haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Écologie > Notre-Dame-des-Landes : les opposants gagnent un répit d’un an et (...)

Par Erwan Manac’h - Suivre sur twitter - 4 février 2013

Notre-Dame-des-Landes : les opposants gagnent un répit d’un an et demi

La Cour de cassation vient d’accorder un délai d’au moins 18 mois aux opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Une heureuse surprise pour les défenseurs du bocage.

L’embourbement du gouvernement Ayrault dans la zone humide de Notre-Dame-des-Landes n’est pas près de se dénouer. Nouveau fait majeur dans la bagarre qui oppose Vinci aux paysans menacés d’expulsion, mardi 29 janvier, la Cour de cassation a décidé… de ne rien décider. Elle attendra que tous les recours administratifs soient jugés pour examiner un pourvoi formé par les occupants de la zone d’aménagement différé contre leur expropriation (lire les arrêts de la Cour de cassation sur Reporterre).

Ces derniers ont saisi le juge administratif en octobre 2011 pour faire annuler l’arrêt de cessibilité (liste préfectorale des parcelles qui doivent être expropriées) qui les concerne. Ce recours a été débouté en décembre 2012 par le tribunal administratif de Nantes, mais il fera l’objet d’un appel, voire ultérieurement si besoin d’un recours devant le Conseil d’État.

Une quinzaine de fermes doivent encore être détruites

En attendant, le concessionnaire Aéroport du Grand-Ouest (Vinci), qui doit acquérir les terrains convoités, devra patienter. Les expulsions sont donc retardées pour la quinzaine de fermes qui doivent encore être détruites. Et ce, pour une période de 18 mois à deux ans, selon les estimations des opposants et leurs avocats. « C’est une surprise, explique Dominique Fresneau, coprésident de l’Acipa, une association d’habitants et d’exploitants menacés d’expulsion. Jusqu’à présent le projet avançait malgré tous nos recours. »

Cet arrêt ne protège pas pour autant les occupations illégales installées dans des cabanes et des fermes expulsées, sur la Zone d’aménagement différé (Zad) visé par le projet d’aéroport. Le face-à-face entre opposants et forces de l’ordre, qui dure depuis le 17 novembre, devrait donc se poursuivre, alors qu’une « trêve » est encore théoriquement à l’œuvre jusqu’au mois de mars dans le cadre des travaux de la « commission de dialogue ».

« Le pouvoir joue l’apaisement, il n’y a pas de pression de la préfecture centrale, raconte Dominique Fresneau. Les contrôles systématiques embêtent surtout les locaux qui doivent circuler pour travailler sur leurs terres. C’est une stratégie qui vise à installer un climat malsain, mais il n’y a pas d’affrontements. »

Embarras de François Hollande

Sur le plan politique, le dossier reste un véritable bourbier pour la majorité. Interviewé, mercredi 30 janvier par l’Express, Nicolas Hulot, « envoyé spécial de François Hollande pour la préservation de la planète », décrivait un Président « embarrassé » sur la question.

« Concernant la pertinence du projet, je ne suis pas certain que le Président en soit convaincu, mais il ne peut pas désavouer son Premier ministre. Nous avons en France un déficit démocratique ; nous ne savons pas organiser des débats publics dignes de ce nom », jugeait-il.

L’embarrassante épreuve de force devra donc encore durer au moins un an et demi. Un marathon que les opposants comptent mettre à profit pour organiser et densifier une mobilisation « lourde, ardue, mais que nous avons tous ici à cœur », confie Dominique Fresneau.

Nota Bene :

Photo : AFP / FRANK PERRY

Commenter (12)

Commentaires de forum
  • lipsy 5 février 2013 à 23:40

    Comme pour une majorité de nantais l’aeroport doit ce faire.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      dav91 6 février 2013 à 00:21

      Désolé Lipsy
      mais tu es dans le faux l aéroport actuel n est pas obsolète il a même reçu le prix du meilleur aéroport européen de province et dans la région il en a 14 aéroport
      le projet date des années 60 période ou le transport aérien était en pleine expansion sans tenir compte de la pollution car si NDDL est construit Nantes Atlantique existera toujours car airbus utilise les pistes
      par contre les associations ont proposé des nouvelles possibilités de trafic sur Nantes atlantique mais le lobby de Vinci ne veux rien entendre et fait courir la rumeur que tu cites pour contrer les opposants a NDDL

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Francois 7 février 2013 à 10:37

        On s’en moque : ces gens ont assez dit et redit qu’ils ne voulaient de cet aéroport ; jusqu’à preuve du contraire, nous ne sommes pas une dictature !

        Répondre à ce commentaire

        •  
          mirolas 9 février 2013 à 12:26

          moi je dit entre un aéroport juste la pour le plaisir des riches et juste pour faire un peu plus d’argent toujours pour les riches et des fermes qui elles sont la pour nourrir l’être vivant , bah j’ai vite choisi dans quel camp je suis ...

          Répondre à ce commentaire

          •  
            toto 26 février 2013 à 23:28

            L’argument de la "terre agricole" ne tient pas, chaque année c’est 10 fois la surface complète de l’aéroport qui retourne à la jachère. Les personnes pro-aéroports sont les plus nombreuses, mais ne passent pas leur temps à poster des arguments fallacieux et des insultes à ceux qui ne sont pas de leur avis.

            Répondre à ce commentaire

        •  
          toto 26 février 2013 à 23:39

          Effectivement, nous ne sommes pas en dictature, c’est précisément pourquoi cet aéroport doit se faire, puisqu’il a été décidé démocratiquement. A l’inverse, que les opposants cessent la dictature qu’il essaient d’exercer sur les opinions et les esprits, notamment à travers les médias internet. Je ne parle même pas de l’attitude des occupants de la zad vis à vis des populations locales, qui n’en peuvent plus des vols, sabotages et destructions diverses, et prennent peur. Il est grand temps que les extrémistes de tous poils se calment et d’envisager un processus apaisé. Un risque de dérapage existe.

          PS : Il est évident que ce commentaire va se faire descendre sans réels arguments, simplement car je ne suis pas dans le "bon camp".

          Répondre à ce commentaire

          •  
            BEL 17 mars 2013 à 23:32

            Mais c’est n’importe quoi.Bientôt nous allons tous nous nourrir des produits chimiques et toxiques par la destruction des bonnes terres fertiles au profit des industries comme on là toujours fais qui par la suite ont été mal entretenus ou qui fonctionnent très peux.ceci ne peux mener qu’au réchauffement climatique et à la destruction de la planète. Dire que le "développement durable" est l’un des sujets sur lequel on sensibilise la population !!!!!!!!!!!!!!! Le monde va à contre sens. avec ce budget pour la construction de l’aéroport pour quoi pas l’utiliser pour faire revivre toutes ces aéroports endormis ??????? Bien que ce ne soit par leur propriété ne serait-il pas judicieux de leur donner un autre endroit où loger avec leurs troupeaux ?????? non mais réfléchissons un moment "vous vivez dans un endroit qui n’est pas le vôtre pendant plusieurs années et un beau matin on vient tout vous prendre, tout ce que vous avez construit, on vous prend tout sans vous donner d’autre solutions comment réagirez vous ????????????????? répondez svp. j’espère que cet aéroport ne se ferra que s’ils ont vraiment de bonnes raisons pour le faire et que ce n’est pas parce qu’il y en a un au Nord, au Sud ,à l’Est qu’il doit absolument en avoir un à l’Ouest !!! Je suis pour le développement, mais le développement utile.

            Répondre à ce commentaire

  • bibad 6 février 2013 à 15:01

    Concert de soutien à Notre-Dame-des-Landes, le 15 février, 18H, à la parole errante (Montreuil)
    http://www.demosphere.eu/node/34359

    Répondre à ce commentaire

  • dany 7 février 2013 à 20:18

    C’est génial, enfin un peu de justice dans ce monde de brutes.
    Rendez-vous au printemps pour replanter la ZAD Et n’oublions pas, des ZAD, il y en a partout, avec des luttes qui durent aussi depuis des années, LGV, Autoroutes, Zone s commerciales, EPR, les sujets ne manquent pas. Tous unis pour un autre monde celui de la solidarité et du mieux vivre ensemble, dans un environnement sain et préservé.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Niala44 14 février 2013 à 16:03

      hé oui, vive le retour à l’âge de pierre. C’est ça la société de demain ? Contre tout ce qu fait le monde d’aujourd’hui ? C’est vrai que le troc est plus pratique quand on ne travaille pas et qu’on vit sur le dos des autres

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Bernique 21 février 2013 à 14:26

        Qui vous a dis que les personnes contre l’aéroport souhaitaient revenir a l’age de pierre ?
        Je me pose et vous pose par la même occasion quelques questions :
        Terre agricoles / aéroport, urbanisation, imperméabilisation des sols
        Nourriture local, biologique, éthique / importation, OGM, pesticides, engrais
        Tissus social / logique économique
        Transition énergétique / consommation d’énergie fossile

        Si vous ne vous rendez pas bien compte de la valeur des choses, questionnez vous sur votre manière de penser et de vivre !
        L’argent ne se mange pas (et oui), par contre la Terre nous donne tout ce qu’elle a.
        Nous l’avons déjà bien abîmée, n’en gâchons pas davantage pour un aéroport qui n’en vaut pas la peine !!!
        « Il y a des problématiques bien plus importantes cachées derrière cet infrastructure bidon... »

        Répondre à ce commentaire

  • Jeff44 3 mars 2013 à 21:48

    Le plus impressionant c’est que beaucoup de gens croient qu’en fesant cet aéroport on ouvrira des lignes vers l’Amérique ou l’Asie. Cet aéroportt n’a absoluement aucun intérêt, il ne sera pas mieux que celui actuel. D’ailleurs l’aéroport de Nantes a reçu un prix européne de la sécurité en 2011, il ne doit pas être si mauvais que ça !

    Répondre à ce commentaire

Commenter (12)

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature