février 2011 à 18:51

    Les "intellocrates" ça fleure plutôt un best-seller de 1981 cosigné par Hamon et Rotman.

    (On dirait que Spire, vu son évolution, que son frère Arnaud ayant pris des coups sur la tête en, Algérie d’où il est revenu sur une civière à la fin des années Ben Bella, que c’est Antoine qui en aura subi les conséquences !)

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 8 février 2011 à 19:06

    @CP : Oups ! Bon sang mais c’est bien sûr, je voulais parler des Editocrates, un récent essai collectif paru à La Découverte

    Répondre à ce commentaire

  • Jean-Yves Vlahovic 9 février 2011 à 00:11

    ça y est, j’ai enfin pu la voir cette vidéo : en effet, il y va au marteau-piqueur, le val (pas de majuscule, pour cet odieux personnage). Mais lors de cette intervention, il pisse, il déverse sa bile mais ne démontre pas grand chose. Il a plutôt tendance à se perdre dans le marigot de sa pensée tortueuse qui se veut dans l’air du temps. Profil bas mon p’tit gars, là t’es obligé. Il garde cependant la haute main sur la rédaction de France Inter, à ma connaissance, le jugement en faveur de Denis Robert n’a pas été évoqué. Merci à Bernard et aux internautes fouineurs de nous avoir tenu au courant de toute cette affaire.

    Répondre à ce commentaire

  • DD 9 février 2011 à 05:54

    Ne pourrions nous pas le faire valser ???????????

    Répondre à ce commentaire

  • Dominique Dréan 9 février 2011 à 08:43

    Pardon de la ramener encore, mais je me dis qu’il y aurait un rapprochement visuel à faire entre le visage rayonnant de Denis Robert sur sa banquette de troquet et la tête inhumaine du grand inquisiteur val sur son estrade, l’un se projetant en avant et l’autre tout recroquevillé sur son gouffre intérieur...
    On imagine derrière les tréteaux de cette foire les Spires (pardon, les sbires) en train d’allumer le bûcher. Quand on pense - et on ne cesse d’y penser - qu’on a confié à ça la première radio de service public.

    Répondre à ce commentaire

  • Michel R. 9 février 2011 à 09:01

    Cette cordelette qui se balance dans le coin droit de la vidéo me donne des idées...

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 9 février 2011 à 18:40

    @Dominique Dréan : pas faux, ce que tu dis … et à partir de quarante ans, on est resppnsable de sa gueule, hein ?

    @Michel R. : du genre, avec un air d’harmonica, par exemple ? ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • Dominique Dréan 9 février 2011 à 19:11

    @ Bernard Langlois
    On est toujours responsable de sa gueule, et je m’en fais parfois le reproche : "connard, pourquoi tu ne lui a pas souri ?"
    Un bonhomme de 95 ans nous demande de nous indigner et il le fait avec un visage souriant et paisible, mais la haine de ce val - et une haine quasi universelle - comme dirait Cyrano, non merci !

    Répondre à ce commentaire

  • Dominique Dréan 9 février 2011 à 19:17

    Je ne reviens pas sur mes chapitres précédents concernant les messages anonymes involontaires...mais cela me donne quand même l’occasion de remarquer qu’à ma connaissance, l’un et l’autre ont plus de quarante ans...et un seul est beau !

    Répondre à ce commentaire

  • Lemanu 11 février 2011 à 09:06

    Et Crrrrrrac !

    Celle-là aussi a disparu...
    L’information selon Philippe Val, sans doute...

    Quand je pense que j’achetais Charlie Hebdo il y a 20 ans... Comme quoi personne, pas même Mubarak ou Ben Ali, n’a le monopole de la corruption... Finalement, Val devrait travailler pour Mubarak, ça lui simplifierait la vie, au pharaon...

    Enfin... il l’a bien profond, et le principal, c’est : BRAVO DENIS !
    j’encadre la carte de voeux (bien jaunie...) du comité, et je bois un coup à la santé de la transparence.

    Répondre à ce commentaire

  • Zgur_ 11 février 2011 à 14:57

    Merci Bernard,

    Et encore merci à Denis Robert.
    Qui a lutté, mine de rien, pour nous TOUS !

    Contre Clearstream, contre les banksters, contre Le Monde, contre Edwy Plenel (qui tente de se racheter une virginité chez Mediapart), contre Philippe Val (qui finira au figaro à la place de Rioufol), contre tous ces connards qui nous disent "Circulez, y’a rien à voir. Je garde le sac à TINA !"

    Alors oui et encore oui. Merci à Denis Robert.

    ...

    A part ça, se pose enrore plus la question de fond (du val) :

    "Le prognathisme est il un humanisme ? "

    Ca resssemble au titre d’un édito de Philippe Val ?
    Y’en a ;0)
    C’est là : http://bit.ly/bFpSgm

    #Mwarf !

    Zgur

    Répondre à ce commentaire

  • Dominique Dréan 11 février 2011 à 16:22

    @ Zgur :
    Très bel angle pour aborder cette personnalité carnassière. Je me colle votre blog dans mes favoris.(Je ne vais bientôt plus faire que ça !)
    @ Bernard Langlois :
    Il y a peut être là matière à un nouveau jeu qui nous changerait des devinettes : délirer sur un thème. Au hasard, val ("le fond du" comme dit Zgur). De l’enfance, "c’est un petit val qui mousse de rayons" à la fin, "il a deux trous rouges au côté droit".
    Pas de blague, hein, ce n’est pas un appel au meurtre, c’est juste du Rimbaud...

    Répondre à ce commentaire

  • 12 février 2011 à 10:15

    Ce personnage est odieux, malhonn^te intellectuellement un vrai vassal de Sarkozy.
    A donner des regrets d’être aller l’écouter quand il était en spectalce avec Font.

    Répondre à ce commentaire

  • charles Souzy 17 février 2011 à 13:22

    Bravo pour ta ténacité et cette fermeté confiante.

    La promotion du sieur Val s’apparente à la résistible ascension d’Arturo Ui dans un monde où l’effet masque la médiocrité et la suffisance. Au pays des cuistres et des courtisans une voix sereine porte notre colère et demain peut - être notre révolte.

    Salut et respect

    Répondre à ce commentaire

  • Tonio 18 février 2011 à 03:09

    Val termine son petit speech par une vanne médiocre sur Daniel Schneidermann, puis conclut en disant : ..."Voilà, tout çà, c’est des saloperies".
    On ne le lui fait pas dire...
    Bravo Denis Robert

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 18 février 2011 à 10:43

    @Tonio : oui, il bave aussi sur Schneidermann, qui lui est pourtant bien supérieur … Je ne sais pas si ce dernier a réagi. Si quelqu’un le sait, merci de nous renseigner.

    Répondre à ce commentaire

  • revenue de tout 18 février 2011 à 17:12

    Quelle leçon nous donne la confrontation entre Denis Robert et Philippe Val ! d’un côté le gentilhomme courageux et intègre, de l’autre l’opportuniste méprisable et fier de l’être. Je déteste parler du physique des gens, mais quand même, il a une tronche bougrement antipathique, ce Val ; il ressemble terriblement au chef de la pègre dans le film de Lang, M le Maudit, il a une tête de nazi...Mais c’est parce que les traits de son visage traduisent toute la médiocrité, la crispation, la frustration, et la haine dont il doit être habité. Quel pauvre type ! comme la cour de cassation ridiculise ses propos maintenant...et ceux de cet avocat dont j’estime la prise de position dans l’affaire des caricatures de Mahomet mais qui s’est bien fourvoyé ici.
    Philippe Val est un suppôt du pouvoir, attiré par la gloire, le pouvoir, l’argent...Que c’est laid !
    Eric Besson et lui sont les deux prises les plus pitoyables de notre stratège président. Ils doivent se détourner quand ils croisent leur propre regard dans le miroir.

    Répondre à ce commentaire

  • clomani 7 mars 2011 à 08:39

    J’ai été obnubilée par la corde qui se baladait de temps à autre devant l’objectif... Merci au cameraman qui a filmé cette corde pendant au 1er plan, et Val et ses sbires au second plan...
    D’autant plus énervée par les rires des "valets du Val" présents à ce colloque que moi, ça ne me fait pas rire, même au 5e degré.
    Mais je n’ai aucun humour.
    Un petit salut en passant à Bernard... de la part d’une Ruminante ;o)) et ex collègue ;o).

    Répondre à ce commentaire

Commenter (44)

Commenter

+commentés

« septembre 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature