haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis

18 octobre 2012

Faux pigeons

Baptisé les « pigeons », le mouvement de défense des entrepreneurs a obtenu la capitulation de l’Élysée en un temps record et n’a pas à se plaindre. Ces contribuables ne paieront pas d’impôt sur les plus-values de cession de valeurs mobilières dans le cadre du budget pour 2013, et bénéficieront de nombreux avantages fiscaux, au coût rarement évalué… En fait, les plus riches pigeons sont loin de se faire plumer par l’État. Le syndicat Solidaires Finances publiques a recensé pas moins d’une vingtaine d’exonérations en matière de plus-values, en particulier sur les cessions d’entreprise, dont certaines dépassent plusieurs centaines de millions d’euros.

Commenter

Sur le même sujet
Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature