Par Bernard Langlois - Suivre sur twitter - 2 octobre 2011

Fièvre à New-York …

… et arrestations par centaines sur le pont de Brooklyn.

On ne peut pas dire qu’on en parle beaucoup.

Pourtant, en plein New-York, à Wall Street, dans le temple, la Mecque, le cœur battant de l’Empire, les Indignés manifestent aussi. Comme dans ses banlieues les plus sous développées …

En général, quand on nous montre autant de monde sur le pont de Brooklyn, c’est le Marathon ; là, ce sont des manifestants, dont 700 (selon le NYT) ont été embarqués par les forces de police. Un lien (pour ceux qui ont une connexion rapide, ce qui n’est pas mon cas) pour suivre l’actu new-yorkaise en direct

Commenter (7)

Commentaires de forum
  • cp 2 octobre 2011 à 18:22

    Dans la mentalité américaine, ce sont des losers ! Y a pas de place là-bas pour les éclopés du système. Quelque part, ils ont fauté, y a un truc qu’ils ont foiré. Dieu les punit, ce n’est que justice divine...

    Répondre à ce commentaire

  • cp 2 octobre 2011 à 19:02

    En ce moment sur TF1 Harry nous montre des nanas ukrainiennes qui montrent leur cul pour protester à propos de la condition féminine. Voilà du mouvement social qui plait à TF1 ! Autre chose que les gueux amerloques sur leur pont de merde !

    Répondre à ce commentaire

  • Louise 2 octobre 2011 à 19:29

    Déclaration de Noam Chomsky solidaire de l’occupation de Wall Street

    N’importe qui ayant les yeux ouvert sait que le gangstérisme de Wall Street — des institutions financières en général — a causé des dégâts graves à la population des États-Unis (et au monde). Et devrait aussi savoir à quel point ce faisant il s’est accru en plus de 30 ans, en même temps que leur pouvoir dans l’économie a radicalement augmenté et leur puissance politique avec. Cela a mis en mouvement un cycle vicieux [6] qui a concentré une richesse immense et avec elle le pouvoir politique dans un secteur minuscule de la population, une fraction de 1%, tandis que le reste devient de plus en plus ce qu’on nomme parfois "un précariat" [7] — qui essaie de survivre dans une existence précaire. Aussi, ils effectuent ces vilaines activités dans une impunité presque complète — pas seulement qu’elles soient trop grandes pour échouer mais encore "trop grandes pour la prison". [8]

    Les protestations honorables et courageuses en cours à Wall Street [9] devraient servir à porter cette calamité aux yeux du public, aboutir à des efforts consacrés à la surmonter, et installer la société sur une voie plus saine.

    le 26 septembre 2011, Noam Chomsky

    Répondre à ce commentaire

  • Louise 2 octobre 2011 à 20:08

    Etats-Unis : la majorité des manifestants anti-Wall Street libérés

    La plupart des 700 personnes arrêtées samedi à New York pour avoir bloqué la circulation sur le pont de Brooklyn ont été libérés dimanche. Mais le mouvement "anti-Wall Street", qui proteste contre les effets de la crise économique, prend de l’ampleur.

    S’inspirant à la fois des "indignés" espagnols et des révoltes du "printemps arabe", le mouvement "Occupons Wall Street" a été lancé à la mi-septembre. Depuis, plusieurs centaines de personnes se rassemblent chaque jour devant la Bourse de New York, sur Wall Street, à l’extrême sud de Manhattan.

    "Notre nation, notre espèce et notre monde sont en crise. Les Etats-Unis ont un rôle important à jouer pour trouver une solution, mais nous ne pouvons plus nous permettre de laisser la cupidité du capitalisme et des élus corrompus définir la politique de notre pays", dit le manifeste du mouvement.

    Samedi, la mobilisation a pris un nouveau tour. Plus de 700 personnes qui ont bloqué la circulation sur le pont de Brooklyn ont été interpellées, selon la police de New York. Ces arrestations ont suscité un fort soutien sur Internet et une publicité sans précédent pour le mouvement.

    Seule "une minorité" de ces manifestants se trouvait encore derrière les barreaux dimanche, a indiqué un porte-parole de la police de New York. La plupart ont été libérés après avoir fait l’objet de citations à comparaître pour troubles de l’ordre public, selon la même source.
    (...)

    Répondre à ce commentaire

  • Gros minet 3 octobre 2011 à 09:01

    S’attaquer aux banques , à la finance , c’est s’attaquer à Israël...
    Et c’est pas bien , c’est pas beau, c’est pas juste, c’est inconvenant !
    C’est illégal ! C’est antisémite .C’est délictueux ! C’est inacceptable !
    C’est dégueulasse ! C’est indigne !
    Bref je ne mange pas de ce pain là .
    Vraiment Noam Chomsky vous manquez de tenue !
    Gm.

    Répondre à ce commentaire

  • cp 3 octobre 2011 à 21:20

    Sur le « Monde.éfhère » :

    « Les "indignés de Wall Street" se sont trouvé un parrain de choix. Le richissime investisseur américain George Soros a dit, lundi 3 octobre, qu’il éprouvait de la sympathie pour les manifestations anti-Wall Street qui, selon lui, ont été causées par les "super bonus" versés par les banques »

    Le camarade Minc se tâte encore. Mais Papa ne tardera pas à lui tirer les pieds.

    Répondre à ce commentaire

  • Louise 3 octobre 2011 à 23:52

    700 Arrested on Brooklyn Bridge as Occupy Wall Street Enters Third Week, Protests Grows Nationwide

    Amy Goodman s’entretient avec des protagonistes de cette manifestation sur le pont de Brooklynn.

    Répondre à ce commentaire

Commenter (7)

Commenter

+commentés

« août 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature