haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Écologie > Sarkozy à Fessenheim : « On ne la fermera pas, cette centrale »

Par Claude-Marie Vadrot - 9 février 2012

Sarkozy à Fessenheim : « On ne la fermera pas, cette centrale »

En déplacement préélectoral à Fessenheim, Nicolas Sarkozy a rappelé son soutien indéfectible à la filière nucléaire.

En visite sur le site de Fessenheim ce jeudi 9 février, Nicolas Sarkozy a annoncé que l’exploitation de cette centrale nucléaire controversée serait poursuivie. La veille, le Conseil de la politique nucléaire avait décidé à l’Elysée que le programme nucléaire du pays ne serait pas modifié. Le « Conseil » comprend de nombreux ministres, l’administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique et, on se demande bien pourquoi s’agissant du nucléaire civil, le chef d’état-major des armées et le secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale. « Détail » cocasse, ce cénacle n’inclut même pas la ministre de l’Ecologie et évidemment aucun représentant de la société civile et des associations de protection de l’environnement...

Une fois de plus, une décision majeure concernant le nucléaire civil est prise sans aucune consultation de la population. Une habitude prise depuis le début des années 1970. Il n’est évidemment pas le moins du monde question d’un référendum. Après le numéro de communication du gouvernement sur les menaces de coupure de courant électrique portant, paraît-il, sur la Bretagne et le Sud-est de la France, le moment est particulièrement bien choisi pour faire apparaître le choix du nucléaire comme inéluctable. Alors que pendant cette période de grand froid, le nucléaire ne fournit que 64 % de l’électricité contre 15 % pour l’hydraulique, 9 % pour le gaz et le charbon. EDF importe actuellement au prix fort 3 % de son électricité alors qu’elle la brade chaque été sans faire le moindre bénéfice en direction des pays voisins de la France.

Extraits de l’argumentation de la présidence de la République

Le nucléaire est, avec l’hydroélectricité, la source d’électricité la plus compétitive. Le Gouvernement souligne que ces deux sources d’énergies non émettrices de CO2 sont également disponibles à la demande. La réalisation d’un important programme d’investissement sur la période 2010-2025 destiné à prolonger la durée de vie des réacteurs et à en améliorer continûment la sûreté, ne remet pas en cause la compétitivité de l’énergie nucléaire (...)

Nicolas Sarkozy dans le texte

Le président de la République s’est à nouveau posé jeudi à Fessenheim en sauveur de la filière nucléaire en y confirmant la poursuite de l’exploitation de la centrale. Extraits de ses déclarations sur un site tout acquis à sa cause.

« On ne la fermera pas cette centrale, il n’en est pas question »
« Pourquoi est-ce qu’on la fermerait pour des raisons politiques ? »
« Vouloir fermer Fessenheim, c’est un scandale parce que c’est sacrifier votre emploi à des arrière-pensées politiciennes »
Il serait « profondément choquant de priver des centaines d’ouvriers de leur emploi simplement pour aller glaner sur le tapis vert quelques voix »
« S’il faut fermer une centrale parce que sa sûreté est en cause, je n’hésiterai pas à le faire, quelles qu’en soient les conséquences pour l’exploitant »
« Aucune énergie de substitution (...) ne permettra dans les prochaines décennies de produire de l’électricité à meilleur coût que la centrale de Fessenheim »

AFP
Le Conseil de politique nucléaire :

- confirme que le processus permettant de préparer la validation d’une durée de fonctionnement des centrales au-delà de 40 ans doit être poursuivie

- confirme la poursuite du projet d’EPR à Penly qui permettra, avec le développement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables, de disposer de marges de manœuvre pour préserver la capacité à prendre toute décision relative à la sûreté du parc tout en garantissant l’approvisionnement sûr en électricité de notre pays.Afin de compléter la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique qui est effectuée actuellement à l’horizon de 10 ans, demande au ministre chargé de l’énergie d’élaborer la prochaine planification à l’horizon 2030. Ce nouvel horizon permettra d’illustrer explicitement les conséquences et les choix possibles dans l’hypothèse de prolongation au-delà de 40 ans.

Un plan d’action sur la sécurité des centrales nucléaires, en préparation depuis plusieurs mois, a été signé entre EDF et le ministère de l’intérieur le 6 janvier 2012. Par ailleurs, le Premier ministre a demandé le 16 décembre 2011, aux ministères concernés de mener un audit de sécurité sur les installations nucléaires ayant fait l’objet d’une évaluation complémentaire de sûreté en 2011. Cet audit est coordonné par le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN). Il devra être achevé pour le 30 juin 2012. La très grande majorité des pays qui souhaitent s’appuyer sur l’énergie nucléaire ont confirmé ce choix.

La politique de l’autruche

Chacun pourra apprécier à sa juste valeur la qualité de cette argumentation qui n’a pas changé depuis des décennies et qui ne tient pas le moindre compte des accidents de Three Miles Island (1978), de Tchernobyl (1986) et de Fukushima ni du récent rapport de la Cour des comptes sur le coût exorbitant du maintien du nucléaire en France.

Nota Bene :

Photo : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Commenter (14)

Commentaires de forum
  • AUSSEUR Robert leprolo 10 février 2012 à 09:28

    Si je peux comprendre le réflex de survie de leurs emploi ? = Je vois bien que les salariés de Fessenheime = Prennent fait et cause pour Sarkosy ! = Il auront eux aussi à rendre des comptes sur les mortes , les morts de la misère , rendue nécessaire pour , par cupidité enrichir les plus riches = régime politique hautement mortifère !
    « On ne la fermera pas cette centrale, il n’en est pas question " A fanfaronné le tout en bite = trois mariages et combien d’aventures extra- conjugales ! = Il ne s’agit pas là de "s’occuper " de la vie privée = c’est le chef de l’Etat : Qu’il le veuille ou non, il a ,dans son comportement = valeur d’exemple ! = Celui , qui parceque .....des origines Françaises de fraiche date , lui ont fait décider , en tant que chef de l’Etat Français = de diminuer le volume de l’enseignement de l’Histoire de France !
    Et puis chers compatriotes , salariés de Fessenheime , Vous tenez-vous informés , au moins autant que je le suis sur les retombée de "l’accident " nucléaire du Japon ?

    Pour ma part , j’ai bien observé que vous souteniez Sarkosy , et vous en avez parfaitement le droit , puisque dans ce maintnant foutu pays = personne ne compte les morts(es) de la misère ! l’homme marié trois fois ! .....et les champions de ce regime pourrittt sont efficaces !
    Nous verrons bien ce que nous réservera l’avenir ..............Dans ce cas , dans l’après sarkosy , les sentimens de solidarités , n’encombreront pas les décideurs ! ......A bon entendeur ?
    leprolo

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Claude-Marie Vadrot 10 février 2012 à 09:34

      Personne, à Politis, n’a jamais soutenu Sarkozy. Vous devriez lire plus attentivement...
      Ou peut-être simplement lire vraiment

      Répondre à ce commentaire

      •  
        AUSSEUR Robert leprolo 10 février 2012 à 10:09

        Je ne vise pas l’article de politis , en écrivant que les salariés(es) de fessenheim ont choisi de soutenir le candidat Sarkosy = J’ai vu cette prise de position affichée à la téloche , à l’occasion du passage du Président hésitant à se représenter , dans la course à l’Elysée ! .....Pour y claquer notre pognon = nous sommes au cinquième rang mondial , pour la pratique de si sataniques écards de revenus , entre les multinationneaux et les citoyennes et les citoyens les plus pauvres !
        Sur ce , je remercie POLITIS de me permettre de m’exprimer = Marianne2.fr = m’a jetté !
        le prolo

        Répondre à ce commentaire

        •  
          Pierre Brault 12 février 2012 à 22:04

          pas étonnant vu tes propos, non pas que je ne sois pas d’accord avec toi, bien au contraire.
          ce qui me gène dans ce que tu écrit ce n’est pas le fond mais bien la forme, quel est le rapport avec les différents mariage de Sarkosy.
          C’est à cause de gens comme toi si les opposant à sarkosy sont discréditer, sur le thème de l’antisarkosysme primaire.
          Quand on veut combattre les idées d’une personne ou d’un parti il faut toujours veiller à ne pas lui donner le bâton pour ce faire battre

          Répondre à ce commentaire

  • AUSSEUR Robert leprolo 10 février 2012 à 10:01

    Si je peux comprendre le réflex de survie de leurs emploi ? = Je vois bien que les salariés de Fessenheime = Prennent fait et cause pour Sarkosy ! = Il auront eux aussi à rendre des comptes sur les mortes , les morts de la misère , rendue nécessaire pour , par cupidité enrichir les plus riches = régime politique hautement mortifère ! = Bientôt au premier rang mondial , pour la pratique des plus abracadabrantes "différences" de revenus = mortifères pour les plus matraqués par TOUTE cette bourgeoisie motifère !
    « On ne la fermera pas cette centrale, il n’en est pas question " A fanfaronné le tout en bite = trois mariages et combien d’aventures extra- conjugales ! = Il ne s’agit pas là de "s’occuper " de la vie privée = c’est le chef de l’Etat : Qu’il le veuille ou non, il a ,dans son comportement = valeur d’exemple ! = Celui , qui parceque .....des origines Françaises de fraiche date , lui ont fait décider , dès son élection , en tant que chef de l’Etat Français = de diminuer le volume de l’enseignement de l’Histoire de France !
    Et puis chers compatriotes , salariés de Fessenheime , Vous tenez-vous informés , au moins autant que je le suis sur les retombée de "l’accident " nucléaire du Japon ?

    Pour ma part , j’ai bien observé que vous souteniez Sarkosy , et vous en avez parfaitement le droit , puisque dans ce maintnant foutu pays = personne ne compte les morts(es) de la misère ! l’homme marié trois fois ! .....et les champions de ce regime pourrittt sont efficaces !
    Nous verrons bien ce que nous réservera l’avenir ..............Dans ce cas , dans l’après sarkosy , les sentimens de solidarités , n’encombreront pas les décideurs ! ......A bon entendeur ?
    Pour ma part , je suis un chaud partisant de l’application des mesures comprises dans le programme du CNR = Et , à ce que je sache , ce programme ayant été élaboré et adopté , sous la houlette du Gl de Gaule = A ma connaissance , ils n’a jamais été classé à l’extrème droite du pays et encore moins de gauchiste !
    Pendant que j’y suis : Les socialistes , .....en 1944 ont étés signataires du programme du CNR = Je ne m’explique pas pourquoi , le principaux caciques de ce parti , soient maintenant membres de l’association le siècle = Les pires ennemis du contenu du programme du CNR ? = Il ne leurs reste plus , pour en terminer avec le contenu du programme du CNR , de privatiser la CNAM et de transformer le mode de gestion de nos retraites en système par capitalisation !
    leprolo

    Répondre à ce commentaire

  • AUSSEUR Robert leprolo 10 février 2012 à 18:42

    Pour le président presque candidat = il serait si absurde que çà de supprimer Fessenheim ?
    Si celà se réalise .....Espérons que l’absurde ne tue pas = Il n’y a que pour le monde ouvrier que l’on "passe sous silence" les morts de la misère !
    leprolo

    Répondre à ce commentaire

  • aitos 10 février 2012 à 21:26

    Des images valent mieux qu’un baratin présidentiel :

    http://www.dissident-media.org/info...

    http://www.youtube.com/watch?v=pKUq...

    Répondre à ce commentaire

  • 10 février 2012 à 21:40

    C’est peut-être arrivé près de chez vous :

    http://atomicsarchives.chez.com/lim...

    Répondre à ce commentaire

  • AUSSEUR Robert leprolo 11 février 2012 à 10:06

    Faut-il rappeler le référendum , pour ou contre la constitution Européenne ?
    Un référendum portant sur l’acceptation d’une constitution .......Européenne = Re jettée par l’électorat = San la moindre ambiguité !
    C’est donc très anti-constitutionnellement que l’UMPS s’est torché le trou de balles avec le résultat du vote des citoyennes et des citoyens !
    Toute autre initiative référendaire venant de l’UMP et ou du PS : Ne serait prise au sérieux = Le peuple sachant déjà que quelque soit le résultat = La décision des politiques s’en moquera !
    "Une fois de plus, une décision majeure concernant le nucléaire civil est prise sans aucune consultation de la population. Une habitude prise depuis le début des années 1970. Il n’est évidemment pas le moins du monde question d’un référendum. Après le numéro de communication du gouvernement sur les menaces de coupure de courant électrique portantUne fois de plus, une décision majeure concernant le nucléaire civil est prise sans aucune consultation de la population. Une habitude prise depuis le début des années 1970. ......." = No comment !
    leprolo

    Répondre à ce commentaire

  • Forst 11 février 2012 à 17:06

    Roger Forst
    Sarkozy veut maintenir la centrale de Fessenheim et il s’exprime à ce sujet avec un dédain blessant pour les Alsaciens

    Or, la centrale de Fessenheilm est la plus vieille de France, donc la plus usée et la moins fiable ! Elle ne répond pas au degré de sureté des centrales de nouvelle gégération. Elle coûte très chère à son entretien. Sarkozy est un ignard absolu ou un inconscient irresponsable. Il n’aura pas les voix des Alsaciens !!!

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Claude-Marie Vadrot 11 février 2012 à 17:27

      Il auea, hélas, les voix des ouvriers, des techniciens et des ingénieurs de la centrale comme de leurs familles. Parce que le Président (et d’autres) oublie de dire que le démantèlement de la centrale doublerait le nombre de salariés de Fessenheim pour au moins trente ans...

      Répondre à ce commentaire

  • sergelerouge 11 février 2012 à 21:52

    Français ,souvenez vous de Gandranges et de toutes les promesses d’ivrogne de notre cher Nicolas .Le roi des gesticulation est pris de panique voyant sa fin prochaine.qui celà trompe t-il ? nous avons eu 5ans pour juger sa politique qu’il se casse avec toutes ces fripouilles qui pillent les caisses de l’etat..personnelement je n’ai jamais eu confiance en cet homme que tout separe du peuple.allez vous en,la France a assez souffert,nous ne voulons pas finir comme les Grecs réduit a la mendicité ou au suicide.

    Répondre à ce commentaire

  • elmifi 12 février 2012 à 21:13

    encore des promesses en l’air de la part du nucléocrate en chef de l’Elysée tant il est évident que l’arrêt de cette centrale doit -être sérieusement envisagé .

    Répondre à ce commentaire

  • muchado 13 février 2012 à 14:38

    surtout ne pas se laisser enfumer (même par les fumées radioactives émises par le Château) ; l’"autoritaire susceptible" de l’Elysée ne fait que démarrer sa campagne de provo-com’, une campagne de nuisances tous azimuts. Si vous ne voulez pas être manipulés, éteignez vos télés !

    Répondre à ce commentaire

Commenter (14)

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature