haut-pub

Par Bernard Langlois - Suivre sur twitter - 4 juin 2010

Israël dans l’impasse

C’est le jugement du grand romancier suédois Henning Mankell, qui était à bord d’un des bateaux de la flottille humanitaire pour Gaza.

La propagande israélienne, fort active et fort bien relayée partout dans le monde occidental comme on sait, aimerait beaucoup accréditer l’idée que les militants humanitaires embarqués dans la flottille empêchée si brutalement de rejoindre Gaza, sont pour la plupart des fanatiques musulmans, turcs ou arabes, liés au Hamas.

Elle est malheureusement pour elle sérieusement mise à mal par des témoignages comme celui de Henning Mankel, de retour en Suède après son expulsion d’Israël (à lire dans Courrier international), et qui était à bord d’un des bateaux arraisonnés. Difficile en effet de faire croire que le père du célèbre commissaire Kurt Wallander est un fou d’Allah antisémite !

Cet homme placide, âgé de 62 ans, dont l’œuvre est mondialement connue, est un antiraciste affirmé, et nombre des enquêtes de son héros récurrent tournent autour de crimes racistes commis par des nostalgiques du nazisme, ou fustigent l’apartheid sud-africain, que Mankell a bien connu pour vivre à mi-temps en Mozambique (un de ces romans, La Lionne blanche, se déroule en partie en Afrique du Sud)..

C’est donc en connaisseur du racisme d’Etat et du scandale des bantoustans qu’il témoigne son soutien au peuple palestinien, qui connaît une situation comparable à celle des noirs dans l’ancien régime de Prétoria.

Il pense que, « jamais aussi condamné dans le monde », Israël « s’est enfermé dans une impasse » et affirme que « le monde aujourd’hui n’est plus celui qu’il était la semaine dernière. »

L’enfermement des Palestiniens se retournerait, en somme, contre ses auteurs …

Commenter (28)

Commentaires de forum
  • saladin 4 juin 2010 à 10:23

    Heureusement on entend une voix digne et juste dans un occident lâche,hypocrite et sans honneur.

    Répondre à ce commentaire

  • Janick 4 juin 2010 à 11:31

    Israël dans l’impasse ?

    Si j’ai bien compris ce gouvernement est prêt à traiter le bateau irlandais Rachel Corrie de la même façon que la flotille.

    Pas de sanction de l’UE, des USA et autres, donc pourquoi se gêner.

    Répondre à ce commentaire

  • JPB 4 juin 2010 à 17:07

    Sont-ils vraiment dans une impasse ?
    L’éditorial de Denis Sieffert dans le dernier Politis est à ce sujet, il me semble, fort pertinent.Les vraies négociations pour la création d’un Etat Palestinien s’éloignent de nouveau. Après tout, n’est-ce pas là le but recherché ? Gagner du temps en radicalisant un peu plus le Hamas entre autres pour permettre à la colonisation de gagner du terrain ?

    Répondre à ce commentaire

  • baloo 5 juin 2010 à 09:16

    Et voilà le temps qui passe..... 45 commentaires sur le premier article de Bernard, 11 sur le second, quelques uns sur celui-ci.
    Même sur un blog comme celui de Bernard, l’intérêt pour cette saloperie s’émousse, alors sur les médias grand public... Les salopards ont encore raison, ils jouent sur le velours. Triste.

    Répondre à ce commentaire

  • Poli-tissé 6 juin 2010 à 02:00

    Je suis tout-à-fait d’accord avec l’admirable et respectueux humaniste Henning MANKELL, et j’ajouterais (l’occasion est trop bonne) qu’Israël est enfermée dans un Syndrome de Stockholm qui se caractérise par une identification à l’agresseur (nazi) qui lui a donné toute son importance et à qui elle doit sa création (culpabilité européenne oblige) et ses "titres de noblesse" qui vont jusqu’à rendre indécente l’idée même de remettre en cause l’existence (et à fortiori la sécurité) de l’état d’Israël !

    Poli-tissé

    Répondre à ce commentaire

  • anna 6 juin 2010 à 17:12

    Noam Chomsky chez F Taddeï le 1er juin.
    « Pourquoi Israël impose un siège à Gaza ?
    Il y a une raison à cela.
    Israël s’est retiré de Gaza à la fin de 2005 et 2 mois plus tard, en janvier 2006, les Palestiiens ont commis un crime très grand. Il y a eu une élection internationale, surveillée par les autorités internationales. Ils ont voté de la mauvaise manière. Ce que Israël et les Etats-Unis ne voulaient pas. Immédiatement Israël, les Etats-Unis et l’Europe -en suivant avec un bémol- ont imposé un siège à Gaza pour ceux qu’ils estiment avoir voté de la mauvaise manière. Les faits sont très clairs. C’est précédemment ce qui s’est passé et la punition est très dure, tant économique que politique. Un an plus tard, en 2007, Israël, les Etats-Unis et l’autorité palestinienne ont essayé de faire un coup d’Etat à gaza pour renverser ce gouvernement élu démocratiquement. Ce coup n’a pas réussi , le hamas l’a prévu . A ce moment là, le siège américain et israélien est devenu beaucoup plus dur. Et c’est la raison du blocus actuel. C’est parce que la hamas a empêché ce coup qui voulait les renverser. Et c’était quelque chose d’assez extrême. Regardez les rapports des nations Unies. La population de Gaza est à un niveau à peine de subsistance et l’Egypte est complice. Ils ont construit un mur d’acier pour empêcher les animaux de s’échapper, du côté égyptien . ce n’est sans doute pas le crime le pire au monde, mais c’est le plus sauvage. Et c ‘est quelque chose qui se poursuit aujourd’hui. Cette flottille de militants, de travailleurs humanitaires pour forcer le blocus, pour apporter des vivres à Gaza… On ne parle pas des raisons qui ont entouré tout cela ; Ca c’est « la fabrication du consentement ». Il faut faire l’impasse sur les raisons de manière à ce que les Occidentaux ne comprennent pas ce que nous sommes en trin de faire Que nous ne comprenions pas la passion arabe dans ces grands crimes. »

    Et bien d’autres explications sur le Proche-orient et ailleurs.
    Si vous avez raté l’émission c’est ici
    http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr...

    Répondre à ce commentaire

  • eloda 7 juin 2010 à 09:51

    comment savoir ce que les pirates israéliens vont faire du chargement de ces bateaux d’aide humanitaire ? se les approprier, les revendre un bon prix à Gaza ou les laisser pourrir dans le port ? et pourquoi les médias français utilisent-ils le terme "expulsés" sans cesse ? rapatriés ou libérés serait plus juste ,les passagers des bateaux n’ayant pas du tout envie d’aller en israel ; ceux-ci vont-ils pouvoir récupérer leurs papiers et affaires personnelles ? qui posera ces questions ?? quelle honte pour cette presse française et tous ces politiques qui défendent un état criminel !!!

    Répondre à ce commentaire

  • Jacquadit 7 juin 2010 à 17:16

    Hello !

    J’ai découvert H.Mankell il y a deux ou trois ans et j’ai tout de suite accroché ! Original , intéressant et tel que Bernard le décrit...

    Il a un sujet tout trouvé pour son prochain bouquin que j’achèterai les yeux fermés et sur souscription s’il le faut...

    Et j’espère qu’il y aura plein d’autres témoins de cet acabit... Le silence de la mer......

    La vengeance est un plat qui se déguste froid ....Et plonger des petits merdeux dans le vomis de leurs mensonges me réjouirait au plus haut poin (t ou g , c’est selon ) !

    Effectivement la chape des médias est retombée, au moins en France , mais j’espère que cette pénultième saloperie a contribué à ouvrir définitivement les yeux d’un maximum d’entre nos concitoyens , sur la nature réelle d’ Israël et de ses dirigeants...

    J’imagine le club des menteurs , corrompus et fanatiques...Que du bonheur !

    il serait bon que les dieux monothéistes se rappellent à leurs bons souvenirs en leur envoyant un gentil message assorti d’une solide mise en garde sous forme d’un ardent buisson bien placé...Plus les catastrophes habituelles et une plus moderne : la ruine.

    J’espère avoir été diplomate ?

    Répondre à ce commentaire

  • Jacquadit 7 juin 2010 à 17:21

    Tiens, Marianne qu’a été plutôt molle au début (! !!!) annonce la fin des sourires :

    http://www.marianne2.fr/

    Et vlan !

    Répondre à ce commentaire

  • Antar 7 juin 2010 à 17:21

    Tout à fait d’accord avec JPB. L’attaque de la flotille pour Gaza et en parfaite cohérence avec la poltique isrélienne dans la région depuis la création de cet État. Dopés par le soutien parois tacite, parfois actif des USA et de l’UE, les gouvernements successifs ont écrasé au passage (dans le sens propre et figuré)tout ce qui s’oppose au projet d’Eretz Israël, et la pseudo communauté internationale dans sa lâcheté légendaire a toujours acquiescé. Pourquoi en serait-il autrement aujourd’hui ? Et comment Israël serait-il dans l’impasse ? Ce sont plutôt les Palestiniens qui sont dans l’impasse, et ce depuis qu’ils ont remis leur sort entre les mains des parrains étasuniens et autres Quartets. Vous n’avez qu’à jeter un coup d’oeil sur la réaction de Joe Biden... Pathétique.

    http://www.wikio.fr/video/vp-joe-bi...

    Répondre à ce commentaire

  • Jacquadit 7 juin 2010 à 19:01

    Par contre eux n’y vont pas avec le dos de la cuillère :

    http://www.legrandsoir.info/Israel-...

    Répondre à ce commentaire

  • Ali 8 juin 2010 à 15:06

    Je remercie encore une fois Bernard pour avoir reparlé de ce sujet que je considère essentiel, et j’ai un message pour eloda et Antar.

    @eloda, @Antar

    Chers amis,
    Il ne faut pas en vouloir aux "journalistes". Ils font simplement partie de tout un système qui a pris l’habitude, depuis la colonisation, à raisonner et agir de façon unilatérale (avec mes excuses à tous les vrais journalistes). Pour ce système Israël est un ami qui, dans le pire des cas, fait des erreurs ou tombe dans des pièges (sic !).

    Déjà, au moment du siège du QG d’Arafat, un de ces "journalistes" considérait que Sharon était tombé dans un piège tendu par Arafat ! Ce monsieur est aujourd’hui directeur de France Inter.

    A mon sens la seule logique qui explique le comportement d’Israël est celle décrite par Denis Sieffert : le temps joue pour Israël et Israël fait jouer le temps. Combien de Palestiniens de Jérusalem et d’autres villes ont "vendu" leur maison ou l’ont simplement abandonnée pour sauver leur peau, ou ont quitté leur pays, ou sont morts de maladies et de l’absence de soins ou simplement tués depuis 2002 ? et combien depuis 2000 ? et combien depuis 1982 ? et combien depuis 1967 ? et combien depuis 1956 ? et combien depuis 1948 ? et combien depuis le 19ème siècle ? ...

    Il ne s’agit donc pas d’erreurs mais d’une stratégie. Et malheureusement cela remonte très loin. Beaucoup plus loin que la deuxième guerre mondiale comme certains voudraient bien nous faire croire. Et comme il l’ont fait croire à quelques pigeons.

    Mais je suis d’accord avec Bernard sur le fait que cette logique touche à sa fin. Il y a dans le monde une sensibilisation des peuples similaire à celles qu’on a connues contre le régime d’Apartheid ou la barbarie US au Vietnam.

    On est loin de l’époque où Bush posait son veto sur toute résolution de l’ONU qui n’arrangeait pas Sharon.

    On peut donc parler d’une impasse. C’est ma seule consolation.

    Ali

    Répondre à ce commentaire

  • Antar 8 juin 2010 à 15:50

    D’accord Ali pour l’analyse et le bref retour historique. Par contre, je m’inscris en faux par rapport à ta conclusion. Pour moi, Israël ne serait dans l’impasse et par conséquent contraint à modifier sa politique qu’en présence de trois facteurs (et leur conjugaison) :

    1) Perte de la posistion stratégique d’Israël en tant que tête de pont de l’impéralisme occidentale au Moyen-Orient (ce qui loin d’être le cas) ;

    2) Changement de la dynamique et du rapport de force interne en Israël en faveur du camp de la paix (ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui)

    3) Mobisation tout azimut de la société civile internationale et intensification de la campagne BD&S (sur cette question, un changment significatif s’est opérée, espérons que cela sera le prélude à l’émergence des deux conditions citées plus haut).

    Faites un parallèle avec l’Afrique du Sud de l’Apartheid et vous verrez, M. Ali, que nous sommes encore loin du compte.

    Cordialement

    Répondre à ce commentaire

  • complexitas 8 juin 2010 à 18:27

    Et pourtant, il faut bien qu’Israël existe et qu’un Etat palestinien existe lui aussi. Alors que pensez de ceux qui écrivent : "impensable l’idée même de remettre en cause l’existence d’Israël " (je cite de mémoire). Oui, c’est impensable. Cet état existe désormais. La paix est possible là bas, j’y crois moi mais les erreurs même si elles sont énormes et inexcusables du côté israelien existe aussi du côté palestiniens. Il y a bien des fois, ou l’on pensait que les conditions posées par Israël pouvaient être accepté par l’autorité palestinienne et puis non, au dernier moment, il y avait toujours un problème et la haine reprenait de plus belle. L’humain est pathétique. Mais ici, taper sur le gouvernement, l’armée, les institutions et les politiques ok. Avoir aussi une pensée pour le peuple qui vit en Israël ça serait bien (même si je me fais taper dessus, il y a bien souvent des relents antisémites dans les étendards palestiniens et pour ma part, jamais je ne défilerai avec un cortège du Hamas ici ou là-bas.

    Répondre à ce commentaire

  • fb 9 juin 2010 à 10:36

    Bonjour,

    Certainement qu’Israel sera amené à traiter directement avec le Hamas. Celui ci s’est positionné pour le retour aux frontières de 67 avec modification de sa charte incluant la reconnaissance d’Israel. Ce parti islamique a été élu démocratiquement lors d’une élection supervisée par des observateurs extérieurs. C’est l’unique élection démocratique arabe au Moyen orient, n’en déplaise au Fatah, aux US et à l’Europe qui ont essayé en vain de le renverser avec l’aide d’Israel. Le hamas prend racine dans le peuple palestinien avec un réseau social dense, efficace et surtout désinteressé.
    Finalement tout est réuni pour la paix, mais un seul belligérant ne la veut pas c’est Israel. Le seul risque pour elle est la PAIX (D. Devillepin, S Hessel ...). L’ensemble des opérations menées par cette état (massacre de gaza, attaque de la flottille ...) ne sont que des occasions pour soit différer ou annuler les prémices de négociation ... En attendant, la colonisation se poursuit en Cis jordanie, à Jérusalem est et le blocus est toujours hermétique.
    J’en profite pour remercier Bernard Langlois pour son objectivité, ses nombreuses contributions dont l’espacement ne fait que renforcer mon bonheur de le lire, une véritable nourriture pour l’esprit.

    Répondre à ce commentaire

  • complexitas 9 juin 2010 à 16:14

    je m’inquiète que l’on semble se féliciter (par le dernier message) de l’arrivée démocratique au pouvoir d’un régime fascisant comme celui du Hamas. Un régime où les femmes sont voilées, ou l’homosexualité n’a pas lieu d’être, un régime réactionnaire, dangereux et religieux. Quand la gauche défend ne serait-ce qu’un millimètre de ces individus là, je pense qu’elle s’égare et je sais que je partagerai pas ces choix. C’est pourquoi tout là bas me semble bien plus complexes que les positions tranchées qui s’expriment ici ou là. Qui sommes nous et d’où parlons nous pour "savoir" à qui la faute, quand et pourquoi. Les fautes sont multiples et de tous côtés. Qu’Israël ait la force est un fait et je ne défends pas la politique de l’Etat israelien mais comment pourrais-je défendre ou manifester aux côtés de militants du Hamas qui sont les ennemis de la liberté de penser, de vivre... Comment pouvez vous en être ? C’est ça aussi qui m’intrigue...

    Répondre à ce commentaire

  • fb 9 juin 2010 à 18:59

    Je ne faisait que mettre en avant des faits en évitant de tomber dans la diabolisation stérile. l’ANC de Nelson Mandela considéré comme terroriste par le gouvernement de l’apartheid, est devenu un interlocuteur incontournable à sa sortie de prison recevant même le prix Nobel ... Dire cela ne me transforme pas en supporter de l’ANC.

    On ne regarde que dans une seule direction en focalisant sur le Hamas en oubliant qu’en Israel un dirigeant d’extrême droite Avigdor Lieberman a accédé aux postes de vice-premier ministre et de ministre des affaires étrangères d’Israël. Il remet en cause de la citoyenneté des Palestiniens d’Israël et se propose de les « transférer » ou de leur appliquer la Shoa.

    Je ne savais pas que D Devilepin était de gauche !!
    Il faut quand même se positionner par rapport à la justice et il y a un pays qui ne respecte pas les résolutions internationales de l’ONU.
    La destruction de Gaza, le bombardement du Liban, de la Syrie, l’assassinat à Dubaï, des militants humanitaires embarqués dans la flottille constituent des violations du droit international. S’il y a bien un partie que je soutient c’est le respect du droit international pour tous.

    Répondre à ce commentaire

  • Antar 9 juin 2010 à 19:03

    @complexitas,

    Ce qui est plutôt intrigant mais aussi pathétique c’est ton style grotesque qui n’a d’autres objectifs que de créer la diversion. Les fuites en avant sont devenues le sport national de prédilection chez les sionistes et leurs intellectuels de service. On ne verse plus dans la subtilité. Plus, c’est gros plus ça passe...

    J’ai lu ton premier com., un troll tellement flagrant que je me suis abstenu de réagir. Mais là, il y a des limites à prendre les lecteurs de Politis pour des tarés.
    En bon élève, tu suis à la lettre le guide pratique du parfait Troll du ministère israélien de la propagande. La technique du hareng fumé (regarde bien le guide, elle devrait y être) Voici en quoi elle consiste, et tu le sais aussi bien que moi : Les prisonniers en fuite, paraît-il, laissaient des harengs fumés derrière eux pour distraire les chiens pisteurs et les détourner leur piste. C’est le principe que tu as appliqué dans tes com. : le but de ce stratagème est d’amener le lecteur à traiter d’un autre sujet (le Hamas par exemple) que ce celui qui est discuté : le raid israélien SAUVAGE contre une flottille HUMANITAIRE, dans zone INTERNATIONALE, se dirigeant vers la bande de Gaza victime d’un EMBARGO criminel, imposé par un régime d’OCCUPATION fasciste. Remets donc tes pendules à l’heure.

    Du temps d’Athènes, époque où la philosophie était une noble discipline, les sophistes étaient les citoyens les plus détestés de la cité.

    Répondre à ce commentaire

  • baloo 9 juin 2010 à 19:20

    Que d’agressivité ! Et on voudrait que ceux qui sont sur le terrain s’entendent...Bien dommage qu’on ne puisse pas débattre posément.

    Répondre à ce commentaire

  • Jiji 9 juin 2010 à 21:48

    Pourquoi beaucoup de Palestiniens ont voté pour le Hamas ?
    Ce fut des élections tout à fait démocratique ce qui est très rare au moyen-Orient.
    Parce ce que,sous le gouvernement du Fatah avec Marmoud Abbas, il n’y avait eu aucun progrès vers la résolution du conflit malgré les nombreuses rencontres entre le gouvernement Israëlien et Palestinien. Au contraire, la colonisation du territoire palestinien s’étendait,les colonies s’édifiaient sur toutes les collines, le mur de séparation avançait en détruisant des miliers et des miliers d’oliviers et en volant les terres des Palestiniens, les checkpoint se multipliaient empêchant les Palestiniens de se déplacer. Normal de penser qu’une autre majorité, en employant la force, pourrait enfin obtenir la libération de leur pays.

    Répondre à ce commentaire

  • JPB 9 juin 2010 à 22:12

    Comme c’est difficile, passionné...Je ne suis ni Palestinien, ni Israélien...Je vous assure, cependant que j’éprouve un profond respect envers ces deux peuples . Mais permettez-moi de rappeller ( Sans aucune agressivité envers l’un ou l’autre ) que le sens vrai de "débattre" c’est d’abord de chercher à comprendre les arguments de l’autre. Après, chacun peut avoir son opinion, mais tenter de comprendre les motivations profondes de la partie "adverse"peut atténuer les tensions.

    Répondre à ce commentaire

  • 9 juin 2010 à 23:50

    Trop d’agressivité ? dépassionner le débat ?

    Il faut s’asseoir à une table et débattre calmement pendant des heures, même si certains débatteurs débitent des âneries ? Ben voyons !

    Les faits sont là : les bateaux d’une mission humanitaire ont été arraisonnés dans les eaux internationales par l’armée israélienne qui a tué de balles de 9mm neuf des participants, certains à bout portant, voire dans le dos ( Voir l’article du Guardian. Ce qui s’appelle un assassinat.

    Il ne s’agit en rien d’une "erreur" ni d’une "bavure" : l’unité qui menait l’opération était constituée de soldats surentraînés et non pas de simples garde-côtes. D’autre part, arraisonner des bateaux dans les eaux internationales constitue un acte de piraterie condamné par les lois internationales.

    Autre point, pourquoi donc les bateaux ont-ils été dirigés sur Israël et pourquoi donc les 700 passagers ont-ils été détenus (sans raison valable) dans les prisons israéliennes alors que c’est l’armée israélienne qui a commis cette forfaiture et que le pays le plus touché était la Turquie dont 9 des ressortissants avaient été tués ?

    Depuis quand confie-t-on aux meurtriers les enquêtes sur leurs propres meurtres ? Et pourquoi donc les autorités israéliennes refusent- elles une enquête supervisée par la "communauté internationale" si elles étaient dans leur "droit légitime de se défendre" ?

    Voilà les faits. Alors quand on noie le poisson en laissant entendre que, certes, c’était une réaction disproportionnée de la part de l’armée israélienne, mais qu’il y a des torts partagés, on ne peut pas débattre avec des gens d’une telle mauvaise foi.

    De même que vient faire le Hamas là-dedans ? La technique du "hareng fumé" exactement, comme c’est dit plus haut.

    "Complexitas" dit qu’il ne manifestera pas avec le Hamas. Pourquoi, il se trouve dans un endroit où ce serait plausible, style ... Gaza ?

    Alors, si vous voulez débattre, basez-vous d’abord sur les faits et pas sur la propagande officielle.

    Quant à dire qu’Israël est "dans l’impasse", je le voudrais bien, mais je suis pessimiste. Grâce à la veulerie de la "communauté internationale, les autorités israéliennes vont vite relever la tête. N’ont-elles pas été pratiquement réhabilitées par les médias pour avoir "arraisonné le Rachel Corrie sans violences" ?

    Répondre à ce commentaire

  • JPB 10 juin 2010 à 07:06

    Ces faits sont incontestables. Mais j’ai pris le soin de parler des Peuples Palestinien et Israélien.Car si l’on doit parler des dirigeants, alors là, je ne trouve aucune excuse au gouvernement israélien actuel.

    Répondre à ce commentaire

  • emcee 10 juin 2010 à 07:50

    Certes, mais je n’avais pas relevé parce que cela m’aurait entraînée trop loin. Mais il ne s’agit pas d’un conflit entre deux peuples, mais la volonté de la classe dirigeante d’un des peuples d’anéantir un autre peuple et de s’emparer de son territoire - cela avec une armée surpuissante et le soutien logistique et moral d’ autres grandes puissances.

    Les Israéliens, eux, sont soit anesthésiés par la propagande, soit complices parce que c’est confortable, soit indignés mais quasi-impuissants devant ce rouleau compresseur. Comme toutes les populations.

    Et pourtant, pour sauver Israël de cette folie destructrice qui va l’emporter, c’est à la population israélienne de réagir. Et elle sera, nul doute, soutenue par l’ensemble des peuples de la terre.

    Personne ne veut la destruction d’Israël, comme le laissent entendre les propagandistes patentés (qui l’amènent, eux, à sa perte).

    Répondre à ce commentaire

  • complexitas 10 juin 2010 à 15:51

    @ tous. Je ne sais pas ce qu’est un hareng fumé (à part un poisson) et je ne suis pas un agent sioniste ou je ne sais quelle c... Peut être que ma pensée s’exprime mal mais à vrai dire je ressens la complexité des choses et je vous livre la réflexion d’une femme journaliste espanol de gauche. Est elle aussi sioniste ? A la solde de "l’Etat d’Israel faciste" et "grotesque". Je ne le crois pas... C’est un peu long je m’en excuse...

    Pilar Rahola est un politicienne espagnole, journaliste et activiste de gauche. Ses articles sont publiés en Espagne et dans les plus importants journaux d’Amérique latine.

    Pourquoi ne voyons nous pas : des manifestations contre des dictatures Islamiques à Londres, Paris ou Barcelone ?
    Des manifestations contre la dictature birmane ?
    Des manifestations Contre l’asservissement de millions des femmes qui ne vivent sans une protection légale ?
    Des manifestations Contre l’utilisation d’enfants comme bombes humaines ou il y a un conflit avec l’islam ?
    Pourquoi n’y a t’il aucun leadership pour soutenir des victimes de la dictature Islamique au Soudan ?
    Pourquoi n’y a-t-il aucun outrage contre les atrocités du terrorisme contre Israel ?
    Pourquoi ne défendent t’ils pas (la gauche) le droit d’existence d’Israel ?
    Pourquoi la gauche reste t’elle si silencieuse contre le fanatisme Islamique ?
    Pourquoi ce soutien ambigue de la cause palestinienne avec la défense du terrorisme Palestinien ?
    Et pour finir, la question à 1 million de dollars, pourquoi la gauche europeénne et dans le monde s’acharnent elles sur les Usa et Israel et pas sur les pires dictatures de la planète ?

    Les 2 plus solides démocraties ayant subient les plus sanglantes attaques terroristes, la gauche ne s’en soucie guère.
    Et ensuite, au concept de liberté. À chaque forum européen pro palestinien j’entends les hurlements Hystériques gauchistes : « nous voulons la liberté pour le peuple ! »
    Faux. Ils ne sont jamais concernés par la liberté pour des gens de la Syrie, du Yémen, d’Iran ou du Soudan, ou d’autres nations ou les droits fondamentaux sont bafoués.
    Et ils ne sont jamais préoccupés quand le Hamas détruit la liberté des Palestiniens. Ils sont seulement concernés par l’utilisation du concept de liberté palestinienne comme une arme contre la liberté israélienne.
    La conséquence résultante de ces pathologies idéologiques est la manipulation de la Presse.
    La presse internationale n’arrange pas les choses, elle les endommage par ses publications sur la question de la question israélo-palestinienne.
    Sur ce sujet ils n’informent pas, ils font de la propagande.
    Quand il s’agit d’écrire sur Israel, la majorité des journalistes oublie la déontologie de la proféssion. Et alors, l’acte de défense d’un Israelien devient un massacre, et n’importe qu’elle confrontation un génocide.
    Il ya eu tellement d’abbérations écrites sur Israel qu’il ne reste pratiquement aucune accusation contre elle.
    En même temps, cette presse ne discute jamais l’interférence syrienne et iranienne dans la violence se propageant contre Israël ; l’endoctrinement d’enfants et la corruption des Palestiniens.
    Et en annonçant les victimes, chaque accident palestinien est annoncé comme une tragédie et chaque victime israélienne est camouflée, cachée ou annoncée à la va vite.
    Permettez moi de rajouter ceci sur la Gauche Espagnole :
    Plusieurs d’entre eux sont des exemples qui illustrent l’anti-américanisme et les sentiments anti-israéliens, voila ce qui caractérise la gauche espagnole ( et la gauche Européenne : Suède, Angleterre, France, Italie…°
    Un exemple : Un parti de gauche espagnol vient de virer un de ses membres parce qu’il avait créer un site web pro Israel.
    D’après la lettre de renvoi : « nos amis sont l’Iran, la Libye et le Venezuela, opprimés par l’impérialisme et pas un état Nazi comme Israël. »
    Un autre exemple, le maire socialiste de Campozuelos a changé le jour de la Shoah commémorant les victimes de l’holocauste par le Jour de la nakba Palestinienne lequel pleure la naissance de l’état d’Israel Ainsi exprimant le mépris pour les six millions de Juifs européens assassinés dans l’Holocauste.
    Dans ma ville natale de Barcelone, le conseil municipal a décidé de commémorer le 60ème anniversaire de la création de l’État Israël, en ayant une semaine de solidarité avec les Palestiniens.
    Ainsi, ils ont invité Leila Khaled, un terroriste célèbre des années 70 et le leader actuel du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, une organisation terroriste listée par l’Union Européenne, qui promeut l’utilisation de bombes contre Israël.
    Ce mode de pensée du politiquement correct a même pollué les discours de président Zapatero.
    Sa politique étrangère rejoint la gauche lunatique sur la question proche orientale et pour les affaires du Moyen-Orient il est explicitement pro Arabe.

    Je peux vous assurer qu’en privé, Zapatero blâme Israel pour le conflit au Moyen-Orient et son ministre des Affaires Etrangères Moratinos suit la cadance.
    Le fait que Zapatero ait voulu porter un keffieh lors de sa visite au Liban n’est d’aucune coïncidence ; c’est un symbole.
    L’Espagne a subi la pire attaque terroriste en Europe et il est dans le colimateur de n’importe qu’elle organisation terroriste Islamique.
    Comme je l’ai déjà écrit, ils nous tuent avec des portables accrochés à l’obscurantisme moyen ageux.
    Encore, la gauche espagnole est la plus anti Israelienne au monde
    Et ensuite elle dit qu’elle est anti Israélienne par solidarité. C’est cette folie que je veux dénoncer à cette conférence.
    Conclusion :
    Je ne suis pas Juive. Idéologiquement de suis de gauche et ma profession est Journaliste.
    Pourquoi ne suis-je pas anti Israelienne comme mes collègues ?
    Parce que en tant que non juive , j’ai la responsabilité historique de combattre la haine anti Juive et plus précisément contre la haine de ceux qui leur refusent leur terre ancestral, Israel.
    Combattre l’antisémitisme n’est pas uniquement le devoir des Juifs, c’est aussi le devoir des non Juifs.
    En tant que Journaliste, mon devoir est de chercher la vérité au-delà du préjudice, des mensonges et des manipulations.
    La vérité sur Israel n’est pas dites.
    Je suis une personne de gauche qui aime le progrès, je suis dans l’obligation de défendre la vérité, la culture, l’éducation civique aux enfants, la coexistence et les 10 commandements devenus des principes universels.
    Ces principes que le fondamentalisme islamique veut détruire.
    En tant que non Juive, journaliste de gauche j’a un triple devoir de morale avec Israel, parce que si Israel est détruit, la liberté, la modernité et la culture seront également détruits.
    Le combat d’Israel, même si le monde n’est pas d’accord, est le combat du monde.

    Répondre à ce commentaire

  • Antar 10 juin 2010 à 19:15

    Trop facile ce que tu viens de faire Complixitas. D’autres journalistes de gauche racontent les même inepties. Caroline Fourest, Oriana Fallaci crachent le même venin avec des relents islamophobes à peine voilés. Quelles soient de gauche et non juives ne change rien à l’affaire, quand on est … on est … comme dirait Brassens. BHL, celui qui considère le Tsahal l’armée la plus morale au monde, est aussi de gauche (du moins il se considère lui-même comme tel).

    Je peux tout aussi bien copier et coller à l’infini les analyses d’autres journalistes : Sivia Cattori, Michel Collon, Uri Averny, et j’en passe, mais à quoi bon… Il existe bien une maladie, et c’est prouvé scientifiquement : elle s’appelle l’autisme.

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 11 juin 2010 à 10:05

    @ complexitas : " … je vous livre la réflexion d’une femme journaliste espagnole de gauche."

    S’il suffit de se dire "de gauche", alors … Cette longue citation, c’est du G.W. Bush dans le texte !

    Si tu ne t’en rends pas compte, alors Antar a raison : soit tu es un agent d’influence israélien, soit tu es un handicapé du bulbe …

    Répondre à ce commentaire

  • Gracchus 14 juin 2010 à 13:52

    Le prétendu "processus de paix" (composition du produit : beaucoup de processus et pas de paix du tout) n’a aucune autre perspective que la création d’une sorte de placard dans lequel on enfermera les Palestiniens qui qu’on baptisera "Etat indépendant" pour les besoins de la propagande.

    Dans le meilleur des cas, les Palestiniens retrouveraient les délices de l’exploitation de type colonial d’avant l’intifada (le temps béni où ils pouvaient travailler en Israël pour des salaires de misère et sans protection sociale d’aucune sorte, quoiqu’on leur prélèvait quand même les cotisations de sécu et pour les pensions qu’ils ne recevront jamais).

    Une grande partie de l’appareil du Fatah et de l’Autorité Palestinienne est ouvertement passée du côté de l’occupant, et se contenterait volontiers de quelques adaptations essentiellement cosmétiques, une occupation qui ne dirait plus son nom, pourvu qu’on leur assure de beaux avantages économiques.

    Répondre à ce commentaire

Commenter (28)

Commenter

+commentés

haut-pub
« octobre 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature