haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Écologie > Gaz de schiste : « Nous lançons un avertissement aux prospecteurs pétroliers (...)

Par Erwan Manac’h - Suivre sur twitter - 25 février 2011

Gaz de schiste : « Nous lançons un avertissement aux prospecteurs pétroliers »

Une manifestation des opposants à l’exploitation du gaz de schiste est prévue demain, samedi 26 février, à Villeneuve-de-Berg (Ardèche) où deux puits doivent être forés d’ici la fin de l’année. Trois questions à Jean-Louis Chopy, porte-parole du collectif « stop au gaz de Schiste ».

Petit à petit, le gaz de schiste se fait un nom en France. Enfermé à des centaines de mètres sous terre depuis près de 20 millions d’années, son exploitation est devenue rentable avec les progrès techniques et la flambée du prix des hydrocarbures. Nous vous parlions le 27 janvier des graves problèmes écologiques qu’entraîne l’extraction de ce gaz, avec la contamination des nappes phréatiques et de l’air (lire « le pétrole est mort ? Vive les gaz de schiste ! », Politis n° 1137)

Des permis ont été accordés à trois sociétés (Total, GDF Suez et Schuepbach Energy), pour mener des forages d’exploration sur une zone qui recouvre le triangle Montélimar–Montpellier–plateau du Larzac.


Agrandir le plan


Jean-Louis Chopy est un des porte-parole du collectif « stop au gaz de Schiste » de l’Ardèche.

Politis.fr  : Où en est la mobilisation ?

Jean-Louis Chopy : Tout le monde a été sensibilisé un peu au même moment, au mois de décembre, avec la diffusion d’un film tourné aux USA (Gasland), qui montre les dégagements de gaz toxiques et les énormes dégâts du procédé sur l’environnement.

Très rapidement nous avons eu des centaines puis des milliers de personnes dans les réunions des collectifs, y compris dans les cantons majoritairement à droite. On a donc rallié le soutien d’une large palette de partis politiques, de syndicats et d’associations.

Nous essayons de trouver des failles au code minier, qui protège très mal les propriétaire de terres face au lobbies pétrolier. Des plaintes ont été déposées avec Cap 21 et France Nature environnement notamment, pour tenter d’empêcher les prospecteurs de forer dans nos champs.

Et puis nous attendons beaucoup de monde ce samedi 26 février. Il y a une vraie flambée de résistance ici, pour la protection des cultures AOC et du tourisme vert que la région accueille. L’Ardèche est aussi une terre de résistance. Nous lançons donc un avertissement aux prospecteurs : s’ils veulent venir, ils vont avoir du mal.

Vous demandez en priorité au ministre français de l’environnement de supprimer les autorisations de prospecter ?

La partie de bras de fer se joue plutôt entre nous et les pétroliers directement. Les politiques sont sous l’influence directe des lobbies énergétiques. C’est donc à nous de faire céder les pétroliers. Nathalie Kosciusko Morizet (ministre de l’Ecologie) et Éric Besson (Industrie) suivront à ce moment-là et trouveront un moyen, contrairement à ce qu’ils nous ont dit jusqu’à présent, pour supprimer les permis et lancer un débat au plan national.

Cette mobilisation nous incite aussi à réfléchir à l’avenir. Il faut modifier notre type de société, notre ébriété énergétique. Le changement doit venir d’en bas, c’est à nous de construire notre futur.

Les Etats-Unis depuis plusieurs années et maintenant le Canada exploitent le gaz de Schiste. Quel bilan tirez-vous de ces expériences ?

En 2004 le ministre de l’environnement américain a fait une première analyse du processus d’extraction, avec les industriels, concluant qu’il n’y avait aucun problème. Mais avec l’avalanche de milliers de plaintes de gens qui sont tombés malades, la ville ne New-York s’est inquiétée de la question. Les forages ont été interdits dans l’État de New-York et l’an dernier, le ministère de l’environnement américain a lancé une étude pour analyser les impacts de l’extraction de gaz de schiste.

Le problème gagne donc doucement les consciences, mais les forages continuent. On compte aujourd’hui près de 500 000 puits. Les industriels prennent l’exemple de puits qui n’ont pas fui, car tous ne génèrent pas de pollutions. Malgré des technologies qui progressent, au Québec, une étude sur 31 puits en fonctionnement (menée par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune) a montré que 19 d’entre-eux fuyaient.

Et puis des études ont démontré que le bilan énergétique final de ces extractions est quasi nul car le procédé industriel est extrêmement lourd pour extraire ces gaz.


- Ajout, lundi 28/02/11 :

Ce samedi 26 février, entre 10.000 (selon la préfecture) et 20.000 personnes (d’après les organisateurs) étaient réunis à Villeneuve-de-Berg (Ardèche). Lire la dépêche AFP.


- Voir un extrait du film Gasland, traduit et doublé en français, sur les conséquences écologiques de l’extraction de gaz de schiste aux États-Unis :

Lire aussi :

- « Le pétrole est mort ? Vive les gaz de schiste ! » Politis n°1137

- « Un black-out gouvernemental ? »

Ailleurs sur le web :

- Une vidéo signalée par un lecteur sur Politis.fr : dossier consacré au gaz de schiste par la télévision québécoise.

- « Gaz de schiste : révolution énergétique, menace écologique », sur owni.fr.

Avec cette carte des permis de recherche d’hydrocarbures.

Nota Bene :

Photo : Mu sen / AFP

Sur le même sujet
Commentaires de forum
  • Chaney 25 février 2011 à 17:37

    L’exploitation du gaz de schiste s’avère couteuse et la technologie pour l’extraire n’est pas au point puisqu’elle entraîne des pollutions graves . N’avons nous pas suffisamment dégradé nos paysages ? Souhaitons nous rebuter les touristes ? Que dire du préjudice subi par les habitants des régions concernées ! Je suis atterrée. Annili

  • 25 février 2011 à 22:18

    Quand ils auront pollué toutes les riviéres,tombé toutes les forêts,exterminé toutes les races d’animaux,tout le Vivant...alors ils sauront que l’argent ne se mange pas.
    Ma mère m’a porté,Ma terre me fait exister !!!Ils ne la toucheront pas !!
    lisa ;

  • coeur fidèle 26 février 2011 à 10:40

    L’ ARDECHE n’est pas à vendre . Et ne sera vendue.

  • 26 février 2011 à 16:50

    Y a pas qu’en afrique du nord qu’il faut une révolution

  • mascotte007 27 février 2011 à 18:57

    Superbe manifestation, beaucoup de monde et des Ardéchois motivés pour défendre leur terres.Le discours du maire de Villeneuve de Berg fut émouvant, on ne peut pas rester indifférent à ce qui se passe en Ardèche et qui arrivera ailleurs ! Résistons à tout prix par tous les moyens et nous vaincrons ces irresponsables avides de fric et peu scrupuleux des conséquences de ces forages dévastateurs.
    D’un autre côté on va subir des contrôles de fosses sanitaires pour les assainissements non collectifs (SPANC)une taxe de plus que l’usager devra supporter, c’est un véritable racket. Eh oui il faut croire que les déjections humaines, naturelles au demeurant, sont plus polluantes que ce qui va être utiliser pour la fracturation !!! Ca suffit on ne peut plus avaler les couleuvres de cette engence pourrie qui nous mène par le bout du nez.
    Résistons et... aux urnes citoyens !

  • ANTIBOVE 28 février 2011 à 00:09

    OUI AU GAZ DE SCHISTE
    JOSE BOVE GROS PLOUCARD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    LA FRANCE VEUT DES EMPLOIS
    NON A LA DECROISSANCE

  • Patrick Quéméner 28 février 2011 à 07:32

    Des emplois oui, des emplois de pédagogues et de l’usage de la politesse, ..

    Monsieur ..

  • lozere 28 février 2011 à 17:37

    Pour réponse a ANTIBOVE, que l’on soit pro ou anti Bové, ce combat est celui de toute les personnes qui veulent donner une terre a peu prés potable a leurs enfants. Dire oui au gaz de schiste ne veux pas dire qu’il y aura + de travail au contaire, ce sera la mort de toute les personnes vivants à proximité ou pas des forages

  • MARBRIF 6 mars 2011 à 23:21

    Pour répondre a "antibové :
    Je suis vraiment navré de découvrir qu’il existe des "gens" de votre engeance ; Je suis prêt à parier que vous ne savez pas ce qu’est la terre, la vraie, celle qui nous permet de vivre en nous donnant de beaux fruits et légumes et de la belle herbe verte pour nourrir les animaux que nous sommes "obligés" de consommer pour vivre, sans oublier la bonne eau que l’on met dans le pastis (entre autres !...).
    Sortez un peu plus souvent de chez vous, abandonnez pour un temps votre console de jeux et allez voir comment se battent et travaillent les agriculteurs qui vous nourrissent ! J’espère que vous n’avez pas d’enfant, mais si cela arrive un jour, je les plains à l’avance d’avoir un père tel que vous, qui ne respecte pas la vie et les souffrances des autres, qui n’a pas la moindre idée de la souffrance de la terre qui nous porte et qui est, je peux vous l’affirmer, plus vivante et respectueuse de la vie qu’elle procure à tous ceux, dont vous, qui la foulent au pied ! Je souhaite qu’ils aient HONTE de leur père....
    HONTE A UN TEL "BONHOMME" qui ne mérite pas qu’on l’appelle "Monsieur" ! PAUVRE TYPE (avec tout le respect que je vous dois !) !!....

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature