haut-pub

Par Christine Tréguier - 25 octobre 2012

Libres et heureux voyageurs 

Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer les transports publics payants ? L’école ne l’est pas, les rues non plus, et pourtant elles coûtent. Alors pourquoi pas, dans la même logique, concevoir des bus et des métros gratuits ? C’est l’expérience que réalise la communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Étoile (103 000 habitants, 12 communes) depuis mai 2009. 

Premier constat : c’est une réussite sur tous les plans – social, économique, écologique et humain. La preuve en quelques chiffres : la fréquentation sur les 11 lignes de bus est en hausse de 150 % (en payant, si hausse il y a, elle est au mieux de 2 % annuels), 10 % de trafic automobile en moins (soit -5% de gaz à effet de serre). L’arsenal – humains et machineries – de contrôle ne coûte plus rien, et il n’y a eu aucune augmentation d’impôts. C’est le « versement transport » des entreprises – un dispositif légal à disposition des collectivités – qui finance le développement présent et futur des réseaux.

Résultat net : le coût transport/habitant est divisé mécaniquement par deux (du fait de l’augmentation de trafic), et le gain en pouvoir d’achat pour les habitants va jusqu’à 60 euros/mois. Les conducteurs sont désormais des employés heureux de faire leur boulot. Idem pour ceux assignés au nettoyage et au « détagage ». Les villages les plus éloignées des centres-villes sont désenclavés grâce aux navettes fréquentes. Et la jeunesse – désargentée et souvent ghettoisée – se précipite dans les bus pour sortir et se réapproprier sa ville. Tout cela sans coercition et sans caméras de surveillance. D’autres effets positifs sont visibles et constatables par tous : les dégradations sont rares, les agressions aussi, et les « incivilités » cèdent la place à la convivialité. Finis les regards mauvais, les tensions entre passagers payants et fraudeurs, la crainte du contrôleur. Tous sont égaux, même ceux qui n’ont pas un fifrelin en poche. 

Sur le web :

- Ce qu’en dit la Mairie d’Aubagne=2012&tx_ttnews[month]=09&tx_ttnews[day]=01&tx_ttnews[tt_news]=1052&cHash=25c19138ae67a29d0af929ee0ffb1666]

- La Présentation du livre sur le site de l’éditeur

- Ce qu’en dit le blog e_pagine

Pour le maire d’Aubagne, «  aucune mesure de politique de la ville n’a eu une telle efficacité  ». Magali Giovannangeli (présidente de la communauté d’agglo) et Jean-Louis Sagot-Duvauroux (philosophe), coauteurs du livre Voyageurs sans ticket [2] , racontent cette expérience peu commune, «  cette alternative [qui] sort une fonction sociale du rapport marchand  ». Une initiative réalisable au niveau local et national. Les bénéfices sont immédiatement constatés et profitent à la communauté d’agglo et aux municipalités engagées, aux employés de la régie de transport et à tous les habitants. Enfin, le processus est irréversible. Personne n’acceptera après ça de revenir au payant. 

Pour Jean-Louis Sagot-Duvauroux, c’est là l’autre succès de l’opération. Il y a de quoi faire cogiter « la gauche » qui peine à trouver des mesures concrètes pour améliorer la vie des gens, croit encore aux vertus du tout-marchand, ou rêve d’un impayable Smic à 1 700 euros. Et si, pour changer, on donnait des tickets gratuits à tous les portillons ? 

Notes

[1] Voyageurs sans ticket : Liberté, égalité, gratuité, une expérience sociale à Aubagne, Magali Giovannangeli et Jean-Louis Sagot-Duvauroux, éd. Au Diable Vauvert.

[2] Voyageurs sans ticket : Liberté, égalité, gratuité, une expérience sociale à Aubagne, Magali Giovannangeli et Jean-Louis Sagot-Duvauroux, éd. Au Diable Vauvert.

Commenter (2)

Commentaires de forum
  • edithe 28 octobre 2012 à 10:02

    Bien sûr.....mais quand j’enparle autour de moi.... on me dit que cela n’est pas possible..... !

    Arrêtons de penser que la gratuité est utopique... non, si l’on décloisonne les sphères d’intérêts... chacun y trouverait son compte. Surtout l’humain, tous les humains, ses besoins de base.... pour tous...
    Expérience à élargir à tout ce qui "fait du bien", lie les hommes, nourrit le corps et l’esprit... la culture, les piscines, les vélos....
    aujourd’hui on paie cher, très cher les conséquences en terme de maladies, de pollution, de mal-être....

    Répondre à ce commentaire

  • edithe 28 octobre 2012 à 10:03

    Bien sûr.....mais quand j’en parle autour de moi.... on me dit que cela n’est pas possible..... !

    Arrêtons de penser que la gratuité est utopique... non, si l’on décloisonne les sphères d’intérêts... chacun y trouverait son compte. Surtout l’humain, tous les humains, ses besoins de base.... pour tous...
    Expérience à élargir à tout ce qui "fait du bien", lie les hommes, nourrit le corps et l’esprit... la culture, les piscines, les vélos....
    aujourd’hui on paie cher, très cher les conséquences en terme de maladies, de pollution, de mal-être....

    Répondre à ce commentaire

Commenter (2)

Commenter

haut-pub
« novembre 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature