haut-pub
Accueil du site > Les blogs de Politis > Claude-Marie Vadrot > Les passéistes qui luttent contre les éoliennes ne reculent devant aucun (...)

Par Claude-Marie Vadrot - 21 septembre 2009

Les passéistes qui luttent contre les éoliennes ne reculent devant aucun mensonge !

Allez sur ce lien et vous serez édifié et sentirez passer le poids et la force d’un mensonge.

Pour préparer leur prochaine "manifestation nationale", les associations de conservateurs du paysage n’hésitent pas à mentir et ils diffusent depuis quelques jours une photo-montage censée représenter le Mont Saint Michel quand il sera (soi disant) équipé d’éoliennes. Ce qui est évidemment faux même si ce "monument" n’est guère qu’un pompe à fric pour laquelle l’Etat et les collectivités locales sont en train de dépenser plus de 200 millions d’euros pour remettre de l’eau autour. Tout cela sous couvert d’écologie.

On attend avec impatience la diffusion de photos montrant le paysage détruit par les urbanisations commerciales et les pylones d’EDF. Ou les photos des centrales nucléaires qui ne menacent pas que le paysage. Mais là, pas question, toutes ces associations rétrogrades qui recrutent essentiellement chez ceux qui veulent préserver (? ??) leurs châteaux ou leurs résidences secondaires, ont de trop bonnes relations avec AREVA et les milieux pro-nucléaires. Lesquels les aident à lutter contre l’extension des énergies renouvelables en diffusant de fausses informations sur le bruit des éoliennes et le danger qu’elles font courir aux oiseaux.

Il en est même qui assurent qu’elles font tourner le lait des vaches...

Portfolio

Commenter (294)

Commentaires de forum
  • CP 21 septembre 2009 à 23:02

    Et que dire de la bêtise de ces écologistes pas foutus de faire la différence entre une puissance et une énergie dans chaque article donneur de leçons qu’il pondent partout, qui gueulent contre un pylône de quelques dizaines de mètres de hauteur supportant un transit de plusieurs milliers de mégawatts, alimentant un million de personnes, et une poussive éolienne 120 m de haut ; de 1 ou 2 mégawatts, fournissant de quoi alimenter quelques centaines de pékins, et encore quand il ne fait ni trop froid, ni trop chaud, un groupe thermique devant (Onéreusement) être entretenu et maintenu à « chaud » pour parer à ces défaillances d’origine anticyclonique…

    Evidemment, j’ai le tort de savoir de quoi je parle, je supervise des réseaux électriques depuis un quart de siècle, je sais ce que consomment des villes ou des usines, je sais faire la différence entre un transformateur et un alternateur, je sais parfaitement ce qu’ingurgitent les jolis trains et tramways dont les teigneux écologistes veulent parsemer le territoire, et que l’on devrait impérativement raccorder seulement aux chouettes éoliennes et aux sympathique panneaux solaires qui seraient la panacée en termes de production électriques !

    Qu’on rigole un peu, et qu’on les déconnecte de l’horrible « nucléaire » et qu’ils s’en émancipent ! Juste pour voir. Moi j’ai sous mon nez les intensités qu’ils absorbent, mais pas les écologistes sermonneurs, c’est là ma faiblesse.

    (Quand je pense au pognon que l’on a mis à enterrer les « affreux » poteaux électriques [De 12 m de haut] pour complaire à d’aucuns qui aujourd’hui sont prêts à couvrir tout le pays d’inutiles moulins à vent [Dix fois plus haut, avec 1500 tonnes de béton au pied, et une voie lourde pour y faire parvenir la nécessaire grue de montage et d’entretien, 30 ou 40 cm d’épaisseur…]

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Jeune_déçu 4 mai 2012 à 12:53

      En réponse au premier message :
      Vous dites vous y connaitre... Je remarque dans vos propos plusieurs erreurs. La première étant le fait qu’une éolienne ne produit pas pour "quelques centaines de pékins" mais plutôt pour 1500 personnes (et encore je suis gentil en prenant le chiffre pour une éolienne de 2MW, en sachant que les nouvelles sont plus près de 3, et de 5 à 6MW en offshore). Les pylones électriques dont on parle ici ne font pas "quelques dizaines de mètres", soyons précis, nous parlons de pylones à très haute tension, mesurant de 37 à 60mètres dont le nombre est d’environ 53000 en France... contre 3600 éoliennes... Sa ne vous fait pas réfléchir ? Pour finir sur ce point, il faudrait seulement 8000 éoliennes terrestres et 8000 offshore pour produire 31% de notre électricité ce qui est au dessus des objectifs fixés par l’Europe. Donc ne me parlez pas de faible production électrique.
      Troisième point, l’énergie éolienne est loin d’être un gouffre financier, elle coûte à l’heure actuelle 6 c€/kW à produire (et cela continue de baisser) soit l’équivalent du nucléaire dont les coûts de démantèlement n’ont jamais été pris en compte... d’ici à 2015, il est estimé qu’elle sera moins chère que le nucléaire et donc que l’on arrêtera de la subventionner, mais de toute façon à l’heure actuelle, ces subventions sont payées par les consommateurs, ce qui est logique, et cela ne leur coûte qu’au final quelques euros par an.
      Enfin, et dernier point, pourquoi croyez vous qu’un projet éolien met tant de temps à sortir de terre ? Parce qu’il y a des dizaines d’études (naturaliste, paysagère, patrimoniale, sonore, chiroptère, d’impact, ICPE...) qui sont obligatoires pour l’obtention du permis de construire, et qui permettent d’attester de la démarche sérieuse d’une implantation réfléchie d’un parc éolien... Dans plus de la moitié des cas, le permis n’est pas accordé ou est repoussé à cause d’opposants qui soit ni connaissent rien et n’ont aucune idée de l’investissement et du sérieux de la démarche déjà engagée depuis plusieurs années, ou bien de personnes qui vivent dans un château 2 semaines par ans et qui se permettent de contester un projet dont ils se foutent royalement. Et ne croyez pas que l’éolien "industriel" rapporte tant que cela, en attestent les nombreuses boites qui font faillite en ce moment par manque de projets qui aboutissent.
      Pour finir, l’éolien en France est censé être filière porteuse d’avenir, d’emploi local (travaux et études menées par des entreprises locales), mais à cause de gens comme vous, elle plonge dans le trou dont on ne ressortira peut-être jamais... A quand l’évolution des mentalités en France.
      Vous voulez protéger vos paysages, mais vous en oubliez les générations futures qui payeront pour NOTRE manque d’engagement pour dépolluer notre planète.

      Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 21 septembre 2009 à 23:17

    Je reconnais bien la propagande dialectique d’EDF et d’Areva.

    Mais ne paniquez nous ne voulons pas remplacer vos centrales nucléaires : juste, dans un premier temps diminuer leur part dans la fourniture d’électricité. En attendant mieux. En attendant les éoliennes individuelles.

    Heureusement que ni le Danemark, ni l’Allemagne, ni l’Allemagne ni maintenant l’Italie ne tiennent pas ses raisonnements stupides appuyés par des "fans" du paysage qui ne se sont pas aperçus que la France (et son paysage...) avait changé depuis le XIX ème siécle.

    Répondre à ce commentaire

  • pays 21 septembre 2009 à 23:27

    Claude-Marie, ton approche est très sommaire.
    On peut être anti-nucléaire et très scandalisé par l’ultra-libéralisme absolu de l’économie éolienne : de l’argent public déversé dans des poches privées sans le moindre contrôle, sans la moindre concurrence, et des taux de rémunérations qui donnent le tournis au moment où ton livret est à 1,25%.
    On peut souhaiter que les éoliennes se développent dans la zone portuaire de Fos sur Mer ou en pleine Beauce de préférence aux paysages du Cantal ou de la Margeride, sans prétendre que le lait des vaches va tourner.
    En résumé, ça n’est pas parce qu’on n’est pas de ton avis qu’on est obligatoirement demeuré...

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 21 septembre 2009 à 23:39

    Ai-je dit demeuré . Que nenni. Mais, comme tu le dis j’ai le droit de ne pas être dans le camp des passéïstes défenseurs du paysage. Ceux qui, par exemple, sont d’accord avec les éoliennes...à condition qu’elles soient installés ailleurs. Comme les incinérateurs, comme les prisons, comme les foyers pour sans abri, comme les centres d’accueil pour les drogués....

    Mais su tu veux lutter contre le capitalisme ou le libéralisme, il y a de bien meilleurs objectifs qu’une contribution, même encore modeste, à la diminution de l’effet de serre.

    Répondre à ce commentaire

  • CP 21 septembre 2009 à 23:48

    Le cancérologue face au « rebouteux » ne panique pas. Mais au fait, par « tête de pipe », le gentil Danemark, ou la gentille Allemagne, à la pointe des énergies dites « renouvelables », combien de tonnes de CO2 par habitant ? Maudite France pollueuse…

    Quant à l’éolienne « individuelle », là on rigole, sachant que ces gadgets fonctionnent toujours adossés au vilain réseau de distribution irrigué par l’ignoble « nucléaire », qui dissimule ainsi les défaillances de l’autre, lequel est dans cette affaire la mouche du coche.

    Evidemment Areva et EDF sont de vilains lobbies, alors qui l’éolien allemand est lui la pureté désintéressée même ; qui ayant saturé le territoire germain déverse ses machines en France grâce à des lois magouillées au niveau de la sympathique Europe affairiste, où s’ébroue le gentil (Néolibéral) Dany, et qui s’agite à Bruxelles ! Au grâce à d’altruistes « entrepreneurs »…

    Par exemple Monsieur Antolini André, ponte (Désintéressé) du Syndicat des Energies Renouvelables, sa vie, son œuvre :

    Carr. : Directeur de la société les Jardins de l´empereur (1964-70), Directeur de programmes (1970-73) puis Directeur (1973-76) de la Société française d´accession à la propriété (Sofap), Directeur général des Grands ports de France (1976-81), Président-directeur général d´Orba SA (1981-83), Vice-président-directeur général (1983-84) puis Président-directeur général (1984-97) de la Sofap, Président-directeur général du groupe Sofap-Helvim (1993-96), Président-directeur général de la Société pour le développement et l’exploitation des résidences de tourisme (Soderetour-Les Citadines) (1985-2000), Président-directeur général d´Eurovim (1989-97), Directeur général puis Président-directeur général (1993-97) d’Eurimeg, Président de la Provestim (Sofap, Helvim, Marignan, Rocamar) (1996-97) ; à la Société d’investissements industriels et financiers : Directeur général de SIIF Energies (1996-2004), Président de SIIF Energies France (2000-05), Administrateur de SIIF Portugal ; Président de la Fédération nationale des promoteurs constructeurs (FNPC) (1989-96), de l’Union européenne des promoteurs constructeurs (UEPC) (1992-95), du Conseil national de la construction (CNC) (1993-95) et du Conseil national des professions de l’immobilier (1995-97), Membre de la commission économique du Conseil national du patronat français (CNPF) (1996-98), Président du Syndicat des énergies renouvelables (SER) (depuis 1997), Vice-président de l’Union française de l’électricité et de l’European Wind Energy Association (depuis 2000), Administrateur Directeur général délégué d’EDF Energies nouvelles (2004-06), Membre du Conseil supérieur de l’énergie (CSE) (depuis 2006), Membre du Conseil des parties prenantes du Réseau de transport de l’électricité (RTE), Administrateur de la fondation Bâtiment Energie.

    Un itinéraire de saint.

    C’est autre chose que les cupides Boîteux et autres Lauvergeon, non ? Il sera béatifié (En vert), lui…

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 21 septembre 2009 à 23:56

    Je connais la sombre carrière de l’inamovible patron du SER. Mais cela n’a pas grand chose à voir avec les gaz à effets de serre. Si la patronne d’Areva était une sainte femme, cela ne ferait pas de moi un partisan du tout-nucléaire...

    Pour l’Allemagne et le Danemark (tiens...vous avez oublié l’Espagne ? L’exemple vous gêne ?) à question idiote réponse simpliste : ils produisent moins de gaz à effet de serre que s’ils n’avaient pas d’éoliennes !

    Répondre à ce commentaire

  • CP 22 septembre 2009 à 00:50

    Evidemment, je polémiquais, et je ne saurais mettre sur le même plan Boiteux, grand serviteur de l’Etat, et Lauvergeon qui n’a de cesse d’émanciper son entreprise de la salutaire emprise redistributrice étatique, espérant sans doute pouvoir être, un de ces quatre matins, en situation de rafler en un an, ce que l’autre n’aura pas gagné en toute une vie…

    Répondre à ce commentaire

  • Sortons du nucléaire 22 septembre 2009 à 05:53

    Il est amusant de voir parler de "bêtise" quelqu’un (le pronucléaire-antiéolien qui signe "CP") qui lui même aligne les stupidités.

    Par exemple : oui, bien sûr, la France serait paralysée si on arrêtait d’un seul coup les 58 réacteurs nucléaires qui jonchent le pays. Mais ce sont bien les criminels qui ont imposé ces réacteurs (avec l’aide de dizaines de milliers de CRS et gendarmes mobiles) qui sont responsable de cette situation. S’il est des crétins, ce sont bien ces pronucléaires, et non les antinucléaires qui veulent (à juste titre) fermer les 58 réacteurs "le plus vite possible", et hélas pas d’un seul coup (notez bien qu’il le faudrait dans l’absolu, pour être sûr d’éviter une catastrophe).

    Quant aux trains et aux trams, ils consomment 1% de l’électricité produite en France, c’est à dire un dizième de l’hydroélectricité française. Une fois de plus, il n’y a pas plus malhonnête que de prétendre que, sans le nucléaire, les trains seraient arrêtés.

    Autre mensonge pronucléaire (anti-éolien), sur le Danemark et l’Allemagne : ces pays dégagaient énormément de co2 AVANT de développer les éoliennes, et ils en dégagent moins désormais. Il faut donc inlassablement expliquer à ces "lumineux" pronucléaires-antiéoliens qu’une éolienne ne produit pas de co2...

    Répondre à ce commentaire

  • Xav 22 septembre 2009 à 07:39

    Je crois que la crédibilité de l’auteur de cet article est fortement touché.
    Tout le monde a bien compris que ce photomontage n’est qu’une vue d’esprit.
    Le crétinisme de certain à s’en servir comme un ramassis de haine destiné à rendre les anti éoliens pour des propagandistes à la solde du nucléaire est vraiment navrant.
    Avant d’écrire n’importe quoi, et surtout propager des rumeurs d’écolos bobos ou d’écolo-Tartuffe, il vaut mieux s’informer !

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 22 septembre 2009 à 09:18

    Sur le site consacré à une manifestation prévue au Mont Saint Michel, cette photo montage est présentée comme la traduction de la menace des éoliennes qui pèse sur le Mont Saint- Michel. On ne peut pas être plus clair et plus menteur .

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 22 septembre 2009 à 09:20

    Merci, difficile d’être plus clair.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 22 septembre 2009 à 09:23

    Le grand "serviteur de l’Etat" Monsieur Marcel Boiteux avait une telle pratique de la liberté et de la transparence qu’il m’a fait interdire de visite de centrales nucléaires pendant sept ans....

    Répondre à ce commentaire

  • aren 22 septembre 2009 à 09:53

    En traitant de passéistes et de menteurs les associations qui luttent contre l’implantation massive et déraisonnée des ces gigantesques machines à vent vous niez certaines réalités et surtout vous discréditez :
    Les députés et sénateurs : rapport BIRRAUX -BATAILLE/BIRRAUX-LE DÉAUT/BELOT-JUILHARD
    L’acédémie nationale de médecine : Le retentissement du fonctionnement des éoliennes sur la santé de l’homme.
    L’Académie des Technologies : "...qu’en France l’essor actuel et prévu de l’éolien ne constitue pas une voie efficace et économique dans la lutte contre l’effet de serre."
    L’institut Montaigne : P. Manière : "L’éolien n’est pas un levier de
    croissance..."« … en revanche c’est un levier de dépense pour le contribuable
    L’académie des beaux arts, la commission de régulation de l’énergie etc ....., et d’innombrables scientifiques, politiques et écologistes sensés, qui dénoncent ce manque de discernement et les erreurs d’appréciation sur les enjeux et impacts environnementaux, sanitaires et financiers de l’éolien industriel.
    Alors SVP un peu moins d’émotion et un peu plus d’investigation, de réflexion et d’informations

    Répondre à ce commentaire

  • CP 22 septembre 2009 à 09:54

    La consommation électrique des transports tourne plutôt autour de 3%. Mais on parle là en termes d’énergie (En Wh) et non en terme de puissance instantané (W) à l’instant T. Une éolienne qui tourne dans le Finistère à 3 heures du matin n’est d’aucun recours au moment de la pointe quand s’ébranlent en même temps des centaines de convois ferroviaires de par la France.

    Il y a à peu près 500 rames de TGV en France (Plutôt 600), d’une puissance unitaire de 10 MW (Entre 6 et 12 en fait), quand elles fonctionnent simultanément, cela fait 5000 MW appelés, lesquels rapportés à la production du moment, autour des 50 000 MW (Je simplifie) nous porteraient à 10 % de la production... Sans simplifier, et en rajoutant les autres trains, métros et autres tramways, cela donne une image plus réelle du problème que ne considérer que les chiffres lissés des simples énergies.

    http://www.rte-france.com/htm/fr/ac...

    (Et je passe sur les problèmes de tenue en fréquence du réseau, la panne nationale du 4 novembre 2006 avec les éoliennes allemandes qui « décrochent » (fissa !) et dont la dissémination empêchent le retour immédiat à la production, ce qui donne une idée de la fragilité des réseau agglomérant ces moyens aléatoires de production)

    Répondre à ce commentaire

  • CP 22 septembre 2009 à 09:56

    ah ben oui, le vilain monsieur dont Wikipédia rappelle un épisode de la suave existence familiale :

    « Le 8 juillet 1977 il échappe à un attentat terroriste à l’explosif commis sur son domicile. Les explosifs, placés devant l’entrée principale blindée de sa maison, causent de très gros dégâts matériels. D’après l’enquête, les charges étaient suffisantes pour tuer si Marcel Boiteux et sa famille ne s’étaient pas trouvés à ce moment à l’autre extrémité de la maison. L’attentat a été revendiqué par un « comité d’action contre les crapules atomiques » »

    Alors évidemment il a pu être un peu crispé face à la tournure des évènements, et en concevoir du dépit, les gens sont d’un soupe au lait...

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 22 septembre 2009 à 10:05

    Vous parlez de mensonges ? De quels mensonges ? Certes le trait semble un peu forcé sur cette affiche mais que dire des mensonges de l’ADEME sur les prétendus bienfaits écologiques des éoliennes géantes ? Que dire des .06% de CO2 mensuel économisés au regard de ce qui pourrait être fait pour 100 fois moins cher avec l’habitat et sa rénovation ? Que dire des sondages, puérils et très orientés, réalisés sur les français à propos des énergies renouvelables ? Que dire des nuisances sonores étouffées par les promoteurs ? Que dire de la baisse de l’immobilier pour les petits épargnants qui ne peuvent plus déménager des zones éoliennes car personnes ne veut acheter leurs maisons ? Que dire du forcing dans les procédures de ZDE ? Que dire de la démocratie sur le sujet ? Que dire du principe de précaution non appliqué sur des machines industrielles ? Que dire de la sensation d’oppression que génèrent ces machines lorsqu’on habite à proximité ? Que dire du GIEC avec sa fameuse courbe en crosse de Hockey alarmiste abandonnée lors des derniers rapports sur le réchauffement climatique ?
    Sans parler des enveloppes qui circulent surement sous les tables... Il n’y a qu’à voir les magouilles relevées par la presse internationale et référencée sur le site de la FED...
    Réfléchissez avant de parler. Vous êtes juste grotesque !

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 22 septembre 2009 à 10:08

    Ces sénateurs font partie du lobby anti-éoliennes, ils le reconnaissent eux-mêmes..
    Quant à l’Académie de médecine (celle qui nia le danger de l’amiante, celle qui est pour les OGM, celle qui a nié les retombées de Tchernobyl, celle qui raisonne comme au début du XX ème siècle, et j’en passe...), si ses avis avaient un fondement scientifique, cela se saurait. Faut pas confondre un club de vieux réacs somnolents avec une cénacle scientifique.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 22 septembre 2009 à 10:14

    En somme, arrêtez votre propagande et venez plutôt signer la demande de moratoire
    http://moratoire-eolien.fr/

    Et arrêtez avec votre sacro-sainte peur du nucléaire, ce n’est vraiment pas en dépensant 35 milliards d’euros dans l’éolien qu’on arrivera à s’en passer !!! A part faire augmenter le prix de l’action EDF, ou EnDF, ça ne change rien !!!!

    Regardez ce site et vous comprendrez pourquoi :
    http://suivi.eolien.verite.free.fr/

    Ca donne à réfléchir quand même !!!!!!!!!

    Répondre à ce commentaire

  • CP 22 septembre 2009 à 10:20

    Au contraire, vantons les mérites de la filiale éoliennisante de EDF qui a fait la fortune de son PDG de proprio, lequel a pu payer à son fils (Qui n’a pas pu, ou voulu intégrer polytechnique comme papa !) une école de tennis dans les Yvelines, ce qui permet au fils, frustré de pas avoir pu faire champion de la raquette, de tenter de jouer au Molitieri européen !

    A 82 € le mégawatheure garanti sur des années, l’avenir s’annonce radieux, sans obligation de faire naitre un Federer ou Nadal...

    Répondre à ce commentaire

  • Rossignol Christophe 22 septembre 2009 à 10:23

    Merci Claude pour cet article.
    Pour mieux connaître le lien entre anti-éolien primaires et nucléaire, vous pouvez lire cette tribune publiée dans Le Monde
    http://lesverts-lavie.over-blog.com...

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 22 septembre 2009 à 10:29

    De la haine ? Je crois que la haine est du côté des anti-éoliens dont j’ai pu constater moi-même, autour d’une table, à quel point la fureur les égare et les pousse à écrire n’importe quoi. Les anti-éoliens sont dans l’irrationnel, comme les membres d’une secte.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 22 septembre 2009 à 10:32

    Merci, c’est très instructif. D’ailleurs les liens entre anti-éoliens et le lobby nucléaire sont connus, je les ai évoqué et n’ai jamais reçu le moindre démenti et la moindre demande de droit de réponse dans le journal.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 22 septembre 2009 à 10:36

    Que l’éolien soit une bonne affaire, qui le nie ? Qui nie que les grandes entreprises, après avoir appuyé sur le frein, se sont lancées dans l’éolien, qui le nie ?. Et alors, le reste de la production électrique est géré par des mécénènes ?

    Au moins ce sont des gaz à effet de serre en moins.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 22 septembre 2009 à 10:39

    Je ne fais pas de propagande : je constate simplement que pour défendre une cause très douteuse, les anti-éolien ont délibérément publié une photo mensongère.

    Un classique de ce milieu.

    Un milieu qui vient de faire passer un message demandant à ses membres d’encombrer ce site.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 22 septembre 2009 à 10:43

    Premièrement j’ai été interdit de visite avant ce "pseudo attentat". Et je ne pense pas que les journalistes puissent être considérés comme des "terroristes" potentiels.

    Deuxièmement cette mini explosion n’a jamais mis en danger qui que ce soit

    Troisièmement, il est évident qu’il y a des imbéciles parmi les anti-nucléaires. Comme les anti-éoliens qui en ont détruit dans le sud de la France

    Répondre à ce commentaire

  • CP 22 septembre 2009 à 11:03

    Sans doute une bombe "gentille", tout comme Luc Besson promeut des films "gentils"...

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 22 septembre 2009 à 11:06

    Pour CP : relayer la com’ habituelle sur la faible capacité de l’éolien agrémentée d’une hargne anti écolo ne suffit pas, vous vous attaquez en plus aux personnes (et tous y passent sauf "Saint" Boiteux).

    Pour AREN : rapports parlementaires, vous n’êtes pas à jour, voici ce que dit le dernier (c’est aussi une réponse à CP) : "L’éolien concoure fortement à l’objectif du Grenelle (23%) ..."
    Académie de médecine : ce rapport démontre qu’il n’y a aucun risque
    etc etc
    et cela se veut donneur de leçon !

    Pour Nevada : un mois d’échanges (sur le forum de Nord éclair, allez y voir les réponses à ses questions) et il est toujours là, sacré Nevada !
    Ce condensé de sa pensée (?) nous permet d’en arriver à la conclusion : ces messieurs anti éoliens sont contre la lutte contre le réchauffement climatique, le jour même où un sommet de l’ONU se réunit là-dessus, et il vient nous parler de pente de courbe !

    Quand on profère un gros mensonge, on le nomme "vérité" (en russe Pravda). Ce monsieur Nevada ne sait que s’entourer de liens, il doit être fétichiste c’est l’aspect phallique des mâts d’éoliennes qui doit le géner.

    Haine, secte, liens (encore !) avec le lobby nucléaire, je partage l’avis de l’auteur.
    Ils ne seront que quelques pelés et deux tondus (pas les moutons des prés salés) à patauger dans le lait au pied du Mont.

    L’année prochaine, je leur propose de manifester au pied de la Tour Eiffel contre "ces monstres d’acier de plusieurs centaines de mètres à proximité de magnifiques paysages et monuments historiques et qui font fuir les touristes", au moins cela égaiera les nombreux touristes qui feront la queue.

    Répondre à ce commentaire

  • ir 22 septembre 2009 à 11:08

    "Par Jean-Vincent Placé et Christophe Rossignol..."

    De grands zexperts, je suppose... Enfin je ne connais guère le second, et le premier beaucoup moins qu’il y a peu madame "Soufflot" ! Cantat dire qu’un passé d’attaché parlementaire, dans la continuité d’une formation économico-juridique vous pose un homme dans ce domaine, c’est exagéré...

    Répondre à ce commentaire

  • CP 22 septembre 2009 à 11:16

    "Pour CP : relayer la com’ habituelle sur la faible capacité de l’éolien agrémentée d’une hargne anti écolo ne suffit pas, vous vous attaquez en plus aux personnes (et tous y passent sauf "Saint" Boiteux)."....

    CP est le seul ici à esquisser quelques explications chiffrées, appuyées sur des exemples tangibles, les autres invoquant des experts qui n’en sont pas, balançant les invectives accoutumées et suspicieuses (Je serais un horrible lobbyiste nucléocrate, on va bientôt m’accuser de rouler en 4x4…), j’ai sans doute le tort de savoir de quoi je cause, ce qui tue en ces temps où l’obscurantisme porte beau.

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 22 septembre 2009 à 11:27

    Oups
    Pardon Nevada, j’ai écrit "queue".
    Je le remplace par "file".

    Sinon, qu’est-ce que ton ami CP, pro nucléaire notoire qui passe sa vie à regarder passer les électrons à défaut de faire péter les neutrons, a du avoir comme effet sur toi avec toujours cette "puissance" à la bouche, mais aussi "énergie", "pointe" (cap péninsule, pic, mont ...) et même "panne" !

    J’oubliais, le même parle d’"explosions".

    Et bien tu sais quoi, les anti éoliens qui ont commis cet attentat (dont tu étais peut être), après ils étaient satisfaits, repus.

    Toujours à refuser que cela dépasse leur clocher, leur monticule, leur ..., leur petit moi (leur surmoi peut être). Leur émoi, et moi.

    C’est Anne Lauvergeon qui le dit elle-même (une référence pour CP) : le nucléaire c’est l’époque de l’énergie cachée, dissimulée, honteuse (comme les parties, Nevada), tabou, friante de l’obscurité (çà c’est spécial CP, hein qui fait pas clair dans les piscines des réacteurs). L’éolien c’est tout le contraire, c’est le totem dont nous sommes fiers.

    Répondre à ce commentaire

  • Chrisyl 22 septembre 2009 à 11:46

    Monsieur Vadrot, quand on publie un photomontage sur son blog, on prend soin de publier la SOURCE avec les commentaires, et non pas un extrait complètement sorti de son contexte !

    Ce photomontage est à prendre au second degré, c’est de l’humour, et en même temps il interpelle en posant la bonne question : "Pourquoi implante-t-on des éoliennes à tour de bras sans aucun respect pour l’environnement et les êtres vivants ?"

    Jugez vous-même :
    http://sos-montsaintmichel.info/ima...

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 22 septembre 2009 à 11:51

    C’est scandaleux la diabolisation malsaine que vous faites avec les gens qui souffrent de l’éolien, soit in situ pour ceux qui vivent à proximité, soit in visu pour ceux qui ne supporte plus l’agression des paysages, français, allemands, hollandais, canadiens, belges (les Etats-Unis il faut voir, l’échelle est différente).

    Les Anti-éoliens facent aux gentils pro-éolien, c’est ça votre idée de l’avenir énergétique français et mondial ? Vous êtes tout simplement à côté de la plaque !!!! Allez plutôt voir ce site et vous comprendrez que l’éolien industriel est aussi ringard que absurde. http://www.desertec.org/en/foundation/ (il faudra que quelqu’un puisse traduire à PROEOLE qui ne comprend pas l’anglais semble t-il ;-)

    Si l’homme peut influé sur le climat, pari pascalien auquel J’adhère par principe de précaution (je tri, je recycle, je troc, je marche, je roule à vélo...) tout en pensant que les priorités sont ailleurs (eau potable, malnutrition, agriculture toxique, mode de vie, éducation, etc), on voit bien en quelques secondes de recherche que les choix sont mauvais !

    Pourquoi dépenser des milliards dans l’éolien de masse alors qu’on pourrait développer des stratégies locales adaptées à chaque contexte. On en construit pas en Finlande comme on construit à Tahiti. On ne devrait pas produire de la même façon au Maroc qu’en Islande ou en Ecosse.

    Au lieu de quoi on brandi le sale nucléaire face au gentil éolien, le seul capable pour l’instant de produire des millions de MW. Quelle bêtise !!! D’autres énergies renouvelables existent, mais le lobby éolien s’est emparé du gâteau, et ne va pas le lâcher de si tôt !!!! La géothermie est durable, l’énergie de la mer est permanente, la biomasse est partout, le solaire est potentiellement surpuissant... le lavage de cerveau aurait-il tellement bien fonctionné que tout cela ne serait plus compréhensible du public ?

    L’Allemagne est très en avance sur l’habitat écologique par rapport à al France mais très en retard sur la question des paysages. Il sont toujours au nucléaire avec 22 000 éoliennes géantes !!!!!! Il faut arrêter le massacre et mettre tout l’argent dans la recherche et l’habitat + transports, seul endroit où on peut efficacement réduire nos émissions de CO2.

    A bon entendeur !

    Répondre à ce commentaire

  • philfat 22 septembre 2009 à 11:54

    Je suis surpris que des personnes se revendiquent proche du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) soutiennent le lobby éolien.
    Je rapelle qu’un rapport de l’institut Montaigne précise que si le programme du Grenelle de L’environnement d’installer 12 000 éoliennes géantes sur la France d’içi 2020 se réalise ; il en coutera 100 € par an, par famille aux contribuables français.
    Ou est la défense du pouvoir d’achat dans tout ça ?

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 22 septembre 2009 à 12:07

    "Source" : voici les miennes, les meilleures d’après Nevada :
    Sur la page d’accueil de la FED, on trouve bien l’image du Mont éoliénisé que propose l’auteur.
    Le fond du problème est le même ce document est un gros mensonge, comme le dit l’auteur.
    "Sorti du contexte"
    Vraiment, les auteurs du site SOS Mont, et plus généralement les activistes de la FED, ne font -ils pas tout ce qu’ils peuvent pour désinformer ceux qui les croit encore, utilisant les ficelles les plus grosses (pardon Nevada, encore des liens, et en plus des grosses ficelles) sont de gros menteurs, et en plus ils sont mauvais en math :
    lors de sa dernière apparition médiatique l’"imposteur" Butré a proféré le non sens suivant :
    1. L’éolien "fait de l’argent" (comprendre beaucoup) 2. Cet argent vient "de l’électricité produite par les éoliennes (qui) est rachetée". (comprendre beaucoup d’électricité produite) pourtant 3. "Ce sont des machines très peu productives" (comprendre très peu d’électricité produite ... et très peu d’argent).
    Dans l’opération X x 0.82 (tarif), si X est petit (peu de production), le résultat est petit.

    Répondre à ce commentaire

  • a 22 septembre 2009 à 12:18

    Pour Nevada :
    "Développer des stratégies locales adaptées à chaque contexte" : c’est justement pour cela que l’éolien doit se développer en France, pays venté.
    A la place, Nevada propose des choses ailleurs (il accepte l’éolien aux Etats Unis mais pas au Canada, c’est bizarre) !
    La contradiction devient énorme lorsqu’il m’oppose, en anglais, son exemple de méga fermes solaires au Sahara, pour alimenter l’Europe,bien sûr.
    Qu’est-ce que cela a de local, çà ?

    Ailleurs, loin, plus tard (notez le "potentiellement") mais surtout pas ici et maintenant.

    Et tout cela en brandissant des vieux paysages !

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 22 septembre 2009 à 12:23

    Je ne savais pas que l’Institut Montaigne était un "thinkthank" proche du NPA.

    A moins que Manière et Le Biez (actuellement aux USA) soient en fait des taupes trotskistes infiltrées, qui s’enterrent pour ne pas voir les éoliennes.

    Et VGE, le parvenu qui grimpe sur les pouliches galloises, un infiltré lui-aussi, un partisan du non, proche du peuple au point de diner avec des éboueurs.

    Camarade, tu tombes dans le piège, les critiques contre l’éolien sont un rideau de fumée.

    Répondre à ce commentaire

  • pascal malvezin 22 septembre 2009 à 12:32

    Bonjour Monsieur Claude-Marie Vadrot,
    je lis votre journal par le biais du net, et je voulais me présenter.
    Je suis propriétaire d’une maison en campagne dans l’allier,en résidence principale, 120 m² habitable, vous voyez pas un chateau, avec un emprunt jusqu’a 72 ans, je ne suis pas encarté dans un parti ou mouvement idéologique, pourtant je me sens concerné par mon environnement proche, celui que la société construit pour demain pour nous et nos enfants.
    Je suis devenu porte parole d’un collectif de 23 associations, constituées pour la plus part seulement depuis le début de l’année, période ou nous avons appris l’existance de projet éoliens. Notre département est reconnu aujourd’hui pour sa qualité de nature et son patrimoine bati, mais aussi pour son habitat dispersé, qui donne un relief esthétique à nos campagnes, et nous permet l’opportunité d’avoir une économie touristique, à défaut d’avoir des bassins d’emplois.Les promoteurs éoliens souhaites transformer notre département, comme beaucoup d’autre, en zone industrielle.

    Si les éoliennes étaient LA solution écologique et économique, nous ne nous serions jamais opposés à de tel projets. Malheureusement, il n’apparait dans les dossiers éoliens, qu’intêrets financiers, privés et politiques.
    Pour votre information, mais je pense que vous devez être informée en tant que journaliste professionnelle, les grands nom du nucléaire sont des promoteurs de l’éoliens industriel, areva en tête, ainsi que l’un des plus grand pollueur de la planéte, GDF/SUEZ.
    Leurs intêrets étant très proches, plus il y aura d’éoliennes, plus nous devrons acheter du gaz, comme en allemagne, je suppose que connaissant le dossier car vous semblé très informé, vous savez que pour répondre à l’intermittence de l’éolien, seules, à ce jour, les centrales thermiques sont efficaces. Il est évident qu’avec une telle politique énergétique le nucléaire a de beaux jours devant lui. N’oublions pas, l’intêret de l’éolien selon borloo : répondre au protocole de kyoto en abaissant de 20% nos émissions de gaz à effet de serre, et pour se faire il va détruire nos territoires avec des milliers de machines de 150m de haut.Que reste-t-il pour les autres énergies réellement écologique, avez vous une réponse.
    Pour information, notre collectif est constitué avant tout de citoyens chez lesquels nous trouvons des anti nucléaire et des pro nucléaire, mais étant de vrai adepte de la démocratie, nous laissons libre le mode de pensée de nos adhérents. Notre rôle n’est que d’informé nos concitoyens de notre vision de l’éolien industriel concernant des machines de 150ml de haut, 1300 tonnes pied compris.
    Nos associations continu sans cesse de grossir, de nouvelles associations se crées pour lutter pour la préservation de leur environnement, vous ne pouvez pas dire que tous ces gens sont des suppots d’areva et des pro nucléaire, ou alors nous penserons que vous êtes un pro éolien primaire, ce que je ne crois pas. Laissez moi vous convaincre d’entendre nos arguments, un journaliste se doit d’être impartial, vous avez de part votre fonction d’information une grande responsabilité auprès de vos concitoyens, vous vous devez de faire des investigations pour appréhender dans sa globalité un sujet d’une telle ampleur, pour vous aider à arriver à cette qualité journalistique, nous vous attendons
    Soyez gentil, cher Monsieur, acceptez mon invitation pour rencontrer nos associations, pour vous rendre compte que le portrait que vous dressez de nous ne correspond pas à la réalité, et que par vos propos, vous blessez ceux d’entre nous qui sont sincéres et touchés par l’appropriation de leur environnement par des spéculateurs.

    Cordialement

    Pascal Malvezin
    collectif allier citoyen

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 22 septembre 2009 à 12:38

    Et tout cela en brandissant des vieux paysages !

    Oui des mégas fermes solaires là où il y a du soleil, LOCAL donc !
    Oui, des hydroliennes là où il y a de l’eau, LOCAL donc !
    Oui, de la biomasse là où on peut planter des arbres, LOCAL donc !
    Oui, des habitations passives adaptées au climat et contexte socio-culturel, LOCAL donc !
    Oui, des fermes éoliennes aux USA, exception car pays de la démesure, LOCAL donc !
    Oui, le solaire "potentiellement" surpuissant, regardez les petits carrés rouge sur le site de DESERTEC, 500 km sur 500 km pour subvenir aux besoins de la planète.... ça vaut quand même le coup de se pencher sur la question, non ?

    Oui, ou non ?
    Vous voulez quoi à la fin ?
    Pour moi, ce sont des solutions et des recherches intelligences qu’il faut développer ici et maintenant.
    Et vous ? Vous préférez peut-être l’égoïsme des boursicoteurs de l’éolien, qui surproduisent une énergie électrique qui repart par les fenêtres, portes et toitures de nos vieilles habitations ringardes !!!!

    "vieux paysages" ? ah ah ah, on ne me l’avais pas encore sortie celle-là !
    Aaaaaaaaaah le sempiternel culte de la jeunesse. Ne me dites pas que vous croyez encore à cela !

    Mon pauvre vieux ! ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 22 septembre 2009 à 12:57

    hi hi hi je viens de voir l’image qui a irrité Claude-Marie Vadrot. C’est à mourir de rire !
    Si les journalistes ne savent même plus lire le troisième degré, où va t-on ???!!!

    Cela dit, lisez plutôt l’article de ce journaliste-là. En voilà un qui ose et qui n’a pas peut des représailles gouvernementales :
    http://sos-montsaintmichel.info/Med...

    Vive la recherche et les vraies énergies renouvelables !
    A commencer par l’intelligence !

    Répondre à ce commentaire

  • pascal malvezin 22 septembre 2009 à 13:42

    Pour christophe Rossignol,

    J’ai suivi votre conseil et je suis allé lire vos commentaires, sur : http://lesverts-lavie.over-blog.com...

    Dans votre discours, vous dites monsieur, que l’éolien est créateur d’emploi, vous ne dites pas quel type d’emploi !!! ,

    Une question à été posée vendredi en réunion publique organisé par la com.com de bocage sud, dans le département de l’allier, en auvergne, par un monsieur qui venait s’informer sur les éoliennes industrielle qu’un promoteur souhaite implanter sur sa commune, la question : combien d’emplois de proximité va créer le parc de 10 éoliennes que vous souhaitez implanter sur notre territoire. La réponse du promoteur à était très claire : aucun, voila un monsieur honnéte. Comme nous sommes dans une région ou il ni à pas d’emplois, nous sommes favorable à une autre demarche, qui consiste à favoriser l’amélioration de l’habitat, les énergies renouvelable, dont l’utilisation permettrées le dévellopement d’une économie locale,créatrice d’emploi pérennes, en particulier le bois énergie,( surface boissées très importante dans le département), la géothermie, pays des thermes (néris les bains, bourbon l’archambault, vichy, etc...)
    Mettre en application des principes simple pour réellement réduire nos émissions de gaz à effet de serre, ,le programme négawatt, par exemple, le développement de l’agriculture raisonnée et biologique,etc..

    Pour cela il faut des moyens financiers.
    Actuellement les projets éoliennes aspirent des sommes considérables, ce qui laisse peut de moyens pour les autres politique énergétiques possibles, que nous nous considérons plus adaptés à nos territoires.

    Un autre monsieur posé au promoteur une autre question plus "terre à terre" : pourquoi vous n’allez pas installer des éoliennes en afrique noire ?
    Réponse : ces pays n’ont pas d’argent et le coût de mise en place des réseaux couteraient trop cher, donc pas rentable.

    Je souhaiterais profiter de cette tribune pour vous poser une question,en plus de votre réponse sur l’emploi, monsieur Rossignol : pensez vous que l’éoliennes industrielle doit être implantée n’importe ou, et en prticulier dans des départementsà habitat diffus, comme l’allier par exemple.

    Merci de votre réponse.

    Cordialement

    Pascal malvezin
    collectif allier citoyen

    PS:n’étant pas un grand habitué d’internet, pourquoi les gens utilisent-ils des pseudos, ont-ils hontes de leurs noms, ou ont-ils des choses à cacher ?

    Répondre à ce commentaire

  • passéiste 22 septembre 2009 à 14:03

    Merci nevada
    je constate moi-même qu’au bout de 30 ans de journalisme ce monsieur CMV se permet de

    traiter de menteurs des bénévoles anti-éoliens qui ont consu une carte postale humoristique du

    Mont St Michel, alors que ce journaliste (CMV) a lui même fait disparaître les textes qui figurent

    sur cette carte, a savoir :" un promoteur a rêvé" " parfois la réalité dépasse la fiction"

    De qui se moque-t-on Mr CMV, ? voir le site : sos-montsaintmichel.info

    En fait vous cherchez la polémique uniquement pour vous faire mousser !!

    Répondre à ce commentaire

  • 22 septembre 2009 à 15:10

    Pour Pascal Malvezin
    "zone industrielle" : ben voyons, vous n’avez jamais vu de champ d’éoliennes ou quoi ?
    Elles assurent le maintien des terres agricoles et sont très espacées (300 m ou 700 m par ex).
    C’est quoi ces raccourcis ?
    L’Allier, que je connais bien, est tout à fait à même d’absorber le développement de l’éolien
    Une question : pourquoi, sur votre site, toutes ces références aux problèmes (supposés) de santé et pas un mot ici ?

    Pour NEVADA
    Des cellules solaires de 500 km sur 500 km je ne vois toujours pas ce que cela a de local (étant entendu bien sûr que ce courant revient directement en Europe).
    "Intelligence" : désolé Nevada : se rendre compte, à 12 h 57, d’une image dont on a parlé
    à 10 h05 n’est pas faire preuve d’une grande intelligence, mais ce n’est peut être pas le but recherché, Nevada adore se répéter en feignant de croire qu’il découvre quelque chose.
    la ficelle est trop grosse Nevada.

    Enfin pour "passéiste", qui porte bien son nom :
    voir mon message ci dessus à 12 h 07
    C’est vrai çà, de qui se moque t on avec des affiches/cartes postales aussi outrancières ?

    Polémiquer là dessus, passéiste, montre bien que vous n’avez pas de fond, vous n’assumez même pas vos propres choix de com, c’est pitoyable.

    Vous devriez dire, au contraire, "Bien sûr que si, c’est possible, des éoliennes sur le Mont St Michel, cette hauteur en plein vent, on recouvre la flèche de St Michel avec un mât de 100 m et on est déjà à 270 m"

    A la place, vous êtes déjà deux, rien que sur ce forum, à dire : "Vous avez raison, c’est un gros mensonge, vous faites bien de le dénoncer, nous avons honte d’avoir ainsi trompé ceux qui ont pu le voir."

    Bien sûr, vous le dites autrement, parce que vous êtes gênés : d’une part parce que l’auteur a tapé juste, d’autre part parce que votre reculade ne peut pas être totale à quelques jours de votre mini mobilisation les pieds dans le lait.
    Alors vous attaquez l’auteur sur une autre version de l’affiche,
    alors même que les deux sont visible sur votre site !

    Et çà veut réorienter la politique énergétique française !

    Répondre à ce commentaire

  • Hervé 22 septembre 2009 à 15:21

    Qui joue à Poker Menteur M. Claude Marie vadrot ?

    Il est clair que le photomontage sans le texte qui l’accompagne perd toute sa dérision.

    C’est faire de l’intox que de tronquer volontairement une image pour lui faire dire tout le contraire de son message.

    Vous êtes un drôle de journalist. J’espère qu’ils ne sont pas tous comme cela à Politis, sinon vous allez couler un journal auquel nous pouvions être favorable au départ

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 22 septembre 2009 à 15:29

    Rendons à César ce qui est à César et ne soyons pas trop dur avec CMV... il n’a en effet pas bidouillé la carte postale humoristique originale mais simplement fait un copier-coller du visuel servant le très bon article de Laurent Mauduit paru dans MEDIAPART 2 jours avant le sien.

    Cela dit, Mr Maudit retirait le texte "un promoteur en a rêvé" pour qu’il n’y ait pas d’interférence entre texte et image alors que CMV n’a tout simplement RIEN à dire. Son texte est consternant de poncifs sans fondements !

    Circulez, il n’y a rien à voir !
    Et tous à la Marche !

    Répondre à ce commentaire

  • 22 septembre 2009 à 15:31

    Et cela continue, que des broutilles.
    Pour clore (?) leur unique angle d’attaque, je propose à l’auteur de mettre les deux versions de l’affiche qui se trouvent toute sles deux sur le même site, comme cela les auteurs des deux affiches ne pourront plus se plaindre qu’il manque une version.
    Est-ce que, pour autant, le fond du sujet est épuisé, c’est à dire que ces anti éoliens sont des gros menteurs, que nenni !

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 22 septembre 2009 à 15:40

    Mr X (qui ne signe même plus ses messages...) vous n’avez pas de réponse à m’apporter sur ce que j’ai déjà écrit plus haut et que vous ne semblez pas avoir lu.... ou compris ! (ce n’est pas de l’anglais pourtant, ni du chinois ! ;-)

    "Vous parlez de mensonges ? De quels mensonges ? Certes le trait semble un peu forcé sur cette affiche mais que dire des mensonges de l’ADEME sur les prétendus bienfaits écologiques des éoliennes géantes ? Que dire des .06% de CO2 mensuel économisés au regard de ce qui pourrait être fait pour 100 fois moins cher avec l’habitat et sa rénovation ? Que dire des sondages, puérils et très orientés, réalisés sur les français à propos des énergies renouvelables ? Que dire des nuisances sonores étouffées par les promoteurs ? Que dire de la baisse de l’immobilier pour les petits épargnants qui ne peuvent plus déménager des zones éoliennes car personnes ne veut acheter leurs maisons ? Que dire du forcing dans les procédures de ZDE ? Que dire de la démocratie sur le sujet ? Que dire du principe de précaution non appliqué sur des machines industrielles ? Que dire de la sensation d’oppression que génèrent ces machines lorsqu’on habite à proximité ? Que dire du GIEC avec sa fameuse courbe en crosse de Hockey alarmiste abandonnée lors des derniers rapports sur le réchauffement climatique ? Sans parler des enveloppes qui circulent surement sous les tables... Il n’y a qu’à voir les magouilles relevées par la presse internationale et référencée sur le site de la FED... Réfléchissez avant de parler. Vous êtes juste grotesque !" NEVADA

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 22 septembre 2009 à 15:45

    Et le ponpon est pour ... Nevada !
    Lisez bien, c’est croustillant.
    De multiples attaques visent CMV tout simplement parce qu’il a omis de laisser "un promoteur l’a rêvé".
    Nevada, grand prince, l’absout parce qu’il a compris que la source de CMV n’était pas l’original mais l’image illustrant un papier de mediapart. Image seule si vous suivez.

    La même image illustre donc deux articles : pour le premier, celui de mediapart, nos anti éoliens n’ont rien à dire.
    pour le second, celui-ci, ils déversent des tonneaux d’insultes sur le simple prétexte que c’est la même image que dans celui de mediapart.
    Selon que l’article leur est favorable ou défavorable, les anti éoliens applaudissent ou vitupèrent, non pas sur l’article, mais sur l’image, qui je le rappelle est la même.

    La profondeur de la démarche m’échappe, sauf si c’est pour dissimuler une vacuité.

    Répondre à ce commentaire

  • passéiste 22 septembre 2009 à 15:45

    je ne vais pas me gêner pour vous dire monsieur le journaliste polémiqueur que vous êtes un haineux ou

    que l’on vous paie pour l’être, rien de positif ne sort de votre discours, vous n’avez pas

    d’humour c’est perdre son temps que d’essayer d’entrenir un dialogue avec vous

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 22 septembre 2009 à 15:55

    La violence de PROEOLE refait surface, qui ne laissera personne dupe.
    Allons PROEOLE, tous le monde attend votre science...
    Répondez à ce texte et après on vous écoutera...
    Les questions suivantes vous gênent-elles à ce point que vous soyez obligé de vous attaquer aux personnes faute de mieux :

    "que dire des mensonges de l’ADEME sur les prétendus bienfaits écologiques des éoliennes géantes ? Que dire des 0.06% de CO2 mensuel économisés au regard de ce qui pourrait être fait pour 100 fois moins cher avec l’habitat et sa rénovation ? Que dire des sondages, puérils et très orientés, réalisés sur les français à propos des énergies renouvelables ? Que dire des nuisances sonores étouffées par les promoteurs ? Que dire de la baisse de l’immobilier pour les petits épargnants qui ne peuvent plus déménager des zones éoliennes car personnes ne veut acheter leurs maisons ? Que dire du forcing dans les procédures de ZDE ? Que dire de la démocratie sur le sujet ? Que dire du principe de précaution non appliqué sur des machines industrielles ? Que dire de la sensation d’oppression que génèrent ces machines lorsqu’on habite à proximité ? Que dire du GIEC avec sa fameuse courbe en crosse de Hockey alarmiste abandonnée lors des derniers rapports sur le réchauffement climatique ? Sans parler des enveloppes qui circulent surement sous les tables... Il n’y a qu’à voir les magouilles relevées par la presse internationale et référencée sur le site de la FED... Réfléchissez avant de parler. Vous êtes juste grotesque !" NEVADA

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 22 septembre 2009 à 16:07

    PROEOLE prépare encore une attaque faute de mieux, je vous jure qu’il ne répondra pas à mes questions. En attendant, une petit citation bien actuelle, pas passéiste du tout, sauf pour les Crétins du Grenelle :

    "Quand à l’éolien, il n’a pas beaucoup d’intérêt. En terme de CO2 évité par euro investi, il est 100 fois plus cher que la laine de verre ! Isolons d’abord et on s’occupera de l’éolien ensuite. En fait, barrages exclus, le vrai domaine de prédilection des renouvelables est la production de chaleur. Il faut creuser le solaire passif, le bois et la géothermie."

    Décembre 2006, Jean-Marc Jancovici (expert énergie climat, pour le compte de petits clients : ADEME, Fondation Nicolas Hulot, WWF, Institut Français de l’Environnement, AFD, etc ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • agriot 23 septembre 2009 à 09:51

    Je précise en préambule que je suis contre l’énergie nucléaire contre laquelle je m’oppose depuis les années 1970. A l’époque, j’étais dans le Nord de la France et j’ai lutté contre l’implantation de la centrale de Gravelines. Je n’ai jamais varié dans mon opposition indéfectible.

    Ceci précisé, je crois que la puissance de toutes les éoliennes ne remplacera jamais celle des centrales nucléaires. Là où les centrales fournissent des milliers de MW, les éoliennes ne fournissent que quelques centaines MW qui ne sont pas à la hauteur des énormes et absurdes besoins actuels.

    Je crois que la promotion de l’efficacité et de la sobriété énergétique doit être au coeur du combat. Tant qu’il y aura un gaspillage éhonté de l’énergie, il y aura besoin des centrales nucléaires.

    Dans ce contexte de débauche d’énergie, à quoi peuvent bien servir des éoliennes qui, ne l’oublions pas, sont des éoliennes industrielles ?

    Dans l’état actuel des choses, elles ne servent qu’aux entreprises capitalistes pour faire du profit. Ces entreprises récupèrent en effet tout ce qui peut faire du profit, dans tous les domaines possibles, y compris dans les énergies renouvelables, sans aucune sensibilité écologique. Si ce sont des éoliennes qui rapportent, elles y vont. Et elles ne fabriquent pas n’importe quelles éoliennes. Ce sont des éoliennes industrielles, gigantesques, monstrueuses, qui défigurent nos montagnes, des endroits jusque là encore épargnés par l’avancée de la laideur consumériste qui s’étale autour de chaque ville et village. Le territoire de nos montagnes était globalement épargné jusqu’à présent. Le voilà désormais devenu la proie de la croissance économique, rebaptisée verte, et de toutes les laideurs qui vont avec ce SYSTEME.

    Les capitalistes n’en ont rien à faire de la beauté de nos paysages. Ils n’en ont rien à faire des économies d’énergie. Ils veulent du fric, c’est tout ! Et ils arrivent à soudoyer des élus par quelques subsides, pas tous les élus heureusement.

    Les industriels classiques mettaient leur usine au fond des plaines.
    Les industriels verts mettent leurs usines au dessus des montagnes. Quelle avancée écologique !

    Si ce qui fait la valeur de la vie disparaît sous la marchandisation du monde jusque au dessus de nos montagnes, nous sommes murs pour le retour à la barbarie. C’est déjà en partie réalisé avec les stations de ski qui dénaturent les Alpes, les Pyrénées et toutes les montagnes enneigées.

    Si "passer au vert" n’est qu’une opération comptable de transfert de la production d’une même quantité d’énergie d’une forme à une autre sans remettre en cause les bases même du consumérisme, c’est assez léger comme programme.

    Oui pour des éoliennes dès aujourd’hui mais imaginée autrement !

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 12:48

    "(…) quelques pelés et deux tondus (pas les moutons des prés salés) à patauger dans le lait au pied du Mont" :

    Hum... c’est le genre de phrases qu’on trouve ici et qui donne une idée du mépris sans borne dont certains sont capables.

    C’est assez triste, pour ne pas dire pitoyable, mais en même temps, cela fait naître un bel espoir : tout en démontrant la vraie nature de ces éco-tartuffes, ce sont en effet précisément ces attaques mesquines, malsaines et maladives qui, un jour, pousseront à se réunir des gens de tout bord politique, de toute tendance, de tous âge, de toute profession.

    L’expérience de l’EPAW (http://epaw.org/) avec ces 363 associations et fédérations rassemblées sur 19 pays en quelques mois à peine est à ce titre exemplaire. Mais ce n’est probablement que le début, les prémices d’une prise de conscience générale qu’un autre monde est possible, loin des solutions toutes faites proposées par l’industrie de masse, et on peut dire que plus on continuera à bafouer le bon sens, plus on s’expose au risque de voir grossir les rangs de ceux qui attendent autre chose.

    PS : Bravo Agriot ! Votre texte est d’une justesse et d’une impartialité remarquable. A faire pâlir de jalousie tout bon journaliste qui se respecte !

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 23 septembre 2009 à 12:59

    "Bien actuelle" la citation ? Décembre 2006 !
    Sur le fond, on connait les raisons qui font que Jancovici ne veut surtout pas que les renouvelables fabriquent de l’électricité.
    Il n’y a pas que la lutte contre le réchauffement climatique dans les renouvelables il y a aussi la fin des ressources fossiles : et ils feront quoi, ces messieurs, lorsqu’il n’y aura plus d’uranium ?

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 23 septembre 2009 à 13:20

    Pour Nevada :
    "mensonges de l’ADEME" : pour moi ce ne sont pas des mensonges, la preuve avec la question qui suit :

    "L’éolien réduit le CO2" Même Nevada le dit

    et puis lorsque l’ADEME se saisit de l’isolation, là aussi c’est des mensonges ?
    A chacun sa cohérence.

    "Sondages" : il y a toute une méthodologie à propos de sondages, des gardes-fous qui sont respectés par ceux que vous dénoncés (tiens encore l’ADEME !)

    "Nuissances sonores" ? La législation française est très contraignante (moins de trois Db la nuit), cela doit être respecté, que voulez-vous dissimuler ici, des contrôles a posteriori par la DDASS sont prévus.

    Immobilier : que dire de ces constructions de lotissements favorisées par les éoliennes comme à Avignonet ?

    Forcing dans les procédures zde ? Oui, forcing des anti éoliens pour éviter la réflexion.

    Principe de précaution ? Allons, les éoliennes sont maintenant connues, en Franc et à l’étrange, toutes les précautions ont déjà été prises.

    Opression/proximité : la distance nécessaire sur le plan accoustique est suffisante pour cet aspect-là aussi

    GIEC : après l’ADEME le GIEC, j’ai déjà répondu à cette question

    Qu’est-ce que c’est que ce raisonnement : "c’est plus 2 ° mais 1° 99 alors on arrête l’éolien" ?

    Dessous de table : des preuves ? Non, vous dites vous-mêmes que c’est ailleurs, en Sicile (qui sera surpris) ?

    Voilà, j’ai répondu.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 23 septembre 2009 à 14:28

    Complément pour NEVADA sur l’ADEME et Jancovici :

    Ils portent tous les deux le "Bilan Carbone", c’est un mensonge aussi, peut-être, mais de qui, de l’ADEME, de Jancovici, des deux ?

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 14:30

    A voir le niveau (de désinformation et d’angelisme) des réponses apportées par PROEOLE, nul doute qu’il s’agisse d’un promoteur déguisé... et si ce n’est pas, il est fin prêt à monter sa start-up ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • agriot 23 septembre 2009 à 14:34

    Merci Nevada. Ton appréciation me fait très plaisir et m’encourage à persévérer dans ma lutte contre les attitudes ineptes. Merci aussi pour tes observations pertinentes, tes remarques argumentées.
    Je suis un écologiste de la première heure et j’ai tenté d’exercer mon métier avec ardeur, honnêteté et sincérité dans le domaine de la restauration de la qualité des eaux. Je me suis souvent heurté à la pesanteur institutionnelle ambiante.
    Je me sens un humble "chercheur" de concepts qui a besoin d’une grande marge de manoeuvre pour mon travail. Je suis aussi un amoureux de la vie, de la nature, des paysages.
    Je regarde l’action des Verts avec intérêt mais aussi avec un oeil critique car je ne suis pas en phase avec tout, notamment quand ils se positionnent en faveur de ces absurdes et destructrices éoliennes industrielles. Je crains leur contamination par le virus de la croissance verte.
    Bien cordialement.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 23 septembre 2009 à 14:38

    Pour Nevada :

    Grand jaloux, va !

    Promoteur, que nenni, mais luttant contre la désinformation ah çà oui !

    Il y a cinq ans, j’ai rencontré des anti éoliens et depuis je ne les ai plus lâché.

    Toujours plus de mensonges, toujours à dire tout et son contraire, toujours à juger sans aucun fondement.

    Nevada en est un magnifique exemple, et répétitif en plus !

    Je n’y vois rien d’argumenté, moi.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 23 septembre 2009 à 14:57

    Sur l’épave :
    comme c’est touchant, tous ces gens qui n’attendent que M Butré pour enfin prendre conscience et agir. (sic !)

    Quelle magnifique cause que la lutte contre l’éolien ! (re-sic !)

    Que tous ces anti éoliens, si purs, ne tombent jamais, eux, dans les attaques mesquines (voir plus haut à propos de l’illustration).

    Qu’il est bien connu que "ces gens-là, Monsieur" (Des Bourgeois, pour ceux qui ont saisi l’astuce) ont toujours des propos mesurés tel "imposture, arnaque, massacre, danger".

    Ben non, les gentils anti éoliens contre les méchants promoteurs, cela ne marche pas.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 14:58

    J’invite le lecteur découvrant ce forum à comparer les déclarations de PROEOLE face à celles de AGRIOT. No comment !

    De toute façon, le mépris fini toujours par s’effondrer sur lui-même. D’ailleurs, à ce sujet, une belle perle de citation : "(…) quelques pelés et deux tondus (pas les moutons des prés salés) à patauger dans le lait au pied du Mont" :

    Hum... c’est ce genre de phrase qui témoigne de ce mépris sans borne dont je parle et qui semble ne pas gêner certains ici.

    C’est assez triste, pour ne pas dire pitoyable, mais en même temps c’est très intéressant car tout en démontrant la vraie nature de ces éco-tartuffes, ce sont peut-être ces mêmes attaques maladives, mesquines et malsaines qui fédèreront un jour des gens de tout bord politique, de toute tendance, de tous âge, de toute profession, de tout pays, autour d’un grand projet commun, à l’opposé des solutions toutes faites de certains industriels et politiques d’aujourd’hui.

    La plateforme européenne EPAW (http://epaw.org/) ou la demande de moratoire activée depuis quelques semaines (http://moratoire-eolien.fr/) sont parmi les premières pierres de ce monde, celle d’un monde où toute idée intelligente à sa place et ou toute déclaration ayant plus de 3 ans n’est pas forcément obsolète...

    On commence à réaliser à quel point certains "remèdes de grand-mère" était intelligents. Gageons que dans les choix énergétiques, on puisse revenir à un peu plus de raison.
    Surtout en période de vaccination massive sans recul sur les effets secondaires de produits qui peuvent s’avérer dangereux...

    Au fait, PROEOLE, vous êtes-vous fait vacciner ? (juste pour mesurer votre degré d’autonomie intellectuelle...)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 15:02

    "patauger dans le lait au pied du Mont" c’est vraiment minable PROEOLE... c’est vraiment minable j’espère que vous vous en rendez compte !

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 23 septembre 2009 à 15:07

    Nevada et cette manie de se répéter et de faire parler les autres.

    Sur Agriot :

    "Justesse" ou confusion ?

    "des éoliennes industrielles, gigantesques, monstrueuses, qui défigurent nos montagnes, des endroits jusque là encore épargnés par l’avancée de la laideur consumériste qui s’étale autour de chaque ville et village. Le territoire de nos montagnes était globalement épargné jusqu’à présent."

    plus loin

    "C’est déjà en partie réalisé avec les stations de ski qui dénaturent les Alpes, les Pyrénées et toutes les montagnes enneigées."

    alors, finalement, les montagnes sont préservées ou pas avant l’envahisseur éolien ?

    Et puis que Agriot se rassure, les turbulences du vent en montagne n’en font pas le terrain idéal pour l’éolien, par contre les plateaux sont favorables.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 23 septembre 2009 à 15:15

    Trois fois déjà que Nevada récupère ma citation "patauger dans le lait au pied du Mont", il n’a vraiment rien à dire.

    Que cela fait plaisir d’avoir taper juste et de clouer le bec (ou de le transformer en perroquet, c’est pareil) quelqu’un qui veut me faire vacciner.

    L’outrance ne mène à rien, Nevada, il te faudrait un peu d’humour.

    Mais non, l’invective, l’anathème, le slogan répété en tournant en rond autour du Mont.

    Tu sais quoi, moi je me marre d’avance de savoir que Samedi, quand tu vas patauger dans le lait au pied du Mont, tu penseras à moi.

    "Il avait raison" (pas encore "comme pour le reste", faut pas rêver, y en a qui sont long à la détente).

    Ah ce que je vais rigoler, samedi.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 15:26

    Lorsque le tutoiement arrive, c’est que PROEOLE est véritablement à court de lait ;-)
    Je le connais pour avoir débattu ailleurs et en matière de copier-coller, il est bon pour les jeux Olympiques, chacun pourra le vérifier sur le web...

    ce qui est plus grave, c’est le manque de discernement pour oser même comparer des petits poteaux gris ou blanc de 10 ou 15 mètres de haut face à des machines de 100 à 150 m de haut, gênantes autant par leurs basses fréquences que par le fait qu’elles n’accaparent le paysage.

    Je passe sous silence les problèmes de nuisances faunistiques puisque les pesticides c’est évidemment génial et les chauves souris bien évidemment inutiles !

    Quant à la vaccination, je pense que j’ai ma réponse ! Il doit être vacciné depuis longtemps notre pauvre éco-tartuffe ! On en observe aujourd’hui pleinement les effets secondaires ! (ou primaires je ne sais plus ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 16:02

    ... Et les éoliennes accaparent tellement le paysage et la perception que l’on en a que des accidents à répétition sur l’A61 ont même donné lieu récemment à des interrogations. Y compris d’écologistes...

    Ils faut dire que leur gigantisme est impressionnant et peut distraire. C’est dommage quand on roule à 130 km/h !!! D’ailleurs, j’ai également vu des projets stoppés car trop proches des routes.

    Une belle preuve que ces machines sont loin d’être anodines dans le paysage. Mais ça, c’est un peu gênant pour certains qui ont du mal encore aujourd’hui, avec le recul de l’expérience allemande, à reconnaitre que l’angélisme n’est plus de mise ici.

    Alors bien sûr, on peut parler du traumatisme des accidents de centrales nucléaires, ou encore des ruptures de barrage. OK. Mais doit-on ajouter de la pollution à la pollution, et du danger au danger... mais surtout ajouter une nuisance visuelle (inhérente à l’éolien industriel) qui se situe à des années lumières des nuisances des autres modes de production.

    Car 2 000 éoliennes, ça passe, mais 10 000, ça va faire très mal !!!! Et le tout pour 35 milliards d’euros et 0.3 % de CO2 évités au mieux et à peine 10% d’électricité produite.... Peu mieux faire ! Merci Jancovici de l’avoir relevé dès 2006 ! Mais certains éco-tartuffes ont la "mémoire poreuse" ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 23 septembre 2009 à 16:29

    "basses fréquences" ?
    Rapport de l’Académie de médecine : "Cette peur (non fondée) des infrasons (= basses fréquences) est entretenue, notamment sur Internet"

    "nuisance visuelle" à "des années lumières (au dessus) des nuisances des autres modes de production" Ben voyons !

    Tout faux, Nevada, dans la hiérarchie des nuisances, le visuel (si tant est ...) est bon dernier après le saturnisme, le cancer de la gorge et autres.

    Voilà ces gens qui inventent des dangers, même l’Académie de Médecine dit que ce sont des inventions, c’est dire !

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 16:40

    Allez vous promener un peu à l’étranger PROEOLE :
    http://www.windturbinesyndrome.com/...

    ... ça vous fera du bien, et ça fera des vacances à tout le monde !

    Répondre à ce commentaire

  • Chrisyl 23 septembre 2009 à 16:44

    Voici un bon article paru aujourd’hui sur Marianne2 qui permettra à Nevada et à Proéole de souffler un peu...

    http://www.marianne2.fr/L-eolienne-...

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 23 septembre 2009 à 16:53

    Je me promène où je veux, il y en a bien qui vont se promener au pied du Mont (à patauger dans le lait !) samedi.

    Cela fait plus d’un an que cette "étude" existe et elle n’a convaincu personne (à part bien sûr les anti éoliens du quaternaire).

    Les mensonges, même assénés par une "scientific" reste des mensonges, la même conteste l’origine d’abord humaine du réchauffement climatique (c’est une manie chez les anti éoliens, on se demande pourquoi)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 17:04

    Très sympa cet article, sauf que pour ce passage :

    "Quant aux bisounours qui proclament « Bah, yaka mettre dans le Sahara l’équivalent en panneaux solaires de la surface de la France pour couvrir tous les besoins mondiaux », je me demande (après m’être préalablement interrogé sur leur taux d’alcoolémie) s’ils ont déjà essayé de remplir une piscine olympique avec un seul verre d’eau en devant faire des allers-retours à un robinet situé à trois heures de marche…"

    l’auteur va un peu vite. les bisounours dont il parle sont-ils les chercheurs qui ont travaillés pour la chaine ARTE sur une enquête de 3 ans qui a donné lieu au somptueux THEMA ? "Energies : le futur à contre-courant" (dernière diffusion : 27.11.2008 à 09h55)

    C’est ici qu’était exposé l’idée de développer du solaire au meilleur endroit, c’est-à-dire pas en France mais dans les déserts africains. Mais pas des petits panneaux solaires mais des centrales CSP à concentration de rayons solaires ! Concept qui est également présenté par cette fondation de recherche : http://www.desertec.org/en/foundation/ :

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:10

    Etre grotesque, c’est contester les économistes et les scientifiques de l’ADEME

    Et je suis fatigué de ces histoires d’"enveloppes" et autres concussions : cela sent la vieille démagogie de droite sur le "thème tous pourris" qui émane de la partie la plus conservatrice (et souvent aigrie° de la population. Tous les thèmes ressassés par l’organisation à laquelle vous faites allusions.

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:12

    Merci pour ces commentaires

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:15

    La source figure dans l’article.

    De l’humour ? Je n’avais pas remarqué !

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:17

    D’abord ce calcul est faux.

    Savez vous ensuite combien coûtera le nucléaire à chaque Français

    Ensuite savez vous ce que les énergies renouvelables "rapporteront" à la planète et à nos enfants ?

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:21

    Personne ne dit ou n’écrit que les écoliennes sont LA solution. Juste une des solutions, comme le solaire.

    Si vous avez des loisirs luttez donc contre l’urbanisme commercial et les pubs qui plombent le paysage autrement plus fréquemment que les éoliennes.

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:25

    Cette image ne m’a pas irrité : elle montre simplement que les anti-éoliens sont des manipulateurs de l’opinion publique.

    Pas besoin d’être "courageux" pour écrire contre (ou pour d’ailleurs) les éoliennes : vous vivez dans un monde paranoïaque. Si j’en juge par d’autres messages, vous n’êtes pas le seul.

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:29

    L’éolien crée des emplois d’ouvriers, de techniciens et d’ingénieurs. Pour la fabrication comme pour la maintenance. Les exemples allemands et espagnols le montre.

    Pour les pseudos : je suis d’accord avec vous mais les anti-éoliens sont tellement parano qu’ils croient et dissent entre eux qu’être contre les éoliennes "fait courir des risques".

    En plus, comme ils se sont donnés le mot, ils se planquent derrière des pseudos...

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:31

    Je n’ai pas écrit menteurs mais manipulateur.

    Et j’ai choisi cette photo pour montrer une méthode, la méthode classique des anti-éoliennnes.

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:34

    A bon entendeur.....C’était en général la signature anonyme et "courageuse" des lettres de dénonciations que les historiens ont retrouvé dans les archives de la police pour la période 1949-1944.

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:37

    Oui, bien souvent, une éolienne cela sert aussi à sauver un paysan de la faillite à laquelle l’acculent les grandes surfaces qui défigurent le paysage.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 18:38

    Oups ! De qui est cette diarrhée verbale non signée ? CMV aurait-il refait surface ? Le vaccin commencerait-il a faire son effet sur certains ? Ou bien est-ce un programme de réponse automatique tellement les propos sont incohérents et lâchés par bribes ? La machine se serait-elle emballée ? (Comme pour l’implantation d’éoliennes ;-) N’y a t-il va un modérateur ici-bas ? Bon allez, cela a assez durer, je vous laisse vous amuser à déblatérer tout seul, Mr X... c’est tellement plus facile !!!!

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:41

    Je n’ai pas vu cette image sur Mediapart (dont je suis aussi un collaborateur) je l’ai prise sur le site et persiste à parler de manipulation.

    Répondre à ce commentaire

  • Chrisyl 23 septembre 2009 à 18:42

    J’ai l’impression que c’est CMV qui croit répondre aux différents messages envoyés depuis hier... Il ne se rend même pas compte qu’il parle tout seul !

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:43

    Je ne suis pas "haineux", juste scandalisé par la manipulations et la mauvaise foi des anti-éoliennes.

    Je ne suis pas "payé" : on est encore la dans la parano d’extrême droite. Celle a qui on a demandé d’inonder ce site.

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 18:44

    Ne confondons pas dérision et manipulation.

    Répondre à ce commentaire

  • arachide 23 septembre 2009 à 18:46

    Claude-Marie,

    Ce montage est une image, une métaphore...vous ne l’avez pas compris ?
    Par contre on a bien compris que vous n’aimez pas les gens qui ont des chateaux, voir des résidences secondaires (les salauds) et qui se chauffent au nucléaire (comme beaucoup de pauvres d’ailleurs)
    Heureusement qu’il y a des gens comme vous pour avoir des vues simplistes sur la société et pour nous expliquer tout ça. Merci.

    Cordialement,

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 18:52

    "Je n’ai pas vu cette image sur Mediapart (dont je suis aussi un collaborateur) je l’ai prise sur le site et persiste à parler de manipulation"

    DE QUEL SITE PARLEZ VOUS ?

    DONNEZ LE LIEN DE CE SITE COMME CA LE DEBAT SERA CLOS !

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 19:03

    Remarque qui justifie le mot manipulation : beaucoup de messages (pas celui du maire qui signe, son opinion est exprimée sans hargne et est respectable) repétent la même chose, avec les mêmes mots, suivant en cela le message type qui leur a été demandé de reproduire...

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 19:07

    Je me rèpéte : nul ne dit que l’éolien va remplacer le nucléaire et qu’il est LA solution. Il s’agit simplement, avec d’autres moyens, de développer les énergies nouvelles comme étant une partie de la solution énergétique et de la lutte contre le dérèglement climatique.

    Répondre à ce commentaire

  • 23 septembre 2009 à 19:10

    Toujours le délire paranoïaque...

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 23 septembre 2009 à 20:17

    Je vais suspendre, au moins provisoirement, mes réponses car, à quelques exceptions prés, tous les commentaires sont un copier-coller des consignes données par les deux organisations qui s’agitent depuis des années contre les éoliennes au nom de leurs conceptions paysagères du XIX éme siècle. Un mélange de mauvaise foi, de parano, de fausses informations, de délires égoïstes et d’injures. C’est leur problème, mais cela ne m’intéresse pas.

    D’autre part, je suis un peu atterré de constater que les réactions sur le éoliennes sont plus importantes et plus virulentes que celles trouvées à la suite de l’article sur l’organisation de la délation par Internet par le responsable de la police du département de l’Essonne...

    Mais dans le fond, il y a là une certaine logique idéologique... Non ?

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 20:24

    VOUS DITES :
    "Je n’ai pas vu cette image sur Mediapart (dont je suis aussi un collaborateur) je l’ai prise sur le site et persiste à parler de manipulation"

    POURQUOI VOUS NE VOULEZ PAS NOUS DIRE SUR QUEL SITE, ALORS, VOUS AVEZ TROUVÉ CETTE FAMEUSE IMAGE TRONQUÉE QUI FAIT POLÉMIQUE ???

    EN TOUS CAS PAS SUR LE SITE SOS-MONT ST MICHEL QUI N’A FAIT QUE COPIER-COLLER L’ARTICLE DE MEDIAPART....

    DE QUEL SITE PARLEZ VOUS ?

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 23 septembre 2009 à 20:46

    C’est pourtant clair, à croire que vous ne savez pas lire : sur le site anti-éoliennes annonçant une manifestation devant le Mont Saint Michel.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 23 septembre 2009 à 20:59

    Décidément vous adorez la polémique !

    Je viens d’écrire :
    "EN TOUS CAS PAS SUR LE SITE SOS-MONT ST MICHEL QUI N’A FAIT QUE COPIER-COLLER L’ARTICLE DE MEDIAPART...."

    C’est quand même on ne peut plus CLAIR !
    Vous avez choisi d’illustrer votre texte avec l’image tronquée de l’article de MEDIAPART (rédigé par votre confrère journaliste) et non l’image originale (intégrant un texte) présente sur le site SOS Mont Saint Michel.

    Vous vous moquez du monde !

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 23 septembre 2009 à 21:14

    Et merde ! Ras le bol des autistes anti-éoliennnes.

    Répondre à ce commentaire

  • 24 septembre 2009 à 00:13

    Tout à fait d’accord avec le soit disant partisan d’EDF. Prenez une calculatrice, une feuille de papier, documentez-vous et réfléchissez avant de parler (écrire).

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 24 septembre 2009 à 09:24

    Mais c’est pas vrai, Nevada continue avec cette image.
    Mais ayez au moins le courage de l’assumer, non de non.

    Qu’est-ce que c’est que ces grandguignols qui pinaille EN MAJUSCULES sur un truc qui vient de chez eux !

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 24 septembre 2009 à 10:11

    L’image ORIGINALE vient du site SOS MSM
    L’image tronquée vient de MEDIAPART
    C’est pourtant CLAIR !

    Les gens qui développent le site SOS MSM n’y peuvent rien si des journalistes trafiquent les images....

    Mais au fait, POURQUOI LAURENT MAUDUIT A T-IL FAIT ÇA ?
    Pourquoi utilise t-il un visuel falsifié PAR LUI (en cachant le texte) MAIS légendé :
    "Photomontage de SOS Mont Saint-Michel"

    Croyez-vous qu’un jour il soit possible que ça arrive vraiment, un massacre pareil ?!
    Personne n’est assez stupide pour y croire, mais c’est peut-être finalement la question SOUS-tendue par ce BIDOUILLAGE DE JOURNALISTES.

    Quant à PROEOLE.. il est plutôt SUR-tendu ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 24 septembre 2009 à 10:19

    Ca y est, Nevada se met à accuser Laurent Mauduit, cela va lui faire plaisir.

    Rappelons que ce Monsieur Nevada appréciait beaucoup (hier, à 12 h 57) l’article de ce même Mauduit, à qui maintenant il cherche des poux.

    Aller comprendre leur logique.

    Si au moins cela pouvait guérir les journalistes de relayer les mensonges anti éoliens.

    Je rappelle que tout ce foin se base sur le fait qu’il y a deux images sur le site anti éolien, l’une avec "un promoteur l’a rêvé", l’autre sans.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 24 septembre 2009 à 10:19

    Je n’ai utilisé que l’image du site des anti-éoliennes et je ne l’ai ni tronquée ni modifiée. Point final.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 24 septembre 2009 à 10:26

    Nevada dit :

    "Croyez-vous qu’un jour il soit possible que ça arrive vraiment, un massacre pareil ?! Personne n’est assez stupide pour y croire, mais c’est peut-être finalement la question SOUS-tendue par ce BIDOUILLAGE DE JOURNALISTES."

    Mais c’est justement ce que les anti éoliens veulent nous faire croire (même eux en doutent, vous voyez), il ne s’agit d’un "bidouillage" de journaliste mais d’un mensonge éhonté (et honteux) des anti éoliens primaires tel ce Nevada qui n’arrivent pas à conviancre :

    Dans un premier temps, il reproche cette image à CMV en applaudissant à celle de Mauduit (la même).

    Dans un deuxième temps, il est obligé de faire ce reproche à Mauduit.

    Attention, Nevada, bientôt il ne te restera plus qu’un seul échappatoire : reprocher à tes amis anti éoliens d’avoir proposé ce photomontage dont tu as honte.

    Tu auras tout le temps, samedi, EN PATAUGEANT DANS LE LAIT, de leur dire.

    "Personne n’est assez stupide pour y croire", dis-tu, mais il y en a qui sont assez stupides pour le faire croire, tes amis anti éoliens et toi.

    Tu connais l’histoire de l’arroseur arrosé (de lait, bien sûr) ?

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 24 septembre 2009 à 10:43

    La ligue pour la protection des Oiseaux vient de publier un communiqué signé d’Allain Bougrain-Dubourg (ce n’est pas le premier) pour rappeler qu’elle est en faveur des éoliennes.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 24 septembre 2009 à 12:15

    DOCUMENT DE SYNTHESE (pour ceux qui rejoignent ce forum)

    LES FAITS :

    Tout récemment : une carte postale virtuelle humoristique montrant des éoliennes plantées sur les maisons (et le clocher !!!) du Mont Saint Michel et accompagnée d’un slogan "Un promoteur a rêvé... parfois la réalité dépasse la fiction... 26 septembre 2009 sauvons le Mont Saint Michel" été envoyée aux administrateurs du site SOS MSM. 

    Le 19 septembre 2009 : Laurent Mauduit publie un excellentissime article illustré avec cette carte postale, mais à laquelle il décide (ou non, car on attend sa réponse !) de retirer le slogan humoristique, ce qui a pour effet de créer une autre image. C’est drôle, le ciel bleu choisi par l’auteur pour l’image originale fait penser à un ciel de Magritte.

    LE 21 septembre 2009 : Claude-Marie Vadrot, produit un texte polémique que je n’ai même pas envie de commenter tant ce genre de procédé est au ras des pâquerettes, si j’ose dire.

    ANALYSE DES FAITS :

    D’abord, on peut se demander pourquoi Laurent Mauduit a utilisé un visuel modifié (avec le slogan caché) qu’il a légendé dans son article : "Photomontage de SOS Mont Saint-Michel". Je pense, compte tenu des idées qu’il défend et du bon niveau de l’information qu’il diffuse, que c’est une volonté délibérée de sa part de ne pas avoir montrer ce slogan pour interpeller l’opinion. Pour réveiller les consciences. Pour faire réagir les lecteurs sur un mal qui est en train de se propager. En fait, il alerte par l’image et fait comprendre par le texte. Un vrai journaliste !

    Ce qui est frappant, c’est que son petit mensonge fait ressortir une vérité. Bien évidemment que des machines de 150 m de haut ne peuvent, ni ne vont, pas être construites sur des maisons ni sur un clocher d’église. Ca, un enfant de 4 ans le comprendrais aisément ! Et c’est justement l’objectif de ce « bidouillage de journaliste » (par bidouillage il faut comprendre utilisation du visuel modifié par Mauduit) que d’enfoncer le clou là où ça fait mal… que de dire bien haut que les éoliennes géantes : ce n’est pas quelque chose d’anodin dans le paysage, ça prend beaucoup de place !

    Alors c’est vraiment bien de la part de ce journaliste d’avoir forcé un peu le trait sur cette carte postale parodique, car on a en effet tout à craindre que si les 12 projets d’implantations de fermes éoliennes s’érigent, comme cela est prévu, en covisibilité d’un monument du patrimoine mondial classé UNESCO depuis 30 ans, plus rien, dès lors, ne pourra réellement arrêter la folie des promoteurs industriels.

    C’est bien évidemment ce que souhaite PROEOLE... mais je pense qu’il n’a jamais voyagé dans des pays où les pales d’éoliennes ont remplacées les ailes des oiseaux... pour quelques % d’électricité produites, quelques 0.0 % d’émissions de CO2 réduites et quelques 000 000 000 d’euros... Ca m’étonnerait également qu’il vive aux pieds des éoliennes, comme la plupart de ceux qui "pataugeront dans le lait" pour reprendre son expression favorite. Ce sont les agriculteurs qui vont être content !

    Et ils donc très clair que les gens qui développent le site SOS MSM, et qui ont le droit de mettre les articles de presse qu’ils veulent sur leur site, n’y peuvent absolument rien si des journalistes trafiquent des images pour servir leur plume....

    Il serait plus judicieux de demander des comptes à ceux qui font du forcing avec l’éolien au détriment des vraies énergies renouvelables : la liste est longue ! Sans même parler de toutes les dépenses de recherche qui sont monopolisées, argent pioché dans nos poches à tous, en période de crise, y compris dans celles des éco-tartuffes ce qui est, au-delà de toute cette polémique visuelle stérile, probablement le plus risible.

    Bien à vous tous

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 24 septembre 2009 à 12:39

    Bon Nevada a réfléchi un peu et donc essaye à tout prix de récupérer Mauduit pour mieux faire le tri entre les "bons journalistes" (Mauduit) et les "méchants gratte papiers" (CMV).

    Il s’interroge néanmoins toujours sur ce qui a amené Mauduit à produire cette énormité (l’image sans slogan).

    Moi, mon interrogation est la suivante : qui a décidé de mettre des éoliennes sur le Mont sur cette image (ce qu’un enfant de quatre ans ne ferait pas d’après Nevada) ?

    Est-ce CMV ? (comme le pense Nevada)

    Est-ce Mauduit ? (comme Nevada est obligé de le reconnaître même si il trouve son article excelentissime)

    Est-ce les anti éoliens (dont Nevada) ?

    Si ce sont les anti éoliens, tout est logique :
    1. ils proposent, comme d’habitude, un photomontage grossier "pour interpeller l’opinion. Pour réveiller les consciences. Pour faire réagir les lecteurs sur un mal qui est en train de se propager. En fait, ils alertent par l’image (un faux)", n’ayant rien d’autre à apporter à leur moulin
    2. Lorsque leur image est prise telle quelle, sans commentaires, ils sont contents (Mauduit)
    3. Lorsque CMV ose dire que c’est un photomontage grossier, ils sont furieux car leur trucage est démontré.

    Conclusion : les anti éoliens ont moins de quatre ans d’âge mental, c’est Nevada qui le dit.
    "C’est pas moi, c’est l’autre" en dépit du bon sens, c’est bien de cet âge-là, non ?

    Pauvre Mauduit, qui se voit attribuer la paternité du bidouillage par de tels enfants.

    Je pense qu’on ne l’y reprendra plus.

    Répondre à ce commentaire

  • Alain 24 septembre 2009 à 13:33

    Désolé ! A 1500 mètres, j’entends les 5 éoliennes du Bernard en Vendée.

    Désolé, les riverains à 500 mètres vivent un enfer !

    Désolé ! Les banques n’aident pas les PME dans leurs besoin de trésorerie, mais trouvent 1,5 milliard d’euros pour mettre des éoliennes devant l’Ile d’Yeu. Le consommateur paiera !

    Désolé ! Le Gouvernement est à la recherche des voix vertes aux élections (qu’il n’aura pas) ; il sait bien que l’éolien ne diminura pas la part du nucléaire et n’a aucun impact en matière de diminution de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Aucun parti aux responsabilités du pouvoir, n’a remis en cause la politique énergétique nucléaire.

    Enfin , une bonne nouvelle : il semblerait que, contrairement à ce que l’on pensait en 1965, nous ne nous dirigions pas vers une nouvelle période glacière...
    Assez de peurs irrationnelles, assez de culpabilisation... les sujets de réelles inquiétudes ne manquent pourtant pas.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 24 septembre 2009 à 13:41

    Bienvenue, Alain

    Aucun mot sur le sujet de l’article (et pour cause).

    A la place une proclamation pro nucléaire et anti lutte contre le réchauffement climatique.

    Que c’est prévisible.

    Si vous entendez des éoliennes à 1500 m, demandez à la DDASS de faire des mesures à posteriori pour faire fermer le parc

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 24 septembre 2009 à 13:50

    L’histoire du bruit des éoliennes est une fable...

    J’ai pu le constater en France, en Espagne et en Allemagne.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 24 septembre 2009 à 13:52

    Les auteurs de la photomontage sont les anti-éoliennes sur leur site consacré au Mont Saint Michel. Il est impossible de modifier une image figurant sur un site (sauf pour l’opérateur du site ou son webmaster)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 24 septembre 2009 à 14:24

    CMV, le DOCUMENT DE SYNTHESE s’adressait aussi à vous !

    C’est sympa CMV de faire de l’humour :
    "Il est impossible de modifier une image figurant sur un site (sauf pour l’opérateur du site ou son webmaster)"
    ... Mais faites plutôt votre métier ! Évidemment qu’il est impossible de modifier une image d’un site : personne n’en doute et surtout personne ne le dit !!

    Non, vraiment, vous devriez relire l’historique précis que j’ai fait de cette sombre histoire de fausse polémique. Le site de SOS MSM a mis en ligne l’article de MEDIAPART, avec le visuel tronqué : un point c’est tout ! C’est si difficile que ça à comprendre ?

    Alors, CMV, faites quand même attention car, comme l’a dit quelqu’un ici, vous allez finir par faire couler votre journal si vous ne revenez pas à un peu plus de professionnalisme.

    Au passage, on ne dit pas "de la " mais "du photomontage". Une photo, oui ; mais un montage. Une photo montée, oui ; mais un montage photo.
    Donc un photomontage ;-)

    Cela dit, je vous respecte au plus haut point car vous ne censurez pas les interventions et c’est tout à votre honneur. Malgré tout.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 24 septembre 2009 à 16:13

    Mais va-t-il se taire celui-là avec SA photo montée et SON photomensonge.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 24 septembre 2009 à 16:44

    Ca, c’est du pur "PROEOLE" : arguments de choc, douceur, respect de l’autre...

    Finalement, c’est grâce à des gens comme cela qu’on avance si lentement en matière de développement des VRAIES énergies renouvelables.

    Tiens, à ce SUJET voici une nouvelle vidéo qui vient d’être mise en ligne http://sos-montsaintmichel.info/... qui parle notamment de faire de la recherche sur l’usage des courants marins en Bretagne...

    Hum... No comment, Il ne faut pas avoir fait math sup math spé pour comprendre que c’est 100 fois plus intelligent que de tartiner la poupée vaudou....

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 24 septembre 2009 à 17:25

    L’anti éolien se cite lui-même.

    Rappelons à l’ignorant (c’est normal à quatre ans) que le Grenelle de la mer incluait un volet énergies.

    La LPO, comme plein d’autres associations, réaffirme son soutien à l’éolien.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 24 septembre 2009 à 17:44

    Enfin un terrain où nous sommes d’accord : tous pour l’application du Grenelle de la Mer au MSM !!!!

    Et tous à la Marche Internationale pour dénoncer la scandaleuse main mise de l’éolien industriel sur les autres VRAIES énergies renouvelables !!!

    Aux sombres héros de l’Amer !

    Répondre à ce commentaire

  • CP 24 septembre 2009 à 20:22

    Rappelons aussi que les chauves-souris connaissent une mortalité certaine au voisinage des éoliennes. On se demandait pourquoi, vu que les cadavres ne montraient pas de signes de collision avec les hélices des engins pourtant létaux.

    Jusqu’au jour où l’on découvrit que fragiles des poumons, c’est la dépression dans le sillage des pales qui provoquaient une sorte d’embolie chez les bestioles !

    (Alors que les moules prolifèrent dans les conduites de réfrigération des centrales nucléaires. Au point qu’il a fallu installer un système cadencé d’injection chloré pour les en chasser. Mais les bivalves ayant du ressort, elles prirent l’habitude de se fermer au moment prévu de l’injection ; d’où la nécessité de lâcher le chlore de façon aléatoire…)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 24 septembre 2009 à 20:55

    Et ce qui est très grave avec la mort de ces petites "bestioles" en apparence inutiles, augmentée par la présence d’éoliennes, c’est qu’on se prive de l’un des meilleurs insecticides naturels, gratuit, durable, non polluant (vous n’avez pas déjà entendu cette phrase ?)... constat d’autant plus grave même que le taux de reproduction de ces chiroptères est extrêmement faible.

    Autant dire donc qu’avec la prolifération des aérogénérateurs, en lisière de forêt comme j’en ai vu, ou carrément en pleine forêt (voir ici le désastre : http://www.environnementdurable.net...), on est sûr de bouffer tous du Monsantos dans quelques décennies.

    Bravo les éco-tartuffes ! Continuez votre cinéma, ou votre théâtre grand guignol je ne sais plus... Au fait, le vert, ça ne porte pas malheur au théâtre ? (à méditer ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 24 septembre 2009 à 21:20

    Même si les éoliennes tuaient quelques chauve souris, ce qui n’est pas prouvé (mais que n’allez vous pas inventer) j’échange volontiers quelques uns des ces charmantes bêtes que j’aime bien et que je protège chez moi, contre une augmentation des gaz à effet de serre. Je fais passer le futur de la planète (donc des humains) avant le salut de quelques animaux.

    Mais ces chauve-souris ne sont qu’un prétexte de plus...

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 24 septembre 2009 à 21:53

    "les éoliennes tuent des chauve souris, c’est prouvé (vous êtes juste mal informé). Si vous vouliez vous donner la peine de faire votre métier, vous auriez toutes les informations auprès des scientifiques qui travaillent sur ce sujet, y compris des gens de la LPO qui ne veulent pas faire de révélation pas peur de perdre leur crédibilité tellement le sujet est verrouillé.

    Quant à l’augmentation des gaz à effet de serre, vous vous moquez encore du monde, c’est peanuts ! vous pouvez le savoir notamment en consultant ce site : http://suivi.eolien.verite.free.fr/

    Au final, vous devenez comme PROEOLE, méprisant, lui avec les agriculteurs, vous avec les animaux. Mais vous oubliez, ce qui est gravissime, que la biodiversité comprend toutes les espèces, ne vous en déplaise. Sans les animaux, l’homme n’est pas grand chose !!!

    Et au fond, l’inquiétude sur l’augmentation de la mort de ces chauve-souris, loin d’être un prétexte, est fondée sur une inquiétude encore plus grande que les grands de ce monde ne semblent plus vouloir se donner les moyens de réfléchir intelligemment.

    Je vous ai dit que je vous respectais au plus haut point car vous ne censuriez pas. Je le redis mais en même temps, lorsque je lis ce que vous êtes capable d’écrire... ça me rend profondément triste pour vous.

    Sortez de l’adulescence énergétique... les éoliennes sont un produit marketing écologiquement correct qui ne résout absolument pas le problème du réchauffement climatique et apporte par ailleurs des nuisances dont vous ne voulez pas entendre parlez.

    Sachez pour votre gouverne que j’étais pro-éolien à l’origine. Il m’a fallu moins de trois mois en m’intéressant quotidiennement au sujet sous tout ces aspects (conceptuels, idéologiques, technologiques, politiques, historiques, pratiques) pour m’apercevoir à quel point on se moquait de nous.

    J’ai fait un vrai boulot de journaliste ! Faites-en autant à présent

    Répondre à ce commentaire

  • Dugenou11 24 septembre 2009 à 21:54

    L’éolien industriel ne peut pas réduire les émissions de GES. Au contraire il les accroit par la régulation thermique nécessaire. Cela crée des profits incroyables pour les promoteurs payés par les consommateurs d’électricité et s’impute à raison d’au moins un milliard par an sur le pouvoir d’achat des français (CSPE et augamentation du prix du kWh). Et cela sans compter les nuisances multiples pour les riverains.
    Les illuminés intégristes se fichent éperdument du coût et des émissions de GES. Ce qui compte c’est qu’ils croient stupidement que l’éolien va les sauver du nucléaire qui pour eux est "le grand satan" et l’antéchrist réunis. Ces Khmers verts sont prêts à tout pour cela et traitent ceux qui ne pensent pas comme eux de menteurs passéistes dans des discours à la Ahmadinejad. Qu l’avenir nous préserve d’une dictature écofasciste conduite par ce genre personnage.

    Répondre à ce commentaire

  • CP 24 septembre 2009 à 22:30

    La seule manière de produire de l’électricité selon les préceptes d’une certaine écologie est l’hydraulique. Je rigole doucement à ce qui se serait produit si l’écologisme borné qui sévit présentement s’était manifesté dans l’après guerre qui a vu l’essentiel des barrages se construire ! Seulement à ce moment là les gens avaient « faim » et l’arrivée de l’électricité tenait du miracle.

    Doit-on rappeler pour la nième fois que produire de l’électricité avec des « éléments » sur lesquels la nature n’a pas fait un travail de concentration est illusoire et est une entreprise vouée à un rendement tellement médiocre que cela restera un luxe, dont on ne perçoit pas le coût car il s’adosse aux bas prix du nucléaire et de l’hydraulique.

    L’eau (des barrages) aura été dopée par le travail du soleil (Qui l’aura élevée en haut des montagnes), le charbon et le pétrole ont vu leur énergie se concentrer par les millénaires d’un travail physico-chimique en profondeur, le vent reste pauvre en calories et les rayons solaires bruts exigent le gigantisme pour un résultat modeste.

    Et l’erreur majeure des aficionados de l’éolien, et du solaire, est de considérer l’énergie électrique comme un fluide, qui serait stockable, alors qu’il faut la considérer comme un flux, un équilibre doit être constamment maintenu entre production et consommation, seconde par seconde, et même plus courtement, en 200 millisecondes de glissement de fréquence, le réseau réagit à 2300 endroits différents en coupant 10 % de la clientèle du pays, et en jette encore 10 % par dessus bord si ça ne suffit pas. Et ainsi de suite jusqu’aux seuls 10% finaux de sauvegarde absolue. Un système aussi sensible, mais à la dimension d’un continent, ne saurait « marcher » en introduisant de l’aléatoire dans des proportions aussi grandes que le veulent certains.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 24 septembre 2009 à 23:50

    Que l’avenir nous préserve des amoureux aveugles d’un passé qui n’existe plus. Sauf au sénat, à l’Académie des sciences et à l’Académie de médecine.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 24 septembre 2009 à 23:53

    Faire un travail de journaliste, comme je l’ai fait depuis quarante ans et dans des médias de toutes obédiences, c’est lutter contre l’obscurantisme avec des reportages.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 07:56

    "Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé."

    Ernest Renan

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 08:20

    "Que l’avenir nous préserve des amoureux aveugles d’un passé qui n’existe plus. Sauf au sénat, à l’Académie des sciences et à l’Académie de médecine." CMV

    Cher Claude-Marie Vadrot, vous pouvez aussi ajouter... l’Académie du Vent ;-)
    http://eolienne-academie-du-vent.bl...

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 25 septembre 2009 à 09:36

    Pour CP

    Ce Monsieur, qui connait vraiment très bien les Centrales nucléaires, en critiquant les éoliennes à propos des chauve souris nous informe des horreurs commises sur les moules, qu’on en juge :

    1. D’abord les moules viennent s’installer dans ces conduites parce qu’il y fait plus chaud, cela bouleverse donc leur habitat, alors que oiseaux et chauve souris, si ils sont dérangés par les éoliennes, vont ailleurs, il y a suffisamment de place même avec 36 000 éoliennes (1 par commune) l’habitat restant bien sûr le même.

    2. Pour chasser ces moules, on les asperge de chlore, avec les résultats que l’on devine. Rien de tel dans l’éolien.

    3. Comme ces petites bêtes savent se défendre, et referment leur coquille au moment du jet de chlore, ils ont modifié la cadence des jets de chlore, la rendant aléatoire. Cela tient du sadisme et de l’acharnement. Rien de tel dans l’éolien.

    Cela amène deux remarques :

    a) Et c’est ces gens-là qui viennent nous donner des leçons de "protège bébête" !

    b) Tout ce chlore balancé sur des animaux comestibles, cela doit bien à un moment nous contaminer, nous.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 25 septembre 2009 à 09:47

    Point de départ, pas point d’arrivée...

    Répondre à ce commentaire

  • 25 septembre 2009 à 09:51

    Pour Nevada :

    je serai méprisant avec les agriculteurs ?

    Au contraire, je soutiens, à fond, leur mouvement sur le prix du lait, qui semble évoluer dans le bon sens.
    Ils ont, il y a quelques jours, choisi un endroit symbolique, le Mont St Michel, pour y déverser du lait, vous choisissez le même endroit pour y déverser votre haine.

    Au fait, je maintiens "Quelques pelés et deux tondus" : l’un de vos organisateurs, M Texier, se répand dans des médias peu recommandables (Novo Press, "identitaire" soit facho) en annonçant : "on vise mille". Ce chiffre est déjà ridicule pour une "grande manifestation internationale" mais en plus, si on s’appuie sur les déclarations et le résultat des années précédentes, c’est toujours mille qui est annoncé et 200-300 qu’on retrouve à hurler.

    Une autre preuve de la crainte du petit nombre est ce rajout de dernière minute que l’ontrouve sur le site où il y a aussi cette désormais fameuse image : " Plus il y aura de drapeaux lors de la marche, plus nous serons remarqués par les médias, et plus nous serons visibles sur les photos et vidéos !."

    Ces gens-là, si peu nombreux, seraient invisibles sans drapeaux.

    Cela montre bien que, d’après les organisateurs, le nombre ne suffit pas car ce sera un gros bide. Plus embêtant encore pour eux, cette annonce trois jours avant arrive trop tard, il y aura un autre bide sur le nombre de drapeaux.

    Dernier bide, aurez-vous, en tête de cortège, votre leader, VGE ?
    Ou sera-t-il trop occupé avec les "petites anglaises" ?

    Tiens, c’est marrant, cela fait un "chauve" avec des "souris".

    Répondre à ce commentaire

  • 25 septembre 2009 à 09:57

    Pour (mou ?) Dugenou 11

    Si Ahmadinejad, ce fou dangereux, voulait se doter d’éoliennes, cela ne gênerait personne (pas non plus les chauve souris ni les tapis volants) mais c’est de nucléaire dont il est question.

    De plus la CSPE n’est pas consacrée uniquement à l’éolien et même la part de l’éolien dans la CSPE baisse, alors même que le parc se développe, tout simplement parce que le prix de l’électricité explose, éolien ou pas.

    Répondre à ce commentaire

  • 25 septembre 2009 à 10:04

    Pour CP :

    "le charbon et le pétrole ont vu leur énergie se concentrer par les millénaires d’un travail physico-chimique en profondeur", il faudrait plutôt parler de millions d’années et tout cela a été épuisé en deux siècles par la gabegie humaine. CP reconnait lui-même qu’il faut des pour "concentrer" ce que nous épuisons en deux cent ans .... et il en est partisan de cette contradiction, en plus.

    Ce n’est même pas aléatoire, c’est certain.

    Refuser l’éolien avec ces arguments, quelle méconnaissance scientifique !

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 10:13

    Pour Nevada :

    Citation de Renan : en tant qu’historien de formation, cela n’est pas pour me déplaire. Mais dans ce passé il n’y a pas que des vieux châteaux, il y a aussi des moulins à vent.

    Académie : ce mot est mis à toutes les sauces, en révérence à l’originelle d’Aristote qui a fait d’Athènes "l’école" du monde pendant toute l’antiquité.

    Cela se gâte quand elles ne comportent plus que de vieux ronchons "immortels" tel VGE, dont on se demande d’ailleurs ce qu’il fait là vu le faible niveau littéraire de ses rejets "Passage - és".

    L’Académie du Vent, belge, est une magnifique initiative en faveur de l’éolien.

    Répondre à ce commentaire

  • CP 25 septembre 2009 à 10:19

    Millénaires n’est pas contradictoire avec millions mais observons que les allemands, notamment à cause de leur parc éolien gadget inapte à répondre à leur besoins de masse, ont sous le coude des dizaines de projets de centrales au charbon, de puissance unitaire de l’ordre du millier de mégawatts, ce qui les permettra de rejoindre chinois ou indiens sous l’angle de la part fossile dans la production d’électricité. 75% de l’électricité chinoise vient du charbon, et 40% des trains circulant en Chine transportent du charbon à cette fin.

    Par ailleurs je pense que les moules ne sont pas attirées par une éventuelle chaleur mais plus par le fait d’être dans un courant d’eau qui leur amène de la nourriture sans efforts…

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 25 septembre 2009 à 10:41

    Effectivement monsieur Giscard (particule d’Estaing rachetée) est un fantastique symbole des gens qui partent en guerre contre les éoliennes. Comme disait Brel " Vieux et con à la fois".

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 10:56

    Et les pro éoliens, dans tout çà ?

    Ils se sont exprimés hier, au nom de

    Agir pour l’environnement : 12 000 signataires

    AMORCE / CLEO : 510 structures adhérentes dont plus de 360 collectivités territoriales réparties sur l’ensemble de la France (regroupant plus de 55 millions d’habitants),

    le CLER : 150 structures adhérentes

    Greenpeace : 120 000 adhérents rien qu’en France

    Les amis de la terre : 2 millions de membres dans le monde

    Planète éolienne : plus de trente associations partout en France, certaines comptant plus de 1500 membres (pour 8 anti éoliens locaux)

    RAC : réseau regroupant des centaines d’association

    WWF : 4.7 millions de membres dans le monde

    SER : 400 membres, 60 000 emplois

    FNE : plus de 3000 associations

    LPO : 45 794 membres

    voir dépêche afp : http://www.google.com/hostednews/af...

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 11:02

    Pour CP :

    toujours à côté de la plaque :

    millénaires ou millions, cela fait toujours beaucoup plus que ces deux petits siècles d"épuisement de ces ressources.

    Les moules, qu’elle qu’en soit la raison, sont bien dans ces conduits, c’est pour cela que vous leur lancer du chlore.

    Allemagne ou Chine sont en plein développement de l’éolien, la France aussi mais vous voulez le freiner.

    C’est toujours pareil, quand donc comprendront-ils que moins d’éolien cela fait plus de centrales à charbon et plus d’éolien cela fait moins de centrales à charbon.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 25 septembre 2009 à 11:10

    Dans la province de Navarre, grâce aux éoliennes qui représentent l’hiver 39 % de l’électricité consommée dans la province, depuis trois ans, il n’a plus été nécessaire de mettre en route des centrales thermiques.
    Remarque faite en reportage : pas de bruit au pied des éoliennes qui sont sur le lignes de crête, pas d’oiseaux morts ni de chauve-souris au pied de ces éoliennes installées là où se trouvaient autrefois les moulins à vent. Pendant ce reportage, en une semaine, je n’ai pas réussi à trouver quelqu’un de mécontent...

    Répondre à ce commentaire

  • CP 25 septembre 2009 à 11:31

    Ah ben oui, point de vue écologie, l’Espagne est le nec plus ultra ! Il n’y a qu’à regarder l’envolée de sa production de CO2 depuis les promesses de Kyoto ! Et je passe sur les pannes géantes d’électricité de ce pays tant admiré des écolos et des... Néolibéraux !

    Pas d’investissements dans l’éducation et la recherche, pas de prestations sociales, donc un budget en équilibre, des millions de sans papiers à exploiter dans l’agriculture hors sol, le nirvana vert. Et surtout pas d’industrie, ce qui pour le bobo de base est synonyme de paradis !

    Les usines, les ouvriers, tous ces beaufs rétrogrades, pouaaaah ! Qu’ils restent dans leurs banlieues de merde ces cons, le sympathique Baupin et son tramway transversal ayant permis aux verdâtres parisiens se préserver un peu plus de ces miasmes prolétarisés.

    (J’aime bien sur la RN20 quand les véhicules de service de la ville de Paris bimoteurs électrique/essence, commutent sur leurs batteries au franchissement du périphérique, après avoir pollué le neuf-deux au mazout, les camions poubelle de Paris stationnant évidemment en banlieue, tout un symbole…)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 11:35

    "pas de bruit au pied des éoliennes" CMV

    Cher ami journaliste scientifique, avez-vous déjà essayer de comparer le bruit émis par les voitures du boulevard périphérique parisien à 18h :
    1- D’abord en vous plaçant au pied, 20m plus bas, sous un pont par exemple 2- Puis ensuite de beaucoup plus loin, à 100m mais au même niveau de cote NGF.

    C’est marrant, j’ai fait cette expérience très intéressante. On est plus loin, et portant, on entend beaucoup mieux. Cher ami, vous démontrez que vous n’y connaissez rien à rien ! Allez vous recoucher, et dites à PROEOLE d’en faire autant : ça nous fera des vacances ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 11:46

    Pour Nevada :

    Des vacances en Espagne ?

    Voilà maintenant qu’il réinvente la protection phonique des BP : Nevada propose de repousser toutes les protections phoniques construites au bord des BP à 100 m à l’écart des ces BP, "là où on entend beaucoup plus".

    Quand je pense qu’il a fait des études d’Archi.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 12:06

    Aie aie aie, on a du mal à ce que je vois... je parlais juste de la propagation de l’onde sonore et sa réception selon 2 contextes différents. Donc, je le redis, aussi surprenant que cela puisse paraitre, on entend parfois plus de bruit alors même qu’on s’éloigne d’une source émettrice.

    On retrouve d’ailleurs ce problème avec les ondes émises par les antennes relais. Il a été prouvé que l’endroit le plus toxique n’était pas forcément au pied de l’antenne, mais plus loin à quelques x mètres qui se calculent en fonction de la hauteur h de l’antenne.

    C’est marrant, en fait c’est assez sympa d’écrire à PROEOLE... il a tellement de mal à comprendre ce qu’on lui dit (à moins qu’il fasse exprès de simuler un fort retard d’âge mental) qu’il oblige chacun de ceux qui s’exprime ici à redire 2 ou 3 fois les mêmes choses de façon différentes.

    En fait, il ne permet pas de faire avancer le débat mais, et là je lui rend hommage, il fait avancer l’information sur les nuisances de l’éolien industriels.

    Merci PROEOLE.
    Gros bisous !

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 12:25

    Pour Nevada :

    Concernant l’âge mental et la répétition nécessaire, y en a un qui est champion du monde, Nevada, voir plus haut à propos de l’image.

    Sinon, il ne faut pas prendre tes désirs pour des réalités : comme les éoliennes sont suffisamment éloignées, tu découvres que le bruit est plus fort loin que près en évoquant les boulevards périphériques et les antennes relais.

    C’est un délire qui continue.

    Moi je ne te fais pas de léchouille, j’aurai trop peur d’attraper la rage.

    ps Qu’est-ce que tu vas inventer encore ? Que les éoliennes perturbent les marées en faisant de l’ombre à la Lune ? Que les éoliennes accélèrent (ou ralentissent) la vitesse de rotation de la Terre ? Que les insectes que mangent les chauve souris ne sont pas eux coupés en deux par les pales ?

    Une "épave", c’est fait pour s’ensabler dans la Baie du mont St Michel, attention, avec les travaux et le réchauffement climatique la mer va revenir comme un "cheval au galop".

    Tu sais nager au moins, Nevada ?

    Sinon apprends samedi, dans le lait bien sûr.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 13:21

    Ca y est, PROEOLE est vexé et redevient grossier et rageur car il n’arrive pas à comprendre des phénomènes naturels (propagations des ondes) qui me semble pourtant assez simples et clairs :
    Dans certaines contextes, un bruit peu, très paradoxalement, s’entendre davantage à mesure qu’on s’éloigne de la source émettrice. Jusqu’à effectivement ne plus s’entendre si on s’en éloigne de 200 km !!!
    On pourrait aussi parler de fréquences mais là, je crois qu’il faudra attendre que PROEOLE ait ses dents... de lait ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 13:25

    Plus près de nous, plus facile pour les esprits non matheux, chacun ici pourra faire le test avec une enceinte de chaine HIFI placée en plein air avec un peu de vent qui souffle.

    On a tous fait cette expérience sonore. Ce n’est pas seulement la distance qui donne le niveau sonore, ce sont bien d’autres paramètres.

    Dommage qu’il n’y ait que PROEOLE pour me répondre là-dessus, mais je ne désespère pas qu’un scientifique vient éclairer sa lanterne.. magique ?

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 25 septembre 2009 à 13:44

    Pour ce qui me concerne, je constate que plus le temps passe, moins on entend les adversaires des éoliennes.
    Est-ce suffisamment scientifique ?

    Et pour les éoliennes de Navarre, le bruit était imperceptible sous les éoliennes et non audibles en bas de la colline, par exemple autour des bâtiments des vignerons travaillant sur les pentes.

    Répondre à ce commentaire

  • Alain 25 septembre 2009 à 14:31

    La DDASS, aux ordres du préfet, n’intervient pas. Porter plainte ? Il faut alors avancer les frais d’expertises, très élevés. Ensuite , lors des mesures, il faut arrêter et remettre en marche les aérogénérateurs. L’exploitant demande alors à la société mère, à Rostock en Allemagne, d’arrêter et de remettre en fonctionnement les éoliennes pour mesure l’émergence sonore... et alors les choses se compliquent, car en faisant varier le pas de l’hélice (invisible pour un observateur sur le terrain) le niveau sonore diminue très significativement... et la production est quasi nulle....
    Ceci est du vécu.
    15000 euros d’expertise et un expert qui ne peut rien mesurer, sinon constater que quand l’exploitant n’est pas averti, le bruit est conséquent.

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 14:53

    Voilà la proposition de Nevada :

    éloignez les éoliennes de 200 km par rapport aux habitations, et plus encore si on est dans le cône de vision d’un château.

    Et puis il faudrait savoir, dans le même message j’ai trop de mordant et en même temps j’attends encore mes dents de lait.

    Je constate une chose qui elle est scientifique : plus on s’éloigne des anti éoliens , moins on les entend : conseil à tous les touristes , éviter le Mont St Michel demain.

    Ce ne sont pas les éoliennes qui font fuir les touristes mais les anti éoliens.

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 14:56

    Pour Alain :

    donc cet expert à des mesures, fournissez-les à la justice et retournez vous contre l’exploitant, le constructeur, la DDASS ...

    Si vous ne le faites pas, c’est tout simplement que vos affirmations sont fausses.

    Aussi fausses que l’image qui fait enrager Nevada.

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 15:01

    Au fait Nevada,

    VGE ? Viendra ou viendra pas "patauger dans le lait" avec vous ?

    Et "Vent de colère", ils sont associés ou pas ?

    L’auteur a raison, non seulement vous êtes peu nombreux mais en plus vous êtes divisés ("aller au Mont ou pas") : bref, tout d’une secte.

    Mais que fait la MIVILUDES ?

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 15:20

    Au fond, les passéistes, ce sont bien sûr les PROEOLiens qui comparent les éoliennes avec des moulins à vent... qui croient que parce qu’elles sont 10 fois plus hautes, elles sont 10 fois plus efficaces. Et que par conséquent, elles vont pouvoir sauver le monde du climat, comme les moulins à vent ont pu avoir leur utilité dans l’alimentation ou le pompage de l’eau en Hollande.

    Tout le problème est là. Ils veulent réactualiser un système qui avait tout son sens dans un certain et qui ne marche pas. On est aujourd’hui trop gourmand, la faute au nucléaire ou à l’invention du pétrole converti. Ca ne marche pas. Il s’entête, deviennent agressifs quand on remet en cause leur idéologie. Mais rien n’y fait, ça ne marche pas. Seul le thermique, le nucléaire et le solaire ont la capacité de produire de l’énergie utilisable à un temps t par des millions d’individu.

    La priorité est ailleurs. Ca les dérangent et c’est pour cela qu’ils racontent n’importe quoi. Ils ont beau sortir leur chiffres de production théorique d’énergie éolienne : ça ne marche pas !

    Allez, dehors les éco-tartuffes et les margoulins du vent ! On se retrouve les manches et on construit des maisons autrement ! Regardons du côté de vrais professionnels engagés comme Françoise Hélène Jourda. Là, on a vraiment à faire avec des gens qui savent de quoi ils parlent et qui agissent pour demain.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 15:26

    Au fait PROEOLE, pourquoi ne manifestez vous pas contre le gouvernement qui a décidé de faire du nucléaire + de l’éolien de masse ??? !!!!

    Allez jusqu’au bout de vos idées ! Parce que quand on compare le nucléaire et l’éolien, ya pas photos, c’est une belle ineptie que de faire les deux en même temps !

    C’est pour cela que je clame qu’il faut commencer par l’efficacité énergétique avant de penser au rêve de l’énergie gratuite et éternelle, un rêve pour enfant de 4 ans ;-)

    Je déteste les inepties, raison pour laquelle vous me trouverez toujours sur votre passage.
    A moins qu’un jour vous changiez ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 15:39

    Quand les anti éoliens font référence au passé (les châteaux) il ne faut surtout pas les traiter de passéistes.

    Quand les pro éoliens font référence au passé (les moulins à vent) ils se font traités de passéistes par les anti éoliens.

    Si on considère que "passéistes" est une insulte que dire de l’"épave" qui en est remplie ?

    Nevada a une marotte : me faire passer à tout prix pour un pro nucléaire, et bien c’est raté.

    Quant à "détester les inepties", j’en connais un qui devrait s’occuper des siennes d’abord, comme tout ce qu’il nous a sorti sur l’image un peu plus haut.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 15:50

    Avec les enfants de 4 ans il faut y aller doucemnt :

    J’AI ECRIT "Au fait PROEOLE, pourquoi ne manifestez vous pas contre le gouvernement qui a décidé de faire du nucléaire + de l’éolien de masse ??? !!!!"

    TRADUCTION = Si vous étiez PRO nucléaire, vous ne pouvez être PRO éolien tant le fossé de puissance théorique comme pratique est immmmmmmense... Si vous être ANTI nucléaire, je vous le redemande : "pourquoi ne manifestez vous pas contre le gouvernement qui a décidé de faire du nucléaire + de l’éolien de masse ??? !!!!"

    VOUS REPONDEZ : "Nevada a une marotte : me faire passer à tout prix pour un pro nucléaire, et bien c’est raté."

    EXPLICATIONS SUR CETTE PUISSANTE REPONSE PROEOLE A SUIVRE (rires).............................

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 15:58

    Le "greenwashing", cela marche pour tout le monde, même la FED "environnement durable".

    Nucléaire et éolien n’ont pas parti lié, sauf dans la bouche de Monsieur "un euro ici, un euro là" et bizarrement chez Nevada, qui propose de manifester contre les deux, alors que ce même Nevada n’a de cesse de critiquer nos dirigeants.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 16:05

    T’es PRO ou ANTI nucléaire Monsieur Jesaistoutquisaitrien ? (c’est plus clair avec un langage PROEOLE ?)

    REPONSE (re-rires !).......................................................

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 16:34

    Je suis pro éolien et tu es anti éolien.

    Tu fais aussi des bidouillages de photos montées.

    Tu vas patauger dans le lait demain.

    Tu as une marotte (je l’avais déjà dit mais la répétition est pédagogique, surtout avec les enfants de quatre an) savoir si je suis pro ou anti nucléaire.

    Si je suis pro nucléaire, à quoi bon l’éolien ?

    Si je suis anti nucléaire, l’éolien ne suffira pas à remplacer le nucléaire.

    Je vais te répondre, Nevada, tu préciseras alors si toi tu es pro ou anti nucléaire.

    Le nucléaire est une énergie que je n’aime pas. Sans en être membre, je me reconnais dans les positions de "sortir du nucléaire", expliquant qu’il faudra bien en sortir un jour.

    L’uranium n’est pas infini ni renouvelable, les mine sont fermées en France, il faut en plus l’importer (comme le gaz russe ou le pétrole, ou d’ailleurs le charbon).

    C’est dangereux et prolonger des Centrales en fin de vie n’est pas une solution valable à terme.

    Démanteler une Centrale nucléaire, personne n’y arrive. (Quand je pense à tout ce délire sur le démantèlement des éoliennes)

    ITER, attendu comme le miracle technologique, n’est pas prévu avant 2080, il sera trop tard à la fois dans la lutte contre le changement climatique, dans la durée de vie des centrales (epr compris) et dans les réserves de combustibles.

    Superphénix a été fermé non pas pour des raisons écologiques mais économiques, sinon Mme Voynet, que CP ne doit pas portée dans son coeur, se serait glorifier de cette décision.

    Pour autant je ne m’éclaire pas à la bougie car les hommes dans leurs talents réunis proposent d’autres solutions que l’arrêt de l’électricité en même temps que l’arrêt des réacteurs, et d’abord l’éolien.

    Faire baisser au maximum la part du nucléaire en France me semble une perspective à suivre, en le remplaçant par le renouvelable et surtout surtout les économies d’énergies, l’isolation ...

    Voilà, Nevada

    Moi je ne manifeste ni pour ni contre le nucléaire, je lutte en faveur de l’éolien, contre les anti éoliens depuis cinq ans, cela suffit largement à remplir mes journées.

    Une chose est sûre, les quelques manifestants de demain vont manifester POUR le nucléaire.

    Butré n’arrive jamais à prouver le contraire, il est trop mauvais pour arriver à dissimuler qu’il est payé par le lobby du nucléaire.

    Est-ce un hasard si les amendements les plus anti éoliens viennent de la Manche, de la Hague ?

    Répondre à ce commentaire

  • Alain 25 septembre 2009 à 17:06

    Venez écouter les éoliennes. Ainsi vous saurez.
    Point final.

    Répondre à ce commentaire

  • Alain 25 septembre 2009 à 17:08

    Trêve de polémique inutile. Demandons un débat suivi d’un référendum sur le nucléaire et assumons ensuite le choix qui sortira des urnes avec toutes les conséquences qui en découleront.

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 17:25

    Et vous, Alain, oui ou non au nucléaire ?

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 25 septembre 2009 à 18:18

    "Faire baisser au maximum la part du nucléaire en France me semble une perspective à suivre, en le remplaçant par le renouvelable et surtout surtout les économies d’énergies, l’isolation ...
    Voilà, Nevada"

    Eh ben !!!! il en aura fallu du temps pour qu’on arrive à un accord. J’aurais également pu écrire cette phrase.

    Mais alors PROEOLE, pourquoi vous ne venez pas manifester au MSM ?! L’éolien, dans un pays qui exporte 10 à 15 % de son électricité, est proprement inutile tant qu’on a pas isolé les maisons et créé un vrai contexte favorable aux économies d’énergies.

    Pourquoi avoir été aussi odieux, manipulateur, simulateur, si vous êtes capable d’écrire une phrase aussi belle et enfin sensée !
    C’était bien la peine de vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas alors que vous avez l’intelligence de ne pas être dans la pensée unique contrairement à beaucoup d’ANTI nucléaire de base (si on est pas PRO, on est ANTI, ou inversement) et d’être ouvert au dialogue.

    Alors puisqu’on en est là, je peux vous dire que je vous suis à fond avec cette phrase mais à un détail prêt quand même :
    Ca ne vous choque pas que les campagnards payent le prix fort des nuisances de l’éolien industriels, pendant que 75% de la population s’éclate avec toutes les lumières allumées dedans comme dehors dans les villes ?
    Ca ne vous choque pas qu’on payent TOUS le prix fort de l’éolien industriel subventionné dont le 1.7% d’électricité mensuelle produite, noyée dans le réseau, est revendue à l’étranger ?
    Ca ne vous choque pas que des gens ayant décidé de fuir l’opacité des villes pour l’horizon ouvert des campagnes se retrouvent à ne plus pouvoir vendre leurs maisons après l’arrivée de parcs éoliens ? (un agent immobilier a été condamné pour avoir caché la présence d’un projet de parc... ça vous évoque quoi sur l’absence de nuisances ?)
    ca ne vous choque pas tout cela, alors qu’il serait si simple de mettre des 30 milliards d’euros de l’éolien industriel tout de suite dans l’isolation... prestation nationale obligatoire qu’il faudra de toute façon réaliser à terme....
    Pourquoi commence t-on par la fin ?
    Vous allez me dire qu’on fait tout ça en même temps... mais oui bien sûr ! Mais je considèrerais toujours qu’il est abjecte, et spécifiquement en période de crise, de surproduire 10 à 15% d’une électricité qui part par les fenêtres. Qu’on soit né en 1220, 1515, 1789, 1848 ou 2001 ne change rien à cela. On commence par la fin et cela, c’est une profonde insulte au bon sens. Et le début d’une forme de dictature verte insupportable parce que fondée sur du vide scientifique, bercée d’illusions idéologiques...

    Je pense avec ce texte que j’ai fait le tour du problème, tout comme vous avec le vôtre.
    On se retrouvera donc surement sur d’autres forum.

    Bien sincèrement,
    Je vous dis à bientôt.

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 25 septembre 2009 à 18:33

    Pour NEVADA :
    L’éolien est prêt, l’éolien est là, Nevada, ce serait un crime de ne pas l’utiliser.

    Maintenant, sur la dichotomie ville-campagne, je suis d’accord aussi : toutes ces villes éclairées devraient elles-aussi trouver une solution électrique à la hauteur, plutôt que de continuer à dépendre de nucléaire, de thermique ou déjà d’éolien.

    Le solaire en toiture, certes, mais il y a des blocages au niveau des monuments historiques et surtout du coût malgré un tarif déjà huit fois plus élevé que l’éolien.

    Les anti éoliens bornés, qui utilisent cet argument du tarif, osent se prétendre favorable au solaire, quelle contradiction, encore, et vous, Nevada, solaire et tarif ou pas solaire à cause du tarif ?

    Faisons de tout, dans la logique du mix énergétique et essayons de territorialiser au maximum la production et l’usage, et là l’éolien est mieux placé que le nucléaire.

    Répondre à ce commentaire

  • agriot 26 septembre 2009 à 08:57

    Je viens de continuer ce samedi matin la lecture des commentaires qui en sont arrivés au chiffre de 158. Je te dis bravo Nevada pour ta patience à expliquer, pour ta sérénité face à l’adversité, pour tes compétences dans les chiffres. Nous nous sommes fait traiter de passéistes, d’autistes, d’obscurantistes, mais tu as continué à vouloir "faire comprendre", comme un vrai pédagogue que tu es, les conséquences désastreuses pour les hommes, pour les animaux, pour les paysages, de l’implantation de monstres éoliens ainsi que la quasi inefficacité énergétique et climatique d’éoliennes industrielles à but capitalistique. J’ai suivi un peu le même chemin que toi. J’étais pro-éolien à l’origine, comme toi, qui écris : "Il m’a fallu moins de trois mois en m’intéressant quotidiennement au sujet sous tout ces aspects (conceptuels, idéologiques, technologiques, politiques, historiques, pratiques) pour m’apercevoir à quel point on se moquait de nous." Merci. A plus !

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 26 septembre 2009 à 14:23

    Que de fleurs !
    La liste des insultes et des contre vérités de Nevada serait trop longue.

    C’est un pédagogue qui le dit.

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 26 septembre 2009 à 14:29

    A propos de la manif :

    voici ce qu’on trouve sur Romandie.com (http://www.romandie.com/infos/news2...)

    Mont-Saint-Michel : les éoliennes ne sont pas une menace

    CAEN - Le paysage de la baie du Mont-Saint-Michel n’est pas menacé par des projets éoliens, a estimé Patrick Larivière, conseiller général DVG du canton de Pontorson, dont fait partie le Mont, avant une marche samedi organisée par des associations qui pensent le contraire.

    "Je ne vois pas du tout où est le problème. Un cahier des charges a été élaboré" pour éviter que des éoliennes ne viennent dénaturer le paysage autour du Mont et "des projets ont été abandonnés pour cela", a déclaré M. Larivière, maire de Pontorson, une commune qui se trouve à 8 km de Mont.

    Le maire du Mont Saint-Michel Eric Vannier (SE) se veut prudent. "Je n’ai pas été averti d’un projet menaçant directement le Mont. Je ne connais pas les projets d’implantations et je suis pour l’éolien mais aussi pour la sauvegarde des grands sites. Il ne faut pas qu’il y ait d’éoliennes en covisibilité du site", a-t-il indiqué.

    La Fédération Environnement durable (FED), la Fédération nationale des Associations de Sauvegarde des Ensembles monumentaux (Fnassem) et plusieurs associations locales organisent samedi au Mont Saint-Michel organisent samedi une marche "internationale" contre l’installation de parcs éoliens à proximité du site.

    Les organisateurs attendant plus de 1.000 personnes, les gendarmes plusieurs centaines.

    La FED a recensé 11 projets éoliens menaçant la vue sur le Mont ou la vue du Mont, le plus proche se situant à 15 km du rocher, affirme son président, Hervé Texier.

    Mais les services de l’équipement annoncent pour leur part quatre projets déposés en préfecture et en cours d’instruction à moins de 30 km du Mont : une éolienne à Trans-la-Foret (19 km), trois éoliennes à Baguer-Pican (27 km), trois à La Boussac (22 km) et cinq à Saint-Ouen-la-Rouërie (20 km), tous en Ille-et-Vilaine.

    Ils ajoutent un projet autorisé de trois éoliennes à Argouges (Manche), à 19 km du Mont.

    "D’une façon générale nous avons moins de projets en ce moment et sur la zone du Mont Saint-Michel en particulier. De toute façon il y en a peu car c’est très protégé", souligne-t-on à la direction de l’équipement de la Manche.

    "Même une fois déposé, il y a tellement de choses à prendre en compte que peu de projets passent le cap de l’instruction", ajoute-t-on.
    (©AFP / 25 septembre 2009 16h52)

    Cette action n’a pas le soutien des élus locaux, les premiers concernés et les mensonges avancés sont rejetés par les services de l’Etat.

    Répondre à ce commentaire

  • 26 septembre 2009 à 18:08

    Cela fait un bon moment que les pro et anti éoliens s’affrontent.
    Les pro éoliens cad le lobby des énergie renouvelables voit une occasion de gagner de l’argent, le tout financé par l’ état donc le contribuable.Ils démarchent des agriculteurs qui voient une manne bienvenue puisque certains touchent de petites retraites.Les Maires voient ou voyaient la manne de la TP ;Certains politiques un moyen d’afficher leur modernité écolo et pour soi disant la planète.

    De l’autre côté des anti éoliens chauffés par des informations excessives, des propriétaires souhaitant la tranquilité
    Un beau bazar en réalité dont le principal responsable est l’ Etat qui n’ a jamais fixé de règles claires, que ce soit en matière de distances, de nuisances et de concertation.
    Allez faire un tour en Finlande, les projets sont concertés votés par les citoyens, les collectivités.
    D’ailleurs un finlandais qui était venu en France était sidéré par cet affrontement.
    Ultralibéralisme, bêtise et argent voilà pour résumer ce sujet.
    Ah oui j’oubliais elles sont censées produire de l’ électricité !

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 26 septembre 2009 à 19:32

    Par qui sont financées les centrales nucléaires fournissant une électricité qui ne prend pas en compte les traitements des déchets, le stockage des déchets et le démantèlement des centrales ? Le démantèlement de la minuscule de Brennilis en Bretagne, a commencé en 1985 et n’est toujours pas terminé...

    En Navarre, le choix des éoliennes a été décidé aprés consultation (positive) de la population. La consultation ne portait pas sur le seul principe mais un plan précis d’équipement avec indication des zones et du nombre d’éoliennes.

    Répondre à ce commentaire

  • 26 septembre 2009 à 20:49

    Eh bien c’est dommage que la navarre ne soit pas en France car ils ont des leçons de démocratie à nous donner.
    En effet, dans nos belles campagnes bcp de projets voient le jour au dernier moment quand tout est ficelé ou presque.
    Après la machine administrive se met en route, l’enquête publique étant toujours favorable aux projets.
    La France est comme toujours avec un train de retard à moins qu’il ne s’agisse d’une éolienne.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 26 septembre 2009 à 21:30

    Les enquêtes publiques, pour les éoliennes comme pour le reste, serviront à quelque chose quand les citoyens prendront la peine d’y répondre, d’aller dans les mairies et de donner leur avis. Savez vous, enquête faite il y a deux ans, que dans 60 % des cas, personne ne vient voir (ou même lui écrit) le commissaire enquêteur.

    Ce qui n’empêche pas les mêmes citoyens de venir brailler ensuite qu’ils "n’étaient pas au courant".

    Le démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas.

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 26 septembre 2009 à 22:59

    Ils étaient 480 selon les comptages les plus optimistes, ridicule pour une manifestation "internationale" à laquelle appelaient 363 organisations de l’"épave"

    soit 1,3 manifestant par association, donc le seul ronchon "nimby" en résidence secondaire, comme Butré à Rouillé.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 26 septembre 2009 à 23:06

    Le crépuscule des vieux...

    Comme ces associations et ces passéistes ne sont que du vent...ils vont pouvoir faire fonctionner une petite éolienne...

    Répondre à ce commentaire

  • 26 septembre 2009 à 23:14

    Ah les citoyens non responsables, les masses laborieuses informes.
    On a déja entendu cela !
    Les enquêtes publiques ne servent à rien puisque tout est bouclé, étude d’impact de 400 pages, avec bien souvent des photomontages fantaisistes, marketing pour favoriser la signature du Prefet.
    A moins d’être ingénieur qui peut les comprendre.
    L’écologie est une chose trop sérieuse pour la faire sous traiter à des promoteurs dont le seul et unique but est de gagner des sous.
    L’état et les collectivités doivent prendre leurs responsabilités, achat des terrains, projets publics et concertation en amont avec les citoyens.
    On éviterait ainsi l’engorgement de nos tribunaux et une perte d’énergie pour les parties prenantes.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 26 septembre 2009 à 23:28

    La loi de 1983 sur la démocratisation des enquêtes publiques et les modifications qui lui ont été apportées prescrivent (sous peine de nullité) que le dossier des enquêtes public et leur études d’impact doivent être accompagnés d’une notice de quelques pages et compréhensibles par tous ceux qui ne sont pas des spécialistes.

    Mais il faut dire aussi que l’exercice d’un droit démocratique demande un petit effort. Pour dire oui ou non ou proposer une alternative.

    J’ai vécu cela : être commissaire enquêteur pour un projet et ne voir venir personne, même pour une affaire très simple, c’est assez.... disons déconcertant.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 27 septembre 2009 à 02:36

    C’est sûr, c’est bien connu, le fait que des gens soient en tout petit nombre (ici lors d’une marche spontanée) est la preuve irréfutable que leur combat est vain, qu’il s’agit d’une lutte d’arrière garde, organisées par des gens arriérés, dépassés, has been (ça c’est pour les aficionados d’expression anglaise type NIMBY : ça fait savant et intelligent), stupides, sans intérêt, "passéistes" dirait notre ami CMV.

    Ben oui, c’est vrai, on avait oublié cela et on est content que des gens, ô combien supérieurement intelligents, puisse être là pour nous le rappeler. On est vraiment content que ces gens, humbles prêcheurs courageusement enfoncés dans le coussin ouatiné du fauteuil d’ordinateur qui leur sert de tribune, nous disent qu’on se trompe.

    Ils ont bien raison, une minorité qui gueule, il faut la faire taire, elle fait perdre du temps à tous le monde. Mais surtout à certains ;-)

    Ils ont raison, les quelques femmes qui se battent dans les dictatures islamiques pour l’arrêt des brimades, elles sont arriérées et stupides.

    Ils ont raison, les résistants de la seconde guerre mondiale étaient eux aussi dans le faux.

    Ils ont raison, les petits agriculteurs qui se battent aujourd’hui face aux multinationales de la surproduction sont des crétins.

    Ils ont raison, les savants isolés dans leur recherche, Copernic pour ne citer que le plus célèbre, étaient des gens sans intérêt qui se trompaient.

    Ils ont raison... ils ont tellement raison qu’il ne nous reste plus qu’à nous prosterner devant eux.

    Ils ont raison, les éoliennes géantes de 150 m de haut installées parfois à 50 m de route, c’est ce qu’il faut continuer à faire. Il ne faut surtout pas les démonter car c’est quelque chose de très bien pour l’environnement.

    Ils ont raison, la France couverte par 8 000 éoliennes, soit 3 fois le nombre implanté actuellement, c’est ce qu’il faut faire car ça va SAUVER LA PLANETE. En effet, ça produira 1.7% x 3 = 5% d’électricté, ça réduira de 0.06% x 3 = 0.18% nos émissions de CO2 (elles-mêmes égales à 1.5% des émissions mondiales soit 0.18% de 1.5% = 0.0027%) et tout cela pour la modique somme de quelques dizaines de milliards d’euros.

    Ils ont raison, les éoliennes ne font aucun bruit, raison pour laquelle des gens habitants dans des communes cherchent à vendre leur maison après l’arrivée de machine qui augmentent pourtant le pouvoir d’achat de leur village. Éclairage public tout neuf, école redesignée, piscine et médiathèque à tout les étages et que le personnel s’amuse !

    Ils ont raison, un paysage vierge de toute activité humaine, ça n’a aucun intérêt. C’est la raison pour laquelle on place les centres thérapeutiques, les sanatoriums ou les complexes de vacances dans les entrées de ville ou non loin d’une autoroute. C’est bien connu, le silence de la campagne, c’est une vraie calamité !

    Ils ont raison, on s’en fout aussi pas mal de l’horizon, c’est dépassé et demain, le must, ce sera un ciel constellé de pales blanches luisantes sous le soleil tournoyant gaiement comme dans la chanson de Dominique A.

    Ils ont raison,
    Ils ont raison, ils ont raison, ils ont raison !

    Hum... j’ai beau le réciter à haute voix, ça ne rentre pas... ça me fait trop pensé aux heures les plus sombres de l’Histoire où une majorité fut capable de se tromper, et même de se tromper si terriblement dans les urnes que cette erreur d’appréciation couta la vie à des millions d’innocents.

    Allez, même ça, ils vont être un jour capable de dire que c’est de l’histoire ancienne, du passé, dépassé. Aujourd’hui nous diront-ils alors, nous, on veut des éoliennes, des éoliennes, toujours plus d’éoliennes. Plus il y en aura, plus on sera rassuré, et plus on sera rassuré, plus on aura envie d’en mettre encore.

    Et c’est vrai qu’ils ont encore une fois raison, c’est sûr qu’une fois qu’on aura remplie chaque parcelle de nature disponible et qu’on aura atteint le seul maximal, celui de la saturation éolienne, qu’une fois qu’on aura atteint les 10% d’énergie produite avec du vent, on aura SAUVER LA PLANETE ! Papa Arthus viendra alors nous apporter une sucette ou un bon point c’est selon. Peut-être même les meilleurs éléments auront droit à une petite image avec un nounours blanc, animé avec un petit capteur solaire, ou bien encore un poster du kilimandjaro accompagné d’un feutre de coloriage blanc neige.

    C’est drôle, c’est en Allemagne que commence à se monter des partis politiques anti-éolien tellement on en a mis là-bas dans certains endroits. L’Allemagne est en avance sur nous ? Hum... et s’ils étaient en avance sur nous au regard de cette minorité qui commence à se réveiller là-bas contre le fléau éolien ?

    Répondre à ce commentaire

  • 27 septembre 2009 à 08:11

    De toute façon personne ne pourra arrêter cette machine et ce lobby éolien. Comme toujours c’est une fois que les excès seront visibles que l’on réglementera.
    De toute manière, il faut atteindre 25% d’energie renouvelables c’est Monsieur Baroso qui l’ a dit.
    Et surtout montrons l’exemple à nos amis chinois ; vous savez ceux qui sont parmi les principaux pollueurs de la planète.
    Quant aux gens qu’on appelle nimby, il faut qu’ils sacrifient leur égoisme pour le bien de la planète.
    A moins qu’ils ne décident de déménager dans des zones non impactées, dans des stations balnéaires par exemple ou des quartiers chics là ils auront l’assurance de la tranquilité.
    Mais la tranquilité ça se paye , mon bon Monsieur.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 27 septembre 2009 à 09:00

    Comme Nevada est amère, il dit n’importe quoi :

    Il a (enfin ?) compris que les anti éoliens ne resteraient qu’une infime minorité alors il va chercher des références chez des minoritaires qui ont eu raison avant les autres.

    Et tout y passe des femmes qui veulent se dévoiler aux résistants et jusqu’à Copernic.

    Bientôt il va nous sortir Jésus, abandonné par tous même par Pierre "avant le chant du coq" : Butré n’a qu’à se faire pousser la barbe !

    Même lui est obligé de reconnaître toutes les qualités et les conséquences positives de l’éolien, bien loin de sa vision outrancière des campagnes, juste bonnes à accueillir les sanatoriums !

    Et puis, sachant qu’il restera uniquement minoritaire, il change de logique (dans le même post !) et revient sur ces allemands, en avance parce qu’ils créent un parti anti éolien.

    L’Allemagne ? Leader du combat anti éolien ?

    J’avais compris que c’était la France qui en était la championne, avec un ex président de la République à sa tête. (EPAW : 46 membres en Allemagne, 160 en France, cherchez l’erreur !)

    Les anti éoliens échouent lamentablement en France, c’est prouvé, même Nevada le reconnait, alors il imagine une meilleure mobilisation ailleurs, et donc invérifiable.

    Et bien si, on vérifie, et on constate qu’en Allemagne aussi ils sont quelques pelés et deux tondus.

    Au fait, c’était comment de patauger dans le lait, Nevada ?

    Répondre à ce commentaire

  • 27 septembre 2009 à 09:58

    Dans votre débat ce qui est désolant c’est que désormais il se radicalise entre les pro et anti éoliens.
    C’est stupide il n’ y a pas le bien d’un côté et le mal de l’autre.
    La problématique c’est de savoir combien d’éoliennes a besoin la France , et en a t elle besoin.
    Et si l’on décide du nombre, comment les implanter le mieux possible en respectant l’environnement et les populations.
    Il n’ y a que la puissance publique associée aux collectivités locales qui puisse planifier tout cela.
    Malheureusement on a fait n’importe quoi comme d’hab.
    Le résultat c’est la radicalisation des deux bords et des anti éoliens quelquefois avec des arguments excessifs et mensongers.
    Le rôle des associations de défense de l’environnement est d’accompagner ces projets pour éviter l’anarchie éolienne qui est la résultant de la somme d’intérêts individuels.
    C’est pour cela que les anti éoliens à mon sens n’ont pas d’avenir car ils doivent acter la mise en place des éoliennes et soutenir un aménagement respectueux de tous.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 27 septembre 2009 à 10:15

    Que les adversaires des éoliennes osent se comparer aux femmes qui résistent en Iran à l’islamisme ou aux résistants de la dernière guerre, les disqualifie à jamais. Il est quand même des limites qu’ils ne faut pas dépasser.

    Ayant été, comme journaliste, aux côtés des Tchétchénes, des militants Iraniens, des rebelles du Darfour, des dissidents russes, des résistants afghans, des Karens en Birmanie, des Kurdes, des Irakiens, du sous-commandant Marcos, des Sans Terre brésilien, des Gazouis ou récemment des Géorgiens (etc) je trouve que le comble de l’infamie a été atteint dans ce texte.

    Répondre à ce commentaire

  • 27 septembre 2009 à 12:14

    La personne anti éolienne qui compare ce combat à celui des femmes iraniennes ou à celui de la seconde guerre mondiale, a en effet perdu le sens de la réalité.

    Il faut dépassionner ce débat.

    De quoi s’agit il ?
    En a ton besoin ?
    Et si Oui comment maitrisons nous leur développement
    Le reste est un débat stérile, haineux et ridicule.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 27 septembre 2009 à 15:32

    Cher Claude-Marie Vadrot, je suis content de vous avoir fait réagir, vous commenciez à vous endormir un peu et je vous remercie pour la seconde fois de ne pas avoir censuré mes propos qui d’après certains sont extrêmes.

    Mais on veut les faire passer pour extrêmes, comme on veut faire passer les gens de la marche du Mont Saint Michel pour 480 propriétaires de châteaux. Encore une belle désinformation qui permet de surfer sur de vieux clichés surannés, bien franco-français pour le coup, hérités de 1789, une désinformation savamment organisées par des gens qui croient encore (en 2009 !) que les châteaux en France sont tenus par des châtelains richissimes roulant en Rolls avec chauffeur et domestiques à tout les étages. Ça c’est le monde de M6 ou de Voici et, comme des gogos, ils y croient encore et le ressassent en permanence avec un slogan quasi iconique : NIMBY. Ou bien ils font mine de le croire et de le propager parce que ça les arrangent bien, notamment tous ces nouveaux riches de l’éolien industriel qui font fortune en choisissant le créneau qui rapportera le plus alors qu’il y a tant à développer dans les secteurs de l’efficacité énergétique, du bâtiment, des transports urbains et des vraies énergies renouvelables moins nuisibles et moins voyantes.

    Au fond, ce sont ces vendeurs du vent les vrais « Passéistes ». Ce sont eux, les éco-tartuffes, qu’il faudra un jour juger comme on a pu juger certains dictateurs qui, sous prétexte de vouloir le bonheur du bon peuple, l’ont asservi et réduit à l’esclavage de la pensée unique. Le plus terrible, c’est que je connais des proches d’Arthus Bertrand. Il est issu d’une famille avec des valeurs fortes, fondées sur le respect de l’autre, sur un profond amour de la vie et de la nature. C’est cette raison qui l’a certainement poussé à photographier le monde. C’est un type bien. Seulement aujourd’hui, il a dérapé dans la promotion éolienne sans aucune retenue. Ces photographies sont d’ailleurs extrêmement perverses car il est mondialement connu et, de ce fait, il devient le photographe des énergies renouvelables et par là même une sorte de gourou intouchable, quasi canonisable. Je respecte beaucoup son travail d’antan mais je pense que là, il a dérapé dans la photographie de propagande.

    Aujourd’hui, on sait bien que l’homme a lui aussi dérapé sur l’usage des ressources et sur la pollution de la planète. Mais gardons nous bien d’aduler ceux à qui nous reprocherons un jour d’avoir été un peu trop vite en besogne. Bien que je ne remette pas en cause les conséquences du réchauffement climatique sur la planète, les mensonges perpétués par YAB sur la fonte des neiges du Kilimandjaro due au réchauffement global (plus aucun scientifique sérieux ne se risque aujourd’hui à l’évoquer car il s’agit d’un phénomène local) ou sur les 3 ou 4 nounours qu’on a trouvés dérivant loin du pôle ne sont vraiment pas à son honneur de « photographe-journaliste ».

    Il est certes grand temps de réagir face aux bouleversements du monde, mais n’occultons pas, avec les questions énergétiques, les autres problèmes et les défis majeurs que doit relever le monde. Il est inadmissible que si peu de journalistes ne se décident pas à remettre un peu en cause la pensée unique majoritaire ambiante ! Une exception cependant avec ceux de la chaine Arte qui ont diffusé récemment un exceptionnel THEMA intitulé « Energies : le futur à contre-courant », fruit d’une enquête de 3 ans où tout y est pesé et interrogé avec justesse et circonspection, sans complaisance avec les industriels du soi-disant développement durable http://www.artepro.com/fr_fichiers/... . On y découvre, entre autre, le scandale de la maitrise de l’eau (et de sa revente 10 fois le prix dans les pays pauvres) par les grandes multinationales Vivendi, Veolia and co. Puis un volet consacré au plus grand barrage du monde en Chine. Là aussi, une minorité s’est plainte et cela n’y fait rien. Eux, en revanche, ce sont leurs ancêtres qui pataugeront bientôt, dans de l’eau, en amont du barrage, lorsque leurs tombes auront été englouties. Quant au lait, il y a longtemps qu’ils ne peuvent plus le déverser quelque part tant ils en ont besoin. Petite citation de wikipedia : « Il permet (le barrage) de créer dans la société chinoise un consensus qui peut s’identifier à ce grand projet hydraulique. La propagande agit dans ce sens, lorsqu’elle emmène toute la jeunesse voir le barrage. En effet, tous les écoliers dès l’âge de 12 ans sont emmenés par leur école visiter le barrage. Ces visites sont financées par l’État. » Ca ne vous rappelle rien ? Ca ne vous rappelle pas les belles plaquettes quadrichromiques de nos chers promoteurs éoliens ?

    En fait, mes propos soi-disant extrêmes sont surtout dérangeants. On est encore ici dans la manipulation : je ne comparais pas, bien évidemment, le sens de ces différents actes de résistance ou luttes pour la survie. Cette liste nourrie de quelques exemples historiques avaient juste pour vocation de dire que ce n’est pas parce qu’un petit groupe manifeste quelque part dans le monde que la cause qu’il défend est sans fondement. Va t-il falloir que quelqu’un s’immole par le feu devant l’Elysée pour que le gouvernement se mette enfin à écouter ceux qui se plaignent des nuisances avérées de l’éolien industriel, et rapportées par des gens lambdas dans des quotidiens régionaux le plus souvent (ou nationaux quand quelques journalistes courageux se décident à mouiller un peu la chemise) ?

    On n’a pas besoin de l’éolien en France. On est en train de tout bousiller pour quelques grammes de CO2 et quelques % d’électricité supplémentaires vu qu’on exporte 10 à 15% de notre courant. Il faut mettre ailleurs tout cet argent gâché, dans la recherche et des vraies campagnes de pub intelligentes où on prônerait enfin un peu de sérénité énergétique. Si les gens étaient un peu plus heureux au quotidien, ils prendraient certainement un peu moins l’avion (25 fois plus de CO2 émis qu’au sol) pour fuir ce quotidien dans des destinations idylliques. Ils s’abrutiraient moins à sauter comme des gogos sur le dernier gadget nanotechnologique, hyperpolluant, bien plus polluant que le CO2 émis et périmé (et donc jeté) avant même d’avoir été consommé. Non, c’est dans la culture, dans la télévision, dans le cinéma, dans le théâtre, dans les arts martiaux, dans l’art contemporain, dans le sport, dans les sciences sociales, dans l’éducation, publique ou à la maison, dans l’apprentissage de l’histoire, dans la pratique des langues étrangères qu’il faut mettre de l’argent. au lieu de le gaspiller dans l’éolien industriel.

    Ce n’est pas parce que les gens sont restés chez eux samedi que le scandale énergétique de l’éolien n’existe pas. Je pourrais continuer encore avec des tas d’autres exemples et en tant que journaliste, vous savez très bien qu’on a mieux à faire. Vous le savez très bien si vous avez rencontré ceux qui luttent contre le fléau éolien. Mais êtes-vous allé dans une vraie zone éolienne ? Je ne parle pas de la France mais plutôt de la Hollande ou de l’Allemagne. A certain moment, il y en a tellement qu’on ne peut plus voir autre chose… Est-ce ça le monde dans lequel vous voulez nous faire vivre ? En fait, je pense qu’on ne peut accepter ces paysages éoliens que si on est complètement accro de technologie, fasciné par elle. Lorsque le Pétrole est sorti de terre, il y a fort longtemps, les hommes ont été fascinés par cela, ce fut une véritable révolution, tout devenait possible, l’homme devenait soudain surpuissant car détenteur d’une ressource permettant de décupler ses forces motrices. Je suppose même qu’on devait se prosterner devant les derricks ! Aujourd’hui, on se prosterne devant les éoliennes. Et c’était au fond l’objectif de cette image parodique qui a suscité tant de réaction ici que de décrier, par un visuel frappant, cet engouement excessif pour l’éolien de masse.

    Donc comme je le disais précédemment : « gardons nous bien d’aduler ceux à qui nous reprocherons un jour d’avoir été un peu trop vite en besogne ».

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 27 septembre 2009 à 16:01

    Yann Artus- Bertrand ? Quand on a été le photographe et le laudateur du Paris-Dakar, on a sans doute énormément à se faire pardonner.

    Historiquement, c’est bien connu, le Chemin de Damas était jalonné de moulins à vent.

    Répondre à ce commentaire

  • bidou 28 septembre 2009 à 00:15

    l énergie éolien coute plus cher a produire actuellement que le nucléaire, que pensez vous aussi des centaines de m3 de bétons nécésssaires au pied de chaque éolienne pour la fixer et la maintenir debout, ceci n est pas trés écologique, enfin l entretien des éoliennes, et la maintenance a un cout faramineux, en plus de détruire le paysage local, le bruit génant des palmes vient lui aussi mettre son grain de sable, pourquoi ne pas mettre des éoliennes a Paris autour de la tour Eiffel, et dans le 93 aussi pendant que l on y est ?? il y a de la place labas, laissez notre terre propre et belle, nous ne devons pas céder a la pression des idiots utiles du systéme, green pace et co qui font le jeux des lobby qui lorgnent sur le mont Saint Michel et 30% du territoire francais lobby partout écologie nulle part (un jeune identitaire Breton).

    Répondre à ce commentaire

  • 28 septembre 2009 à 08:29

    Je me souviens d’un projet en Bretagne sud où il était prévu 12 éoliennes sur une petite communes réparties par paquet de trois éoliennes, où toute la population était à moins de 2000 m, où les propriétaire des parcelles était des conseillers municipaux,où les travaux devaient générer plus de 1000 rotations de camions et donc du CO2, où le mitage devait entrainer 15 km de tranchées pour le cablage, où de nouveaux arruvants avaient acheter des habitations sans être informés, où les hameaux impactés continuaient à s’urbaniser puisque la municipalité continuait à délivrer des permis.
    Voilà ce qu’on ne veut plus voir : intérêts locaux, promoteurs assoiffés d’argent le tout sur le dos de la population et parait il pour sauver la planète : inacceptable
    M. Hulot veut sauver la planète mais qu’il s’attaque aussi aux dérives de l’écologie business.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 28 septembre 2009 à 08:47

    J’ai toujours craint le mot "identitaire" et quand je lis votre délire, je comprends pourquoi

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 28 septembre 2009 à 10:16

    Pour le contributeur anonyme qui essaie d’être équilibré, tout en condamnant Nevada, ce qui ne peut que me réjouir.

    L’éolien est une nécessité, le législateur français l’a réaffirmé (Grenelle I) et, pour le grenelle II, il faut qu’il soit cohérent avec lui-même.

    Nécessité pourquoi : a) Il faut atteindre 23 % d’ENR en 2020 et b) cela se fera principalement avec l’éolien (voir le député Poignant qui le dit explicitement dans un récent rapport)

    Pour maitriser le développement de l’éolien, je préférerai bien sûr qu’on dise "organiser", il ne faut pasq tout attendre de l’Etat : à énergie décentralisée décision décentralisée des communes, EPCI et SCOT.

    Répondre à ce commentaire

  • ( 28 septembre 2009 à 10:31

    Nevada, meurtri d’avoir vu si peu de personnes "patauger dans le lait" et gêner les touristes, c’est visible dans les reportages.

    Voilà maintenant qu’il veut nous juger, (moi le premier je suppose) et pour quel crime ?

    C’est vrai que les anti éoliens sont des spécialistes : perdant toute influence dans le débat démocratique (voir plus haut les enquêtes publiques) ils vont systématiquement au tribunal, les "coupables" étant désignés d’avance.

    C’est une démarche de pur facho comme le montre bien ses alliés "identitaires" (et avec drapeau s’il vous plait) de Bretagne ou d’ailleurs.

    Suit toute une critique de YAB (on dirait presque du ALL aigre contre M Hulot) et perdu à la fin de cette diatribe l’essentiel en deux temps :

    1. Nevada reconnait que la manif de samedi est un bide retentissant ("les gens sont restés chez eux samedi"). Et surtout

    2. NEVADA RECONNAIT ENFIN QUE LES ANTI EOLIENS DONT IL EST SONT A L’ORIGINE DE CE PHOTOMONTAGE IMMONDE (SUJET DE L’ARTICLE, POUR CEUX QUI ONT SUIVI) : IL A COMPRIS ENFIN QU’IL NE FALLAIT PLUS SE CACHER DERRIERE MAUDUIT

    Près de 200 commentaires pour en arriver-là, reconnaître que l’auteur a raison, que les "passéistes de l’anti éolien sont des gros menteurs" : pourquoi avoir entendu si longtemps, Nevada ?

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 28 septembre 2009 à 10:38

    Pour Bidou

    1. Un "identitaire" (même jeune et breton) c’est pour moi un facho déguisé qui n’a même pas le courage de ses opinions.

    2. Que les fachos soutiennent les anti éoliens montre bien a) leur manque de réflexion, notamment par rapport à tout le reste qui est importé, b) leur petit nombre

    3. Sur les centaines de m3 de béton, as-tu réfléchi à tout ce qui est nécessaire pour le coffrage d’un réacteur nucléaire ? Va voir du côté de Flamanville (pas si loin du Mont St Michel aussi d’ailleurs).

    ps C’est bien pro eole qui est l’auteur du message précédent à propos de Nevada.

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 28 septembre 2009 à 10:42

    Allez Nevada, cesse d’être procureur, passe aux aveux (sur un forum seulement) :

    tu n’as pas répondu, toi, à la question que j’avais posée .

    Nous sommes d’accord pour rééquilibrer la production d’énergie là où il s’en consomme le plus dans les villes et en élargissant au-delà de l’éolien.

    J’ai pris l’exemple du solaire (pv en toiture) : pour ou contre ?

    En cas de réponse pour, il faudra t’expliquer sur le tarif HUIT fois plus élevé que pour l’éolien, alors Nevada, oui au pv ou non au tarif ?

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 28 septembre 2009 à 10:57

    )

    Répondre à ce commentaire

  • CP 28 septembre 2009 à 10:58

    Il y a un rapport de 1 à 6, en masse de béton et de ferraillage, en défaveur de l’éolien ! Une éolienne infligera le transport, en zone supposée désertique, pour pas déranger, de six fois plus de ces ingrédients pour être construite. Et au terme de son existence l’exploitant ne sera pas tenu de financer la remise en l’état comme c’était avant.

    Il ne faut pas 1500 tonne de fondation pour soutenir une unité de production thermique équivalente, 150 tonnes à peine suffisent. Et 1500 tonnes, ça en fait des tournées de camions toupies ! Et je passe sur la voie lourde supportant la grue de 150 tonnes obligatoire pour la monter et l’entretenir. Voie lourde sillonnant la nature intacte, ou remplaçant l’hypothétique gentille garenne dévastée au bulldozer pour un résultat « électrique » insignifiant…

    L’incurie simplement technique des pro-éoliens étant patente, à quoi servirait de leur expliquer qu’un groupe électrogène de puissance analogue tient dans un garage ! Et surtout pas leur répéter qu’à chaque KVA d’éolien installé doit correspondre un KVA thermique (Planqué mais bel et bien financé) qui lui sera maîtrisable au doigt et à l’œil (Comme quand il y a canicule ou grand froid, quand les éolienne ne tourne plus...), comme l’exploitation d’un réseau l’exige. Mais je me répète, les écologistes sont nuls en sciences, même niveau élémentaire...

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 28 septembre 2009 à 11:13

    Comme Nevada ne répond pas, sa dernière contribution se limite à "(", relevons ce qu’il en dit

    Pour introduire le débat, voyons ce que Nevada, puis ses amis anti, ont dit sur ce forum à propos des tarifs, tarifs éoliens huit fois moins élevés que celui du pv.

    Pour que les choses soient claires, je rappelle que je suis très favorable à ces tarifs, il faudrait même les augmenter, le tarif pv est à peine suffisant et les régions nord ne sont pas assez valorisées et bien sûr que le coût du nucléaire ou du thermique est largement sous évalué (coût "carbone" du thermique et coût du démantélement du nucléaire).

    Qu’en dit Nevada ?

    "ce n’est vraiment pas en dépensant 35 milliards d’euros dans l’éolien qu’on arrivera "

    message du 22 09 10h 14

    "Pourquoi dépenser des milliards dans l’éolien de masse "

    message du 22 09 11 h 51


    "argent pioché dans nos poches à tous"

    message du 24 09 12 h 15

    "le prix fort de l’éolien industriel subventionné "

    message du 25 09 18 h 18

    Soit plus clair, Nevada, pour ou contre le principe du tarif pour l’éolien ?

    Une fois que tu auras répondu à cela on passera à la deuxième partie (il faut découper en morceau, c’est pédagogique), pour ou contre le PV avec des tarifs huit fois plus élevés ?

    "argent pioché dans nos poches à tous"

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 28 septembre 2009 à 11:16

    Pour CP :

    tueur de moules et méprisant en plus.

    Laisse Béton CP, tout le béton des éoliennes n’est rien à côté du béton des coffrages et des tours réfrigérantes nécessaires pour le nucléaire ou le thermique.

    Le nucléaire sert simplement à chauffer de l’eau, c’est une machine à vapeur, aucun progrès depuis WATT.

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 28 septembre 2009 à 11:21

    Pour Nevada :

    "argent pioché dans notre poche à tous" :

    mensonge (encore, cela devient une habitude) : ce sont les gros consommateurs qui paient le plus mais certains parlementaires ont tout fait pour bloquer la décision gouvernementale de limiter à 50 w /m² l’énergie de chauffage, tout cela pour défendre le radiateur électrique, le nucléaire ...

    Tiens tiens, ce sont les mêmes qui sont les plus anti éoliens primaires !
    Tout le discours de Nevada est donc du flan (du Flamby bien sûr, VGE est incapable de bouffer de la Jelly)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 28 septembre 2009 à 12:08

  • 28 septembre 2009 à 13:37

    L’éolien n’est pas la seule voie.Il faut donc le développer mais pas seulement.L’éolien présente l’inconvénient d’avoir une faible densité énergétique et d’être intermittent.
    Ce que je regrette c’est qu’en axant trop sur cette énergie on empêche les autres de se développer.L’éolien n’est qu’une énergie d’appoint qui n’est surtout pas le remède miracle.
    L’espagne en a fait l’expérience.Les éoliennes doivent être prioritairement mises en mer ou le taux de charge est deux fois supérieur et non à proximité de villages ruraux.
    Malheureusement on a laissé ce secteur à des promoteurs avides d’argent et qui viennent se gaver sur le dos des populations.
    Les collectivités locales doivent désormais prendre en main les projets par l’achat des parcelles, faire participer les citoyens aux projets. Le promoteur ne doit plus intervenir comme il le fait.Le secteur de l’énergie doit être public.

    Répondre à ce commentaire

  • 28 septembre 2009 à 13:46

    pour pro eole
    Il ne faut pas se tromper de débat ce qui est en cause ce n’est pas l’éolien mais l’ écologie business
    Un secteur subventionné par l’ Etat qui cherche à acheter partout et toujours des parcelles à des agriculteurs modestes, qui mène ses projets dans l’ombre , qui a fait miroiter aux élus des rentrées de TP, qui produit des études d’impact , on va dire contestables, puisque minimisant les impacts, essayant en cela d’emporter l’ adhésion des services de l’ Etat et qui nous fait croire par le biais de son syndicat que l’éolien est la seule solution ou presque.
    Un lobby puissant qui ne veut pas de règles bien sur sauf celle de gagner le plus d’argent possible.
    Que ces gens soient remis à leur place car le vent ne leur appartient pas tout comme les campagnes et les villages.
    Le vent, l’énergie du vent, les éoliennes, la campagne et les villages aux citoyens !!

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 28 septembre 2009 à 14:04

    Pour Nevada :

    Ca y est, il recommence ses liens, il n’a plus rien à dire.

    Pour le correspondant anonyme :

    Plus haut j’ai parlé de scot qui doivent avoir la capacité, y compris technique, de valider ou pas un site.

    Concernant l’investissement "citoyen", l’une de mes marottes hélas il se trouve confronté à deux obstacles :

    1. Sérieusement, les citoyens lambdas n’ont pas la capacité financière d’investir pleinement dans des projets de ce type.

    2. La législation française rend impossible tout investissement "citoyen" car le limitant à 100 personnes.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 28 septembre 2009 à 15:12

  • PROEOLE 28 septembre 2009 à 15:33

    Nevada, cela date de décembre 2008, et quel rapport avec cette image du Mont ?

    Répondre à ce commentaire

  • vent et raison 28 septembre 2009 à 16:40

    C’est juste dommage que les citoyens ne puissent pas investir
    mais militons dans ce sens.
    Sur le scot c’est en effet une échelle appropriée mais je sais que bien souvent ils font sous traiter les études d’implantation faute de compétences techniques.
    Le débat doit avoir lieu dans chaque commune avec les professionnels et les associations.
    je vais mettre un pseudo car proéole me titille sur mon côté anonyme.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 28 septembre 2009 à 19:42

    Remarque de bon sens...

    Répondre à ce commentaire

  • CP 29 septembre 2009 à 00:31

    Le chlore ne tue pas les moules mais les incommode, donc elles migrent plus loin.

    Par ailleurs les écologistes « politiques » se prétendent plus malins que les autres et s’imaginent les seuls à même d’impulser la « modernité » dans divers domaines où séviraient d’infâmes profiteurs rétrogrades enkystés dans leur fromage. Et caparaçonnés en « lobbies » quasi franc-maçonnesques.

    Il se trouve que pour fabriquer de l’électricité de manière massive on n’a pas trouvé mieux depuis cent cinquante ans que de la faire en faisant tourner des bobines de spires conductrices dans un champ magnétique, ou l’inverse un champ magnétique dans des spires bobinées. C’est l’une des fonctions notoires d’une électromécanique que l’on retrouve aussi bien au bout d’un arbre de transmission accouplé à une turbine nucléaire de 1500 MW débitant 48 000 ampères ou à celle ventée de 1.5MW.

    Contrairement à la téléphonie qui de Bell à l’ADSL a vu le même support passer en fréquence de quelque kHz, soient de quelques antiques Bauds à nos modernes mégabits sur une banale « paire métallique » comme l’appellent les téléphonistes (Dont Lombard a voulu faire des marchands de gamelles..). C’est le mariage de l’électronique de la science du signal qui a permis cette avancée. Il aura suffi par exemple de triturer les paramètres des fonctions représentant ce signal et d’augmenter diverses sensibilités, de surtout de monter en fréquence sans trop de pertes.

    Le problème est que d’aucuns s’imaginent que ce genre d’avancées est généralisable à force d’investissements, y-a-qu’à-faut-qu’on, le tout est de mettre des sous, mais on peut y mettre tous le fric du monde, une impasse demeure une impasse et les grands principes physiques sont tenaces. Il n’y a que les Elie Cohen ou les Olivier Pastré pour croire que les zinvestissments révolutionneront les domaines de l’énergie, s’imaginant que les fulgurances chanceuses (Et follement érotiques) de la Silicon Valley sont homothétiquement reproductibles dans d’autres domaines. La supraconductivité qui commotionnerait la loi d’ohm demeure un objet confiné de laboratoire et ça dure depuis que l’on sait ce qu’est la résistivité des conducteurs électriques. Aussi irréfutable que la gravitation, c’est comme ça…

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 29 septembre 2009 à 09:18

    Pour CP :
    tout ce galimatiat pour reconnaître que j’avais raison en traitant les centrales nucléaires de "machines à vapeur de Watt".

    Il y a une grande différence entre l’éolien et le nucléaire, le nucléaire est limité par les capacités de l’eau à chauffer et se transformer en vapeur, l’éolien fait directement tourner "la turbine" et les améliorations, encore en cours, des formes de pales ... font tourner la bobine plus vite et plus longtemps.

    Dans le PV, il y a aussi des progrès à attendre.

    Dans tout cela le nucléaire n’est qu’un (gros) producteur de chaleur, c’est à dire une centrale thermique (et en plus chasseuse de moules).

    Le chlore est très dangereux, même sous forme de vapeur, pour les moules aussi.

    Répondre à ce commentaire

  • CP 29 septembre 2009 à 10:54

    Ah ben oui, faire tourner « les pales plus vite », on voit la maîtrise du sujet... On fabrique économiquement de l’électricité en ayant recours à des machines synchrones qui génèrent un courant pulsé à 50 Hz. Il faut une fréquence de rotation constante. Tout autre procédé exige de recréer ce synchronisme à l’aide d’artifices dispendieux qui obèrent toute rentabilité.

    Ou alors on produit « îloté » comme les deux autarciques Robinson de l’île Molène sur leur rocher, qui sont subventionnés par le conseil général ou régional, avec éolienne, batteries et onduleurs. Et quand ils en auront fini de camper dans leur gîte rural il faudra envoyer un hélicoptère pour déménager tout le tintouin à grands frais.

    Toutes les turbines européennes continentales « tournent » au « synchronisme », même le Maghreb s’y conforme, tout cela rendu possible grâce aux satellites qui distribuent le « message » qu’il faut. Seulement il faut que la source énergétique soit maîtrisable, ajustable, et surtout constante. Ce qui n’est pas le cas du vent, contrairement à la vapeur ou au débit de l’eau d’un barrage.

    Répondre à ce commentaire

  • Pro pas gant de (velours) 29 septembre 2009 à 11:04

    Je réouvre une seconde la ) que Nevada avait refermée... en fait, il avait raison, et il a bien eu raison de se tirer, on ne peut pas discuter avec Pro éole. Quand on voit la qualité et la richesse des propositions développées par les uns et les autres ici et ceux de cet espèce de moule décérébrée de Projenesaisquoi qui passe son temps à donner des leçons à tous le monde avec violence, suffisance et sarcasme sans apporter la moindre information on juste envie qu’il se prenne l’une de ces longues pales blanches dans l’arrière-train !

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 29 septembre 2009 à 11:18

    Pour CP :

    Les onduleurs sont aussi dans les éoliennes et ajustent à 50 Hz le mouvement de rotation fourni.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 29 septembre 2009 à 11:24

    Pour Main de fer :

    Merci pour votre contribution à l’échange.

    Quant à me traiter de "moule décérébrée", c’est sûr ce n’est pas "violence, suffisance et sarcasme".

    "On ne peut pas discuter avec Pro éole" : ne serait-ce pas tout simplement parce que pro éole a raison, ainsi où est passé Nevada, que l’auteur a traité d’autiste de manière totalement justifiée ?

    Pourquoi ne répond-t-il pas à mes questions sur les tarifs et le solaire en ville ?

    Quel est votre avis, main de fer, sur ce point précis ?

    Sortez un peu de la violence, essayez d’échanger.

    Répondre à ce commentaire

  • CP 29 septembre 2009 à 11:27

    Ben oui, d’où le prix de cet accastillage électronique de puissance qui se retrouve dans le coût de revient. Et quand on grimpe en puissance, c’est hors de prix, il s’agit de thyristors, des jonctions électronique de puissance, ça pète de temps à autres, il faut ensuite mettre en forme la sinusoïde (Par exemple avec des circuits selfiques), etc.… ?

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 29 septembre 2009 à 11:31

    Mais, peut être que main de fer ne sait tout simplement pas échanger.
    Il faut le comprendre, cet anti éolien primaire, il n’est pas habitué :

    1. à échanger avec d’autres personnes que les mêmes qu’il croise tous les ans dans la manif anti éolienne.

    2. à se faire mettre ses contradictions "comme le nez au milieu de la figure"

    Alors, c’est la fuite.

    Bon débarras.

    Attendons voir si main de fer a le courage de rentrer dans un échange "musclé" mais courtois.

    A vous lire (et vous contredire) cher ami.

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 29 septembre 2009 à 11:35

    Petite information trouvée ce matin dans mes courriels personnels

    Attention à la Terre a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "Les mensonges de la France rétrograde qui se bat c..." :

    Bonjour, en Belgique, une petite ville (Villers-le-bouillet) près de chez moi vient d’en installer et, petit à petit ce sont presque 16 éoliennes qui rendent le paysage magique, et la commune est devenue "autonome" même les photocopieurs de bureaux tournent "à l’éolienne" !!
    Il y a aussi une association dans le sud du pays : "Vent d’Houyet" qui a permis à des enfants de devenir propriétaires d’éoliennes : il faut commencer jeune, et le résultat est surprenant.
    Mais les mentalités changent moins vite que le vent...
    Merci pour vos articles.

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 29 septembre 2009 à 11:38

    Pour CP :

    "Cà pète de temps à autre"

    Tout comme les attaches de barres d’uranium à Gravelines ou ailleurs.

    Ce Monsieur ne veut pas comprendre que nous avons tous les éléments techniques pour que l’éolienne produise de l’électricité à la bonne fréquence, avec un beau sinus ...

    Avec les résultats que l’on sait en Belgique (message de CMV).

    Mais non en France, c’est bien connu, non seulement on n’a pas de pétrole mais en plus les onduleurs ils "pètent" et les sinus ils ne sont pas beau.

    Par contre on a de beaux paysages.

    Et plein de centrales nucléaires où il ne se passe jamais rien.

    Répondre à ce commentaire

  • Pro pas gant de (velours) 29 septembre 2009 à 12:55

    "Pro éole mon amour" nous dit :
    ""On ne peut pas discuter avec Pro éole" : ne serait-ce pas tout simplement parce que pro éole a raison"

    Tout est dit (que ta ture !)

    Répondre à ce commentaire

  • Pro pas gant de (velours) 29 septembre 2009 à 13:07

    L’habitat citoyen (et écologique) eut été une invention formidable et réellement efficace pour "sauver la planète"

    Les éoliennes citoyennes sont l’invention la plus abjecte qui soit, avec les petites têtes blondes en culotte courte galopant vers le "progrès" une sucette colorée à la main..........................

    Endettons les enfants dès leur plus jeune âge, c’est vraiment une idée qu’elle est bonne !
    Vent d’Houyet = une entreprise naïve créée par un homme vieillissant mal et s’autoproclamant "artiste permanent". Pas gonflé !

    Moi la permanence, je la vois ailleurs que dans l’éolien intermittent : il faut développer d’abords toutes les autres énergies renouvelables invisibles.

    Lui, il est permanent dans la naïveté, une naïveté qui nous coute des paysages fabuleux et des millions foutu par les fenêtres. Que ces millions soient ceux d’enfants me parait ne rien changer à l’affaire, et au final particulièrement pervers sous couvert de générosité écologique.

    Répondre à ce commentaire

  • vent et raison 29 septembre 2009 à 13:17

    Au fait si je me souviens bien le nouveau pape de l’écologie
    à moins qu’il ne s’agisse du nouveau messi à savoir Hulot Nicolas, avait dit qu’il fallait mettre les éoliennes prioritairement dans les friches industrielles.
    Pourquoi n’ a til pas été écouté depuis ces paroles empreintes de bon sens !
    Les marchands sont ils entrés dans le temple de l’écologie ?
    Viens nous sauver Nicolas !

    Répondre à ce commentaire

  • PROEOLE 29 septembre 2009 à 14:42

    Et voilà main de fer en flagrant délire de "violence, suffisance et sarcasme".
    Terrorisé à l’idée que l’initiative belge de "vents d’houyet" arrive jusqu’en France, il agresse littéralement son concepteur.

    Là où il n’y comprend rien (c’est normal il ne va pas cherché "la moindre information" ), c’est que si l’éolienne appartient aux enfants, ce sont les parents ou parrains qui investissent ... des parts de 100 euros. (http://www.sortirdunucleaire.org/in...)

    En déduire, comme main de fer (et tête de caboche) que cela endette ces enfants est d’un ridicule à se tordre de rire, surtout lorsqu’on sait qu’en Belgique l’électricité éolienne (verte) est rachetée encore plus chère qu’en France, ce qui assure forcément une rentabilité à cet investissement citoyen.

    J’ai eu l’occasion, la chance, de rencontrer le concepteur de vents d’Houyet, il ne laisse pas indifférent et il est très convainquant et même entrainant lorsqu’il parle de ces grands parents qui investissent utile dans des éoliennes pour leurs petits enfants (c’est mieux que la bourse, non ?).

    Mais voilà bien la démarche des anti éoliens du précambrien, l’attaque personnelle toujours à la bouche pour dissimuler le creux de leur réflexion, et bien c’est raté.

    Vas-y, main de fer, essaye encore, un jour tu arriveras à une réflexion sensée.

    Répondre à ce commentaire

  • Pro pas gant de (velours) 29 septembre 2009 à 16:05

    IL FAUT LIRE CE QUE LES GENS ECRIVENT : JE RECOMMENCE POUR LE PAUVRE (riche ?...) PROmoteurEOLEdéguisé :: :: :: :

    L’habitat citoyen (et écologique) eut été une invention formidable et réellement efficace pour "sauver la planète"

    Les éoliennes citoyennes sont l’invention la plus abjecte qui soit, avec les petites têtes blondes en culotte courte galopant vers le "progrès" une sucette colorée à la main..........................

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 29 septembre 2009 à 16:17

    J’avais compris, je peux ne pas être d’accord.

    Quant à l’habitat écologique et citoyen (autoconstruit vert), je crois qu’il a déjà été inventé.

    Mais demandez à Nevada, c’est un spécialiste (pas de l’éolien non non non).

    Pas besoin d’écrire en majuscules, main de fer.

    Et puis je ne vois pas en quoi critiquer le visuel de vents d’Houyet apporte de l’eau au moulin des anti éoliens qui ont commis la gaffe, reconnue par Nevada avant de s’enfuir, de proposer cette image bidon sur le Mont St Michel ...

    ....Image sur laquelle il y a plus d’éoliennes que de manifestants samedi (pas bien difficile).

    Au fait, tête en bois, votre avis sur cette image bidon ?

    Responsabilité de Mauduit ou des anti éoliens ?

    Répondre à ce commentaire

  • Pro pas gant de (velours) 29 septembre 2009 à 16:28

    Pas si bidon que ça cette image... quand même déjà 210 posts sur ce sujet (lui bidon !)
    Au fait, vous êtes l’un des membres payés par "sortir du nucléaire" pour monopoliser autant la conversation ici ou bien PROmoteurEOLien comme je le pressens ?

    Des réponses "tête de pales" ???

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 29 septembre 2009 à 16:46

    Notre nouveau contributeur, appelons-le définitivement "tête en mox", à proximité de la Hague reconnait déjà que l’image était bidon, nous n’aurons donc pas à passer 200 commentaires là-dessus.

    J’ai déjà répondu (mais c’est vrai que la recherche de "la moindre information" est difficile pour "tête de mox" :

    Je ne suis pas membre de "sortir du nucléaire" et encore moins payé par eux.
    Je ne suis pas non plus un développeur éolien.

    Je suis simplement un militant pro éolien farouche.

    Luttant contre les "gros mensonges" des "passéistes" anti éoliens.

    Et toi "tête de mox", t’es qui, un pro nucléaire, un anti giec, payé par les châtelains ?

    Répondre à ce commentaire

  • VENT ET RAISON 29 septembre 2009 à 17:42

    proéole
    être contre les éoliennes industrielles cela signifie être pronucléaire, nimby ou chatelain ?.
    Tout cela c’est de la caricature grotesque.
    Je crois qu’il est difficile d’être contre les éoliennes et l’énergie du vent par contre il est assez concevable d’être opposé à un lobby, à des magouilles et à la destruction du paysage, de la campagne et des villages.
    Je dis cela alors que je ne suis ni pronucléaire ni nimby ni chatelain.
    Arrêtez les débats pour /contre stériles.
    Partons du constat qu’on va en implanter, accompagnons et rationalisons leurs implantations avec la participations de l’ Etat des assoc et des collectivités et des installateurs.

    Répondre à ce commentaire

  • Pro pas gant de (velours) 29 septembre 2009 à 18:17

    Quand on voit la tête des gens qui étaient à la marche du 26... on comprend bien à quel point cette histoire de "châtelain" est une supercherie des promoteurs éoliens, dont PROmoteur éole fait la pub ici bas...

    Répondre à ce commentaire

  • Dehors les PORcsEOLE 29 septembre 2009 à 18:43

    0.0042%, ce sera la part de la France dans la réduction des émissions mondiales si jamais le gouvernement Borloo arrive à faire implanter ces 8 000 aérogénérateurs de malheur.

    (calcul réalisé avec les chiffres de l’ADEME dévoilé sur ce site :
    http://suivi.eolien.verite.free.fr/)

    DEHORS les PORcs EOLE !

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 29 septembre 2009 à 20:25

    Certaines interventions qui donnent dans l’insulte obsène et dans la désinformation commencent à approcher des limites. Cela montre qu’une partie de l’opposition aux éoliennes est pathologique et relève de la paranoïa. Donc si je lis encore des propos de ce type, je ferme la discussion.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 29 septembre 2009 à 21:05

    Est-ce cette phrase qui est obscène ?

    "0.0042%, ce sera la part de la France dans la réduction des émissions mondiales si jamais le gouvernement Borloo arrive à faire implanter ces 8 000 aérogénérateurs de malheur."

    Oui, je le crois bien, surtout quand on pense aux milliards d’euros dépensés pour ces machines, le tout en période de crise !

    Une belle farce cynique cette "campagne" éolienne ;-))))

    Répondre à ce commentaire

  • CP 29 septembre 2009 à 21:09

    A la queue leu leu !

    http://img180.imageshack.us/img180/...

    Mais la prolifération de splendides moulins à vent ne saurait faire durer ce pitoyable et vexant résultat, les « ménages » permettant au passage aux Antolini et Mouratoglou de nous faire grimper au classement, pendant qu’eux arrondiront leur bas de laine, selon le principe des vases communiquant appliqué aux phynances...

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 30 septembre 2009 à 10:13

    Pour Vent et raison :

    Je constate que les anti éoliens primaires dont on parle (et qui sont loin de représenter les gens beaucoup plus nombreux qui, et c’est normal, s’interrogent) ne peuvent pas être séparés des pro nucléaires, des châtelains et des anti giec. Je les traite donc en conséquence.

    Pour "tête de mox" :

    Et où se réunissaient tous ces gens le lendemain ? Dans un château ! ( "27 septembre 2009 : Assemblée générale de l’EPAW au château de La Ballue, près du Mont-Saint-Michel. Heure : 10 h 30. Voir le plan www.la-ballue.com/vd6/frrir.html" sur le site de l’"épave")

    Pour la "tête de cochon" qui me traite de "porc" (moi je mets des guillemets) :

    Ce culte des chiffres et de la "vérité" est amusant au possible lorsque on relève les "informations" suivantes, qui ne sont pas des "moindres" mais comme d’habitude (sujet de l’article) des "gros mensonges".

    a) Nul part sur ce site "vérité" on ne trouve ce chiffre, ce chiffre est donc sans fondement d’après vous-mêmes.

    b) Sur le site du bidonnage (SOS) on trouve un autre chiffre, en bande d’accueil : 0,00375 % et pas "0.0042%" comme le dit la "tête de cochon" reprise par Nevada.

    Commencez au moins par vous mettre d’accord entre vous sur le chiffre bidon que vous allez brandir tel un étendard !

    Va - t- on assister à une énième scission parmi les anti éoliens : la secte des 0.00375 s’opposant à celle des 0.0042 ?

    Je crois avoir deviner que Nevada qui réapparait ainsi, toujours sans jamais répondre aux questions, lui, se dissimulait, le courageux, sous les pseudos de "tête de mox" et de "tête de cochon", avec une telle violence verbale que l’auteur, pour la première fois, est obligé d’intervenir.

    Nevada et les deux autres les mêmes, relisons avec de gros éclats de rire la contribution de "tête de mox"/ "main de fer"/ "Gant de velour" du 29 09 à 11 h 04 : Je réouvre une seconde la ) que Nevada avait refermée... en fait, il avait raison, et il a bien eu raison de se tirer,

    Alors Nevada, ou tout avatar qui voudra s’exprimer sur ce sujet, êtes vous le même ou plusieurs ?

    Une question qui restera encore sans réponse

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 30 septembre 2009 à 10:22

    Pour CP (qui lui n’est pas un avatar de Nevada) :

    Vous voulez démontrer que pour l’instant, avant la "prolifération" éolienne (remarque au passage ce vocabulaire "épidémique" fait penser aux ss des camps d’extermination), la France est "le meilleur élève" (gavé au nucléaire).

    Dans le même tableau, juste au dessus (moins de 14 cts d’euros), et bien en dessous de la moyenne (3 euros de différence), on trouve l’Espagne, où la filière nucléaire est fantomatique et l’éolien largement développé, alors le bon élève, modèle espagnol ou français ?

    Et oui, les chiffres peuvent être vus sous différents angles.

    Regarder les anti éoliens qui, entre eux, à quelques dizaines, n’arrivent pas au même résultat (mais là, cela serait plutôt de l’incompétence).

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 30 septembre 2009 à 10:46

    Pour Nevada :

    Je repense à ce que j’ai déjà dit, ailleurs (Nord éclair), sur cette manie de Nevada de partir et revenir.

    Il arrive drapé de vert (cela porte malheur au théâtre, il le dit lui-même le 24 09 à 20 h 55) mais les masques tombent rapidement.

    Il s’en va d’abord, outré, nous sommes dans la tragédie.

    Il revient car il n’arrive pas à partir, les parenthèses s’ouvrent, les portes claquent, nous sommes dans la comédie.

    Dans les deux cas, le théâtre, même drapé de vert, n’en sort pas grandi.

    Quant à se réclamer du "durable" (FED), c’est encore plus risible pour un personnage qui n’arrive à faire durer que ... ses sorties.

    Que c’est ennuyeux, Nevada, de sortir comme cela aussi longtemps, reste un peu, que nous poursuivions cet échange plus avant, et commence par répondre à mes questions.

    Nouvelle indication puisque Nevada ne répond pas, dans son message du 29 09 à
    21 h 45 on trouve : "milliards d’euros dépensés pour ces machines"
    Alors que pense-t-il des tarifs du solaire, huit fois plus élevés que ceux de l’éolien ?

    Répondre à ce commentaire

  • CP 30 septembre 2009 à 11:34

    Ben oui, l’assurance de voir sa facture électrique grimper est de truffer le réseau d’improductifs gadgets tape à l’oeil qui remplissent les poches du capitalisme subventionné, le tableau l’atteste...

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 30 septembre 2009 à 11:40

    Bravo PRO EOLE ! C’est bien je vois qu’on s’améliore, il suffisait donc d’un vrai chiffre pour vous faire bouger un peu de votre monolithe réflexif :

    PREUVE1 : "les gens beaucoup plus nombreux qui, et c’est normal, s’interrogent"

    Mais je vous en prie, si vous êtes vexé par la vérité, retournez sous vos éoliennes de malheur et cessez de prendre les rares lecteurs de ce blog pour des crétins. Ils ont plus de 4 ans je pense et savent faire des calculs simples ;-)

    Donc, PETIT EOLE regardons ça de plus près, analysons votre nième désinformation :

    FAIT 1 : Depuis janvier 2009, le site suivi-eolien-verite sort des bulletins officiels (Source : RTE) sur les chiffres de production de l’éolien. Les bons chiffres, pas ceux théoriques donnés par l’ADEME sur la puissance installée dont tous le monde se fout éperdument... à part les adulateurs de Saint Eole !!!!

    FAIT2 : les derniers bulletins font apparaitre entre 0.06% et 0.07% d’émissions de CO2 évitées (ben oui, le courant, ça fluctue... ça c’est encore pour les enfants de 4 ans, et encore !)

    FAIT3 : Ces records de "dépollution" de la planète grâce à l’éolien ont été le fruit de 2500 aérogénérateurs installés environ. Peu ou prou, là aussi, ça fluctue.

    CALCUL1 : aujourd’hui, on a environ 2600 éoliennes installées. Et en juillet, on a sauvé 0.07% de CO2 émis. Le gouvernement annonce 8000 machines. Pour être sympa avec les écotartuffes, j’en ai mis 10400 car 2600 x 4 = 10400. (4 comme les 4 ans de PRO EOLE)

    CALCUL2 : J’y vais doucement et je continue.
    2600 machines = 0.06% CO2 émis évité // 10400 machines = 0.24%CO2 émis évité

    CALCUL3 : La France est responsable de 1.5% des émissions de CO2 mondiales (les chiffres là-dessus divergent, ce sera à vérifier. Ce sera peut-être même encore moins bientôt vu la part grandissante de la Chine et de quelques autres pays dans ces émissions !!!)

    CALCUL4 : Donc, tatata, donc, tatatata (4 fois) si 0.24% représentent 1.5% des émissions mondiales... tatatata... 0.24% x 1.5% ça fait combien ? 0.0036%

    (Les 0.0042% c’est si on est sympa comme Nevada et qu’on prend 0.07%

    RESUME POUR LES NULS :
    Avec 2600 éoliennes on évite de cracher 0.06% du CO2 français
    Avec 10400 éoliennes on évite de cracher 0.24% du CO2 français
    Avec 10400 éoliennes on évite de cracher 0.0036% du CO2 MONDIAL
    Avec toutes ces bêtises, on dépense 30 milliards d’euros pour 5 ou 6% d’électricité produite avec le vent
    (je ne détail pas ce calcul, chacun pourra aisément le faire chacun chez lui, y compris PRO EOLE s’il veut enfin ouvrir les yeux et changer de métier, passer de promoteurs éolien à architecte bioclimatique par exemple ;-)

    Merci SUPER PRO EOLE, ça permet d’avoir le détail du calcul référencé sur Internet !
    Les PRO vraies ENR vont vous adorez !

    Au fait, vous allez trouvez quoi comme subterfuges pour contrer des analyses de chiffres dont les sources sont un organisme officiel. Vous voulez rappeler Papa Antolini à la rescousses ? Je ne crois pas qu’il puisse beaucoup vous aider sur ce coup là ! Lui les chiffres, c’est pas son truc... apparemment.... ;-)

    Allez on se dit à bientôt ;-)
    C’est un peu fatiguant de discuter avec un enfant de 4 ans à la longue... "pourquoi ?" "pourquoi ?" "pourquoi ?" "pourquoi ?"... mais avec vous, c’est la même chose sans le point d’interrogation et avec la grossièreté en plus. Nous étions TOUS cordiaux au départ. Dès que PRO EOLE arrive, ça vire aux tutoiement (on a pas gardé les COCHONS ensemble) et aux attaques de personnes.

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 30 septembre 2009 à 11:41

    Pour CP :

    C’est décevant ces gens qui ne lisent pas complétement ce qu’on leur écrit : l’Espagne est située comme la France dans le tableau et l’Espagne a bien plus d’éolien que la France.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 30 septembre 2009 à 11:48

    Pour ceux qui rejoignent ce blog :
    http://suivi.eolien.verite.free.fr/

    Mes sources que je suis bien évidemment prêt à discuter, contrairement à PRO EOLE resté dans ses attaques de personnes gratuites, dans sa tour d’ivoire, faute de château... encore un type jaloux qui se considère comme roturier alors qu’on est en 2009 et qu’à part M6 et VOICI, plus personne n’y croit ! Les têtes ont été coupées depuis longtemps.. c’est quoi cet acharnement sur les vieilles têtes coupés ?! Il est monarchiste ou quoi, en plus d’être manipulateur ?! Et pourquoi pas !

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 30 septembre 2009 à 13:52

    Plutôt que de poser des questions, réponds !

    1. Quel chiffre est finalement proposé par les anti éoliens aux desquels tu t’exprimes ?

    2. As-tu, ou pas, plusieurs avatars sur ce site ?

    3. Quel est ton avis sur les tarifs éoliens puis solaires huit fois plus élevés ?

    Après m’avoir accusé de "passéiste", me voilà maintenant "monarchiste", que nenni, Nevada.

    J’ai trop d’amour et de respect pour la République, la "chose de tous", l’intérêt général pour laisser quelque représentant des châteaux empêcher la terre (et les éoliennes !) de tourner.

    Quant aux têtes coupées, certains se sont empressés de s’enfuir (des ancêtres, Nevada ?) tel ce frère du Roi, noble si courageux, parti dès le 14 juillet 1789 au soir, pour mieux revenir ensuite dans leurs châteaux, n’ayant "rien appris, rein oublié".

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 30 septembre 2009 à 14:28

    Si PRO EOLE n’a plus rien à dire à part cracher sa bile, est-ce que vous, Monsieur Vadrot, vous accepterez de commenter mon long texte, basé sur les chiffres de RTE, concernant la VERITE sur les "performances" de l’éolien industriel ou la désinformation du SER sur le sujet (qui parlait de faire 10%, et maintenant plutôt 5% au regard des résultats de production chiffrés).

    Parce que en matière de mensonges (l’objet de votre billet ?).......................

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 30 septembre 2009 à 16:50

    Nevada, ça n’est pas à toi de tenter de m’exclure de l’échange.

    Et puis tu ne réponds pas à mes questions.

    C’est donc toi qui donne la "vérité" "officielle" sur l’éolien, comment te croire ? Quelle peut être la déontologie d’une personne, d’une organisation qui truque ainsi la moindre image (sujet de l’article) ?

    Tout cela pour reconnaitre que les éoliennes réduisent le CO2 même en France, et oui CP, même en France, c’est Nevada qui le dit et vu comme il est favorable aux éoliennes on peut le croire.

    Quant au président du SER, que je ne connais pas et que je n’ai jamais rencontré, c’est encore une attaque personnelle.

    Transition toute trouvée avec la cordialité que j’aurai rompue.

    Premier billet de Nevada le 22 09 à 10 h 05 qui se termine, à l’adresse de l’auteur, par :

    "Réfléchissez avant de parler. Vous êtes juste grotesque !"

    Second message de Nevada : !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ETC

    Qu’est-ce que c’était cordial avant que j’arrive !

    Répondre à ce commentaire

  • VENT ET RAISON 30 septembre 2009 à 17:05

    Je vois que le débat n’avance pas
    sur l’utilité des éoliennes.
    Entre les pro qui croient qu’il s’agit du remède miracle et les anti qui considèrent qu’elles sont inutiles, il est difficile de s’y retrouver.
    Personnellement je crois qu’il s’agit d’une énergie d’appoint à intégrer dans un mix énergétique.Elles ont leurs défauts, intermittence, faible densité énergétique.
    Mais elles produisent de l’ électricité.
    Par contre elles ne réduisent pas les émissions de CO2, ne peuvent se substituer ni au thermique ni au nucléaire.
    De plus elles ne doivent pas détruire l’environnement et ne pas miter les campagnes.
    De tout cela les pouvoirs publics sont conscients, le pb c’est sur le terrain. Les chartes éoliennes ne sont pas appliquées quand elles existent. Les Prefets sont attaqués par les promoteurs et les associations.En fait on est dans une situation de blocage car on a pas mis les outils en pratique et laissé faire une multitude de sociétés.
    Les guides paysagers ne sont pas respectés, les services instructeurs de l’ Etat instruisent chacun dans leur coin.Il appartient au Prefet d’organiser le territoire pour mettre en place des lieux d’implantation optimaux.

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 30 septembre 2009 à 17:24

    Cher Vent et raison,

    Les outils sont trop nombreux et trop diffus, vous avez raison.

    Il y a aussi trop de chartes et de schémas (vous vous rendez compte que chaque région en est à son deuxième !) sans réflexion d’ensemble.

    Rendons obligatoire la réflexion sur l’éolien dans chaque scot par exemple et faisons le tri, sur des critères objectifs comme (liste non exhaustive) :
    1. Nous visons 20 000 MW, élaborons une planification à 25 000 pour avoir de la marge.
    2. Dans une hiérarchisation nécessaire on place en tête la distance aux maisons et les aspects paysagers, allégeons donc les autres contraintes (de type avion ou radar) pour libérer des espaces.
    ...

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 30 septembre 2009 à 17:26

    Faut il que les éoliens soient dans le plus profond des désarrois pour accumuler les mensonges, les chiffres incompréghensibles ou manipulés, les mauvais arguments et voire les injures subliminales. Au lieu de dire, simplement, honnêtement, tranquillement qu’ils n’aiment pas les éoliennes. Surtout chez eux, évidemment.

    Comme je ne cache pas que j’aime bien les éoliennes et que solitaires ou en groupes je leur trouve un certain charme. Largement moins laides que les magasins Auchan, But, Meuble ou Conforama. Ou que les chateaux massacrés par Viollet Leduc.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 30 septembre 2009 à 17:30

    C’est dur à lire pour un PRO EOLIEN ça :

    "Avec 2600 éoliennes on évite de cracher 0.06% du CO2 français Avec 10400 éoliennes on évite de cracher 0.24% du CO2 français Avec 10400 éoliennes on évite de cracher 0.0036% du CO2 MONDIAL Avec toutes ces bêtises, on dépense 30 milliards d’euros pour 5 ou 6% d’électricité produite avec le vent (je ne détail pas ce calcul, chacun pourra aisément le faire chacun chez lui, y compris PRO EOLE s’il veut enfin ouvrir les yeux et changer de métier, passer de promoteurs éolien à architecte bioclimatique par exemple ;-)"

    C’est vraiment dur surtout quand cette VERITE sort de la bouche du SER et des chiifres OFFICIELS obtenus par RTE.

    PRO EOLE : aucuns contre-arguments ni calculs contradictoires = ECHEC ET MAT

    Saaaaaalut PRO EOLE !

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 30 septembre 2009 à 17:32

    On n’aime en effet pas l’éolien pour 0.0036% alors qu’avec l’isolation on est quasiment tout de suite dans les % et non les 0.000 quelque chose, Môsieur Vadrot !

    Vous aussi, aucune répartie intéressante et aucun arguments ! = ECHEC ET MAT

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 30 septembre 2009 à 18:29

    Ca y est Nevada joue tout seul aux échecs.

    Pourtant il n’arrive toujours pas à être "cordial".

    De quel calcul contradictoire parle-t-il ?

    Moi, que son calcul aboutisse à reconnaître que l’éolien réduit le CO2, cela me suffit.

    Quel dommage qu’il termine (peut être ?) avec sa marotte "isolationniste" pour justifier le passage de 0.0000 à des unités de %.

    Il a passé son temps à reprocher à l’éolien d’être industriel, massif, coûteux par milliard et j’en passe et il pense que l’isolation, maison après maison, mur après mur (à l’intérieur du mur ou à l’extérieur du mur), mm de laine de verre après mm de laine de verre, village par village, cela va aller plus vite et faire mieux que l’éolien, mais quel rêveur, quel utopiste, quel fou dangereux, arrêtez-le !

    Et en plus il s’attaque à l’auteur, le mettant au même niveau d’exécration que moi.

    C’est bien le problème chez les anti éoliens, il ne savent pas rester mesurés.

    Qu’ils m’exècrent, j’ai tout fait pour, et je suis très fier d’appartenir à la dizaine de personnes parmi les plus engagées dans la promotion de l’éolien en France (sans être développeur, je le rappelle) et de lutter avec acharnement et détermination chaque jour contre ces "gros menteurs" d’anti éoliens.

    Mais l’auteur n’a fait qu’un travail de journaliste, ici ou en Navarre, c’est un citoyen comme les autres, ni plus ni moins.

    Nous mettre tous les deux ainsi dans le même sac c’est tout simplement sectaire, "les autres", ceux qui ne sont pas anti éoliens, "tous au procès, tous au bûcher"

    Heureusement qu’ils n’étaient que 500 au Mont soit 0.008 % de la population française (il est juste ce calcul "professeur" Nevada ?) !

    Ah pardon, le calcul doit être corrigé, c’était une manifestation "internationale", disons mondiale, j’ai même vu une québecoise, ce n’est plus 60 millions de français qu’il faut prendre mais six milliards d’hommes et toujours 500 anti éoliens soit 0.000008 % de la population mondiale.

    0, 000008 % !

    Nevada, même avec tes chiffres, les éoliennes de France (celle de la Manche doivent suffire) compensent le CO2 dépensé par ces personnes pour venir au Mont. Et bien plus.

    Eh oui, les éoliennes tournent et produisent de l’électricité pendant que tu baves contre elles (et nous tous).

    Il a fallu quatre siècles à certains pour admettre que la Terre tournait autour du soleil, laissons un peu de temps aux anti éoliens pour se rendre compte que les éoliennes tournent (pourtant cela se voit, ils le disent eux-mêmes), nous avons l’habitude d’être patient avec ce genre de phénomène, il a bien fallu plus de 200 messages à Nevada pour reconnaître enfin que l’image était bidonné par les anti éoliens eux-mêmes.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 30 septembre 2009 à 18:57

    "(...)l’isolation, maison après maison, mur après mur (à l’intérieur du mur ou à l’extérieur du mur), mm de laine de verre après mm de laine de verre, village par village(...)"

    la seule phrase sensée prononcée par PRO EOLE au bout de 237 posts.... car quelle que soit la façon dont on produira de l’énergie, demain, après demain, en 2020, dans 3000 ans, il se reposera toujours la question de la déperdition, c’est la raison pour laquelle il faut commencer TOUT DE SUITE, ça c’est vraiment du DEVELOPPEMENT DURABLE, de l’ENVIRONNEMENT DURABLE. Les Allemands sont en avance sur nous à part le village de Silfiac en France ou quelques exemples "isolés" ;-)

    Se laisser bercer aujourd’hui par les Sirènes su Vent, c’est mettre la CHARRUES AVANT LES BOEUFS, that’s all ! Je parle anglais, ils aiment bien ça les anti-NIMBY... ben oui je suis un NIMBY : c’est vrai, je refuse qu’on mette des saloperies inutiles dans mon Jardin Planétaire...

    En fait, il faudrait que tout les développeurs de projets éoliens on-shore se recyclent, ça ce serait intelligent ! En plus, ces gens là ont une bonne maitrise des fluides et des matériaux, ils pourraient faire avancer PLUS VITE les recherches sur l’efficacité énergétique. Les transports ensuite, enfin partout où on peut vraiment agir sur les émissions de CO2 quoi !!!! + toutes les autres vraies énergies renouvelables. EVIDEMMENT biomasse, géothermie, et énergie de la mer en tête.

    Je propose que pour une éolienne non implantées, on plante l’équivalent financier en arbres.
    Alors PRO EOLE pas mal l’idée ? Au fait, si vous êtes CONTRE c’est que vous êtes POUR le réchauffement climatique non ? Oh le vilain !!!!!!

    ECHEC ET MAT ENCORE

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 30 septembre 2009 à 18:58

    Je deviens fou !

    Répondre à ce commentaire

  • pro eole 1er octobre 2009 à 10:12

    Si Nevada se met à s’exprimer en mon nom maintenant (dernier post), il fait vraiment le grand écart.

    Mais, à force, les notions commencent à rentrer :

    1. " Les Allemands sont en avance sur nous", pour l’isolation ,certes, mais aussi pour l’éolien, eux ils font les deux en même temps et nous on devrait se priver de l’éolien, mais pourquoi ?

    2."Ben oui je suis un NIMBY" : Nevada le reconnait, il ne veut pas d’éolien dans son jardin, c’est ce que j’appelle la politique de l’Autruche : du genre si on suit le raisonnement de Nevada : "Comme même isolée une maison aura besoin d’énergie (et comme je pense que Nevada refuse par exemple l’éolienne individuelle) Il y aura encore besoin des grosses centrales thermiques polluantes"

    3. "(les développeurs éoliens) ont une bonne maîtrise des fluides et des matériaux" : attention, Nevada, si tu commences à rendre hommage à des gens que tu déteste tu ne vas plus pouvoir rester anti éolien, mais que vas-tu faire alors ?

    Bon sinon y a encore un peu de délire (il a la fièvre, il a pris froid "les pieds dans le lait" au Mont), un anti éolien qui s’exprime sans proférer de "gros mensonges" cela n’existe pas.

    Aller, juste un pour la route :

    Dans ce dernier message, Nevada ne parle plus du solaire, pourquoi ?

    On peut s’étonner lorsqu’on se rappelle tout le battage qu’il a fait en faveur des immenses centrales solaires du Sahara.

    Comme sûrement il ne va pas répondre directement à cette question (ce qui est impoli et très peu "cordial") indiquons quelques pistes : J’ai interrogé Nevada à propos du solaire, aux tarifs huit fois plus élevés que l’éolien, il ne peut donc plus à la fois condamner l’éolien à cause des tarifs et soutenir le solaire malgré des tarifs "puissance" 8 (ça c’est pour CP), donc il ne parle plus du solaire, c’était donc bien pour lui juste un cache misère, un rideau de fumée pour dissimuler sa sécheresse (normal au Sahara) sur le sujet.

    Les faits sont têtus, Nevada, comme L’éolien est l’ENR la mieux adaptée, j’ai en réserve toute une série de démonstrations (te laissant sans voix apparemment et c’est tant mieux) sur les autres ENR.

    Juste une en amuse gueule : voici les coûts d’achats prévus par la CRE pour l’éolien et la biomasse :

    éolien 87.7 euros / MWh

    Biomasse : 89 euros / MWh

    Conclusion : l’éolien est moins cher.

    C’est pour cela que l’on s’appuie D’ABORD sur l’éolien pour réduire le CO2, tout le monde le préconise, dans le monde entier.

    Sauf les 500 anti éoliens qui restent.

    (et ne nous ressort pas ta tirade sur les minorités "qui ont raison" Nevada, elle a des relents nauséeux, surtout quand, comme toi, on reçoit le soutien des "identitaires", qui taisent leur identification néo nazie).

    Le Gambit (= sacrifice pour ceux qui ne jouent pas aux échecs) de ton samedi au Mont n’a servi à rien, tu as perdu la partie et dans ce ridiculet "rassemblement international" et dans nos échanges.

    Comme d’ab.

    Jamais deux sans trois, Nevada ?

    Répondre à ce commentaire

  • pro eole 1er octobre 2009 à 10:30

    Pour ceux qui en douterait, je rappelle de quelle manière Nevada parle de nos échanges précédents, sur Nord éclair (ils ont duré un mois puis le forum a été fermé) :

    Message du 23 09 à 15 h 26, Nevada à propos de Pro éole (le vrai !) :

    "Je le connais pour avoir débattu ailleurs et (...) il est bon" (remarque : ceci est un "copier coller")

    Message du même s’adressant cette fois-ci à Pro éole le 25 09 à 18 h 18 :

    "vous êtes capable d’écrire une phrase aussi belle et (...) sensée "" vous avez l’intelligence de ne pas être dans la pensée unique contrairement à beaucoup d’ANTI (...) de base ( ...) et d’être ouvert au dialogue"

    "Je pense avec ce texte que j’ai fait le tour du problème, tout comme vous avec le vôtre. On se retrouvera donc surement sur d’autres forum.

    Bien sincèrement, Je vous dis à bientôt."

    Mais l’échec total de la manif du 26 09 amène Nevada à reverser du fiel (c’est son message sur les minorités) pendant au moins une centaine de messages

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 1er octobre 2009 à 11:15

    "Si Nevada se met à s’exprimer en mon nom maintenant (dernier post), il fait vraiment le grand écart."

    Eh oui, cela confirme bien ce que je pensais, PRO EOLE est bien implanté là où je pense pour récupérer des infos confidentielles qu’aucun internaute ne peut obtenir... On peut même se demander si ce n’est pas lui l’instigateur de toute cette fausse polémique carte-postalesque bidon.

    Aucun intérêt donc de continuer à discuter. D’ailleurs, PRO EOLE vient de s’autoproclamer gardien de la pensée unique, ce qui CONfirme les dires. On peut être CONTRE les éoliennes industrielles tout en étant POUR les éoliennes individuelles (ce que je suis depuis toujours à condition de règlementer cela pour ne pas créer plus de problèmes que de solutions). On peut être CONTRE le global mal géré avec l’éolien indus, et POUR le global bien géré avec les recherches sérieuses en cours sur des programmes solaires au Sahara (là où c’est plus intelligent de la développer qu’ailleurs) On peut être CONTRE les pesticides et POUR la chimie utilisée à bon escient de manière intelligente. On peut être CONTRE les Etats-Unis et POUR les américains. On peut être encore CONTRE beaucoup d’autre choses tout en étant POUR d’autres qui paraissent similaires et qui en fait ne le sont pas, etc, etc, ETC !

    En fait, je réalise en écrivant tout ça que PRO EOLE est vraiment un type bien... il me permet d’écrire des choses sensées, aisément compréhensibles par tous, et continue de s’enfoncer bien profondément dans le pieds sa belle épine éolienne.

    D’autant qu’il est incapable de me répondre sur le mensonge du gouvernement sur la pseudo performance de l’éolien industriel. Je ne parle pas de tarif, je parle de durabilité... la géothermie est DURABLE lorsqu’elle est faite dans la continuité du développement urbain, tout comme le SOLAIRE bien intégré en toiture par des études paysagères sensée, tout comme la BIOMASSE, tout comme les HYDROLIENNES en bord de mer, tout comme les CENTRALES SOLAIRES CONCENTREES au Sahara, tout les CENTRALES A HOULE..........

    On met la charrue avant les bœufs, on met en place des machines qui fabriquent de l’énergie qui va repartir par les fenêtres.... En fait, comment discuter avec un type qui se décide à mettre son manteau une fois qu’il a réalisé qu’il faisait -15°c dehors, et pire, alors que tout le monde lui dit qu’il va attraper froid ???!!!!!! C’est pareil pour Borloo qui lance un programme éolien dans un parc immobilier vétuste.... Ca, c’est vraiment une grosse bêtise que l’on fait à l’âge de 4 ans !!!!

    Cette fois c’est la bonne. Mes textes ont été assez clair sur le fait que je prônait avant tout l’intelligence sur l’idéologie. Je laisse PRO EOLE aux mains de ceux qui voudront "discuter" avec lui. Je vous recommande également un autre site si vous voulez perdre votre temps à exprimer vos idées : http://ecologie-durable.fr/

    A bon entendeur salut !!!!

    PS :
    La France émet environ 1.5% du CO2 mondial, 1.36% en 2006 (sources : http://www.statistiques.developpeme...)

    Donc, si je résume, en réduisant ses émissions de 0.07% (dernier chiffre juillet 2009) avec 2600 éoliennes, la France réduira de 0.21% ses émissions avec les 8000 éoliennes annoncées par le SER, soit en réalité à l’échelle de la planète qu’il faut "sauver" 1.5% de 0.21% = ???

    = 0.00315 % des émissions mondiales !!!!! pour 28 000 000 000 d’euros !!!!!!!!!!!! (3.5 x 8000)

    FIN DE PARTIE ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • pro eole 1er octobre 2009 à 11:40

    Sacré Nevada :

    "des infos confidentielles qu’aucun internaute ne peut obtenir" : il faut environ une minute à n’importe quel internaute pour aboutir à http://www.cre.fr/fr/documents/deli... (sur le site officiel de la cre) et après de chercher (c’est dans un tableau page 6 de l’annexe 1).

    Quant à être l’instigateur de cette image bidon, chacun a bien compris qui en était l’auteur, c’est à dire Nevada et ses cinq (cent ?) copains.

    Le reste ? "Aucun intérêt"

    Ah si, une info (une seule) : "cette fois c’est la bonne" :

    Nevada annonce son (cinquième ?) départ.

    Enfin !

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 1er octobre 2009 à 11:48

    PS 2 :

    Gilles Clément, l’ANTI-NIMBY par excellence avec son magnifique concept de JARDIN PLANETAIRE unanimement reconnu de par le monde... a signé la demande de moratoire : http://moratoire-eolien.fr/

    Ça met du baume au cœur que de voir des gens aussi intelligents, aussi indépendants intellectuellement que lui, qui se mouillent politiquement pour défendre le véritable ENVIRONNEMENT DURABLE.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 1er octobre 2009 à 12:00

    "Si Nevada se met à s’exprimer en mon nom maintenant (dernier post)" Cette phrase de PRO EOLE prouve qu’il y a collusion avec CMV.

    Mr vadrot, encore un truc qui vous décrédibilise d’organiser votre petite tambouille polémique avec des PRO EOLIEN... Joli débat !!!
    Et encore une belle bourde de PRO EOLE !!!! Il va se prendre une barrique de 200 litres de lait par ses petits copains s’il continue !

    Les "infos confidentielles qu’aucun internaute ne peut obtenir", c’était bien évidemment cela, rien à voir avec la CRE...

    FIN DE LA FIN DE PARTIE
    (tout le monde comprend pourquoi des échanges peuvent durer 1 mois avec PRO EOLE à présent)

    Répondre à ce commentaire

  • pro eole 1er octobre 2009 à 12:16

    Quand je vous dit qu’il n’arrive pas à partir !

    Il revient pour parler de quelqu’un d’autre "qui n’est pas NIMBY"

    donc Nevada réaffirme que lui est NIMBY ;

    Mais c’était pas la peine de revenir pour çà, on avait compris.

    Allez repars.

    Et si tu reviens, reviens avec quelque chose de neuf, pour une fois.

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 1er octobre 2009 à 12:33

    Le temps que j’écrive le message ci dessus et Nevada était déjà revenu !

    Je vous l’avais dit, il n’arrive pas à partir.

    Ce dernier (?) message de Nevada est du plus grave délire.

    Il accuse l’auteur de polémique et il ne veut pas que les pro éoliens s’en mêlent.

    Comme je le disais, il veut jouer tout seul.

    A deux (avec moi) il n’y arrive pas.

    Il est tellement parano (un grand complot que ses copains "identitaires" attribueraient à des sages venus de Sion) qu’il voit des infos confidentielles (dissimulées) partout comme celle-ci, donc :

    lorsque les anti éoliens critiquent, dans des commentaires, un auteur, CMV, qui a eu l’audace de dénoncer leur image bidonné, c’est une info confidentielle que les pro éoliens s’en mêlent et viennent apporter leur grain de sel (dans la baie du mont St Michel).

    Aller une autre info confidentielle (c’est donc un communiqué de presse diffusé largement et repris) : les pro éoliens (Planète éolienne) se moquent des anti éoliens rassemblés petitement au Mont en ironisant sur leur petit nombre.

    Cà c’est un secret d’Etat.

    Pour les anti éoliens, l’afp ce sont des services secrets.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 1er octobre 2009 à 13:19

    @ Mr VADROT,

    Cher CMV, il faudra un jour répondre de votre collusion avec un PRO EOLien intégriste.

    Pourquoi donnez vous à PRO EOLE des informations sur les pseudos des autres contributeurs ? ici, je n’avait usurpé le nom que pour lui faire direce que tout le monde attend qu’il dise "je deviens fou !" Contribution humoristique du type carte postale "un promoteur en a rêvé..."

    Si jamais PRO EOLE intervient à votre place pour me répondre, vous aurez définitivement confirmé qu’on est ici CHEZ PRO EOLE et que vous n’êtes juste qu’un sous-fifre cherchant à vous faire un peu de pub avec des polémiques visuelles bidons... pour masquer les vérités éoliennes : 0.0036% de CO2 économisé par 8000 éoliennes de 28 000 000 000 euros.

    PRO EOLE va avoir du mal à se contenir, mais, réellement, s’il répond avant vous, c’est qu’on est en milieu journalistique aussi toxique que malsain.

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 1er octobre 2009 à 14:03

    Pour Nevada :

    je fais ce que je veux et personne ne peut me dicter quoi que ce soit.

    Cette fois-ci Nevada revient avec des informations :

    1. Il avoue avoir usurper mon pseudo pour s’exprimer de la manière suivante : "je deviens fou" (sic)

    2. Il n’arrive pas à comprendre cela : je suis parfaitement capable de comprendre tout seul que ce n’est pas moi qui est écrit ce post-là pour les raisons suivantes :
    a) Je n’en ai aucun souvenir
    b) Cela n’a aucun sens
    c) Chercher à qui profite le crime, sûrement pas à moi.

    3. Si Nevada est capable d’utiliser MON Pseudo, il est tout fait aussi schizophrène pour en utiliser d’autres comme "tête de mox" et "tête de cochon", avec la violence que l’on sait.

    4. Si Nevada est assez bête pour attendre que l’administrateur d’un site lui mâche le travail à ce point, alors que le trucage (un de plus) se voit "comme le nez au milieu de la figure", ce n’est pas mon cas : tout seul, j’ai démonter les faux nez de "nez va nada", tout seul j’ai dénoncer la dernière supercherie.

    5. Quitte à être "toxique" et "malsain", que pensez de ces gens-là (Nevada et les anti éoliens) en permanence dans des coups tordus bricolés, comme cette image, sujet de l’article, comme cette course aux pseudos dont on parle, comme ces divagations multiples que ce môssieur nous inflige.

    6. Il ne s’agit pas de journalisme ici mais d’une explication d’homme à homme. Pour faire direct, je suis dans le "no pasaran" par rapport à Nevada et ses "gros mensonges" et toujours les anti éoliens me trouveront face à eux, voilà bien ton problème lorsqu’on échange sur des forums, Nevada, à la fin on est toujours "CHEZ PRO EOLE", l’image c’est celle d’une équipe qui gagne à l’extérieur et dont les supporters chantent "on est chez nous". Là en plus même les supporters de l’équipe adverse (Nevada) reprennent le refrain.

    Au bout de 250 commentaires, tu le reconnais, cela aussi.

    Quelle démonstration, allez reconnait ta défaite, Nevada, et le 26 au Mont, ce bide, et dans nos échanges,

    rappelle-toi, Nevada : "tu as perdu la partie et dans ce ridiculet "rassemblement international" et dans nos échanges."

    Aller, avoue.

    Qu’est-ce que tu vas bien trouver pour répondre à çà ?

    Partir ?

    Non, tu l’as déjà fait.

    Alors ?

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 1er octobre 2009 à 16:37

    @ Mr VADROT,

    Cher CMV, il faudra un jour répondre de votre collusion avec un PRO EOLien intégriste.

    Pourquoi donnez vous à PRO EOLE des informations sur les pseudos des autres contributeurs ? ici, je n’avait usurpé le nom que pour lui faire direce que tout le monde attend qu’il dise "je deviens fou !" Contribution humoristique du type carte postale "un promoteur en a rêvé..."

    Si jamais PRO EOLE intervient à votre place pour me répondre, vous aurez définitivement confirmé qu’on est ici CHEZ PRO EOLE et que vous n’êtes juste qu’un sous-fifre cherchant à vous faire un peu de pub avec des polémiques visuelles bidons... pour masquer les vérités éoliennes : 0.0036% de CO2 économisé par 8000 éoliennes de 28 000 000 000 euros.

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 1er octobre 2009 à 16:59

    Répétitif, Nevada.

    C’est maintenant un perroquet.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 1er octobre 2009 à 18:00

    @ Mr VADROT

    Qui est le ..roquet ?

    Répondre à ce commentaire

  • 1er octobre 2009 à 19:15

    Je n’ai pas à "répondre" (quel langage stalinien) de quoi que ce soit à qui que ce soit. J’ai publié un article et ai laissé la discussion se dérouler alors qu’elle dépassait parfois les limites de la bienséance.

    Et je n’ai ni le pouvoir ni la possibilité technique de connaitre les noms des gens qui prennant un pseudo.

    Répondre à ce commentaire

  • 1er octobre 2009 à 19:18

    Tout le monde a droit à l’erreur, Gilles Clément comme les autres....

    Répondre à ce commentaire

  • 1er octobre 2009 à 19:24

    Il n’y a pas de "fausse" carte postale mais une image manipulatrice et je ne sais pas qui est le lecteur qui signe "proéole".

    Répondre à ce commentaire

  • VENT ET RAISON 1er octobre 2009 à 19:29

    Je vois que les débat entre les pro et les anti tourne à la caricature de part et d’autre.
    C’est fou ce que ces éoliennes peuvent engendrer comme haine et prises de postions idéologiques.
    Une éolienne sert à produire de l’ électricité à partir du vent.
    Un peu d’électricité ;

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 2 octobre 2009 à 07:57

    "Je n’ai pas à "répondre" (quel langage stalinien) de quoi que ce soit à qui que ce soit. J’ai publié un article et ai laissé la discussion se dérouler alors qu’elle dépassait parfois les limites de la bienséance.

    Et je n’ai ni le pouvoir ni la possibilité technique de connaitre les noms des gens qui prennant un pseudo."

    VOUS AVEZ AU MOINS LE POUVOIR DE VOUS MASQUER VOUS MEME ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 2 octobre 2009 à 08:00

    "Tout le monde a droit à l’erreur, Gilles Clément comme les autres...." CMV

    Antolini aussi ;-)
    A bientôt !

    PS Je vous rappelle ce chiffre au passage :
    0.0036% de CO2 économisé par 8000 éoliennes de 28 000 000 000 euros.

    Répondre à ce commentaire

  • pro eole 2 octobre 2009 à 10:02

    Sacré Nevada :

    1. Je confirme, comme CMV, que nous ne nous connaissons pas.

    2. Par contre je commence à te connaître, Nevada, au moins par ce qui sort en commentaires et l’image (non bidonnée) est éclairante : "gros menteur", avide de coups tordus et de complots supposés, NIMBY revendiqué et borné, schizophrène, ne sachant pas partir, ....

    3. Nevada nous dit que l’éolien économise du CO2. Nous sommes d’accord.

    4. Nevada veut mettre des éoliennes sur le Mont St Michel, je ne soutiens pas cet avis, il y a largement assez de place ailleurs, pour autant que l’on s’en donne la peine.

    Tu dis "A bientôt", tu ne veux plus partir ?

    Si c’est pour rajouter des "perles" à ton collier (de roquet) ce n’est peut être pas nécessaire, là tu es déjà habillé pour l’hiver.

    ps Nevada nous rappelle quasi à chaque message que l’éolien réduit le CO2.

    Répondre à ce commentaire

  • Ossian 2 octobre 2009 à 10:05

    Comment peut-on gaspiller ses heures, "ces heures qui passent et ne reviennent pas", comme l’écrivit si pertinemment La Bruyère, à répandre sur le blog d’un des rares journalistes estimables que je connaisse de tels océans de puérilité (des deux côtés de la "discussion", d’ailleurs) ? Franchement, il faut du courage pour tenir un blog...

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 2 octobre 2009 à 10:54

    @ Ossian

    Entièrement d’accord avec vous, on parle de sujets graves et il semble impossible de s’en sortir avec des gens qui pratiquent la désinformation et le détournement de propos. Juste un exemple proche :
    "4. Nevada veut mettre des éoliennes sur le Mont St Michel, je ne soutiens pas cet avis, il y a largement assez de place ailleurs, pour autant que l’on s’en donne la peine."
    On est dans la toxicité absolue, avec des gens qui n’ont tellement rien à apporter à part de l’idéologie surané qu’il en vienne à faire dire au gens ce qu’ils n’ont jamais dit...

    Alors, Ossian, pouvez-vous jouer le modérateur et vous mouillez un peu plus que ce journaliste que vous admirez. Il se trouve que j’ai lu de très bons papiers sur son blog et c’est la raison pour laquelle je trouve attristant qu’il soit tombé dans le panneau de l’arnaque du développement durable à la mode de chez nous.. à la mode, à la mode...

    Proposez des solutions ou analysez les propos et les chiffres qui sont avancés. A la vulgarité de certains j’ai à chaque fois essayer de tenir des discours en avançant des faits. Je vais donc une dernière fois ce calcul fait sur la base de données officielles (RTE) issu du site http://suivi.eolien.verite.free.fr/ :

    0.0036% de CO2 mondial économisé par 8000 éoliennes françaises coutant 28 000 000 000 euros.

    Vous pouvez commentez ce chiffre ?
    Et nous dire si vous trouvez normal qu’on continue à faire dans l’éolien industriel ?

    Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.
    Je pense que si je croyais en l’éolien et qu’on m’avançait un tel chiffres calculé sérieusement, je me poserais deux minutes et je m’interrogerais : un comportement adulte, oui, ce serait cela !Œ

    En attendant, on verra bien votre réponse, à moins que vous vous fassiez mordre vous aussi par un pittbull... ces animaux là, une fois qu’ils tiennent quelqu’un, ils ne le lâche jamais !!!
    Pourtant, ils sont sympathiques à la base : ce sont parfois leurs maitres qui en ont fait des chiens de guerre...

    Répondre à ce commentaire

  • pro eole 2 octobre 2009 à 11:14

    Rappelez-vous "du mordant même si je n’ai pas encore des dents de lait".

    Nevada reconnait enfin ma capacité à ne pas le lâcher, à le marquer à la culotte (il aime le foot lorsque tout le stade chante "on est chez pro éole").

    Par contre je n’ai "ni Dieu ni maître".

    Ce qui est désespérant, chez Nevada, c’est sa quête pour qu’on accepte son chiffre (ici à Ossian).

    Moi je ne demande rien à Ossian, je le laisse libre de dire ce qu’il veut, y compris de me trouver un peu puéril (je m’adapte à Nevada).

    Pourquoi Nevada quémande-t-il ainsi le moindre soutien ?

    Tout simplement parce qu’ils étaient à peine 500 au Mont, ce gros bide.

    Nevada aimerait bien qu’Ossian soit le 501iéme.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 2 octobre 2009 à 12:15

    Une autre façon de voir les choses :

    Il faudrait 800 000 éoliennes françaises pour économiser 0.36% de CO2 mondial pour la modique somme de 2800 000 000 000 euros (chiffre à revoir, Vestas ou Nordex pourrait faire un prix de gros !)

    Whouaf, whouaf !

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 2 octobre 2009 à 15:29

    Pour Nevada : tu crois qu’avec un facteur 100 tu es plus convainquant ?

    L’éolien économise du CO2.

    Allez, je te fais le calcul d’après, j’arrondis :

    Pour économiser 100% du CO2 mondial, il faudrait 24 000 000 éoliennes françaises.

    Comme la France c’est 1.5% du CO2 mondial, on réduit ces 24 000 000 à 2% (j’arrondis généreusement parce que la France est bien dotée en vents) soit 480 000 éoliennes en France pour économiser TOUT le CO2 français (déperdition énergétique et transports compris).

    Ce chiffre brut, il faudrait le réduire avec les éléments suivants :

    1. prendre en compte l’éolien en mer soit environ un tiers, reste 160 000 éoliennes.

    2. Prendre en compte la part de l’énergie dans les rejets de CO2 (chiffres 2007 73.5 pour un total de 531.2 soit 13% (j’arrondis généreusement à 20%) soit 40 000 éoliennes, environ une par commune française, beau symbole ! Mais ce n’est pas fini, il faut encore le réduire.

    3. L’énergie est elle-même composée du chauffage urbain, du raffinage et de l’électricité, on pourrait diviser par trois mais gardons tout.

    4. La France s’est engagée à 23% d’électricité renouvelable, j’arrondis à 25 % et je divise donc par quatre soit 10 000 éoliennes.

    5. Dans ces 23% d’ENR, il faut enlever l’hydraulique (13% du total électrique) donc je divise par deux : 5 000 éoliennes.

    6. Ces 5 000 éoliennes, il faut les réduire encore avec le solaire, le pv, la biomasse , la géothermie, la houle, etc.

    7. Restons à 4000 éoliennes, soit une par canton.

    J’ai gardé l’hypothèse de Nevada, j’ai toujours arrondi largement au supérieur et ces anti éoliens se battent contre une seule éolienne par canton.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 2 octobre 2009 à 16:27

    Ehhhhhhhhhhh ben, enfin quelque chose de concret !
    Mais d’où sortez vous ce postulat de départ ?
    "Pour économiser 100% du CO2 mondial, il faudrait 24 000 000 éoliennes françaises."

    Moi, mes 0.00x % de réduction de CO2 sont calculés sur la base de ce tableau :
    http://2doc.net/zyjz1

    Résumé :
    CO2 émis dû à la production d’électricité = 7,7% (24 717 000 tonnes)
    CO2 émis dû à toutes les productions = 100% (321 000 000 tonnes)

    Comme nos 2600 éoliennes ont produisent 1.7% de l’électricité française... 1.7% de 7.7%, tous le monde se rend bien compte qu’on a choisi le moins bon endroit pour tenter de réduire nos émissions de CO2. C’est même PEANUTS ! (je parle anglais, c’est pour me faire comprendre de ceux qui sorte en permanence de terme NIMBY...)

    Donc, facile, tout cela réalisé avec une simple règle de 3 presque, utilisable par un enfant de 4 ans ;-)

    Par conséquent, je le redis comme je le pense au regard de ce calcul : dehors les margoulins qui nous font prendre des vessies pour des lanternes !!!

    Pour sauver la planète, il faut reconcevoir d’URGENCE nos modes d’habiter, de consommer et de se déplacer !!!!! Est-ce si compliqué à comprendre ?

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 2 octobre 2009 à 16:59

    Ah oui j’ai refait un calcul : il y a environ 500 000 personnes regroupées dans la plateforme européenne EPAW. Il y a donc 0.008% de la population mondiale qui est contre le monde faussement enchanteur des éco-tartuffes. C’est marrant, on peut dire que c’est pas grand chose 0.008% mais ça commence à avoir un impact sur les dépôts de permis de construire...

    Est-ce que vous pensez vraiment que les 0.07% de réduction de CO2 de l’éolien industriel français vont sauver la planète ? ça a pas l’air... normal, on reste dans les zéros de zéros... normal, on agit au mauvais endroit, voir le tableau cité précédemment, normal, on a perdu le sens des réalités sous le chant des sirènes éoliennes.

    Allez tous le monde chez Leroy Merlin !!!
    Mais au fait, les gens ont-ils encore du fric à dépenser dans l’isolation ou les fenêtres alors qu’ils paient le lait déjà si cher, sans parler du reste, sans même parler de la facture d’EDF qui va encore augmenter avec les conneries de nos chers eco-freaks !!!!

    Répondre à ce commentaire

  • 2 octobre 2009 à 18:35

    Dans le fond, une éolienne (une) en haut du Mont Saint Michel, cette énorme pompe à fric déguisée en pèlerinage, ce serait pas mal après tout.

    Répondre à ce commentaire

  • 2 octobre 2009 à 18:38

    Je reviens du Congrés des parcs naturels régionaux au cours duquel les responsables m’ont raconté des histoires aussi sidérantes qu’édifiantes sur les méthodes des adversaires compulsifs et pathologiques des éoliennes

    Répondre à ce commentaire

  • 2 octobre 2009 à 18:39

    Non, moi, journaliste titulaire d’une carte de presse, je signe mes opinions et mes reportages.

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 2 octobre 2009 à 19:36

    "des histoires aussi sidérantes qu’édifiantes sur les méthodes"... des promoteurs ? (il y a aussi beaucoup de témoignages de particuliers non affiliés à quoi que ce soit qui disent leurs mécontentement...)

    De toute façon, on a bien compris que le patrimoine et les espaces naturels sont pour vous une donnée comptable lambda, sans intérêt majeure.

    Mais vous savez, l’avenir n’existe pas sans un minimum de respect de ce qui existe déjà.

    On va tout bousiller pour 0.0036 % de CO2 en moins, c’est juste ça que je déplore.

    Arrêtez de respirer, les PRO EOLiens obsédés, ça sera certainement meilleur pour la planète !!!! Et il y a du monde en plus, les sondages officiels (bien sûr honnêtes et non orientés...) faisant ressortir 97% de la population, on a un très bon potentiel ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • 2 octobre 2009 à 20:32

    Les sondages sont toujours "malhonnêtes" et "orientés" quand ils ne disent pas ce que nous pensons.

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 3 octobre 2009 à 10:41

    Pour Nevada :

    "Mais d’où sortez vous ce postulat de départ ?", mais de Nevada (message précédent), règle de trois pour passer de 0.36% à 100%, ce qui donne le nombre d’éoliennes.

    Sinon, les nouveaux chiffres de Nevada (tiens, pourquoi en change-t-il ?), ces 1.7% de 7.7%, cela fait 0.13 % de l’ensemble du CO2 (et pas 0.07 %) tout cela s’appuyant sur un parc éolien actuel réduit au 1/10e de ce qui est prévu donc finalement l’éolien français est amené à économiser 1.3% du CO2, ce qui est déjà pas mal. Reste-t-on alors dans les "zéros de zéros" ?

    L’échange suivant, entre Nevada et CMV, à propos des parcs naturels est encore croustillant :

    CMV rapporte une dénonciation (par les PNR !) des méthodes des anti éoliens, Nevada comprend que ce sont les promoteurs éoliens qui sont visés, un comble.

    Nevada continue dans le ridicule en accusant CMV de ne pas se préoccuper des espaces naturels alors justement que CMV revient du congrès des PNR ! où Nevada n’était pas sinon il aurait entendu ses oreilles d’anti éolien siffler (loin de toute éolienne).

    Enfin, le délire de Nevada va très très loin dans le malthusianisme puisqu’il veut supprimer (empêcher de respirer) tous les pro éoliens (97% de la population française d’après lui).

    Voilà bien la mentalité de ces gens des châteaux et autres nimby : "laissez-moi tranquille", quitte à se retrouver à 3% de la population seulement.

    C’est la proposition des anti éoliens pour réduire le CO2, ils n’en ont pas d’autres.

    Mais çà, ce n’est pas "tout bousiller", par contre installer quelques éoliennes, cela c’est "tout bousiller" (d’après Nevada).

    Eliminer 97% de la population, tout cela avec "un minimum de respect de ce qui existe déjà.", voilà le projet des anti éoliens, c’est pour cela qu’ils sont contre les éoliennes, car elles permettent de respirer d’avantage (qui le niera ?).

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 3 octobre 2009 à 17:00

    272 posts... CMV doit être content.

    Bon je pense qu’il va vraiment falloir y aller là !
    PRO EOLE, je jette l’éponge... vous êtes vraiment un dieu vivant de l’échange, je vous baise les pieds, sans crainte de boire de lait en plus !

    J’avais espéré un peu de changement, un peu de respect, un peu moins de désinformation, je vois que ce n’est pas possible.

    Pour conclure, on va finir sur des chiffres rectifiés. Encore ! Et oui Monseigneur Le Roi du Vent, le monde évolue, des données énergétiques fluctuent, la production et la consommation ne sont jamais les mêmes, tout varie en permanence d’un temps t1 à un temps t2, le volume de salive n’est jamais le même aussi, tout dépend de ce que l’on a à dire ;-)

    L’écart de 0.06 entre 0.07% et 0.13% doit venir du fait qu’on a pas de chiffre d’émissions officiels de CO2 émis postérieurs à 2006. Le scientifique qui a réalisé le site http://suivi.eolien.verite.free.fr/ a dû en tenir compte je pense...

    Mais passons, je vais donc prendre 0.13% de CO2 évité grâce à l’éolien industriel, calculé sur la base de 1.7% d’électricité produite avec 2600 éoliennes en juillet 2009.

    SOIT : 1.7% de 7.7% (part de la production électrique française dans les émissions de CO2, source CITEPA http://www.citepa.org/emissions/nat...)

    D’où le nouveau chiffre pour plaire à notre sérénissime Prince de la Tramontane :
    0.13% de 1.5% (part de la France dans les émissions de CO2 mondiales) = 0.00195% de CO2 évités avec 2600 éoliennes déjà installées.

    Jusqu’ici, tout le monde est content et tout le monde est d’accord je pense. C’est juste un calcul simple sur le base de chiffres officiels et vérifiables.

    FAIT1 : 0.00195% de CO2 évités avec 2600 éoliennes déjà installées.

    Maintenant, combien d’éoliennes prévues ? Aie, là, je crains que ce soit le seul endroit où certains vont relâcher leur bile laiteuse rance.

    4000 ? 8000 ? 10 000 ? 50 000 ?! 200 000 ???!!!
    Bon, moi, je m’étais contenté dans mon calcul précédent de 8000. N’est-ce pas le chiffre évoqué un peu partout aujourd’hui, au SER, à l’ADEME, avec Borloo, etc...

    2600 x 3 = 7800 éoliennes.
    Je vais finalement plutôt partir sur ce chiffre que sur 10 400 que j’avais pris au départ pour être sympa.

    Donc, donc, donc :
    FAIT1 : 0.00195% de CO2 évités avec 2600 éoliennes déjà installées.
    FAIT2 : 0.00585% de CO2 évités avec 7800 éoliennes déjà installées.

    En revanche, je vais laisser aux futurs promeneurs des alizés le soin de se faire une idée de cette dernière phrase de PRO EOLE :
    "tout cela s’appuyant sur un parc éolien actuel réduit au 1/10e de ce qui est prévu donc finalement l’éolien français est amené à économiser 1.3% du CO2, ce qui est déjà pas mal."

    Chez lui, 1/10 de 8000 = 2600 (à 4 ans on en est où de ce genre de calcul ?)
    A moins qu’il soit dans le secret des dieux Eole, et qu’il soit prévu 26 000 éoliennes en France sans qu’on ne le sache... soit 3.25 fois plus que ce qu’annonce le SER !!! Bonjour la covisibilité ! De quoi relancer pour 50 ans le brame de ces salauds de NIMBY (quelques photos de ces fameux milliardaires ici : http://www.sos-montsaintmichel.info...)

    Alors, il s’interroge notre pauvre Roi Détrôné (peut-être une des raisons qui le pousse à autant de haine envers les pseudo-châtelains... à voir avec un bon térapeuthe) :
    "Reste-t-on alors dans les "zéros de zéros" ?"

    Oui PRO EOLE, oui, on y reste, à 2 zéros derrière la virgule :
    0.00585% de CO2 évités avec 7800 éoliennes déjà installées.

    ECHEC ET MAT ET FIN DE PARTIE
    Donc je le redis : tous en bus électrique chez Leroy Merlin avec une prime gouvernementale ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 3 octobre 2009 à 18:05

    0.00585% d’émissions de CO2 mondial évitées avec 7800 éoliennes installées en France pour la modique somme de 27 500 000 000 euros

    Argent gâché, paysage bousillés, c’est gros comme une maison ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • PRO EOLE 4 octobre 2009 à 15:18

    KO Nevada ? Et conscient de l’être, la totale quoi.

    Toujours ce calculs pour démontrer absolument que l’éolien réduit le CO2, c’est le premier point qui fait que votre démonstration anti éolienne ne convainc pas plus de 500 personnes, vous voulez empêcher quelque chose qui marche et vous êtes obligés de le reconnaître vous-mêmes.

    Ayez le courage de dire "ça marche mais on n’en veut pas quand même pour telle ou telle raison".

    Sur le paysage par exemple on peut discuter mais non, les anti éoliens, tellement peu sûr de leur fait, accumulent mensonge sur mensonge : 1." Cà ne marche pas" alors qu’ils disent eux-mêmes que cela réduit le CO2, 2. "Il y en aura plein sur le Mont St Michel" (sujet de l’article) alors qu’ils reconnaissent eux-mêmes que c’est bidon de chez bidon, 3. "Cela coûte trop cher" alors qu’on est à 0.00x cts d’euros du prix du marché etc etc

    A la place d’une construction cohérente, un délire permanent qu’il faut bien, pour l’analyser et le dénoncer, équilibrer avec d’autant plus d’ironie et d’humour que certains, comme Nevada, en manquent.

    Quant aux calculs ... le dernier chiffre de Nevada nous met l’éolienne à 3 milliards d’euros l’unité.

    Nevada, c’est pas milliard, c’est million, bien sûr tu vas nous dire que les méchants développeurs se payent mille fois le prix de la machine avec le tarif, mais qui te croira ?

    Il s’agit d’une erreur de calcul, d’un chiffre mensonger.

    Et jeter l’éponge (enfin ! ), c’est un mensonge ?

    Fin de l’épisode

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 4 octobre 2009 à 19:29

    0.00585% d’émissions de CO2 mondial évitées avec 7800 éoliennes installées en France pour la modique somme de (7800 x 3.5 000 000 =) 27 500 000 000 euros.

    Millions rime avec Ducon...
    Milliards rime avec.. Connard ?

    ECHEC ET MAT ET FIN DE TOUTES LES PARTIES ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • pro eole 4 octobre 2009 à 20:21

    Cinq cents rime avec ... Absents.

    Les anti éoliens étaient absents au Mont

    Répondre à ce commentaire

  • Nevada 6 octobre 2009 à 18:19

    "Mme Chantal Jouanno, secrétaire d’État. - Je comprends l’inquiétude que suscitent des projets
    comme celui du Mont Saint-Michel mais justement, ce ne sont que des projets aberrants, qui n’ont aucune chance d’aboutir."

    http://sos-montsaintmichel.info/doc...

    Répondre à ce commentaire

  • proeole 6 octobre 2009 à 19:44

    Deux jours déjà, et j’espérais, j’attendais encore un peu que la disparition de Nevada (qui auparavant avait l’habitude de réagir plus vite que son ombre en moins de 24h tout en annonçant son départ à chaque fois), que la disparition de Nevada se confirme.

    C’est raté !

    Et Nevada ne revient pas pour s’exprimer, apporter du neuf, non, il fait parler les autres, comme d’habitude.

    Sur le fond : les anti éoliens, si peu nombreux (on est tous d’accord), peuvent se prévaloir de tels soutiens (à commencer par VGE) que tout leur est possible : bloquer l’éolien en France, contre l’avis (majorité silencieuse) de 99, 9991% de la population française (62 106 000 - 500 = 62 105 500) et faire dire n’importe quoi à un bon ministre.

    Personnellement (et cela va peut être surprendre Nevada) je suis contre tous ces projets à proximité du Mont St Michel (10 km, 20km, 30 km peu importe) non pas parce que les anti éoliens sont contre mais parce que cela fait partie de mes choix raisonnables.

    Malheureusement pour tout le monde, y compris pour la Ministre, le permis du projet dont on parle a été signé par le préfet, accepté, validé, ... il a donc abouti du point de vue de l’Etat, tout simplement. Dire de gros mensonges, cela gagne même les ministres.

    Méconnaissance du dossier ? Je ne crois pas. Sous pression par les anti éoliens de Paris ? De manière évidente car cela était déjà visible dans l’ensemble du texte lui-même puisqu’il a été soit-disant adouci par la commission.

    Tu vois Nevada, j’aurai pu continuer dans l’humour facile et m’appuyer sur ton image pour dire que la ministre parlait de ces projets-là directement sur le Mont qui n’ont germé que dans la tête des anti éoliens mais je préfère aller plus loin.

    N’oublie pas ce que je vais dire maintenant, Nevada :
    l’acharnement anti éoliens de tes amis de la FED, bloquant de bons projets sans soucis ailleurs oblige les décideurs à toucher (sortir ?) la ligne jaune (ici de l’horizon du Mont), la France peut largement accueillir bien plus que les 8 000 éoliennes prévues, j’en suis convaincu et cela se fera mais la bêtise des anti éoliens (accompagné par le manque de jugeote de certains développeurs et décideurs) fait faire n’importe quoi : à la fois accepter des éoliennes près du Mont St Michel et bloquer le développement de l’éolien dans la France entière (ce dont la FED se félicite et que je condamne avec la plus grande force).

    C’est bien d’un lobby souterrain de rater sa mobilisation (tout le monde est d’accord sur le bide du Mont) et de réussir ses mauvaises actions (les ICPE, mais quelle honte !).

    Lutter contre les anti éoliens ce n’est pas seulement lutter pour les éoliennes (encore qu’elles le méritent par leur puissance et leur beauté) c’est aussi lutter contre tout un modèle de société ou les mensonges et l’influence des puissants compte plus que la bonne foi et le souci de l’avenir.

    Voilà Nevada, ce que m’inspire cette maladroite déclaration ministérielle, je compte sur Mme Jouanno pour se reprendre parce qu’il ne faut rien laisser aux anti éoliens.

    En effet, les mesures décidées ne vous suffisent pas, vous ne voulez pas ralentir l’éolien (à un rythme de sénateur, une éolienne tous les neuf ans) vous voulez tuer l’éolien en France, tous ces emplois, toutes ces ressources, tous ces espoirs.

    Le combat qui a lieu, qui va continuer, ne t’en fais pas Nevada, c’est celui du renouvelable, du développement durable, des énergies de l’avenir et non fossiles. J’ai honte de la France avec des lois pareilles, des justifications bidons ainsi avancées.

    Soyons cependant sérieux et relevons un autre passage de l’intervention de Mme Jouanno : "Comme il y a 40 000 monuments historiques en France, on ne pourrait pratiquement plus
    installer d’éoliennes ! Les textes actuels sont déjà amplement suffisants pour contrecarrer des
    projets comme ceux qui vous effraient.
    " : la seule qualité de monument historique ne suffit pas pour bloquer un projet éolien, hiérarchisons au cas par cas Mont St Michel (et Alésia ?, Lourdes ?, Valmy ? (ah non, y avait un moulin) Montmartre ? (ah non y avait un moulin) ...) d’un côté, la plupart des MH de l’autre.

    Mme Jouanno a raison, ne suivons pas Nevada dans ses frayeurs, ses gros mensonges et sa mauvaise foi.

    Tu vois, Nevada, elle s’est reprise la phrase d’après.

    Attention, messieurs de l’anti éolien, à force d’accumuler les bides retentissants et en même temps les pressions sur les législateurs, ils vont finir par ne plus vous soutenir, eux non plus.

    C’est vrai après tout, les parlementaires (et ils ne sont pas tous anti éoliens loin de là) ne sont que 300 ou 500, et on vu depuis le début de cet échange que 500 personnes même rassemblées, peuvent se tromper, surtout si on leur met des images bidons sous le nez.

    1. Cassons cette analogie éolien = paysage dégradé
    2. Implantons lentement, sagement, dans la plus grande concertation le maximum d’éoliennes partout où cela est possible et des plus grandes encore, trois fois plus puissantes avec une augmentation d’un tiers de la taille, qui dit mieux ?
    3. Tous ensembles réunis autour de cet enjeu, mobilisons-nous aussi sur le solaire, l’isolation, les transports ...

    Répondre à ce commentaire

  • CP 7 octobre 2009 à 21:32

    De toute manière les éoliennes répondent à un problème qui ne se pose pas, et surtout pas en France, qui émet le moins de CO2 pour produire de l’électricité.

    Tout les pays qui les développent en masse constatent la montée en flèche de leurs émissions de CO2 du fait des moyens de production mis en œuvre pour faire de l’électricité « quand il faut », aspect essentiel de ce métier qu’ignorent les zélotes d’un éolien, auxquels il manque les concepts de base de l’électricité, la notion de réseau, de tenue de fréquence, des énergies actives et réactives, etc.

    Il s’agit d’impasses technologiques dont l’usage à la marge sera le seul débouché possible, et encore.

    On observera qu’il n’y a pas d’éolienne dans les îles du Ponant, pourtant ventées et électriquement isolées du continent. Justement du fait de cet isolement empêchant à l’hypothétique éolienne de s’accoupler à l’infini, au sens mathématique, d’un réseau costaud qui se trouve être nucléaire.

    Sans réseau « massif », pour lui donner sa cadence et masquer ses relâchements, pas d’éoliennes, lesquelles, même multipliées par millions, ne sauraient constituer ce réseau massif, du fait de leurs productions erratiques. Seules St Pierre et Miquelon tente de faire marcher des éolienne accouplées à un « petit » réseau dans lequel le fuel est le combustible primaire. Ce qui occasionne des perturbations nommées flickers ; bousillant les appareillages domestiques. Pour cela que Ouessant, Sein, Molène ou Batz « marchent » au mazout...

    Répondre à ce commentaire

  • Claude-Marie Vadrot 7 octobre 2009 à 21:35

    Voici revenir deux choses :

    Le lobby pro-nucléaire

    Les histoires à dormir debout sur les effets des éoliennes.

    Répondre à ce commentaire

  • CP 7 octobre 2009 à 23:19

    Ben oui, votre indigence argumentaire contre moi, le « lobby »... Quand on cause un peu technique, il n’y a plus que la suspicion et l’accoutumé procès en sorcellerie. L’inventeur de la pénicilline portait sans doute déjà le faux-nez de l’industrie pharmaceutique et Marie Curie celui d’Areva…

    Répondre à ce commentaire

  • Pro-EnR sans l’éolien indus 8 octobre 2009 à 12:19

    Les passéistes, c’est bien évidemment tous les gogos qui s’accrochent à cette vieille image du moulin qui n’est plus d’actualité compte tenu des problématiques énergétiques du moment, quand bien même ces nouveaux moulins, soi-disant modernes, seraient 100 fois plus grands que leurs ainés (choses impossible, d’ailleurs, d’un point de vue technique, mais ils doivent en rêver la nuit je suppose !)

    De l’argent mis dans de bonnes campagne de publicité sur l’efficacité énergétique, sans démagogie, c’est la seule chose de bien à faire actuellement, en appui d’un véritable travail de recherche à conduire d’urgence !

    Mais quel homme politique aura le courage de dire qu’on est en train de se fourvoyer et de mettre en œuvre une autre politique, plus sensible et moins "gros bras" sans cervelle ?

    Apparemment, ce n’est pas sur le Petit Nicolas qu’il faut compter ;-)

    Répondre à ce commentaire

  • pro eole 10 octobre 2009 à 11:19

    Bienvenue "Pro ENR ..."

    Première interrogation : serais-ce un nouvel avatar de Nevada ? Si c’est le cas, mon petit nev’, tombe le masque.

    Moi je suis fier d’être "pro éole" et je le reste, Nevada, comme il tient un discours anti ENR, doit louvoyer d’avatar en avatar pour échapper à tout prix à l’étiquette de "passéiste" refusant les ENR car IL RECONNAIT LUI MEME QUE LES ENR SONT NECESSAIRES ET QUE LES REFUSER C’EST ETRE PASSEISTE !

    Se passer de l’éolien est donc difficile, même pour "ces gens-là"

    Démonstration avec notre nouvel ami "Pro ENR" :

    Cher "Pro ENR", comme vous êtes "Pro ENR" vous acceptez le développement des ENR pour atteindre 23% en 2020 (engagement de la France) : oui ou non ?

    Si non, vous n’êtes pas "pro ENR"

    Si oui, le faire "sans éolien" est-ce possible ?

    Je pense bien évidemment que non mais interrogeons "Pro ENR" :

    PV (et les tarifs ? Pas de réponse de Nevada depuis le 25 septembre !), micro Hydraulique, géothermie, que sais-je encore ?

    Non, rien de tout cela dans la déclaration de "Pro ENR", rien de "pro ENR" d’ailleurs

    A la place "efficacité énergétique" (pas de l’ENR cela), "recherche" (en ENR ?, aboutissant à 10% de la prod élec en 2020 ?)

    Et puis bien sûr l’anti éolien habituel sur les moulins "passéistes" et les moulins "modernes" (non passéistes donc) c’est à dire les éoliennes.

    Amusant d’ailleurs que les "passéistes" anti éoliens reconnaissent eux-mêmes la modernité de l’éolien, tout en nous accusant de "passéistes", "gogos" en plus : ben oui, on est des gogos, tout le monde dit que c’est moderne, même les anti, et il ne faudrait pas le croire, le gogo c’est celui qui croit n’importe quoi, pas celui qui reconnait comme vrai ce que tout le monde dit, anti compris !

    Quelle solutions de "pro ENR" par rapport aux "problématiques énergétiques du moment", graves puisque ni les moulins ni les moulins puissance 100 (les éoliennes) ne peuvent y répondre ?

    Voici ses solutions qui, à elles-seules doivent suffire d’après lui :

    1. une campagne de pub sur l’efficacité énergétique
    2. De la recherche en urgence
    3. Mais surtout pas "gros bras" (= de l’éolien en masse ...)

    Cher ami, les décisions pour 2020 se prennent aujourd’hui, on n’est plus, heureusement, à l’ère des campagnes de pub, de la recherche et du "petit bras", même le "petit Nicolas" l’a compris.

    Cela vous dérange, cessez de vous surnommer "pro ENR" et assumez le but de votre action : "ne faisons pas d’éolien et ne faisons rien "

    C’est sûr que cela c’est "petit bras", les anti éoliens aiment bien tout ce qui est petit, comme leur petite mobilisation au Mont.

    C’est un plaisir de vous lire "pro ENR", continuez.

    Répondre à ce commentaire

  • pro éole 10 octobre 2009 à 12:01

    Le retour de "CP la science" donnant la leçon aux ignares que nous sommes "auxquels il manque les concepts de base de l’électricité" et à "l’indigence argumentaire" quand on "cause un peu technique".

    Alors allons-y, "CP la science" commençons par un peu de "sens mathématique" :

    1. CP, y a-t-il "pas" ou "moins" de rejet de CO2 par l’électricité française ?, dire les deux dans la même phrase c’est manqué pour le mois de "sens mathématique" !

    2. On dépasse ici l’éolien : faire de l’électricité "quand il faut" est concevable pour des centrales thermiques ou à la rigueur pour de l’éolien couplé à du stockage pas du tout pour le nucléaire qui fournit de l’électricité "tout le temps" même quand il ne faut pas ! C’est ce qu’on appelle la base et les consommateurs doivent s’adapter (tarifs rouges et surtout convecteurs électriques qui dépassent "allègrement" les 50 W:M²) : le rêve de CP, pro nucléaire confirmé ; c’est que la base nucléaire devienne la pointe, on n’en est pas loin, avec 80% de nucléaire.

    3. Des 20% qui restent, qu’en faire, 13 % d’hydraulique, déjà et 7% de CO2, moins qu’ailleurs, peut être mais quand même là, CP propose de laisser ces 7% de CO2 pour faire la pointe, nous proposons de faire à la place des ENR et d’abord de l’éolien, c’est donc CP qui veut garder le CO2 sous prétexte qu’on est "les meilleurs du monde" (voir plus haut sur les tarifs à propos de l’Espagne).

    4. Actuellement bien sûr que l’éolien doit être compensé par du CO2 (ou de l’hydraulique dans le meilleur des cas) mais les anti éoliens oublient toujours le calcul suivant (encore des maths CP) : de l’éolien fonctionnant à 25% (je prend les chiffres anti) est compensé par 75% de CO2, pas d’éolien est compensé par 100% de CO2 donc l’éolien réduit le CO2.

    J’adore enfin tous ces délires sur les flickers et autres joyeusetés surtout les moins démontrables possibles (qui ira vérifier à St Pierre et Miquelon ?) : et toutes ces éoliennes en Allemagne, en Espagne, aux Etats-Unis, au Danemark, en France même déjà, en Chine aussi ... pas de flickers ? Bizarre.

    CP n’ a visiblement jamais regarder un réseau électrique : entre l’éolienne et le consommateur (le grille pain miquelonnais) il ya un (ou des ) transformateurs qui "transforment" le courant pour qu’il soit toujours le même sur le réseau.

    Même un pro nucléaire comme CP manque de la moindre "base" scientifique !

    Répondre à ce commentaire

  • CP 10 octobre 2009 à 20:20

    Les réseaux électriques cela fait 25 ans que les fréquente, je les ai manœuvrés au sens physique, ouvrant ,casqué et ganté, de jour comme de nuit, et les jours de fête, des interrupteurs haute tension, et mon présent métier est de les « conduire », ces réseaux, et de les adapter aux soubresauts de la consommation, présentement dans une entité alimentant bientôt quatre millions de personnes dans la région parisienne, englobant aussi bien les territoires clairsemés, douar écolo de la nouvelle « gauche de la vallée de Chevreuse » (Défense de rigoler), que ceux denses de Sarkoland, je supervise aussi bien l’aérien de Rambouillet que le souterrain des tours de la Défense, aussi CP « n’ a visiblement jamais regardé un réseau électrique » rigole doucement, lui qui a fait jadis dans le cadre des 3x8 métier de la surveillance de milliers de kilomètre de tous réseaux…

    Quand j’évoque la fragilité des réseaux englobant une part croissante de production unitairement faiblarde, aléatoire et décentralisée, j’en parle après avoir vécu un évènement qui n’était jamais arrivé sur un réseau européen, un délestage fréquentiel décentralisé par des automates ad hoc dont on pensait que jamais ils ne seraient obligés d’agir. Cela s’est passé le 4 novembre 2006.

    http://www.rte-france.com/htm/fr/ac...

    Parmi les pieuses recommandations :

    «  La nécessité de performances accrues de la production "décentralisée" et besoin de connaître en temps réel la production raccordée sur les réseaux de distribution.
    Le déclenchement massif de la production "décentralisée", raccordée sur les réseaux publics de distribution (cogénérations, éolien) est un important sujet de préoccupation. 75 % de cette production "décentralisée" en France a déclenché (soit 2000 MW). La non-visibilité par RTE des puissances injectées sur les réseaux publics de distribution a été une gêne pour apprécier l’état de l’équilibre production – consommation. Dans la perspective de développement rapide de ces moyens de production, des travaux ont été engagés avec l’Administration pour que les textes réglementaires prescrivent pour la production décentralisée, et en particulier celle d’origine éolienne, un comportement plus robuste et plus homogène avec celui des autres types de production lors de perturbation sur le réseau »

    Ben moi, a mon avis, « un comportement plus robuste et plus homogène avec celui des autres types de production lors de perturbation sur le réseau », ce n’est pas demain la veille que l’on y parviendra, et cela annonce de belles pannes.

    Répondre à ce commentaire

  • pro éole 10 octobre 2009 à 22:53

    Ce qui est amusant, CP, dans ces histoires de réseaux, c’est que l’éolien le perturbe en amenant trop d’électricité d’un coup.

    Je suis partisan bien sûr d’un développement massif du stockage (ce qui n’est pas encore fait) alimenté par l’éolien et envoyant "à la demande" ! l’électricité nécessaire sur le réseau.

    RTE réfléchit au sujet et s’informe en Espagne.

    Répondre à ce commentaire

  • CP 11 octobre 2009 à 00:50

    Le « stockage » a déjà été expérimenté en France, en grand, et représente à l’usage des coûts non négligeables. Et les sites s’y prêtant ne sont pas légion..

    Prendre l’Espagne pour un pays de référence en matière électrique est une douce plaisanterie. Ce pays exemplaire il y a encore un an pour les néolibéraux les plus farfelus se prend en ce moment dans la figure la crise économique pour avoir cru qu’elle feraait la course en tête à suivre leurs préceptes.

    (Personne n’a relevé dans le tableau d’Eurostat [Officine ultralibérale tenant lieu d’INSEE à l’échelle européenne] que j’ai donné qu’il faudrait mettre en évidence comparativement les revenus moyens des différents pays. Et combien doit travailler un ouvrier espagnol rémunéré moins avantageusement qu’en France pour payer 100 kWh, par rapport à un homologue français qui paye moins cher la même quantité d’énergie tout en gagnant mieux sa vie)

    Répondre à ce commentaire

  • pro éole 12 octobre 2009 à 17:26

    Pour CP :

    Sur l’Espagne deux erreurs :
    1. l’allusion à la crise économique ne touche en aucun cas le réseau espagnol qui démontre qu’intégrer beaucoup d’éolien est possible.
    2. Le tableau fourni par CP le 29 septembre ne le satisfait plus (ben oui, la France n’est pas seule en tête, elle est accompagnée de l’Espagne éolienne pour les meilleurs tarifs) il le remet donc lui-même en cause, en rajoutant (sans chiffre !) le critère du niveau de vie.

    CP ferait mieux de lire ce qui se passe chez ses copains d’Areva, sauvés par le vent : http://www.challenges.fr/magazine/1...

    Répondre à ce commentaire

  • cameragiaphat 8 février à 06:04

    This is best site to spent time on .I just stumbled upon your chatty blog and desired to say that I have really enjoyed reading your very well written blog posts. I will be your frequent visitor, that’s for sure.
    lap camera quan sat

    Répondre à ce commentaire

  • Sylvie 2 avril à 09:57

    Je suis pour les éoliennes, et il ne faut pas abuser, ça ne détruit pas le paysage.
    Sylvie du blog table de jardin.

    Répondre à ce commentaire

  • Katie 9 avril à 12:07

    Les éoliennes, c’est quand même très vilain. Après, mieux vaut ne pas mettre ses oeufs dans le même panier.
    Katie, gameuse pro (télécharger gratuitement minecraft ici)

    Répondre à ce commentaire

  • Renovation Bardage 19 avril à 15:34

    Tres belle article ! Bravo

    Peinture Bardage

    Répondre à ce commentaire

Commenter (294)

Commenter

haut-pub
« avril 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature