haut-pub
Accueil du site > Les blogs de Politis > Bernard Langlois > Il est libre, Strauss …

Par Bernard Langlois - Suivre sur twitter - 23 août 2011

Il est libre, Strauss …

… y’ en a même qui disent qu’il a pourtant violé !

[Veuillez trouver ci-dessous un commentaire d’actualité publié sur le blog d’un homme politique qui n’est pas de ma paroisse.]

Affaire Strauss-Khan : hypocrisie socialiste

« Ce n’est pas parce qu’il était accusé que Dominique Strauss-Kahn était coupable. Mais ce n’est pas parce que Mme Diallo a menti pour se faire admettre aux USA qu’il est innocent ! Car enfin, faut-il croire qu’il ne s’est donc rien passé ? »

« A supposer même que “l’ innocence” de M. Strauss-Kahn se réduise à un “rapport sexuel tarifé”, comme le disent ses partisans, cela signifierait au mieux que cet homme marié assouvissait ses instincts en recourant à la prostitution, se mettant, lui et sa fonction, comme la suite l’a prouvé, à la merci du scandale et du chantage. »

« Ce type de comportement –et bien d’autres choses- disqualifiait complètement cet érotomane –et comme président du FMI et comme candidat à la Présidence de la République. »

« La plupart des socialistes affectent de condamner la prostitution. Leurs amabilités actuelles à l’égard de Strauss-Kahn donnent la mesure de leur hypocrisie. »

[Ce gars, là, qui n’est pas de ma paroisse, s’appelle Bruno Gollnisch. Il est membre du bureau politique du Front national. Et — que voulez-vous que je vous dise ? — sur ce coup, je suis tout à fait de son avis.]

Commenter (41)

Commentaires de forum
  • Valere 23 août 2011 à 23:02

    Oh ! Putaing ! Bernard qu’est ce que tu vas prendre...

    Répondre à ce commentaire

  • Nicolas 23 août 2011 à 23:16

    cool, il paraît qu’il va à la selle tous les matins, êtes vous aussi dans le même cas ?
    Vous n’avez pas trouvé d’autres références qui disent quelque chose d’aussi sensé ? je ne sais pas : Marie-Georges Buffet par exemple ! Mais non, il faut prendre celui-là même qui, avec sa comparse, s’évertue à plaire aux "gauchistes"... il faut croire qu’ils s’y prennent bien... ça me fait juste un tout petit peu ch... qu’un journal que j’affectionne puisse citer un tel sombre personnage pour appuyer un point de vue... Ne me reste-t-il plus que Fakir ? J’ose espérer que non...

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 23 août 2011 à 23:29

    @Nicolas : Elle a dit quoi Marie-Georges ? Dites-nous, je serai heureux d’avoir son point de vue … (et pour le reste, ne confondez pas Politis, l’hebdo, et les blogs qu’il héberge sur son site, qui lui sont proches sans être nécessairement de son avis sur tout.)

    Répondre à ce commentaire

  • GM19 23 août 2011 à 23:38

    @ BL

    http://www.liberation.fr/politiques...

    @Nicolas
    Entièrement d’accord

    Répondre à ce commentaire

  • babelouest 24 août 2011 à 02:01

    Dans cette affaire, moi aussi je suis confondu du soulagement des candidats socialistes à la candidature. Cela les disqualifie tous. Au moins, Mélenchon, au lieu d’entrer dans cette polémique, assume-t-il des propositions pour débloquer la prétendue "crise", qui n’est telle que pour protéger les plus riches.
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...

    Répondre à ce commentaire

  • Nico 24 août 2011 à 08:47

    "cet homme marié assouvissait ses instincts en recourant à la prostitution"
    "ce type de comportement (...) disqualifiait complètement cet érotomane"

    Sérieux, Bernard, c’est pas un rien réac comme analyse ?

    Depuis quand juge-t-on un homme politique sur sa fréquentation des prostituées ou sa fidélité conjugale ?

    Dans le mufle de Gollnisch, ça sonne ultra-conservateur mais juste
    Sous ta plume, il y a comme un pataquès amer...

    Répondre à ce commentaire

  • patrig k 24 août 2011 à 09:03

    http://blogs.mediapart.fr/blog/patr...

    C’est plus long que la brève, .... zut !

    De la lessiveuse à DSK à la ménagère !

    En plus il aurait fallu qu’elle soit la Sainte trinité, mais rien ne me surprend plus , du pays encombrés de puritains, mais aussi des plus gros consommateurs de médiocres pornographies. Sans faire de "mauvais antiaméricanisme (ou bon ?) ". Ils sont forts en scénario, et à la fin la forme est toujours moralisante et de bon ordre, pour rester tel quel de bon ton... Ouf ..

    Une femme de chambre qui a priori ne connaissait pas l’oiseau au moment des faits . Des faits imaginaires ou pas ! ou ?

    Pourtant les relevés précis de la police scientifique et qui indiquent que les rapports ont bien eus lieu, confirmés par des analyses depuis des visites médicales, dont des traces marquées à des endroits explicites , cela ressemble à des rapports violents ....

    [ ....Ndr rajouté ce jour : 7 minutes selon l’enquête des "Dupontds US" , en 7 mn, le temps relevé , de l’entrée dans la chambre de la ménagère et l’appel tél de DSK à sa fille , ce qui prouve pas qu’il avait finit sa besogne ...l’oiseau est un grand homme, il a de la ressources -dixit Le Guen du PS sur FI ce matin, indispensable pour notre grand pays disait-il 7.h55 sur FI ! Pensez donc , et en poussant le bouchon, tirer un coup et gérer la famille , en plus des affaires de FMI sa patronne à l’époque de ses galipettes extra conjugales ....]..........

    .....Ce fait et le milieu dont est issu cette femme qui pose la question à son amoureux d’un éventuel intérêt à tirer profit de la situation, un ami certes emprisonné pour trafic de joints ( c’est pas les ventes de canons, ceux là sont félicités !), une femme noire secouée par le DSK et qui apprend la notoriété du bonhomme après coup ! Sans mauvais jeu de mot ...

    Issu d’un milieu modeste, dans cette situation, j’affirme et en connaissance des pouvoirs adverses, que la négoce financière me serait venu à l’esprit, et que d’en retirer 100 000 dollars à un mec qui paie 250 000 par mois pour son palace qui lui sert de mise à pied, le dorloté par sa riche femme et combien tolérante ( Du Bovary à l’envers, pour rester dans le verlan littéraire , DSK et Madame Sinclair l’antiquaire ) , j’affirme et je revendique qu’il n’y a aucune immoralité là dedans, ça choque seulement les gens nés , passez moi l’expression, "" le cul bordé de nouille""

    ça sent l’entourloupe à plein nez , et dans tous les sens !

    Un scénario réaliste et un quiproquo qui s’emballe par opportunisme politique de toute part. Le FMI, qui on ne peut le nier a évolué sous DSK, ne serait ce que pour l’apport des finances pour plus d’un tiers de la capacité du FMI pour l’Europe ( les conditions peuvent être contestables, ce n’est pas le propos) ; un changement de traitement de la crise. Les intérêts d’un pays à voir une libérale à la place de celui-ci et quelques discutions de couloirs peuvent sans conteste expliquer de telles pirouettes média-politiques ... Un deal de court d’état , des intérêts convergents à laver les soupçons de la classe ( sans classe) ... Il n’y a rien de comploteuse à l’imaginer, et dans ces affaires, les chargés d’affaires ont la charge de taire le plus la réalité de cette affaire. Une ménagère amoureuse d’un vaurien, vous pensez donc que ça ne peut pas ... !

    J’accuse personne ... ZALO .... la terre ?


    La VO ?

    Le Ciné court pour les simples : Cette Fameuse Ménagère Idéale

    Faut pas chercher plus loin ....

    En réalité, depuis l’origine, c’est un quiproquo !

    Ce jour là, 14 mai 2011 à NY au Sofitel , DSK télphone à son agence mannequin et commande pour changer dans ses désirs, une soubrette de couleur à demie rebelle ... Puis dans l’entre temps, survient cette femme dont tous disent désormais " oh la vilaine ! " , celle-ci , employée depuis trois ans sans problème et bien notée selon la direction, rentre dans la suite pour y faire son travail et, .... tombe nez à nez avec l’affamé !

    Celui -ci existé, ne tilt pas à la rapidité du service de l’agence, et se précipite sur sa proie , pensant faire l’affaire avec une spécialiste ! Sauf que la dame , ne l’entend pas ainsi ... la suite , l’arrestation, le tél , le brouillage etc ...

    L’épilogue :

    Les avocats de DSK , conviennent** avec la partie adverse de faire transpirer cette histoire de vilaine menteuse et fiancée avec un taulard , ayant téléphoné deux jours après les faits à son compagnon trafiquant de vêtement et de Marie Jeanne, pour lui exposer de ses agissements de vouloir corrompre le boss du FMI !

    ( **contre non pas 100 000 dollars, mais deux ou trois fois - le secret des affaires, c’est des affaires- la défense refuse d’en dire plus)

    En bref, des découvertes du secret de deux pitoyables pieds nickelés de l’esbroufe, suite à une enquête menée par la police de l’une des plus grande cité de la planète qui y trouvent la clé de ce mystère de la chambre 2086, près de trois mois plus tard ! Ou pas loin ...

    Ben voyons ...

    Il avait commandé sa poule, il a recueilli le droit de zapper l’Élysée !

    Bonne journée ... !


    PS : Je précise que le coté obscure de l’extrême droite, n’a pas l’exclusivité du droit à détecter les érotomans, en panne de crédibilité, ...loin de moi ces archaïques ..

    Répondre à ce commentaire

  • Gros minet 24 août 2011 à 09:15

    Je viens de relire l’article de Maître Eolas qui se cantonne à la justice et à son fonctionnement .
    http://www.maitre-eolas.fr/post/201...
    Gm.

    Répondre à ce commentaire

  • JPB 24 août 2011 à 09:33

    Dis donc Bernard, t’aurais pas un peu tendu le bâton ?...Humm... ?

    Répondre à ce commentaire

  • Zeptepi 24 août 2011 à 10:05

    Prendre la femme de chambre (je ne pense pas qu’il ai eu besoin de la payer, son charme naturel universellement reconnu a surement suffit à la séduire) , avoir une relation sexuelle en moins de 9 minutes, maladroite au point d’entrainer un hématome sur les organes génitaux et une déchirure d’un ligament de l’épaule.... Bonjour le french lover !
    Nous devrions porter plainte pour atteinte à l’image internationale de l’amant Français.

    Répondre à ce commentaire

  • baloo 24 août 2011 à 10:27

    Oui,enfin toute cette histoire sans intérêt a fait sensiblement grimpé les cours de la turlutte,cours qui devient inversement proportionnel au cours.... des bourses...si j’ose dire.

    Répondre à ce commentaire

  • Tonton Roland 24 août 2011 à 11:34

    Je ne vais pas épiloguer longtemps, d’autres l’auront fait avant moi, mais...

    Je suis vraiment étonné (au sens ancien du terme) : il m’avait semblé entendre dire qu’il y avait eu des preuves matérielles.
    J’ai dû me confondre avec « Frère Jean », celui de « la Pucelle » (hum !)

    Bon, la justice étasunienne est comme ce pays, inégalitaire.

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 24 août 2011 à 11:43

    @Nicolas, Nico, GM19, JPB … : Vos réactions relèvent du réflexe conditionné. Citer un type du FN déclenche immédiatement votre courroux. Et, du coup, vous êtes hors-sujet …

    Babelouest, lui, par exemple, a bien lu et compris : le sujet n’est pas DSK et le déni de justice dont est victime la jeune femme de chambre (les réactions féministes, dont celle de Marie-Georges Buffet sont, sur ce point, en effet, tout fait suffisantes et point n’était besoin de chercher ailleurs) ; le sujet, dans ce billet de Gollnisch que je cite est l’attitude hypocrite des "socialistes", qui s’apprêtent, toute honte bue, à lui faire fête. 

    Gollnisch réac en matière de mœurs ? Peut-être, probablement. Mais là aussi, il faut savoir lire … Il avance deux arguments : le premier porte sur la fragilité d’un personnage candidat aux plus hautes fonctions qui s’expose ainsi aux risques de "chantage ou de scandale" ; le second souligne que des hommes publics qui, dans leur discours public, condamnent la prostitution, sont prêts à en absoudre un des leurs (et cela n’est pas dans les réactions féministes que j’ai pu lire, dont celle de MGB) …

    Et cette critique-là, je la reprends sans problème à mon compte, ne vous déplaise.

    Répondre à ce commentaire

  • GM19 24 août 2011 à 11:57

    Cette critique, pourquoi ne l’avez vous pas émise vous—même, plutôt que d’aller la chercher chez un nazi ?

    D’autre part, quand on est de gauche, on ne condamne pas la prostitution en tant que telle, c’est l’exploitation des femmes qu’on condamne. Une prostitution librement choisie et assumée n’a a priori pas de raison d’être condamnée, chacun fait ce qu’il veut de son corps (il faut admettre que dans les faits, c’est très rare).

    C’est effectivement chez la droite réac (et à l’extrême-droite, la preuve) que la prostitution est condamnée en tant que telle (pour des raisons morales).

    Répondre à ce commentaire

  • Gilbert Duroux 24 août 2011 à 12:42

    Je pense aussi comme certains que Bernard Langlois, que j’apprécie beaucoup, a dérapé. En effet, ce n’est pas la prostitution en tant que telle qu’il faut condamner. Et s’abriter derrière Gollnisch pour le dire... pouah !!!

    Répondre à ce commentaire

  • Gracchus 24 août 2011 à 13:10

    Pour ma part, je ne vois pas pourquoi si une ordure estampillée FN dit qu’il fait jour à midi on devrait forcément s’abstenir de remarquer que pour le coup il a raison. La question n’est pas de savoir si Gollnisch a tort ou raison, mais de relever que le P.S. est pour le coup et comme d’habitude parfaitement lamentable.

    C’est pas difficile, rien que d’entendre Valls ou Cambadélis (et pas mal d’autres), ça vous ruine toute une vie d’aspiration à la non-violence...

    Il ne faut pas ailleurs pas avoir beaucoup lu Politis (dans un passé pas encore bien lointain) et/ou ce blog pour croire que B.L. a besoin de "s’abriter" derrière qui que ce soit.

    Il a, il me semble, surtout voulu mettre en évidence que l’hyper-nullité du PS ouvre un boulevard aux fachos et conduit des gens comme lui à se retrouver, non sans un certain sentiment de malaise même si c’est circonstanciel, sur les mêmes position que le plus japonisant des fascistes de l’hexagone. Si les "socialistes" n’étaient pas ce qu’ils sont, cela ne pourrait pas arriver.

    Répondre à ce commentaire

  • Valere 24 août 2011 à 13:20

    L’utilité première du FN est de permettre à ceux qui tiennent les mêmes discours que lui, de Sarkozy à Valls ou Gérin en passant par Finkielkraut, de se décerner à peu de frais des brevets d’anti-racisme. Les réactions indignées à ce que je soupçonne être une une provocation très consciente de Bernard Langlois en sont une excellente illustration.

    Réjouissons nous donc avant tout de "la fin du cauchemar" de Aubry en souhaitant qu’elle n’en fasse pas de pire dès l’année prochaine.

    Répondre à ce commentaire

  • JPB 24 août 2011 à 14:05

    @Bernard
    "Citer un type du FN déclenche immédiatement votre courroux"
    Pas du tout mon Bernard, en tout cas pas pour moi, c’est sûr. Non je me contentais d’un trait d’humour. Tu t’es levé du pied gauche ?

    Répondre à ce commentaire

  • JPB 24 août 2011 à 14:17

    @Gracchus
    "...ça vous ruine toute une vie d’aspiration à la non-violence" alors ça, j’aime beaucoup et j’y souscris totalement !!

    @Bernard
    Bien sûr que c’est le bal des hypocrites, mais que pouvions nous espérer d’autres avec ces prétendus socialistes ?

    Répondre à ce commentaire

  • GTK 24 août 2011 à 14:32

    C’est pas le pied gauche. C’est mon titre qui l’a mis en colère. Il n’aime pas se tromper. Il me fait penser à mon petit fils quand il veut qu’on joue au petits chevaux, aux cartes ou à n’importe quel jeu de société. Il veut toujours gagner. Alors au fur et à mesure qu’on joue, il change les règles. Et si malgré tout ça il est sur le pont de perdre, il casse tout avec ses petites mains. Il a quatre ans. J’adore mon petit fils, il peut tout dire, tout faire je l’aimerai toujours autant. Langlois je ne l’aime pas autant que mon petit fils, mais je l’aime beaucoup. Après avoir lu ce que j’ai lu là-haut, même s’il m’a fallu plusieurs heures pour le digérer avant d’aligner ces quelques bribes, je peux dire que lui aussi, quoi qu’il dise ou fasse, je n’arrive pas à ne pas l’aimer. A cause de Politis, à cause de Tjibaou, et surtout surtout à cause de toutes les fois où il a écrit des trucs superbes qui nous ont tirés vers le haut de notre commune humanité. Bernard Langlois n’est pas un saint. Il a aussi le droit de se tromper.

    Répondre à ce commentaire

  • colin Henri 24 août 2011 à 15:11

    Provocateur Bernard ? oui et avec justesse
    Sacré Baloo il m’ a fait éclater de rire sur un sujet aussi sordide
    Gracchus j’ approuve entièrement

    Répondre à ce commentaire

  • Ali 24 août 2011 à 17:59

    Pour ma part je pense qu’il s’agit d’un "dérapage contrôlé" de la part de Bernard pour nous provoquer et animer le débat en cette fin d’été morne et triste.

    Si un crétin dit qu’il fait jour à midi, je dirai qu’il fait jour à midi mais pour autant je ne suis pas d’accord avec le crétin. Parce qu’il est crétin. Il y a tant de gens biens aussi qui disent la même chose. Si j’ai absolument besoin d’être d’accord avec quelqu’un j’en choisirai un.

    Taper sur les socialistes est à la mode de nos jours. Mais, pour ma part, je ne souhaite pas choisir entre Sarko et Le Pen au deuxième tour de la présidentielle. Et je préfère largement la période 1997-2007 à celles qui l’ont précédée et suivie. Alors je ne participe pas à ce jeu.

    Et je n’oublie pas qu’en la matière, et pour des raisons évidentes, les responsables socialistes n’ont pas la même liberté de parole que vous et moi (et ne parlons pas du crétin qui ne se nourrit que d’immondices. Plus il y en a et mieux il se porte).

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 24 août 2011 à 18:33

    @GTK : Je vous sais totalement sincère et généreuse. Mais comme je l’ai dit sur votre blog, sur ce coup-là, je vous trouve d’une naïveté confondante … Ce n’est pas la peine de lire depuis si longtemps Politis pour croire un foutu sioniste comme DSK quand il dit vouloir la paix et aimer les Palestiniens ; tout ceux-là qui le prétendent avec lui (comme BHL, Barnavi, Finkie et tant d’autres pharisiens) sans jamais avoir un mot de condamnation pour la poursuite intensive de la colonisation ont un cadavre dans la bouche ! …

    Répondre à ce commentaire

  • emcee 24 août 2011 à 19:54

    Il est vrai que citer Gollnisch, fallait oser ;-)
    Il est vrai aussi qu’ils n’est point aisé de trouver des déclarations sensées dans ce concert de congratulations côté PS et ce silence assourdissant côté UMP, avec, tout de même, en fond sonore, des frottements de mains, comme si cette engeance était irréprochable. Ils faisaient moins les farauds quand un des leurs avait imposé une fellation à une femme sous la menace d’une arme. Sans parler, évidemment toutes les autres casseroles solidement amarrées depuis.
    Eh bien, cette affaire lamentable prouve, une fois de plus, la déliquescence de la société occidentale, en particulier parmi ceux qui possèdent le pouvoir.
    SK ressort de cette affaire toujours "présumé innocent". On n’a pas beaucoup avancé, donc.
    S’il était innocent, comme il l’a proclamé par la voix de ses avocats, il aurait peut-être cherché à tout faire pour être définitivement blanchi, parce qu’après tout, cela me paraît essentiel pour se "reconstruire" comme l’a joliment dit M Aubry, quand on est accusé à tort. Au lieu de cela, il a préféré se tirer au plus vite des pattes de la justice.
    Chacun voit midi à sa porte.
    Quant au PS, il a été à l’image de ce qu’on pouvait attendre d’eux.
    Et pendant ce temps, une femme, qui accusait un homme de viol et dont les violences ont été reconnues par le rapport d’expertise médicale, aura eu sa vie totalement ruinée par un procureur plus soucieux de préserver sa carrière que de rendre la justice et par les médias qui l’ont salie.
    Tout cela parce qu’elle avait "menti" dans des circonstances complètement indépendantes de l’affaire.
    Aujourd’hui, je pense à un gars qui est dans le couloir de la mort depuis 1991 pour un crime pour lequel il clame son innocence depuis le début, alors que les témoins à charge se sont par la suite désistés et qu’il n’y a aucune preuve matérielle l’accusant formellement.
    Il va mourir quand même, mais il est noir et pauvre. Ca change tout.
    Alors, j’aimerais bien que ceux qui pleurnichent sur le sort de SK, s’intéressent à ceux qui subissent un sort bien plus atroce.
    Cet homme, noir et pauvre, s’appelle Troy Davis.

    Outre Troy Davis, il y a (entre autres, évidemment) Moumia Abou-Jamal, 30 ans dans le couloir de la mort, et Leonard Peltier, en prison depuis 35 ans.
    L’un est noir, l’autre Native American, tous deux militaient au sein de leur communauté, tous deux ont été accusés d’avoir tué des policiers, tous deux clament leur innocence. Mais ils n’ont aucune chance de sortir de prison un jour.
    Pourtant, même s’ils avaient été coupables, 30 ans et plus pour un meurtre, cela me semble un délai raisonnable pour avoir payé "leur dette à la société".
    Alors, que ceux qui pavoisent actuellement pour SK aient un peu plus de décence dans leur triomphalisme.
    Parce que les mensonges peuvent justifier, on le voit, d’abandonner des poursuites ou, au contraire, d’enfermer quelqu’un à vie, voire de l’assassiner légalement.
    Une question de coût et de couleur.

    Répondre à ce commentaire

  • Louise 24 août 2011 à 20:08

    Abandon des poursuites contre DSK : une « mauvaise nouvelle » selon Marie-George Buffet

    La députée et ancienne ministre communiste Marie-George Buffet a qualifié mardi de "mauvaise nouvelle pour la justice" et "pour les femmes" le très probable abandon des poursuites pénales contre Dominique Strauss-Kahn, car "la vérité n’est pas dite".

    "La décision du procureur fait courir de grands risques au droit des femmes en revenant au temps où les victimes de viols étaient à priori coupables, au temps où le viol n’était pas considéré comme un crime", écrit dans un communiqué l’ancienne secrétaire nationale du PCF, élue de Seine-Saint-Denis.

    Selon elle, "le refus de faire juger l’affaire dans laquelle l’ancien directeur du FMI est accusé de viol est une mauvaise nouvelle pour la justice et une mauvaise nouvelle aussi pour les femmes. Car à ce jour la vérité n’est pas dite, ni pour le présumé innocent ni pour la présumée victime".

    "La vigilance s’impose pour que le refus de faire passer la justice aux USA ne donne pas des ailes en France aux pourfendeurs d’une justice implacable envers les violences - sexuelles ou non - à l’encontre des femmes", conclut-elle.

    Répondre à ce commentaire

  • GTK 24 août 2011 à 21:46

    @ BL
    Merci pour votre réponse. Un mot quand même, il ne s’agit pas de la Palestine (l’occasion de rappeler que les réunions se succèdent pour savoir si l’ONU accepte sa candidature pour devenir une nation. Voir ici, signer et regarder un petit film résumé sur la situation en prime. Il s’agit de la vie d’un homme qui dit ne pas être coupable et que vous et tant d’autres, accusez sans preuve.
    Pour ce qui est de n’avoir rien appris en lisant Politis depuis si longtemps, si si j’ai appris. J’ai appris qu’on peut avoir raison de ne pas suivre le gros du troupeau, de s’en tenir à ce qui compte vraiment pour nous, puisqu’on y croit et qu’on sent intimement qu’on est sur la bonne voie.

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 24 août 2011 à 22:19

    @GTK : Alors là, ma chère, vous êtes gonflée ! Comme si c’était moi qui avait introduit la Palestine dans le débat !

    Je vous cite : "D’abord je ne pense pas que DSK soit "mort politiquement". Bien au contraire. S’il se présente, même moi je voterai pour lui. Parce que depuis que j’ai écrit un texte pour dire que je ne voterai jamais pour lui, j’ai appris que je me trompais sur son compte et qu’il n’est pas anti-palestinien comme je le croyais.

    Ensuite parce qu’un type qui sort d’une telle épreuve et déciderait de continuer à servir son pays, est forcément un homme fort dans sa tête et foncièrement honnête. "

    Sans commentaire.

    Répondre à ce commentaire

  • Arpège 24 août 2011 à 22:24

    Oh ! Bernard ! Veux-tu une taf ? Ou bien que j’te fasse un volcan pour te détendre...
    Bah, allez, je contresigne le commentaire de GTK (coucou G) : on t’aime, ça ira pour cette fois :-)) Mais essaie quand même de nous éviter des cauchemars une prochaine fois, mh ?
    Et puis quand même toutes les femmes ne sont pas des saintes, y en a même de satanées salopes. Comme dit Brafman, celle en question est bien "une personne foncièrement mauvaise ou pitoyable, ou les deux à la fois". Poh poh ! Imaginez-vous deux secondes dans cette situation, Messieurs, quand même ! Qué misère !
    Alors pour la Palestine, je sais pas, mais en tout cas ce qu’on sait c’est que DSK n’usera pas de représailles envers la guinéenne, et ça, c’est un indice et c’est plutôt classe...
    Bisou Bernard.

    Répondre à ce commentaire

  • Nicolas 24 août 2011 à 23:24

    @BL : oui oui j’assume, toute citation du FN, fusse-t-elle une vérité utilisée pour appuyer un point de vue, me hérisse.
    Le fait d’être d’accord ou pas avec ce qui est dit n’est pas le (mon) sujet, mais c’est le fait même d’utiliser cette citation de cet auteur-là.
    Si vous trouvez une phrase juste dans Mein Kempf, vous allez l’utiliser aussi ?
    J’ai fait un raccourci sur Politis parce qu’il m’a semblé que vous en étiez proche. Tout brillant que vous semblez être à la lecture des témoignages élogieux, vous n’en avez pas moins fait un article médiocre tant sur le fond que sur la forme.
    Pardon d’émettre un avis personnel... mais il est vrai que c’est la première fois que je viens vous lire. J’étais plus habitué à l’humour de Fontenelle.

    Répondre à ce commentaire

  • babelouest 25 août 2011 à 05:40

    En tout cas, un contributeur d’Agoravox, Kali Shakti, a apporté un excellent argument ici :
    http://www.agoravox.fr/actualites/s...

    Un salarié dans le cadre de son travail n’est pas libre, car le client s’il n’obtient pas satisfaction peut se plaindre et le faire renvoyer. En même temps, un acte sexuel non consenti par définition vu le contexte est un travail supplémentaire, de la prostitution en heures supplémentaires non rémunérées, puisque le reste du travail devra se faire malgré tout.

    Comme le souligne l’auteur, le procureur a mal fait son travail : que la plaignante ait menti dans d’autres circonstances ne devrait rien changer à la réalité des faits, qui ont été abondamment prouvés par ailleurs. Il y a de la part du client violation du contrat de travail.

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 25 août 2011 à 06:35

    @Nicolas : "Si vous trouvez une phrase juste dans Mein Kempf, vous allez l’utiliser aussi ? "

    Vous parlez sans doute de Mein Kampf ? Je ne sais pas. En tout cas, oui sans hésitation pour Kempf (Hervé, qui n’est pas "mien") …

    Et continuez à vous régaler des billets de mon camarade Fontenelle, c’est "le meilleur d’entre nous", comme disait quelqu’un que je ne citerai pas, pour ne pas aggraver mon cas …

    Répondre à ce commentaire

  • idoine 25 août 2011 à 11:13

    Ouai bein on aimerait bien le lire le "meilleur d’entre vous".
    Surtout que pendant ce temps là, le "meilleur d’entre eux", il ne chôme pas sur leur prétendu "succès" libyen.

    Répondre à ce commentaire

  • beali 25 août 2011 à 17:54

    @ gracchus
    entièrement d’accord avec vous !

    PET DE SOULAGEMENT DES PONTES DU PS STRAUSSKANIEN pour leur AMI ex FMI

    Et pour cette femme de ménage "séduite et abandonnée" en 9mn max ? RIEN,

    Et ça se dit de gauche...

    Que toutes les femmes de ménage ET LES AUTRES s’en souviennent en 2012

    Répondre à ce commentaire

  • Nicolas 25 août 2011 à 21:11

    Mort de rire, bien entendu, je parlais du livre allemand !
    Vous pensez bien que j’aurais adoré une citation de Kempf ! A Quand ?...

    Répondre à ce commentaire

  • ZapPow 25 août 2011 à 22:01

    Si taper sur les Socialistes est à la mode de nos jours, c’est peut-être qu’ils fournissent allègrement, et en quantité industrielle, des verges pour les battre. Comment résister ?

    Répondre à ce commentaire

  • ZapPow 25 août 2011 à 22:07

    Il y a un sérieux hic : il n’y a aucun contrat de travail entre client et employé de l’hôtel. Le client ne peut donc pas ne pas avoir respecté un contrat de travail, puisqu’il n’en est pas signataire. Si, comme le dit cet article, l’employé ne peut librement refuser un acte sexuel, ce ne peut être que l’employeur qui en a la responsabilité, et doit être poursuivi. Le client n’est pas l’employeur.

    Répondre à ce commentaire

  • ZapPow 25 août 2011 à 22:14

    Je suis un peu troublé par la façon dont les commentaires apparaissent : je viens de poster deux réponses qui se trouvent en bout de fil, et sans lien apparent avec les messages auxquels je répondais. Donc, si besoin est :
    - mon message de 22:01 répond à Ali 15:11
    - mon message de 22:07 répond à babelouest 05:40

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 27 août 2011 à 21:10

    @Nicolas : on ne t’as pas attendu pour parler d’Hervé Kempf et de ses excellents livres, ni sur ce blog, ni dans Politis …

    @ZapPow : Fais comme moi (et les autres), et ton trouble s’envolera : place le nom du destinataire en tête de ton message à lui destiné (c’est pour ça que j’exige une signature). Pas besoin de sortir de polytechnique …

    Répondre à ce commentaire

  • GG 27 août 2011 à 22:58

    ... même de citer des fachos !

    C’est ce qui m’émeut le plus : je ne me fais pas de souci pour lui (Langlois), même avec un nom comme ça, il ne va pas trahir ! Mais qu’il soit obligé d’aller chercher un révisionniste notoire pour trouver un début de petite analyse de ce qui émeut tant Presses et Peuple depuis (comme il dit) déjà lurette... ça en dit long et sur la dite presse et sur les Élus (du Peuple) !

    Répondre à ce commentaire

  • Isa 29 août 2011 à 10:15

    Je viens de lire tout ça ;et je me permets de donnera tite interprétation ;on assiste donc sous les doubles égides du bon Bernard et de l’excellent Bruno au retour de la Morale et de la Vertu.Attention,ne confondons pas:morales et vertus privées:faut pas tromper sa régulière,faut pas aller aux putes ,si on est un homme politique.
    Bigre !!
    Moi qui pensais sottement que l’on devait s’arrêter à la porte des chambres à coucher....il appert que je me trompais.Il faut donc exiger de nos hommes politiques,non pas qu’ils soient compétents et/ou honnêtes
    mais qu’ils soient bons époux et bons pères.Fréquenter régulièrement les offices ne sera plus exigé:on respire !!!!
    Jusqu’à preuve du contraire "divulguer avec qui et dans quelle position
    (on) plonge dans le stupre et la fornication"
    comme le chantait le bon Georges
    s’il s’agit de personnes adultes et consentantes,on n’en a rien à faire,et surtout chee Politis !!!!!
    S’il y a viol,c’est un crime ;encore faut-il qu’il soit avéré ;dans le cas qui nous intéresse,c’est parole contre parole ,et basta !!!!!
    Je n’ai aucune sympathie particulière pour le politique DSK et l’ homme Srauss-Kahn.
    Mais les rappels à la vertu,proférés par un crypto-nazi notoire,ça me hérisse.
    Plus,ça me débecte.

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 29 août 2011 à 11:42

    @Isa : "tite interprétation" de traviole, chère madame. Que M. Strauss Khan trompe sa femme, en effet, ça le regarde, et sa femme ; qu’il(s) aime(nt) les partouzes, c’est leur affaire ; qu’il soit client des prostituées, c’est déjà plus discutable quand on sait qu’un proxo se cache le plus souvent derrière la fille publique …

    Aussi bien, ce n’est pas cela qui est dit, ni par B.G., ni par moi-même.

    Il est dit deux choses très précises : 1– Quand on est un homme politique qui prétend aux plus hautes fonctions, on évite, en recourant aux services de prostituées, de se mettre, « [soi-même] et sa fonction, comme la suite l’a prouvé, à la merci du scandale et du chantage. »

    2– Quand on se déclare opposé à la prostitution, comme le prétendent « la plupart des socialistes », on ne pousse pas des cris de joie à la perspective du retour prochain d’un des siens qui, pour se laver de l’accusation de viol (qui subsiste, même si le proc. a abandonné les poursuites) se replie sur un aveu de "relations tarifées" (salissant du même coup sa probable victime), sauf à donner ainsi « la mesure de [son] hypocrisie. »

    Je ne vois là aucun appel à « la Morale et la Vertu », au sens majuscule que vous leur donnez. Juste un appel à un minimum de décence …

    Répondre à ce commentaire

Commenter (41)

Commenter

gauche_onglets
+lus

+commentés

haut-pub
« septembre 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature