haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Société > Islam et laïcité, « il faut combattre les lectures identitaires (...)

Par Erwan Manac’h - Suivre sur twitter - 20 septembre 2012

Islam et laïcité, « il faut combattre les lectures identitaires »

Pour le sociologue Vincent Geisser, la succession des crises impliquant l’Islam enferme les français musulmans dans une assignation « insupportable » à « choisir un camp ».

L’énième tragi-comédie politico-médiatique impliquant l’Islam, relancée à grand fraca dans le monde entier par la publication, mercredi 19 septembre dans Charlie Hebdo, de nouvelles caricatures du prophète Mahomet, n’en finit pas de faire des remous. Le gouvernement français a choisi la fermeté, mercredi, en interdisant – fait exceptionnel - les rassemblements prévus samedi devant la Grande Mosquée de Paris. Vendredi, les écoles françaises à l’étranger et les ambassades dans 20 pays seront fermées par précaution.

Pour le sociologue Vincent Geisser, chercheur à l’Institut français du Proche-Orient de Beyrouth, cette nouvelle crise illustre la montée des « lectures « civilisationistes » et populistes », qui renvoient dos à dos les tenants du « choc des civilisations » et assigne les Français musulmans à « choisir un camp ».

Quelle incidence les événements récents peuvent-ils avoir sur les Français musulmans ?

Vincent Geisser : Nous sommes en train petit à petit de créer une communauté musulmane qui n’existait pas réellement auparavant. À force d’être stigmatisée - notamment lors de ces crises paroxysmiques –, la classe moyenne de Français issue de l’immigration algérienne, africaine et turque, qui ne se sentait pas forcément musulmane, finit par s’affirmer en tant que musulmane.

Il y a un traumatisme chez de nombreux Français de culture musulmane. Beaucoup, notamment les générations des 18 - 30 ans, ne voient aucune contradiction entre leur citoyenneté – et une certaine fierté d’être français – et le fait de rendre visible leur croyance religieuse. Ils n’ont plus honte d’affirmer leur pratique et leur foi musulmane, tout en se sentant profondément Français. Mais ils sont sans cesse interrogés sur leur allégeance à la France, comme s’ils devaient choisir un camp, entre une laïcité radicale et le fondamentalisme religieux. C’est une situation qui devient insupportable.

Comment un vulgaire film islamophobe a-t-il pu déchaîner une telle colère ?

Nous sommes aujourd’hui de plus en plus dans une montée des références identitaires et populistes, en Europe comme dans les pays arabes. Les référents religieux servent de compensation à une sorte d’impuissance politique dans les pays arabes, sur un mode identitaire et conflictuel.

En France, la manifestation contre le film « L’innocence des musulmans » [samedi 15 septembre] nous a aussi montré des jeunes qui sont dans une lecture identitaire et « civilisationniste ». Ils prêchent notamment pour un retour dans les pays d’origine musulmans alors qu’ils sont nés en Europe. On observe dans le même temps une conception identitaire de la laïcité en Europe. Sous couvert d’une pensée universelle, il s’agit de nous enfermer dans nos particularismes. C’est notamment la vision nationaliste de la laïcité défendue par Marine Le Pen.

D’un côté comme de l’autre, malheureusement, on observe l’influence de plus en plus forte de ces lectures « civilisationnistes » des appartenances sociales. Les lectures socio-économiques - qui pouvaient être porteuses d’universalisme même si elles étaient parfois conflictuelles - sont aujourd’hui en recul par rapport aux lectures identitaires. Mais le plus grave dans cette nouvelle crise, c’est que les agissements de petits groupes d’individus sont érigés en faits de société. On est en présence d’acteurs qui jouent, sur un mode conflictuel ou même pacifique, le choc des civilisations.

Il faut rejeter fermement ces lectures qui ne rendent pas compte des dynamiques dans les sociétés, qui ne relèvent pas de blocs civilisationnels et identitaires. Je rejette même, pour le dire franchement, l’idée qu’il existe une civilisation occidentale d’un côté et une identité arabo-musulmane de l’autre.

Le gouvernement français a choisi la fermeté en interdisant les manifestations contre le film islamophobe, prévues samedi 22 septembre. Qu’implique cette position ?

Il est normal de prendre des mesures importantes pour protéger l’ordre public. Mais il faut éviter de tomber dans la paranoïa et la phobie. Ce sont des groupes ultra-minoritaires au sein de la communauté musulmane. Ils sont d’ailleurs eux-mêmes l’objet d’une réprobation de l’immense majorité des musulmans, qui trouvent ridicule qu’on ait pu monter en épingle cette affaire de film.

Il faut éviter le piège d’un face-à-face entre musulmans et laïcs. Ce sont les lectures identitaires radicales qu’il faut combattre, chez les musulmans comme chez les non-musulmans.

D’une certaine manière, un souci d’ordre public aurait pu consister à les laisser manifester pour éviter de « victimiser » ces fauteurs de trouble et donner à voir qu’ils sont ultra-minoritaires. À un niveau plus pragmatique, ça aurait permis aux renseignements français de repérer les personnes.

Nota Bene :

Photo : AFP / Kenzo Tribouillard

Commenter (13)

Commentaires de forum
  • beaucoup de sociologues ont fait des tonnes de livres sur les descendants de colonisés, sur les quartiers populaires, sur les enfants issues de l’immigration, sur les algériens, sur l’identité des gens issues de la diversités, sur l’islam , sur les territoires discriminés , sur la parentalités chez les immigrés , sur la violence des jeunes , sur la minorité visible , sur les ascenseurs social qui est bloqué et qui pue la pisse, sur les sauvageons, sur les indigènes, sur la génération beurs, sur la génération sacrifié, sur la génération arc en ciel, sur les ZEP ZUP ZUS ZSP ect etc.., nos enfants savent tres bien qui ils sont , nos enfants savent tres bien que leur pays de naissance ne veulent pas d’eux , et ne se sont jamais sentie "victime" , nos enfants subissent depuis plusieurs générations (algérien) la discrimination institutionnelle , et territorial , la justice a deux poids deux mesures, nos enfants sont français de confessions musulmane, mais leurs pays refuse que nos enfants pratiquent leurs religion. diabolise notre religion , et les oblige a rester dans la précarité, l’ignorance intellectuel et culturelle ... vous avez semez ? vous récoltez..c’est aussi simple que cela. nous français musulmans , nous avons décider de réagir et de dire stop , a vos valeurs sales et destructrice de l’humanité. (il ne faut surtout pas oublié les blancs qui se convertissent a une vitesse vertigineuse ,) grâce a vos valeurs d’obligation d’assimilation , intégration, identité national, vous incitez et on vous remercie pour cela a garder notre culture et notre religion de paix , contrairement a ce que peux raconté vos medias , vos sociologues, vos politiques colonialistes. ( ma liberté d’expression)

    Répondre à ce commentaire

  • fraternitain 20 septembre 2012 à 22:14

    je suis très choqué par ce commentaire et son agressivité

    je connais de nombreux jeunes maghrébins laiques qui aimeraient ne pas etre assimilés à "musulman" de force parce quils ont l ’air arabes !
    je ne sais pas où vous prenez les blancs qui se convertissent, c’est absurde , arretez de fantasmez vous causez du tort à la cause que vosu croyez defendre en faisant peur aux autres

    Répondre à ce commentaire

    •  
      haleff 21 septembre 2012 à 00:11

      Je ne serau pas etonne qu’il s’agisse d’un commentaire trollique.

      Répondre à ce commentaire

  • joelle 21 septembre 2012 à 22:14

    Encore et toujours la victimisation , ça commence vraiment à bien faire, qui agresse le plus ? et sans raison.
    ça devient dur à cacher tout ça puisqu’on en est victime de partout en France (oups en tant que blanche je devrais pas dire victime puisque tout est de ma faute) les pauvres musulmans (je suis désolée c’est juste une constatation) sont discriminés.
    Mais puisque des envahisseurs nous parasitent j’ai le droit de me défendre, d’être identitaire, d’aimer mes origine et mon pays.
    Vous ne ferez jamais taire la logique.
    Même tous les pourris qui nous gouvernent n’y parviendront pas.
    On peut faire taire les gens, mais on ne les empêchera jamais tous de penser.
    Ça suffira !!

    Répondre à ce commentaire

    •  
      réponse 22 septembre 2012 à 08:30

      Encore et toujours la victimisation , ça commence vraiment à bien faire, qui agresse le plus ? et sans raison.

      Vous êtes la parfaite illustration de ce qui peut se faire de pire en matière d’endoctrinement médiatique !
      Aucun discernement, aucune prise de recul. Vous devez sûrement faire partie de ces gens pour qui tout ce qui n’est pas "vrai" médiatiquement n’existe pas !
      Avez vous peur des Corses ? J’imagine que non et pourtant la Corse est la région la plus criminelle d’Europe ! (le nombre d’homicides y est 29 fois plus élevé que dans le limousin par exemple)
      Seulement voilà, on ne vous bassine pas la tête dès qu’un Corse grille un feu rouge sur fond de débat tronqué du genre "les Corses sont ils des Français comme les autres" ou encore "les Corses menacent ils la République"
      La vérité c’est que vous faites partie de ces gens qui ont besoin d’un épouvantail ( dans les années 30 les gens disaient la même chose que vous sur les juifs) pour se rassurer dans ce qu’ils sont ou plutôt devrais je dire dans ce qu’ils prétendent être !

      "Mais puisque des envahisseurs nous parasitent j’ai le droit de me défendre, d’être identitaire, d’aimer mes origine et mon pays"

      Rhétorique de l’indigence intellectuelle s’il en est !! Mais Bravo ! Vous auriez certainement fait une parfaite terroriste (selon le vocable utilisé à l’époque par les colons Français) quand la France occupait ses anciennes colonies !!

      Je suis Français (de souche je précise) et Musulman !
      Votre argument sur la défense de votre identité n’est donc pas la vérité puisque je la conteste !

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Marouane 22 septembre 2012 à 12:41

        Pour compléter le message de Réponse au sujet de la Corse, j’aimerais dire que concernant l’année 2010 par exemple, tous les attentats perpétrés en France ont été le fait d’activistes corses (à l’exception d’un seul attentat en région parisienne). Allez vérifier par vous-mêmes :

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Chrono...]

        Et pourtant, quand on parle de terrorisme, tout le monde soupçonne directement ce dernier d’être d’essence « islamiste ». Je n’ai jamais entendu un responsable politique faire preuve de fermeté face à ce phénomène comme il ne manquerait pas de le faire si c’était le fait de barbus ...

        Hélas réponse a raison : l’intoxication médiatique est telle qu’elle a littéralement conditionné les gens. Ces derniers ne se posent plus de questions, ils sont véritablement endoctrinés ...

        Répondre à ce commentaire

        •  
          Valere 22 septembre 2012 à 22:43

          L’intoxication médiatique est telle qu’il ne m’étonnerait même pas que Joëlle soit de "gauche".
          Après 10 ans (minimum) de bourrage de crânes sarko-umpistes, les dégâts seront très difficiles à réparer. Et il est tout à fait inutile de compter sur des gens, soi-disant socialistes, dont l’action a pour seule constante la trahison perpétuelle des idéaux qu’ils affichent.

          Répondre à ce commentaire

    •  
      Mario 22 septembre 2012 à 12:51

      "Vous ne ferez jamais taire la logique."

      Ha ! ha ! ha ! Votre commentaire délirant n’a rien à voir avec de la logique : vous répondez à des accusations imaginaires (à quel moment lit-on dans l’article que les « Blancs » sont responsables de tous les malheurs des Musulmans ?) et vous sortez le mot magique "victimisation" alors qu’en vérité, c’est vous qui venez chouiner ici.

      A moins que vous ne soyez un de ces trolls qui ne manquent pas de venir déverser leur fiel dans tous les forums ? Ce qui ne m’étonnerait pas !

      Répondre à ce commentaire

  • Erwan Manac’h 22 septembre 2012 à 12:03

    Bonjour,
    Les commentaires à caractère raciste, sur le fond ou la forme, ne sont pas tolérés sur ce forum.

    Merci.

    EM.

    Répondre à ce commentaire

  • 1 français musulman 23 septembre 2012 à 12:45

    Je viens livrer ici mon ressenti face à ces multiples scandales médiatiques dans lesquels sont impliqués les français musulmans, je ne m’essairais pas à une analyse sociale de ce à quoi on assiste depuis quelques temps, une montée de l’islamophobie...
    Sans tomber dans la victimisation que fustigent nos compatriotes, je voudrais dire à quel point je me sens mal, blessé, rabaissé à une sous catégorie de français ! Métisse de par mes origines, musulman de par ma religion, j’ai de plus en plus de mal à m’identifier aux modèles successifs de français que l’on nous propose.
    Comme le souligne parfaitement cet article, il faudrait faire un choix, tu manges du porc ou tu portes la barbe !!! Comment se sentir chez soi quand on est sans arrêt pris pour une menace ? Triste sort que le notre et puisque je ne serais jamais le français qu’ils voudraient que je sois, un jour peut être inchallah je partirais....

    Répondre à ce commentaire

  • 24 septembre 2012 à 14:34

    Qu’on commence par foutre la paix aux musumans, français ou non !
    Après cela, on pourra passer aux choses sérieuses, par exemple :
    - allons-nous défendre la liberté d’expression religieuse dans tous les pays, et notamment celle des athées dans les grands pays défenseurs des libertés (USA, Arabie saoudite, etc... ?)
    - allons-nous faire une loi (en France pour commencer) qui sanctionne sévèrement tout journaleux coupable de demander à la personne en face s’il est sunnite / chiite / évangéliste / catholique / protestant / etc.. (bref n’importe quoi sauf un homo sapiens) AVANT de lui demander ce qu’il a à dire ?

    Répondre à ce commentaire

  • 25 septembre 2012 à 10:50

    je pense que Geisser rajoute encore une crise là où souvent les "musulmans" n’en voient pas ! il faut vraiment rapprocher les faits des faits et arrêter de prendre les événements mineurs pour des grands changements de société. nous ne laissons plus aux événements le temps de s’enclencher que déjà les "spécialistes" ont tout compris et ont un avis péremptoire... stop aux commentaires rapides ! les sociologues devraient le savoir. retournez dans les quartiers pour faire des analyses pertinentes et arrêtez de crier avec les loups. il y a un article sur AVAAZ.ORG sur la rage des musulmans qui peut donner un autre point de vue par exemple. à+

    Répondre à ce commentaire

  • moslem 25 septembre 2012 à 14:42

    En tant que musulman français, je pense que CHARLIE HEBDO a le droit de publier ce qu’il veut au nom de la liberté de la presse et que ma liberté à moi est de considérer que ces gribouillages sont à ignorer. Pas de quoi assassiner qqun en tout cas, ni de prier sur un sol de rue crasseux devant une ambassade ou un journal. Il faut raison garder, ce n’est pas en attisant les flammes que la tolérance reviendra. Je plains le dessinateur pour sa mécréance, je plains les salafistes pour leur intransigeance.

    Répondre à ce commentaire

Commenter (13)

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature