Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Société > Soutenir Charlie Hebdo, critiquer Charlie Hebdo…

Par Denis Sieffert - 4 novembre 2011

Soutenir Charlie Hebdo, critiquer Charlie Hebdo…

Thomas Legrand, chroniqueur apprécié de France Inter, se félicitait jeudi matin des progrès observés (par lui) dans les réactions à ce qu’on pourrait appeler « l’affaire Charlie Hebdo ». En 2006, notait-il, au moment où le même hebdomadaire publiait les fameuses « caricatures de Mahomet », les condamnations aux menaces intégristes étaient certes quasi unanimes, mais elles étaient souvent assorties d’un « mais… ». « Je condamne les menaces intégristes contre Charlie, mais je n’approuve pas pour autant la publication des caricatures ».

Aujourd’hui, se réjouissait notre chroniqueur, il n’y a plus de « mais… ». Eh bien moi, Cher chroniqueur, je revendique le droit au « mais » ! Et je voudrais bien qu’au nom d’une liberté totale, on ne me prive pas de mon droit à la critique. Je ne suis pas binaire au point de ne pas pouvoir à la fois condamner les criminels qui balancent un cocktail Molotov dans les locaux d’un journal, et désapprouver les choix rédactionnels de Charlie. Je dis « condamner » et « désapprouver », car il va sans dire que mon opposition à un acte liberticide et criminel, et ma critique d’un choix rédactionnel, ne sont pas de même nature. Cela dit, je ne doute pas qu’un esprit de polémique mal placé réussira à rendre le « mais » apologétique, sinon complice du crime. Les pressions pour faire taire le « mais » sont innombrables.

Curieusement, elles s’apparentent à une pensée innocemment totalitaire ou à une censure… La pression la plus élémentaire ne commence-t-elle pas en prétendant à une unanimité qui n’existe pas ? Car si vraiment tout le monde pense ainsi, je vais y regarder à deux fois avant d’oser dire que je pense autrement. Osons quand même, d’autant plus qu’un simple micro-trottoir dans les rues de nos villes montrerait, assez vite, je crois, que le « mais » est omniprésent. Ne pas confondre le microcosme politico-médiatique et l’ensemble de nos concitoyens.

« Mais », donc, mais pourquoi ? Pour une raison philosophique d’abord, et sans faire pédant. C’est le fameux sujet de bac « liberté et libre-arbitre ». Si mon libre-arbitre prétend résulter du seul acte de ma volonté, ma liberté, elle, tient compte de toutes sortes de déterminismes. Elle est aussi sociale. Je ne fais jamais ce que je veux. Je suis toujours dans l’autocensure. Consciemment ou non, il y a toujours des choses que je m’interdis de faire. Dessinateur à Charlie ou journaliste à Politis.

Et parmi les déterminismes dont je tiens compte, il y a évidemment l’environnement social et politique. Le contexte. Il ne s’agit pas d’excuser le voleur parce qu’il est pauvre. Mais, s’il est pauvre, en proie aux discriminations, et qu’il n’a rien volé, et même si j’ai un fol humour et l’envie de beaucoup rire, je n’ai pas forcément envie de l’accabler. Surtout que je suis bien conscient des risques de récupération par mes pires ennemis. Je ne peux donc prétendre à une totale irresponsabilité. On m’objectera que, dans le cas qui nous occupe, toutes ces précautions, on les a prises. Et que ceux que l’on attaque de la pointe du crayon ne sont pas discriminés, puisque ce sont les « fanatiques ». Peut-être, mais en raillant Mahomet, ce n’est pas « les fanatiques » que l’on moque, ce sont bien les musulmans. Et la France d’aujourd’hui exhale assez de relents racistes nauséabonds contre les Arabes pour que je retienne un instant mon crayon.

Certes, le « fanatique » et le musulman se distingueront par leur réaction. Le premier lancera un cocktail Molotov contre le local de mon journal : celui-là, je veux que la police et la justice se chargent de lui. Le second sera blessé, en silence peut-être, mais blessé quand même. Cela, dans une société où il se sent déjà mal-aimé et minoritaire. Blesser ces gens, est-ce un objectif ? Car nul n’ignore que les choses sont moins simples qu’il y paraît dans notre tradition laïque.

Dans le monde arabe, les musulmans les plus « modérés », les moins « pratiquants », et peut-être même, les moins « croyants » n’aiment guère qu’on se gausse de leur religion. S’il s’agit, comme on ne manquera pas de l’affirmer, de dénoncer un mouvement islamiste tunisien arrivé en tête des élections, n’est-ce pas, par un regrettable dégât collatéral, 40 % des électeurs (34 % des Tunisiens de France) que l’on attaque, peut-être sans le vouloir ? Faut-il être fier, pour être passé outre toutes ces objections, d’avoir finalement reçu le soutien ardent de Marine Le Pen, de Claude Guéant et d’Ivan Rioufol, l’extrême chroniqueur du Figaro, obsédé par l’invasion des Arabes ? N’est-ce pas cela, le contexte ?

Dernière objection que j’entends déjà : faut-il alors critiquer une œuvre théâtrale prétendument blasphématoire pour les chrétiens et manifester devant le théâtre de Paris avec les intégristes catholiques ? Je fais deux différences. D’abord, les populations attaquées, ou qui se sentent attaquées, ne sont pas dans la même situation dans la société française. Ensuite, une œuvre artistique, ou revendiquant ce statut, et un journal, ce n’est pas la même chose. Notre modestie de journalistes dût-elle en souffrir.

Nota Bene :

Photo : MARC PIASECKI / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES/AFP

Commenter (111)

Commentaires de forum
  • Gerald 4 novembre 2011 à 13:27

    Il est un peu facile de critiquer Charlie et de cautionner les spectacles anti-chrétiens. Golgotha Picnic est l’équivalent de Fitna. C’est une attaque en règle non contre l’intégrisme mais contre la foi chrétienne elle-même. La République laïque "respecte toutes les croyances". Au minimum, cela devrait lui interdire de subventionner des spectacles qui s’attaquent frontalement aux religions. Pour ce qui est de vos justifications sociales, les catholiques traditionalistes ou traditionnels ne sont pas si insérés que cela dans la société. Ils ne sont pas sur-représentés à la télévision ou dans la presse (litote). Et il n’appartiennent plus, pour une bonne partie d’entre eux, et depuis longtemps, aux classes dominantes. En tout cas, ils sont sans doute pour la plupart moins riches et moins insérés que les spectateurs du 104 ou du théâtre de la Ville.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Louise 4 novembre 2011 à 15:27

      L’éditorial du Quotidien d’Oran du 3 novembre 2011

      LA LIBERTE D’EXPRESSION DE CHARLIE « L’INTRANSIGEANT » !
      par K. Selim

      LA LIBERTE D’EXPRESSION EST SACRÉE. AINSI SOIT-IL ! PUISQU’IL FAUT MONTRER PATTE BLANCHE, COMMENÇONS DONC PAR CONDAMNER AVEC SINCERITE L’ATTAQUE LANCEE CONTRE CHARLIE HEBDO ET SA CHARIA HEBDO.

      OUI, CONDAMNONS LA VIOLENCE, QU’ELLE SOIT LE FAIT DE MUSULMANS OU NON. CONDAMNONS-LA AU NOM DU PRINCIPE CAR ELLE EST TOUJOURS UN ARGUMENT FAIBLE.

      ET SI ELLE EST LE FAIT DE MUSULMANS – ENCORE UNE FOIS, NOUS N’EN SAVONS RIEN –, CONDAMNONS-LA EN PLUS POUR SA STUPIDITE ET SA NIAISERIE POLITIQUE.

      CAR, EXERÇONS NOTRE LIBERTE D’EXPRESSION, C’EST EXACTEMENT LA REACTION SOUHAITEE PAR CHARLIE HEBDO. ET IL OBTIENT LE « BUZZ » ET LE SOUTIEN DE LA FRANCE POLITIQUE DE LA GAUCHE A L’EXTREME DROITE. IL AURA VITE DES LOCAUX ET IL VENDRA BEAUCOUP ET SE FERA BEAUCOUP D’ARGENT.

      L’AFFAIRE SE CUMULERA AUX ACTES D’ACCUSATION SANS FIN CONTRE LES MUSULMANS ET LA MENACE QU’ILS REPRESENTENT.

      C’ETAIT STUPIDE DE S’ATTAQUER AUX LOCAUX DE CHARLIE HEBDO, JOURNAL QUI, PARAIT-IL, A ETE DE GAUCHE MAIS QUI EST AUJOURD’HUI FRANCHEMENT DANS L’EXTREME DROITE. UN NOUVEL « INTRANSIGEANT » QUI BOUFFE DU MUSULMAN POUR UN OUI ET POUR UN NON. IGNORER CETTE CHOSE PUANTE EST LA SEULE REACTION INTELLIGENTE. D’AUTANT QUE L’ALLUMAGE DES MUSULMANS PAR LES CARICATURES A DEJA FONCTIONNE ET QUE L’ON DEVRAIT AVOIR APPRIS A TRAITER LES PROVOCATEURS PAR LE MEPRIS.

      ON NE SAIT TOUJOURS PAS SI CE SONT DES MUSULMANS QUI ONT ATTAQUE LES LOCAUX DE CHARLIE HEBDO, MEME SI TOUTE LA FRANCE, DE LA GAUCHE A L’EXTREME DROITE, A DEJA DECIDE QUE C’EST LE CAS. MAIS AU NOM DE LA LIBERTE D’EXPRESSION ET DU DROIT ILLIMITE A LA SPECULATION, RIEN N’INTERDIT, JUSQU’A PREUVE DU CONTRAIRE, D’IMAGINER UN COUP TORDU DESTINE A METTRE EN ACCUSATION LES MUSULMANS DE FRANCE.

      MAIS CONDAMNONS, CONDAMNONS ! LA LIBERTE D’EXPRESSION EST SACREE. ET DONC CELA NE DOIT PAS NOUS EMPECHER DE FAIRE UNE LECTURE POLITIQUE DE LA CHARIA HEBDO QUI EST CENSEE ETRE UNE REACTION A LA « MAUVAISE PENTE » QU’AURAIT PRISE LA TUNISIE APRES DES ELECTIONS LIBRES ET HONNETES, DE L’AVEU GENERAL. C’EST PARFAIT.

      DES AMIS FRANÇAIS QUI NE VEULENT QUE DU BIEN AUX TUNISIENS ET QUI S’INQUIETENT DE LEUR AVENIR, ON NE VA PAS RECHIGNER. DONC, ON S’ATTENDAIT A CE QUE CHARLIE HEBDO REGLE SON COMPTE A L’HOMME POLITIQUE QUI MONTE, RACHED GHANNOUCHI, ET A ENNAHDA.

      CHARLIE HEBDO AURAIT ETE EN PLEIN SUJET. LES TUNISIENS N’ONT PAS ELU LE 23 OCTOBRE DERNIER LE « PROPHETE MAHOMET », ILS ONT ELU DES REPRESENTANTS DE PARTIS POLITIQUES.

      NOS TRES CHERS AMIS AVAIENT TOUTE LATITUDE DE SE DEMANDER A QUELLE SAUCE LES DROITS DES FEMMES SERONT MANGES PAR LES NOUVEAUX DIRIGEANTS DE LA TUNISIE ET MEME DE S’INQUIETER POUR LES LIBERTES DES HOMMES. DONC, ON PEUT LEGITIMEMENT, AU NOM DE LA LIBERTE D’EXPRESSION, ESTIMER QUE REMETTRE LE PROPHETE DANS LE « JEU » ETAIT HORS SUJET.

      ET QUE TOUT CELA N’ETAIT ANIME QUE D’UN SOUHAIT DE REACTION HOSTILE ALIMENTANT LA PUB D’UN CANARD QUI PUE LA HAINE ET LA DETESTATION DU MUSULMAN, QU’IL SOIT DE GAUCHE OU DE DROITE, CROYANT OU ATHEE.

      L’ATTAQUE CONTRE LES LOCAUX DE CHARLIE HEBDO EST A CONDAMNER AVEC VIGUEUR.

      MAIS IL PARAIT QU’IL EST « POLITIQUEMENT INCORRECT » DE DIRE QUE CHARLIE HEBDO EST UN JOURNAL DE MERDE ! QUE CELA SOIT DIT DONC. AU NOM DE LA LIBERTE D’EXPRESSION.

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Gilbert Duroux 4 novembre 2011 à 19:00

        Acrimed n’a pas manqué de rappeler que l’incendie d’un squat qui a fait un mort et jeté à la rue, dans le plus grand dénuement, une quarantaine de familles de Roms n’a pas autant ému dans les chaumières éditocratiques (et du côté de la mairie de Paris) que la perte des ordinateurs des héritiers de Philippe Val.

        Répondre à ce commentaire

      •  
        JC 4 novembre 2011 à 20:39

        C’est la seule réponse possible : dénoncer ce que l’on n’aime pas. Condamnons la violence et discutons du bon ou du mauvais goût du journal qui respecte la loi française.

        Il est exact que notre liberté d’expression peut en gêner certains, mais c’est le choix que nous avons fait : ne censurer que ce qui peut troubler l’ordre public ou appeler à la haine raciale, quelle qu’elle soit. En l’occurrence, Charlie n’a enfreint aucune loi française. Si on ne trouve pas ce journal marrant, on ne l’achète pas, on peut dénoncer son contenu comme offensant ou blessant, mais on se doit de respecter la loi. Ce que les auteurs du cocktail Molotov n’ont pas fait.

        Répondre à ce commentaire

        •  
          Hulk 4 novembre 2011 à 22:00

          On peut appeler à la haine raciale de manière déguisée.Désigner à la vindicte populaire une minorité nationale dans un climat ambiant de racisme, jouer sur les peurs en prétextant la critique de la religion c’est un grand classique.

          Je ne m’imagine pas Charlie Hebdo faire Moise rédacteur en chef suite à l’election de Libermann ou du Likoud.

          Répondre à ce commentaire

          •  
            JC 4 novembre 2011 à 23:47

            Moise rédacteur en chef suite à l’election de Libermann ou du Likoud ?

            Chiche !
            (si c’est drôle)

            Répondre à ce commentaire

          •  
            5 novembre 2011 à 12:52

            Figurez vous que la question avait été posée à Charb, il avait répondu par la négative ! Vous avez donc raison.

            Répondre à ce commentaire

        •  
          Hulk 4 novembre 2011 à 22:02

          Vous avez donc décidez que l’auteur du jet du Coktail Molotov est musulman et qu’il l’a fait en réaction à l’annonce de Charlie Hebdo.
          Ben oui c’est tellement évident.

          Répondre à ce commentaire

          •  
            JC 4 novembre 2011 à 23:59

            Qui a dit que l’auteur de l’incendie était musulman ?
            Tout ce qu’on dit c’est que quiconque entrave la liberté d’expression commet un acte illégal et doit être combattu.(/puni)

            Pas plus.

            En revanche, il est fort possible (probable, même) que cet incendiaire ait fait cela pour des raisons religieuses, et à cause du contenu de cet hebdo (Autres hypothèses ?). Ce qui prouverait qu’il n’a aucun humour, mais ça, ce n’est pas étonnant... Et pas une raison de stigmatiser une population donnée.

            Répondre à ce commentaire

            •  
              Hulk 5 novembre 2011 à 14:52

              Vous reliez arbitrairement le jet du coktail molotov à l’annonce de Charlie Hebdo de publier Charlie Hebdo
              et vous voudriez me faire croire que vous ne visez personne...

              Répondre à ce commentaire

            •  
              FGH 5 novembre 2011 à 18:33

              "En revanche, il est fort possible (probable, même) que cet incendiaire ait fait cela pour des raisons religieuses"

              C’est vrai que l’hypothèse d’un moine bouddhiste maladroit - car bourré comme un coing - est tout à fait crédible, ça tient la route. Il voulait surement s’immoler par le feu en signe de solidarité œcuménique avec ses frères Ouïghours désespérés au point d’en être contraints de massacrer et d’égorger pacifiquement des centaines de leurs frères Hans juste pour que l’on daigne parler un peu d’eux à l’étranger. Il aurait trébuché, la bouteille d’essence lui aura échappé des mains, son Zippo de même, ça se tient... Deux péquins auraient été vu sur place s’éloignant, (en titubant ?) fort probable qu’ils avaient le crâne rasé et portaient une tunique orange et des sandales, une crécelle dans une main et un litron de saké dans l’autre !

              Répondre à ce commentaire

          •  
            Chtcheglov Ivre 5 novembre 2011 à 02:09

            l’auteur du jet du cocktail molotov fait caca une à deux fois par jour, le bougre...

            Répondre à ce commentaire

  • MT 4 novembre 2011 à 14:08

    Le dernier paragraphe est sublime de mauvaise conscience ou pitoyable de casuistique avec sa volonté de bien montrer la profondeur de la réflexion : attention ne confondons pas cathos (fanatiques ou modérés) et musulmans (fanatiques ou modérés) et ne confondons pas des dessins et une oeuvre d’art proclamée par de brillants critiques. Attention un peu de rigueur intellectuelle que diable ! Qu’un petit canard se censure, même s’il est humoristique, pour ne pas blesser des sensibilités fragiles, mais un artiste n’a aucune raison de se censurer, et il peut blesser à outrance des sensibilités de privilégiés.

    L’article en soi est intéressant mais le dernier paragraphe est pathétique.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Hulk 4 novembre 2011 à 19:10

      Vous avez des éléments à communiquer concernant l’identité du ou des auteurs de l’incendie ?

      Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 4 novembre 2011 à 16:47

    Bien d’acc’ avec toi, mon camarade ! Comme je l’ai écrit plus succintement (140 signes maxi !) sur Twitter : « Charlie Hebdo nous piège dans une solidarité obligée avec ses provoc’s à la con, et j’aime pas ça ! C’est Guéant qui doit rigoler … »

    Répondre à ce commentaire

    •  
      4 novembre 2011 à 17:52

      Communiqué de la Fédération Anarchiste
      ILS INTIMIDENT, ILS INCENDIENT,NE LES LAISSONS PLUS FAIRE !

      Plus les violences du capitalisme se font précises, et plus la chasse aux prétendus responsables de la crise prend le visage de l’intolérance et du fascisme : on en veut pour preuve trois faits d’actualité. Le premier n’a pas fait la une des média, et pourtant l’incendie à l’aide de cocktails Molotov de la Maison des Rroms, le 24 octobre, 163 rue des Pyrénées à Paris, a causé la mort de Ion Salagean, qui n’avait commis d’autre crime que de fuir la misère et le racisme dont souffrent les Rroms . Le second est la mobilisation de la mouvance catholique (Civitas) pour qui la proximité de l’extrême-droite tombe sous le sens, contre la pièce de Romeo Castellucci, "Sur le concept du visage du fils de Dieu", taxée de " christianophobe", terme calqué sur celui d’"islamophobe", vocable forgé par les Frères Mususulmans pour faire passer pour opprimés ceux dont le but n’est autre que de contrôler chaque instant de la vie humaine dans le carcan du rite religieux. Il est à noter que, lorsqu’il s’agit de pratiquer l’intolérance et de détruire la liberté de création artistique, les religions concurrentes s’entendent comme larrons en foire pour crier au blasphème, puisqu’aux côtés de la soutane, on a pu voir barbus et femmes intégralement voilées. Le troisième est l’incendie à l’aide de cocktails Molotov de la rédaction de Charlie Hebdo au moment même où il se "baptisait" provisoirement " Charia Hebdo" et prenait un individu qu’on n’est pas sensé pouvoir représenter comme rédacteur en chef. Pour la Fédération anarchiste, ces récents événements montrent que les violences fasciste et religieuse prospèrent sur le terreau de l’exploitation capitaliste, et qu’on ne peut espérer les voir disparaître sans s’attaquer aux racines du problème. Tant qu’un modèle économique inégalitaire sera protégé par un modèle politique étatique et délégataire, les solidarités de classe, celles qui transcendent les frontières, et les libertés individuelles, y compris , et surtout, celle de blasphémer, seront menacées par les religions, fanatiques par définition, et par le fascisme.

      Fédération anarchiste, Secrétariat aux Relations extérieures. 2 novembre 2011

      Répondre à ce commentaire

      •  
        4 novembre 2011 à 17:57

        Haine, violence et imbécilité : le fanatisme religieux à l’offensive

        Les locaux parisiens du journal Charlie Hebdo ont été attaqués au cocktail Molotov et ont été rendus complètement hors d’usage dans la nuit de mardi à mercredi, sans doute suite à l’annonce de la publication d’un numéro spécial rebaptisé « Charia Hebdo » et faisant la part belle à la satire de l’islamisme. Dans le même temps, des partisans fanatisés d’une vieille France catholique tentent de perturber manu militari les représentations d’une pièce de théâtre de Romeo Castellucci, Sur le concept du visage du fils de Dieu, qu’ils jugent « christianophobe ». Deux manifestations accablantes de la violence à laquelle conduit l’intégrisme religieux, qu’il soit inspiré par un livre saint ou par un autre ; deux attaques aveugles contre la liberté de création qui illustrent la censure à laquelle les fanatiques de tout poil voudraient soumettre la culture ; deux exemples accablants des illusions mortifères et de la haine larvée qui se nourrissent des sermons religieux et du discours de dévotion.

        Alternative libertaire condamne ces faits d’armes réactionnaires, appelle à la vigilance face à tous ceux qui veulent s’attaquer à la laïcité, imposer leur foi privée dans la sphère publique. Alternative libertaire s’engage sans ambiguïté dans la lutte contre toutes les forces rétrogrades qui voudraient soumettre la société au carcan de la religion.

        Un rassemblement unitaire aura lieu le mercredi 2 novembre à 19h30 à l’angle des rues d’Aubervilliers et Riquet dans le 19ème arrondissement pour s’opposer à l’idéologie haineuse des catholiques traditionnalistes qui entendent s’opposer à la représentation de la pièce de Castellucci au centre culturel du « Cent Quatre » (104, rue d’Aubervilliers). Alternative libertaire appelle toutes celles et tous ceux qui refusent de voir l’extrême droite parader en pleine rue à se joindre à ce rassemblement pour dénoncer avec force l’intégrisme religieux.

        Alternative libertaire, le 2 novembre 2011

        Répondre à ce commentaire

        •  
          Hulk 4 novembre 2011 à 19:31

          Quelques Remarques

          1_Charlie Hebdo ne s’en prend pas du tout à la religion juive.Pourquoi s’autocensure t-il ?
          Siné a même été viré pour des propos sur la judéîté du fils à Sarkozy.

          2_On n’a pas entendu les anarchistes et autres s’indigner du saccage de la librairie Resistances à Paris par les membres de la LDJ.Ca compte pas pour vous ? Ou étiez-vous ? Pourquoi un tel silence ? Peur de passer pour un antisémite ?

          3-Pourquoi l’humoriste Dieudonné est t-il empêché de s’exprimer dans les médias et dans les communes ( refus de salles..) ? Pourquoi l’essayiste Alain Soral ne peut-il lui aussi pas s’exprimer librement ? Pourquoi aucun éditeur français n’a voulu publier le livre : Sarkozy, Israel et les Juifs ? Pourquoi le sous-prefet Bruno Guigue s’est il fait limoger pour une tribune libre sur le conflit moyen oriental ? Pourquoi l’historien Reynouard a t-il fait de la prison pour ses recherches historiques ? Pourquoi le professeur Faurisson a t-il été tant ostracisé si la liberté d’expression est si sacrée en France ?

          Répondre à ce commentaire

          •  
            JC 4 novembre 2011 à 20:24

            Réponse simple à tous ces pourquoi : la loi.
            La liberté d’expression est régie par la loi. En l’espèce, Charlie Hebdo n’a pas enfreint de loi. Faurisson si.

            Quant aux insinuations de cet article qui voudraient faire croire au fameux complot judéo-maçonnique tellement à la mode dans les années ’40, elles sont tellement usées qu’un commentaire est inutile.

            Continuez de profiter de la liberté d’expression qui vous est donnée et que vos exemples fascisants ne vous donneraient pas plus qu’à quiconque.

            Répondre à ce commentaire

            •  
              Hulk 4 novembre 2011 à 21:07

              Nous y voilà, le complot judéomachin.Soit dit en passant vous faites la même chose avec les islamistes...Mais bon
              Des questions restent sans réponses toutefois :

              La LDJ saccage une librairie entre autres, pas d’echos médiatique, pas de condamnation RIEN ou presque.
              Là c’est le branle-bas de combat républicaniste, de l’extrême droite à l’extrême gauche.

              Il y a donc une liberté d’expression qui vaut plus les uns que pour les autres.

              Répondre à ce commentaire

            •  
              FGH 6 novembre 2011 à 10:22

              JC 4 novembre à 20:24

              Réponse simple à tous ces pourquoi : la loi. (...)

              Si ce n’est que la loi sur le sujet existe en France depuis 1881, et au lieu de l’appliquer, on l’a triturée afin précisément de ne pas l’appliquer !

              Répondre à ce commentaire

            •  
              garonne 6 novembre 2011 à 20:00

              La loi a bon dos quand elle arrange les sionistes, maudits soient les pseudos hommes de gauche qui l’ont édictée, surtout que l’un d’entre-eux, dans l’affaire du sang contaminé, n’a pas brillé par son courage...Moi je suis pour la fermeture définitive du torchon qui crée la polémique en ce moment, pour trouble à l’ordre public
              républicain ! Et en matière de facisme, J.C., les sionistes sont passés maîtres en la matière il est vrai, alors balayez devant votre porte avant d’insulter les gens propres !

              Répondre à ce commentaire

          •  
            Chtcheglov Ivre 5 novembre 2011 à 02:03

            1- parce que les juifs sont partout... même dans mon petit-déjeuner.
            2- on entend pas les anarchistes car ils sont muets.
            3- dieudonné s’est exprimé, à bordeaux, en faisant baptiser son chiard chez les intégristes de saint-éloi... le parrain a pour nom jean-marie le pen : un bon gars, à l’opposé des neo-nazis de charlie hedo... quant à soral, on cherche encore à lui apprendre à écrire, voilà tout...

            Répondre à ce commentaire

            •  
              Hulk 5 novembre 2011 à 14:07

              Et voilà encore une fois on évacue la question et on invoque le complotisme.
              Et on ne répond pas sur la question du 2 poids 2 mesures.

              Répondre à ce commentaire

          •  
            Vandetta 9 novembre 2011 à 19:58

            Tout le monde connais la vérité, il faut juste ne pas en parler à télé. Chuuuute,il faut pas insulter ceux qui contrôlent les médias

            Répondre à ce commentaire

      •  
        Hulk 4 novembre 2011 à 19:07

        Je vous rappelle qu’ à l’heure actuelle on ignore l’identité de l’auteur de l’incendie.

        Répondre à ce commentaire

        •  
          Arnaud 5 novembre 2011 à 13:50

          si : c’est Pascal Boniface !

          Répondre à ce commentaire

    •  
      Ferdinand 4 novembre 2011 à 19:02

      Voir le commentaire de Pierre Tevanian sur la phrase attribuée à Voltaire : « Je désapprouve ce que vous dites mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire ». http://lmsi.net/La-faute-a-Voltaire#nh14

      Répondre à ce commentaire

  • FGH 4 novembre 2011 à 19:46

    Pourquoi donc faudrait-il soutenir ce "journal" ?

    - Parce que ses locaux ont brulé ?

    L’origine criminelle de l’incendie a-t-elle été établie par la police ? En imaginant que ce soit le cas, y a-t-il eu une revendication crédible ? Les coupables s’il y en a ont-ils été identifiés par la police et condamnés par la justice ? Qui seraient ces éventuels coupables et pour quels motifs et le cas échéant pour le compte de qui auraient-ils incendié les locaux du "journal" ? Il y aurait-il eu un lien avéré entre l’incendie et le trop "fameux" "charia hebdo" ?
    Nous demande-t-on de soutenir toutes les victimes d’actes criminels avérés ?

    - Au nom de la liberté d’expression ?

    La liberté de s’en prendre à une minorité systématiquement ciblée à tout propos ? La liberté de faire de l’argent sur le dos du bouc émissaire du moment ? Aujourd’hui le "Musulman" que l’on nommait plus brutalement hier "le bougnoul", comme avant-hier ça aurait été "le juif" ou "le nègre" ? La liberté de déguiser du racisme et de la xénophobie en anticléricalisme ? La liberté de se moquer et de juger des choix démocratique d’un autre peuple ? La liberté de décréter ce qu’ils doivent faire et ne pas faire ?

    Désolé mais moi je ne soutiens pas ce torchon putride et je revendique le droit de le dire ! Je n’est aucune compassion ni aucun respect pour des plumitifs au service de la haine. Et que leurs locaux aient brulé m’indiffère totalement, je ne suis pas l’Abbé Pierre, ni pompier, ni assureur, ni policier, ni juge, à chacun son job !

    Répondre à ce commentaire

    •  
      JC 4 novembre 2011 à 20:15

      Le jour ou cela brûlera chez vous, on en reparlera !
      Comment peut-on être aussi cynique ?
      Lisez les compte rendus et vous saurez qu’il s’agit d’un cocktail Molotov. (vous m’accorderez que la présomption d’un acte criminel est bien forte. Ou les journalistes ont-ils tout inventé ?)
      Que l’on aime ou non le contenu et les opinions de Charlie Hebdo, accepter sans rien dire de tels actes revient à les cautionner, voire les justifier. Or, rien ne peut justifier de tels actes. La seule façon de répondre aux écrits, ce sont les écrits et non la violence. Sinon, quelle société aurons nous ?

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Hulk 4 novembre 2011 à 21:10

        J’espère que vous vous indignerez de la même façon si l’auteur de l’incendie n’est pas musulman.

        Répondre à ce commentaire

      •  
        FGH 5 novembre 2011 à 00:10

        Étant adepte de Diogène et de Nietzsche, vous me flattez ! (J’aime aussi beaucoup les chiens, hormis les molosses bien entendu)

        Répondre à ce commentaire

    •  
      4 novembre 2011 à 22:32

      Je ne vais pas subitement aimer le journal de Philippe Val qui pour moi est la caricature du mec sectaire, réac, patron facho dans son journal comme dans la radio que lui a apporté sa proximité avec la première dame.
      Surtout : est-on bien sur que c’est un islamiste radical qui a fait le coup par haine et par bétise ? Ou bien un commando de fonctionnaires consciencieux, agissant sur ordre ? A qui profite ce crime ? Y a -il un lien avec le fait que Sarkosy n’a pas d’autre stratégie que de disputer le vote facho à Mme Le Pen ? Après les Roms, les Arabes et Musulmans ?

      A propos de Roms, combien de gens pour s’émouvoir de l’incendie criminel visant un squat de Roms à Paris, qui pour le coup a fait un mort ?

      Répondre à ce commentaire

  • YvesT 4 novembre 2011 à 20:48

    A voir l’interview de Charb dans "C à vous" sur France 5. Son attaque contre Pascal Boniface vole bas et surtout sa réponse à la question "pourquoi Charlie s’en prend moins à la religion juive qu’à l’islam ?" vaut son pesant de cacahouètes.
    On dirait du Philippe Val.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Arnaud 5 novembre 2011 à 13:47

      c’est marrant, parce qu’au détour du dernier N° de Charlie, Charb faisait de la pub pour Acrimed (oui, dans Charlie !!!!) en se payant au passage Boniface "l’intellectuel plagiaire"…

      Répondre à ce commentaire

  • gauchedegauche 4 novembre 2011 à 23:07

    Bonsoir,
    "Charia Hebdo", je trouve ça beauf ! La bande à Charlie Hebdo ce sont les nouveaux beaufs.

    Desproges, Coluche, Professeur Choron, revenez ! Y’a des gars qui se croient drôles !!!

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Arnaud 5 novembre 2011 à 13:48

      tout à fait : c’est Siné qui trouvait tellement "beauf" l’humour de Reiser, Choron & Co…

      Répondre à ce commentaire

  • Esteban 5 novembre 2011 à 10:12

    Je suis tombé sur votre article via la page Facebook, de Pascal Boniface, pour qui j’ai beaucoup d’estime. A la base, je ne suis pas un fan de Charlie Hebdo, mais surtout par rapport à ce que j’en ai entendu version Philippe Val, Caroline Fourest, l’affaire Siné etc... Je ne suis pas non plus partisan de la fatwa médiatique de Thomas Legrand, qui s’érige en grand juge du bien et du mal. Je suis aussi plutôt d’accord avec les arguments de P. Boniface, même s’il aurait peut-être pu s’abstenir de réagir aussi vite (les gars se sont quand même faits cramés leurs locaux...).

    Par contre, je ne peux admettre vos arguments, qui représentent bien, même si vous vous en défendez, cette culture de l’excuse qu’on ne peut plus tolérer. Et je dis ça pour l’avoir subie. J’ai l’impression d’entendre Dominique Voynet, qui racontait ne pas avoir porté plainte après une agression, parce qu’elle avait été commise par un représentant d’une "minorité visible" et qu’elle ne voulait pas l’accabler. C’est exactement le même raisonnement que le vôtre et pardonnez-moi mais ce n’est en aucun cas une grandeur d’âme. C’est simplement de la FAIBLESSE. Il y a des actes que l’on ne peut tolérer dans une société démocratique, quels qu’en soient les auteurs et leur origine. C’est en partie à cause de ce type de faiblesse, que la gauche a perdu en 2007 sur la thématique de la sécurité. Il faut vraiment rompre avec ce type d’excuses, sinon les gens d’en bas, ceux qui vivent dans des cités difficiles, se détourneront de la gauche et iront gonfler les voix du FN.

    Deuxième chose, franchement la couverture de Charlie, elle est drôle et même si on ne partage pas ce point de vue, ça ne casse pas trois pattes à un canard. S’il y a des musulmans que ça gênent, ben qu’ils ne l’achètent pas ou détournent le regard. C’est amusant, et je ne pensais pas écrire cela un jour, mais c’est Tariq Ramadan, dans l’émission de Moati qui a eu selon moi la réaction la plus saine. En gros, ils disait la même chose : (aux musulmans), ça ne vous plaît peut-être pas, mais vous vivez dans une société démocratique, donc ignorez-les.
    Il y a trop de non-dits dans notre société, si on commence à tout le temps s’autocensurer, surtout pour un
    journal satirique, on va tous finir complètement névrosés (ce qui est déjà un peu le cas en même temps).

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Hulk 5 novembre 2011 à 13:49

      Vous êtes sur que c’est le fait d’un musulman.Vous avez des preuves ????

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Esteban 6 novembre 2011 à 11:54

        Je n’ai jamais dit que c’était le fait d’un musulman. Ca pourrait aussi une manip d’extrême droite, pour l’instant on ne peut rien dire. En revanche, l’attaque contre leur site a bien été revendiquée par des hackers turcs.

        De toute façon, quels que soient les auteurs, ça ne change rien à la teneur de mes propos.

        Répondre à ce commentaire

    •  
      Hulk 5 novembre 2011 à 14:01

      La culture de l’excuse vous dites ? Ah bon.Les gens comme vous sont des lâches car ils sont complaisants et silencieux quand les atteintes à la liberté d’expression vient d’une certaine religion.

      Pourquoi quand les nervis de la LDJ saccage une librairie à Paris ça ne remue personne.
      Pourquoi pas d’articles dans les journaux ?
      Pourquoi Esteban et consor ne s’indigne t-il pas ?
      Pourquoi la République n’est elle pas en danger dans ce cas la ?
      Pourquoi aucun ministre ne se déplace ?

      Pire encore pourquoi cette association n’est non seulement pas dissoute mais se réunit régulièrement dans des locaux mis à dispo par le ministère de l’ Intérieur ???

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Esteban 6 novembre 2011 à 12:41

        Ah ça y est, on tombe dans l’insulte ? On n’est à cours d’arguments, c’est ça ?
        Qu’est ce qui vous permet de dire que je ne suis pas indigné par les actes de la LDJ et par le silence des médias sur ce point ? Effectivement, je trouve qu’il y a deux poids deux mesures dans le traitement d’actes délictueux selon qu’ils soient le fait d’extrémistes musulmans ou juifs. Le traitement politico-médiatique de la LDJ, qui est interdite même en Israël si je ne m’abuse, est en la preuve.
        Mais c’est le même mécanisme, que celui que je dénonce à propos des musulmans, une espèce de mauvaise conscience généralisée qui obscurcit notre jugement et qui empêche de condamner des actes répréhensibles, je le dis et je le répète, QUELS QU’EN SOIENT LES AUTEURS !

        Pour finir, puisque vous me traitez de lâche, je pourrais vous qualifier à mon tour de pauvre imbécile, mais ça ne ferait pas vraiment avancer le débat, n’est-ce pas ?

        Répondre à ce commentaire

        •  
          fraternitain 6 novembre 2011 à 15:14

          esteban
          je crois que ce n’est pas la peine de vous épuiser, M Hulk compare ces événements avec le fait que Faurisson soit condamné... vous voyez à qui on a affaire...

          Répondre à ce commentaire

          •  
            Hulk 7 novembre 2011 à 01:06

            Vous êtes très selectif.Faurisson s’est fait casser la gueule,il a fini à l’hopital.Il n’a émit qu’une opinion si fausse soit elle.

            De même que Soral.De même que Dieudonné.De même que Ginette Skandari , femme de plus de 60 ans tabassée par un commando sioniste mécontent de ses opinions.

            Répondez sur ça précisement svp.

            Répondre à ce commentaire

        •  
          Hulk 7 novembre 2011 à 00:49

          autant pour moi alors apparement vous vous êtes sincères.Mais c’est pas ce qu’on entend dans nos médias.

          Autres exemples

          # Fev 2004 Attentat au produit chimique au spectacle de Dieudo- Une petite fille de 11 ans blessée
          # 28 Septembre 2004, Paris. Alain Soral agressé par les nervis juifs du Betar pendant la présentation d’un livre. ’-03/2005 Agression de Dieudo en Martinique 26/04/2006 Agression de Dieudonné à Paris
          # 3 juillet 2009 Saccage de la librairies Resistance à Paris par les nervis de la LDJ
          # 5/11/2010 Attaque du Musée d’Art moderne de Paris à l’occasion d’une exposition photographique consacrée à Gaza

          Répondre à ce commentaire

    •  
      FGH 6 novembre 2011 à 10:40

      Esteban 5 novembre à 10:12
      "C’est en partie à cause de ce type de faiblesse, que la gauche a perdu en 2007 sur la thématique de la sécurité..."

      "Il y a trop de non-dits dans notre société, si on commence à tout le temps s’autocensurer..."

      C’est gaullien comme discours ça ! Les Français sont "des veaux", (pour paraphraser le Général) donc il faut que "la gauche" tienne un discours populiste et démagogique sécuritaire et ne pas s’autocensurer en matière de propos racistes et xénophobes, pour ne pas qu’ils votent pour les nervis nostalgiques du 3ème Reich ! C’est ça ?

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Esteban 6 novembre 2011 à 13:04

        Tout de suite la caricature, le 3ème Reich... Si on n’est pas complaisant avec la délinquance, on est donc populiste et démagogique selon vous ? Je vous signale que c’est la position de gens comme Manuel Valls ou bien Malek Boutih (qui lui parle vrai et ça fait du bien). Je dis que la gauche doit arrêter d’être faible et complaisante sur ces questions-là : brûler un journal c’est mal, agresser ou voler quelqu’un c’est mal, tout comme se servir dans la caisse de sa société ou bien profiter de sa position pour obtenir des faveurs sexuelles (je ne vise personne). Sur ces principes, il ne faut pas transiger, quel que soit l’origine ou bien le statut social de la personne incriminée, comme le fait l’auteur de ces articles.

        Maintenant, la gauche a fait en grande partie son aggiornamiento sur ce point, notamment en écoutant les maires de communes, abritant des zones difficiles, qui sont au contact de la réalité. Ce qui m’énerve, c’est qu’avec cet article, on revient en arrière, avec cette culture de l’excuse.

        Pour ce qui est de De Gaulle, la référence ne me dérange pas, même si je me sens plutôt "de gauche" et que je ne pense pas que les Français soient des "veaux". Si on en revenait, au programme du Conseil National de la Résistance, dans lequel siégaient à la fois des gaullistes et des communistes, ce serait une bonne chose. Vous avez droit de ne pas être d’accord mais s’il vous plaît, évitez de caricaturer mes propos !

        Répondre à ce commentaire

        •  
          FGH 6 novembre 2011 à 15:21

          Esteban 6 novembre à 13:04

          Tout de suite la caricature, le 3ème Reich... Si on n’est pas complaisant avec la délinquance, on est donc populiste et démagogique selon vous ? (...)


          - 1) Quelle caricature ? Voudriez-vous que je prenne des gants pour qualifier ces braves gens du Front National ? Pour moi il faut appeler un chat un chat !
          - 2) La police et la justice ne sont-ils pas là pour s’occuper de la délinquance ? Croyez-vous qu’ils aient besoin de vous pour ce faire ? Seraient-ils à vos yeux défaillants dans leur tâche ?
          - 3) S’agissant du cas d’espèce, pour parler de délinquance, avez-vous lu le rapport de police ? Êtes-vous au fait de l’enquête ? La justice a-t-elle été saisie ? Sur quoi vous fondez-vous donc pour parler de délinquance ? Les déclarations du gugus de Charlie Hebdo reprises par la presse ? Les propos de café du commerce d’un politicard aux manettes qui a déclaré sans rire "que l’on peut parler d’attentat" comme son prédécesseur que un Arabe ça va mais que c’est quand il y en a plusieurs que ça pose problème, et qui a si je ne m’abuse été condamné pour ça, même s’il a fait appel ? Vous rigolez peut-être ?

          Répondre à ce commentaire

          •  
            Esteban 8 novembre 2011 à 23:34

            @FGH :
            1.Désolé mais traduire mes propos par "il faut que la gauche tienne un discours populiste et démagogique sécuritaire", c’est de la caricature. Maintenant, si vous ne connaissez pas la définition de ce mot, je vous invite à consulter un dictionnaire. Entre parenthèses, considérer que les frontistes sont tous des nervis du 3ème Reich, c’est bien mal connaître la sociologie de l’électorat FN
            2.En effet, c’est à la police et à la justice de s’occuper de la délinquance. Cependant, ces deux institutions ne peuvent intervenir que s’’ils ont connaissance des faits et que si la victime porte plainte. Dans l’exemple, que je prenais, ce que je reprochais à Mme Voynet, c’était justement de ne pas avoir voulu porter plainte parce que l’auteur était issu d’une "minorité". Deuxièmement, justice et police ne font qu’appliquer les lois, qui sont votées par les politiques. Ce que je dis, c’est que la gauche, ne doit pas se laisser guider par cette culture de l’excuse dans la politique qu’elle pourrait mener et dans les lois qu’elle pourrait faire voter.
            3. Vous voulez entrer dans de la casuistique ? Non, je n’ai pas de contact dans la police et non je n’ai pas accès aux rapports de police. C’est votre cas ? Je ne vous suis pas bien, pour vous, il ne s’agit pas d’un attentat ? Les locaux de Charlie Hebdo n’ont donc pas brûlé ? Ou bien vous récusez la piste criminelle ? Ou peut-être encore êtes vous un tenant de la thèse du moine bouddhiste qui aurait glissé ??? Allons, un peu de sérieux !

            Répondre à ce commentaire

            •  
              FGH 9 novembre 2011 à 13:37

              - 1) Caricature, dites- vous ?

              Esteban 5 novembre à 10:12
              "C’est en partie à cause de ce type de faiblesse, que la gauche a perdu en 2007 sur la thématique de la sécurité..."

              "Il y a trop de non-dits dans notre société, si on commence à tout le temps s’autocensurer..."

              Je suis comme la plupart des lecteurs de Politis un francophone natif, je n’ai aucune difficulté en règle générale à comprendre le français.

              Si commenter objectivement vos deux propositions précitées (à nouveau) relève de la caricature, il s’agirait peut-être de réfléchir à leur sens et leurs implications avant de valider votre commentaire.

              il ne me semble en outre pas utile de faire une explication de texte sur le sens de ce que vous avez écrit, tout le monde comprend très bien ce que cela signifie.

              S’agissant du Front National, si vous considérez qu’il ne s’agit pas d’un parti d’extrême droite qui fait son fond de commerce de rhétoriques populistes et démagogiques en attisant la xénophobie, je vous invite à aller faire un petit tour sur leur site et à y lire ce qu’il y est écrit noir sur blanc.

              - 2) "L’exemple" que vous prenez, qu’il soit véridique ou pas, je n’en ai aucune idée et cela m’indiffère totalement, n’a aucune pertinence concernant la nième provocation de Charlie Hebdo et un incendie pour lequel la seule chose que l’on sache à ma connaissance à ce jour est qu’une enquête de police est en cours afin de tenter de déterminer s’il s’agirait d’un incendie criminel et dans l’affirmative quels pourraient en être les auteurs.

              - 3) Il s’agit bien d’être sérieux, je ne vous le fait pas dire, si vous aviez de plus amples informations sur l’enquête, eh bien communiquez-les nous, ça serait bien aimable de votre part, et dans la négative faites donc comme disent les Britanniques : wait and see, il sera toujours temps de commenter le moment venu ce que l’on ignore à ce jour...

              Répondre à ce commentaire

        •  
          Hulk 7 novembre 2011 à 01:09

          Accuser sans preuves c’est mal aussi.Encore une fois vous connaissez l’identité du ou des incendiaires ???

          Répondre à ce commentaire

  • quetzal 5 novembre 2011 à 10:59

    Charlie Hebdo journal Néo ..con a joué avec le feu.
    Pourquoi s’en prendre une nouvelle fois à une partie de la population qui ne demande qu’à vivre dans la normalité.
    La veille de l’incendie un chroniqueur du Figaro , Charb and co ricanaient sur une chaine d’information blessant
    certainement nombre de nos concitoyens Musulmans.
    Moralité : Le vacuité intellectuelle ne paye pas toujours.

    Répondre à ce commentaire

  • tofraziel 5 novembre 2011 à 16:50

    Apparemment, je ne connais pas les mêmes musulmans que Monsieur Sieffert. Ceux que je fréquente, au pire ignorent poliment Charlie Hebdo, au mieux en rient.
    Mais peut-être que ce sont des musulmans qui se trahissent, comme le dit Boniface à propos de Sifaoui parce que ce dernier a l’audace d’affirmer son attachement à la laïcité et son dégoût des islamistes ?

    Cet appel à l’autocensure et aux deux poids-deux mesures est du pain-bénit pour les islamophobes. Mais il semblerait que les idiots utiles de l’islamisme ne l’aient pas encore compris.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Hulk 5 novembre 2011 à 20:44

      Ah oui Mohamed Sifaoui le grand démocrate ami et défenseur de la junte militaire algérienne, grand affabulateur devant l’eternel et manipulateur de première.C’est ça un l’exemple laïc pour vous ?

      Répondre à ce commentaire

    •  
      FGH 6 novembre 2011 à 10:43

      "L’idiot utile" c’est toujours l’autre...

      Répondre à ce commentaire

  • valere 5 novembre 2011 à 20:20

    Mais...Mais...Mais...

    La pseudo liberté d’expression dans Charlie tient en un seul nom : Siné.

    Il s’agit du dessinateur qui a certainement publié le plus grand nombre de caricatures, qui ne donnent pas toutes dans la finesse, de "barbus" dans ce canard.

    Pourtant, ceux qui veulent s’informer doivent savoir que Siné a pris à l’époque de la guerre d’Algérie des risques autrement plus importants pour la Liberté tout court que ceux pris par les ouistitis du Néo(cons)-Charlie, les Val, Charb, Cabu, Maris, Fourest etc... C’est aussi le seul qui ce soit fait virer avec l’accusation infamante de propos antisémites. Propos pour lesquels il a été blanchi sans que les ouistitis aient l’idée d’organiser son retour triomphal au sein de la rédaction.

    Dès lors la question qui se pose est de savoir si Charlie défend plus la liberté d’expression, qu’il ne participe à la propagande d’un pouvoir de plus en plus ouvertement raciste.

    Si tel était le cas, doit on appliquer à Charlie les critères des humanistes de l’OTAN selon lesquels les journalistes qui se livrent à des opérations de propagande sont des cibles militaires légitimes et méritent d’être transformés en steak-hachés comme ceux de la Télé Yougoslave ? Sous les applaudissements à l’époque de Val, ex-dictateur de Charlie devenu sarkozyste.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      jamal musulman et fier de l,etre 5 novembre 2011 à 21:39

      mes fesses vous et votre democratie.quand il s,agit de musulman :on as que des promesses de menteur sinon rien.en tout cas pour charlie hebdo il ne recolte que le fruit de la tempete qu,il as seme.

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Hulk 5 novembre 2011 à 22:57

        Çà sent le troll à plein nez.Un pseudo tapageur, un message outrancier et confus.

        Répondre à ce commentaire

      •  
        Emmanuel Esliard 6 novembre 2011 à 03:08

        Je suis ravi0

        Je suis ravi que Charlie Hebdo ait dénoncé le caractère liberticide de la religion musulmane telle qu’elle est enseignée aujourd’hui, et je me joins ainsi à nombre de Français de culture musulmane qui le pensent mais ont des difficultés à l’exprimer, de peur de représailles, et je suis sûr, vu le caractère fielleux de votre message, que vous savez de quoi je parle.

        Quant à la deuxième partie de votre réaction, j’abonde dans votre sens, sauf que je ne me réfère pas au musulman comme vous le dites mais aux personnes discriminées pour lesquelles je me bats tous les jours, et que je continuerais de faire quelque soit leur attitude !

        Répondre à ce commentaire

        •  
          FGH 6 novembre 2011 à 10:09

          Tout le monde aura noté - sœur Emmanuelle - le caractère ultra-ciblé de l’attaque chirurgicale de "Charia Hebdo". Ach so c’est de la colossale finesse hautement philosophique, aucun doute là-dessus, naturlish !

          Répondre à ce commentaire

        •  
          Hull 6 novembre 2011 à 11:01

          Moi je suis solidaire des français sans confession qui ne se laissent pas berner par le message idéologique que fait passer Charlie Hebdo sous couvert de critique de religion.

          Répondre à ce commentaire

    •  
      jamal musulman fier de l,etre 7 novembre 2011 à 09:26

      salut cher ennemi.il faudrait a m.sine avant de montrer du doigt dirige ce doigt vers toi proverbe chinois.donc m.sine c,est ce que vous ne faites pas ,bien que l,enquete n,as pas prouve que c,est des musulman qui sont derriere.a bon entendeur salut.

      Répondre à ce commentaire

  • Emmanuel Esliard 6 novembre 2011 à 02:55

    Si je vous suis bien, il suffit d’être minoritaire en France pour avoir tous les droits !
    C’est encore mieux, dès que l’on fait partie d’une minorité discriminée !
    Vous ne croyez pas renverser quelque peu les rôles ?

    C’est à dire qu’une minorité discriminée mérite d’être défendue pour sa discrimination, mais pas pour ses atteintes aux libertés communes, dans ce cas les auteurs doivent être disqualifiés aussi bien que le sont les fondamentalistes chrétiens par exemple !

    Chez vous c’est curieux, seuls ces derniers sont condamnés ! Un oubli sans doute !

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Hull 6 novembre 2011 à 03:23

      Vous avez des éléments à nous communiquer concernant le fait que le ou les auteurs de l’incendie font partie d’une "minorité discriminée".Vous seriez bien avisé dans ce cas là de les transmettre aux enquêteurs de police.

      Répondre à ce commentaire

    •  
      FGH 6 novembre 2011 à 09:59

      Emmanuel Esliard 6 novembre à 02:55
      Soutenir Charlie Hebdo, critiquer Charlie Hebdo…

      Si je vous suis bien, il suffit d’être minoritaire en France pour avoir tous les droits ! (...)

      Farpaitement d’accord avec toi sœur Emmanuelle !

      Les gentils moines bouddhistes n’ont pas tous les droits en France ! C’est vrai merde ! La moindre des choses quand on veut s’immoler par le feu, c’est d’être à jeun et de ne pas faire ça n’importe où ! Surtout à côté du temple de la liberté d’expression, c’est criminel, que dis-je sacrilège !

      (Pour ceux qui ne comprendraient pas (autres que sœur Emmanuelle...) voir en bas de la page la remarque lumineuse de JC (ça ne s’invente pas !) qui m’a ouvert les yeux !)

      Répondre à ce commentaire

  • fraternitain 6 novembre 2011 à 12:11

    je suis très déçu de la réaction de Politis à cet acte (et je ne parle pas des articles de S Fontenelle, carrémént affligeants de propagande pro-islamique mais on ne peut y répondre : non monsieur Fontenelle ce n’est pas l’Islam qui libèrera les jeunes , les femmes et les exploités mais la lutte sociale, laïque et antiraciste, hors de l’influence des mosquées)

    j’avoue que je n’aime plus Charlie hebdo, je n’élaborerai pas là dessus

    mais face à un tel acte, à un moment où la laicité est de plus en plus remise en cause , je m’attendais à une réaction plus forte et surtout claire de la gauche de gauche

    les arguments qu’on lit avec étonnement sur la prise en compte de la position des musulmans dans la société, leur statut minoritaire etc me semblent honnetement de peu de poids face à la loi de la République (outre le fait qu’il suffit à ces pratiquants de ne pas acheter le journal qui leur déplait n’est ce pas ?, comme aux réacs intégristes cathos de ne pas aller voir la pièce au lieu d’insulter le public)

    donc pour moi oui il faut se battre, non on ne peut 100 ans après la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat gagnée de haute lutte par nos anciens accepter que des intégristes, des gens qui croient que leurs croyances privées et parfois archaiques doivent s’imposer à tous, il faut leur dire : pas en France ! pas dans notre République !

    Répondre à ce commentaire

    •  
      FGH 6 novembre 2011 à 12:54


      Portrait du Camarade Sébastien Fontenelle par Fraternitain

      Les "artistes" ont parfois des interprétations assez libres...

      Répondre à ce commentaire

    •  
      Sébastien Fontenelle 6 novembre 2011 à 21:02

      @ « Fraternitain ».
      (Je suppose que c’est un pseudo ?)

      Mon bon.
      Seriez-vous assez aimable, je vous prie, pour me dire où et quand, exactement, j’aurais soutenu c’est « l’Islam qui libèrera les jeunes, les femmes et les exploités », plutôt que « la lutte sociale, laïque et antiraciste, hors de l’influence des mosquées » ?
      D’avance, merci.

      Répondre à ce commentaire

    •  
      Hulk 7 novembre 2011 à 00:46

      Des preuves de l’implication islamiste svp ou le silence.Merci.

      Répondre à ce commentaire

  • olric 6 novembre 2011 à 15:40

    je ne suis pas lecteur de Charlie Hebdo. Mais je commence à ne plus supporter ces c... d’arriérés qui s’en prennent à la presse. Ils ne sont pas d’accords ? peu importe. ici en France, nous sommes en démocratie et la liberté est notre devise nationale. Que les barbus s’en aillent et restent dans leurs contrées. Pourquoi viennent ils chez nous,nous les vilains, les mécréants, les racistes ? pourquoi ???

    Répondre à ce commentaire

    •  
      FGH 6 novembre 2011 à 15:52

      olric 6 novembre à 15:40

      je ne suis pas lecteur de Charlie Hebdo.(...)

      Du Journal de bord de Jean-Marie peut-être ?

      Répondre à ce commentaire

    •  
      Banou 6 novembre 2011 à 17:02

      Certains commentaires sont désopilants !

      Il me semble que dans le texte ci-dessus, l’auteur CONDAMNE clairement l’incendie des locaux de Charlie Hebdo. Tout ce que l’auteur réclame, c’est de pouvoir condamner un acte criminel tout en conservant le droit de critiquer Charlie Hebdo.

      Pourtant, quand on lit les commentaires, on a l’impression qu’un certain nombre d’internautes n’ont pas lu le texte correctement. Quand je vois par exemple que certains voient en Sébastien Fontenelle une sorte de propagandiste pro-islamiste !!! Si Soral doit apprendre à écrire, il en est qui doivent apprendre à lire !

      Répondre à ce commentaire

      •  
        fraternitain 6 novembre 2011 à 19:31

        chere Banou
        j’ai bien lu et je vous invite à vous connecter sur le blog... notamment la pétition qui réclame la liberté de porter le foulard (étonnant non dan sun blog progressiste ? surtout que le foulard, il n’est pa smenacé...)
        en revanche on dit que pour Charlie il n’y a eu que des dégats matériels.. ; mais un joiurnal a brulé, à Paris en 2011, merde !!
        avant l’incendie il y avait déjà ce commentaire de S fontenelle : "mercredi c’est porcherie" parce que Charlie avait sortie son numéro ! critiquer les intégristesn
        , c’est porcherie ?? mais moi je les critique et j’espère les combattre, comme le fait JL Mélenchon et les socialistes encore réelmlement laiques !
        Vive la laïque, vive la liberté des femmes, des homos, des incroyants, des artistes, des humoristes, à bas les barbus, les juifs ultraorthodoxes, les cathos réacs ! et le politiquement correct qui veut nous faire croire que parce que les immigrés sont discriminés en France, on ne pourrait plus lutter contre l’islam/

        Répondre à ce commentaire

        •  
          Banou 6 novembre 2011 à 20:11

          « ... à bas (...) le politiquement correct qui veut nous faire croire que parce que les immigrés sont discriminés en France, on ne pourrait plus lutter contre l’islam

           »

          Ah ! Et bien nous y voilà !!! Ce n’est plus de “lutter contre l’intégrisme” qu’il s’agit mais de “lutter contre l’islam” tout simplement : au moins vous êtes clair contrairement à tous ces crypto fascistes qui se dissimulent derrière une cause noble (féminisme, laïcité, progrès social, ...) pour mener une croisade anti-arabe qui l’est beaucoup moins ! Bien sûr on est parfaitement libre de vomir sur l’islam mais alors, il est hypocrite de le faire sous couvert de barratin pseudo-progressiste !

          Du reste, je ne vois pas ce qu’il y a de spécialement étonnant quand un blog de gauche lutte contre l’exclusion des femmes voilées. Car voyez-vous cher fraternitain, là encore, vous vous fourvoyez lamentablement : être contre l’exclusion des femmes voilées ne signifie aucunement militer en faveur du voile ... Il est regrettable que vous fassiez preuve du même esprit réfractaire à toute nuance qui caractérise si bien ces “barbus, juifs ultraorthodoxes” et autres “cathos réacs” que vous semblez, pourtant, conchier tant !

          Répondre à ce commentaire

        •  
          Hulk 7 novembre 2011 à 01:01

          On a bien compris que vous êtes essentiellement anti-islam.C’est votre choix.C’est votre droit.
          Mais de grâce ne dissimulez pas ça derrière un "anticléricalisme" global.

          Répondre à ce commentaire

        •  
          FGH 7 novembre 2011 à 15:12

          Puisque les porcheries vous branchent Fraternitain, je vous conseille plutôt "le journal de bord de Jean-Marie", Politis c’est beaucoup trop clean pour vous !

          Répondre à ce commentaire

    •  
      Hulk 7 novembre 2011 à 00:44

      En plus vous avez des renseignements concernant la pillosité des auteurs de l’incendie.Mais mon Dieu vous devriez aller voir de ce pas les enquêteurs de police.

      Répondre à ce commentaire

  • Ali 6 novembre 2011 à 18:39

    J’ai été un lecteur assidu et régulier de Charlie Hebdo pendant 11 ans (de l’été 1995 au printemps 2006) avant d’arrêter définitivement à cause des positions très unilatérales et pro-sionistes de Philippe Val (défendues avec un sophisme des plus jésuitiques) et de ses poulains introduits insidieusement (et dernièrement introduits chez France-Inter).

    Au cours de ces années j’ai eu un grand respect pour Charb, Riss, Luz et d’autres contributeurs, en particulier Cavanna (Siné a quitté le journal depuis c’est pour cela que je ne parle pas de lui).

    Considérant ces messieurs comme responsables et engagés à gauche je pose une question très simple : quel est le vrai but recherché par ce numéro très "spécial" ?

    La promotion de la démocratie, des droits de l’Homme et des valeurs de la gauche en France ?
    La promotion du progrès social et le soutien à la démocratie en Tunisie et dans les autres pays à majorité musulmane ?

    Pour ce qui concerne la France le résultat obtenu déjà à ce stade est plus que clair.
    Les manifestations et les incendies dans lesdits pays n’ont pas encore commencé mais étant ressortissant de l’un de ces pays je vous assure que ce numéro fait plutôt le chou gras des fanatiques, intégristes et autres réactionnaires et ennemis du progrès et mettra les militants laïques, démocrates et progressistes en position défensive par rapport aux valeurs universelles et les droits de l’Homme (déclarées comme "occidentales" par les premiers).

    Je pense malheureusement que Val a contaminé définitivement ce journal avant de partir et je le regrette profondément. Est-il toujours l’actionnaire majoritaire du journal ?

    Répondre à ce commentaire

    •  
      David 7 novembre 2011 à 11:33

      Réaction tout à fait raisonnable et pragmatique. Il faut se rendre compte qu’une certaine "gauche laïque" fait malheureusement le lit de l’extrême-droite, ici et là-bas.

      Répondre à ce commentaire

  • garonne 6 novembre 2011 à 20:15

    Moi, je vais faire simple : je trouve salutaire l’incendie des locaux qui abritaient ce torchon de merde, et il y a longtemps que cela aurait dû être fait, et pas seulement par des musulmans, des FNistes ou des cathos, mais par la représentation toute entière d’un pays qui,(n’en déplaise aux protecteurs et financiers habituels de cette
    officine nauséabonde) ne veut plus recevoir des injonctions de tolérance de la part de Tel-Aviv !

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Hulk 7 novembre 2011 à 00:41

      Preuves de l’implication musulmane ?

      Répondre à ce commentaire

  • YvesT 6 novembre 2011 à 23:20

    Dans l’islam comme dans le catholicisme ou dans d’autres religions il y a quelques extrémistes (dangereux), quelques progressistes (prêts à accepter toutes caricatures) et une majorité de pratiquants (sincères) qui seront choqués voire très choqués par des caricatures de leur religion mais qui les accepteront tout de même. Si on s’attaque aux extrémistes on va provoquer une réaction violente de ceux-ci (prévisible et attendue) et aussi un effet collatéral sur les autres membres de cette religion (même si ce n’est pas forcément voulu). Tout ceci est normal et heureusement autorisé. Un catholique pratiquant est choqué par une caricature du pape autant qu’un musulman l’est par une caricature de Mahomet (et tout ça n’est pas très grave et ne doit en rien empêcher la caricature). La chose à prendre en compte lorsqu’on caricature une religion n’est pas tant l’effet produit sur les cibles mais plutôt l’effet produit sur les autres, les non-catholiques ou les non-musulmans, dans la société. En France de part son histoire ancienne avec le catholicisme personne ne confondra l’extrémiste catholique avec la grand-mère en foulard qui va à la messe tous les dimanches. Il n’en sera malheureusement pas de même pour la musulmane en foulard allant à la mosquée et qui sera associée par beaucoup de monde à l’islamiste extrémiste. La propagande islamophobe de ces dernières années est grandement responsable de cette situation. Et c’est là que Charlie n’a pas vu que son action était plus efficace pour donner des armes au FN que pour combattre l’islamisme comme ils veulent le faire. Le problème n’est pas sur la liberté d’expression, qui doit être totale, mais quelles sont les conséquences de ce que je dis quand j’utilise cette liberté. Vais-je atteindre mon but ? Le but de la liberté d’expression est d’affaiblir ceux qu’on attaque et je pense que dans ce cas l’objectif de Charlie est raté (il n’affaiblit pas les islamistes, il contribue à la stigmatisation de l’islam et il aide le FN). Je ne pense pas que c’était leur volonté.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      FGH 7 novembre 2011 à 07:27


      Combattre l’islamisme en France °°°

      Répondre à ce commentaire

    •  
      Jérôme 7 novembre 2011 à 13:06

      On ne parle pas souvent des athées. Moi je suis aussi heurté quand j’entends les théories catho ou musulmanes. Le blasphème n’existe que pour celui qui croit. Et le texte de l’auteur est vraiment aberrant. On n’applique pas une liberté d’expression à la carte, selon qu’il s’agisse de catho ou de musulman, selon qu’il s’agisse d’un spectacle ou d’un journal, d’autant que le spectacle était quand même plus choquant, même pour un anticlérical comme moi (est-ce vraiment nécessaire de lancer de la merde sur Jésus ?), sinon c’est la fin de la liberté d’expression et de la démocratie (en Arabie Saoudite, il y a aussi une liberté d’expression partielle, on peut insulter les gays sans problème). La critique envers l’Islam est d’autant plus nécessaire qu’elle ne se pratique plus. Il y a des tonnes d’articles, des manifestations anti-papes etc. Mais contre l’Islam, il n’y a rien. Et dès qu’il y a quelque chose, c’est un scandale. Au niveau du peuple, bien-sûr, l’islamophobie est plus forte, mais au niveau du politiquement correct, elle ne s’exerce plus, à part les extrêmes (FN). Faites sauter une bombe dans une Eglise (cf. Egypte il y a quelques mois), vous aurez une vague indignation. Faites sauter une synagogue, on criera à l’antisémitisme. Faites sauter une mosquée, et c’est la guerre sainte.

      Répondre à ce commentaire

      •  
        FGH 7 novembre 2011 à 17:23

        Camarade Jérôme, je ne sais pas si je suis aussi athée ou agnostique ou que sais-je encore, toujours est-il que je ne suis pas "croyant" et pour ce qui concerne mes pénates, la vieille Europe en l’occurrence, radicalement anticlérical. J’avoue toutefois bien aimer la position philosophique de Nietzsche dans "Ainsi parlait Zarathoustra" par exemple et me mettrai bien dans le rôle de l’assassin de Dieu si ce sale type venait à croiser mon chemin, puisque ce triste sire rode dans les parages de l’histoire par chez nous depuis quelques millénaires. (Ce qui me semble aussi indéniable)

        Ceci étant dit je suis aussi anticolonialiste et j’estime comme certains de mes congénères que le monde tournera mieux quand "les Caucasiens" comme disent les flics US pour parler de gens comme moi (blancs issus d’Europe) cesseront de s’immiscer dans les affaires des autres peuples d’autres cultures.

        Quand par exemple, dans un journal turc comme Hurryet, je lis quelqu’un du cru taper sur l’islamisme, les islamistes et même l’Islam, (comme religion & non comme culture bien sûr) ça ne me gêne pas du tout, et même si j’estime que cela ne me regarde pas, je comprends très bien.

        Quand je lis une "critique" de l’Islamisme ou de l’Islam en Europe, j’estime ne pas pouvoir réagir de la même façon, à partir du moment où c’est une religion ultra-minoritaire et principalement liée à l’immigration.

        En France par exemple, la religion catholique n’est, me semble-t-il, plus un problème compte tenu du fait que d’une part elle a été éjectée, ce dont je me félicite, des affaires publiques, et que d’autre part les églises sont vides et ce de plus en plus, ce dont je me félicite également. La religion musulmane, la religion judaïque ou les religions d’extrême Orient ne me semblent pas plus un problème, dans la mesures où elles sont très minoritaires, (on catalogue de nombreux immigrés comme étant musulmans, alors qu’ils ne sont pas plus croyants que moi-même) et où elles n’ont jamais revendiqué jouer un rôle dans les affaires publiques en Europe.

        Dans ces conditions je trouve plus que suspect que l’on tape en Europe sur l’islamisme ou l’Islam, et l’on ne m’empêchera pas de penser que c’est une manière « politiquement correcte » de faire dans le registre de la xénophobie, du racisme et de l’apologie du néocolonialisme.

        Répondre à ce commentaire

        •  
          Jérôme 7 novembre 2011 à 19:17

          Bon, concernant le néocolonialisme, ce n’est pas une spécificité ontologique à l’Occident d’en faire. La Chine le fait en Afrique, l’Arabie Saoudite au Moyen-Orient et les pays plus petits d’une certaine importance le font aussi à une échelle plus locale. Et les pays se critiquent également entre eux à travers les médias (cf. la manière dont on présente le mariage homo dans les pays maghrébins). Donc Charlie Hebdo n’innove rien en critiquant la Tunisie et la Libye.
          Ensuite, la religion est une idéologie, donc il est sain de pouvoir la critiquer. Les catholiques intégristes, les évangélistes fanatiques, les néo-nazis sont minoritaires, voire ultra-minoritaires, ça n’empêche pas qu’ils soient médiatisés, voire source d’inquiétude. D’ailleurs, une idéologie devrait ne pas être rattachée à une région. Si on dénonce les catholiques intégristes, on ne se soucie pas de faire du racisme anti-italien, ni de faire du racisme anti-américain, parce qu’on dénonce les évangéliques, donc il n’y a pas de raison qu’on parle de racisme concernant la critique du dogme islamique, d’autant qu’on ne dénonce pas la communauté en faisant des clichés sur les musulmans, on fait la satire par exemple de Mahomet, qui est simplement un élément du dogme. Aujourd’hui, on critique beaucoup les musulmans en tant que communauté, ce qui est problématique, mais la critique de l’Islam en tant que dogme est relativement rare (caricatures de Mahomet, prêtre extrémiste qui voulait brûler le Coran, Charia Hebdo) et débouche sur des scandales internationales. Au contraire, on doit revendiquer nos valeurs (liberté d’expression) contre les pressions étrangères (comme quoi, elles ne sont pas toujours caucasiennes). Quand on caricature une personne emblématique, réel ou imaginaire, tristement célèbre ou pas, on froissera toujours certaines personnes, cela ne doit pas être un prétexte pour y renoncer.

          Répondre à ce commentaire

          •  
            FGH 7 novembre 2011 à 20:20

            A défaut d’avoir la foi ........... en matière de mauvaise foi vous avez tout l’air d’être un adepte !

            Comme "personne emblématique" celle-là ne vous suffit pas pour aller chez les voisins chercher les leurs ?

            Répondre à ce commentaire

          •  
            Hulk 7 novembre 2011 à 23:58

            Preuves de l’implication de musulmans dans l’incendie ?

            Répondre à ce commentaire

      •  
        Sébastien Fontenelle 7 novembre 2011 à 18:11

        « Contre l’Islam, il n’y a rien. Et dès qu’il y a quelque chose, c’est un scandale. Au niveau du peuple, bien-sûr, l’islamophobie est plus forte, mais au niveau du politiquement correct, elle ne s’exerce plus, à part les extrêmes (FN). »

        Mais vous êtes carrément désopilant, vous !
        Encore !
        Encore !

        Répondre à ce commentaire

  • FGH 7 novembre 2011 à 10:28

  • Auckland 7 novembre 2011 à 11:33

    Je suis un musulman non pratiquant ( donc tolérant ? ) mais déjà en 1996, lorsqu’un journal satirique Danois avaient avait publier les caricatures du prophète de l’Islam, je me suis senti trahi par l’esprit libertaire qui m’anime pourtant.
    Mais bon d’un autre coté si on arrive à dire qu’Einstein est le père de la bombe atomique, je peux comprendre que Mahomet soit le père des terroristes et que Jesus soit le père des pédophiles.
    On peut se tromper au nom de l’Islam, tromper les autres au nom de l’Islam et tenir l’Islam comme responsable de l’erreur commise par l’ignorant.
    C’est absurde.
    Je n’ai pas à défendre un Prophete qui n’a pas à se defendre car son message était clair. Par contre je pisse sur ceux qui n’ont pas compris.
    Qui aura assez de sensibilité pour comprendre la métaphore et la symbolique du Prophete avec la femme ? Ils n’ont retenu que le droit d’en avoir plusieurs. N’ont ils pas remarqué le statut social des femmes qu’il a épousé ? Une veuve, une ancienne pute, une orpheline... Il n’a épousé que des femmes en bas de l’échelle de la considération sociale.
    Donc à tous les provocateurs laïques, adeptes de la Religion laïque, la liberté ne saurai être totale si l’on est ignorant. Étudiez votre sujet pour commencer.
    Enfin je vous suggère une caricature, dessinez des rangées de mosquées mitoyennes, chacune ayant un drapeau différent ( Maroc, Mali, Arabie Saoudite, Hongrie, Algerie, Tunisie, Pakistan, Turquie, ... ).
    Le racisme est omnipresent parmi les musulmans.
    Moi Noir, j’épouserai plus facilement une Bretonne ou une Berichonne qu’une Tunisienne ou qu’une Turque.
    Alors que je suis musulman.

    Love, peace and havin’ fun

    Répondre à ce commentaire

    •  
      8 novembre 2011 à 20:32

      tout a fait d’accord avec vous
      c’est la réponse la plus adéquat que j’ai lu en réponses à ces caricatures
      une seule chose me géne. votre référence à musulman non pratiquant (donc tolérant ) j’en connais un tas
      qui est pratiquant et tolérant meme si je n’en fais pas partie.
      je pense aussi que la meilleur des réponses à donner aux gens qui blaspheme et dénigre notre (ou toutes )religion, c’est de les ignorer
      ne disent ils pas << les chiens aboient, la caravane passe >>

      Répondre à ce commentaire

  • Hallain 7 novembre 2011 à 15:42

    La liberté d’expression, la liberté de caricature, la liberté de penser, la liberté d’opinion, en démocratie, ne se débitent pas en tranches et n’ont certainement pas à être accolées à des "mais". A être réduites.
    Ceux qui n’aiment pas certaines pièces de théâtre, ceux qui n’aiment pas certains journaux, certains films, certaines œuvres artistiques n’ont qu’à pas aller les voir. N’ont qu’à pas les acheter.
    Il y a nombre de personnes athées pour qui entendre une cérémonie religieuse, une prière catholique, musulmane ou juive est particulièrement gênant, désagréable. Ils peuvent ressentir cela comme une agression face à leur liberté de penser. Comme une insulte face leurs convictions...
    Mais, mieux que les cocktails Molotov, contre ça ils ont trouvé la parade : ils ne vont pas à l’église, ni à la mosquée, ni au temple, ni à la synagogue !
    Une idée toute Simple en somme, plutôt que de casser, d’incendier, d’insulter, de détruire, ils ne regardent pas ce qui leur déplait.
    C’est simple. Primaire même...
    Peut-être un jour les intégristes de toutes espèces, religieux et autres seront-ils assez intelligents pour découvrir à leur tour cette évidence...

    Répondre à ce commentaire

  • Dominique Dréan 7 novembre 2011 à 16:03

    J’arrive un peu tardivement dans ce débat et j’ai essayé en vain de suivre le fil des commentaires. C’est rigoureusement impossible pour ma petite intelligence : entre les réponses à lire de haut en bas et les commentaires à lire de bas en haut... Je renonce. Ce nouveau système n’est pas pratique du tout !

    Répondre à ce commentaire

  • 7 novembre 2011 à 17:50

    Je me souviens d’un Charlie Hebdo, très très provoc avec le professeur Choron, etc... c’était limite dégueulasse, et je crois bien qu’aujourd’hui ils auraient droit à des procès à tout va. Car l’idée du journal était LA PROVOC ! seulement voilà, la provoc aujourd’hui est de plus en plus interdite, condamnée, empêchée, sous prétexte d’heurter tel ou tel lecteur qui serait tombé sur la provoc et en serait traumatisé,blessé, etc... Il serait bon un jour de rappeler que la provocation, l’irrespect, la transgression est légitime, même morale, quand elle est annoncée, et consentie. Tout lecteur a le droit de se sentir choqué par la lecture qu’il achète ! Un musulman a le droit d’acheter en cachette Charlie Hebdo pour se gausser des salafistes qui le font c... tout en proclamant haut et fort que Charlie Hebdo blesse son prophète !

    Répondre à ce commentaire

    •  
      FGH 7 novembre 2011 à 19:16

      anonyme 7 novembre à 17:50

      (...) la provoc aujourd’hui est de plus en plus interdite, condamnée, empêchée, sous prétexte d’heurter tel ou tel lecteur qui serait tombé sur la provoc et en serait traumatisé,blessé, etc... (...)

      Vous devez avoir apprécié "Nineteen Eighty-Four" vous aussi, mais on n’en a manifestement pas tiré les mêmes conclusions...

      Répondre à ce commentaire

  • Manel 8 novembre 2011 à 09:26

    Bonjour,
    je soutiens avec force un journal qui ose critiquer toutes les religions et les tourner en dérision,je ne comprends pas Politis et certains de ses journalistes ?
    J’achéterai CH mercredi !
    On a le droit et parfois le devoir d’etre anticlérical,c’est très sain ,parlez en au peuple iranien !

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Ali 8 novembre 2011 à 09:34

      @Manel,
      Bonjour Manel,
      Si Charlie Hebdo critiquait toutes les religions et leurs bêtises je serait absolument d’accord avec vous. Mais il se trouve que ce n’est pas le cas. Montrez-moi un seul numéro spécial dédié aux bêtises de la religion juive (et dieu sait si il y en a) et je serai d’accord avec vous.

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Yvest 8 novembre 2011 à 10:59

        La réponse de Charb lui-même à cette question (sur France 5)
        "les juifs, ils font chier que d’autres juifs et quelques Palestiniens" !!!!...??...
        ...étonnant non !...

        Répondre à ce commentaire

      •  
        9 novembre 2011 à 10:43

        Il est idiot de se focaliser la dessus, les personnes qui taxe Charlie de partialité inter religion ne lisent que rarement, voire n’ont jamais lu Charlie. C’est un journal d’actualité, ils parlent donc de l’actualité. Je trouve que les révolutions arabes - qui auraient dû permettre à ces pays de profiter enfin d’un peu de démocratie - récupérées par des Islamistes radicaux était un sujet suffisamment important pour en faire un numéro spécial.

        Inutile d’essayer de décrédibiliser le journal de cette manière, la véritable ligne de conduite du journal, c’est  »celle-ci« .

        Répondre à ce commentaire

        •  
          FGH 9 novembre 2011 à 15:48

          Anonyme 9 novembre à 10:43

          Une fatwa comme une autre...

          Répondre à ce commentaire

        •  
          Valere 9 novembre 2011 à 20:46

          C’est vrai que Charlie colle parfaitement à l’actualité quand il s’agit de dénoncer l’organisation criminelle nommée OTAN ou les propos racistes du ministre Israélien des affaires étrangères Liebermann, ou la laïcité de nos amis Saoudiens...

          Répondre à ce commentaire

    •  
      FGH 8 novembre 2011 à 10:46

      Manel,

      - 1) Les gens sains d’esprit savent que l’anticléricalisme, c’est l’opposition à l’influence et à l’ingérence du clergé dans la vie publique et politique, et qu’il a été une idéologie politique marquante de la vie politique française du xixe siècle et de la 1ère moitié du xxe siècle. Ils savent que depuis les années cinquante, l’anticléricalisme est en recul en France et n’est plus mobilisateur sur le plan politique, si ce n’est pour la question scolaire comme lors du grand rassemblement d’avril 1984 contre l’enseignement confessionnel et pour la défense du service public qui a fait plier la Droite.
      - 2) Renseignez-vous sérieusement (ailleurs que dans une Wiki poubelle) sur l’organisation institutionnelle et politique de la République islamique d’Iran avant de reprendre et de lancer des clichés ineptes sur le sujet et après on en reparlera...
      - 3) Vous connaissez le Brésil ? C’est un pays ultra-catho, même à l’extrême gauche ils sont cathos là-bas ! (Sans rire !) Vous savez ce qu’ils font comme caricatures ? De Mahomet ? De Vishnu ? Non de Ratzinger le Rouge !


      Eduardo Batistao - VEJA Magazine 25/12/2005

      Répondre à ce commentaire

      •  
        FGH 8 novembre 2011 à 11:03

        Erratum :

        Janvier 1994 et non avril 1984 (en 84 c’étaient les culs bénits qui manifestaient)

        Répondre à ce commentaire

  • Patrig K 8 novembre 2011 à 11:23

    Je suis assez d’accord avec cette vision de l’affaire qui secoue Charli Hebdo ...

    La carricature des curés du XIX siècle et XXéme, ont à ma connaissance une origine stricto chrétienne et catholique, c’est à dire pratiquée par des individus intégrés à cette "civilisation", combien mème ils ne s’y reconnaissaient pas et n’étaient pas pratiquants le plus souvent, ce qui est forcément plus "saint", et intervient dans un mème modèle de société à l’origine, de l’auto carricature...

    Par contre, la volonté de Charli, de remettre le couvert et de carricaturer les "voisins", n’est pas très malin en soit, n’apporte aucune résolution crédible et envenime les relations inter sociétales du monde "laique" catholique par de la polémique envers les endroits déjà "exclus" sur bien des domaines ou musulmans naviguent tant bien que mal , un pan entier des sociétés qui est en pleine évolution...

    Une carricature de Mahomet, aura de la valeur critique, si elle nait en son coeur musulman, ceci étant, je m’interdit de condamner à 100% ... sur le coup, ils sont vraiment betes et méchants à la fois .. La forme de toutes les façons a trop veillie, et le menu trop consommé ...Bref , rien de bien consistant en réalité.. pour finir d’etre ébergé par l’ex patronne d’AREVA et du pion et lacheur de Didier Porte et son collistier , dont j’ai oublié le nom ..

    Répondre à ce commentaire

  • FGH 10 novembre 2011 à 18:36

    Puisqu’il devrait être question d’humour, l’avis de Siné sur le sujet et celui de Didier Porte...

    Répondre à ce commentaire

  • anastasiane 23 novembre 2011 à 16:56

    j’aime bien comment Denis Sieffert dis "ces gens", un peu comme un colon dirait "mes nègres". Parmi "ces gens", il y en a qui bien que musulmans boivent du whisky dans les fêtes, draguent à tout va et se marrent à la lecture de Charlie. Il y en a qui n’attendent qu’une chose qu’on arrête ce mépris de gauche bobo dont Politis est sur cette question, le triste représentant. Il considère encore "ces gens" comme des colonisés inférieurs qu’ils faut absolument défendre. Accordez leur, à tous, la liberté, celle d’approuver, de rigoler, de transgresser leur croyance en baffrant de la rillette ou du bacon, en picolant un coup avec leur pote qui fume le chichon et condamnez sans appel les dingues de dieu, toutes chapelles confondues. La gauche serait un peu plus cohérente plutôt que de faire des divisions entre les musulmans, "peuple" opprimé ultra minoritaire et les catholiques détenteurs historiques de tous pouvoirs en France. Etes-vous aveugle ? Les églises sont quasi vides (Allélouila) et dans certains coins d’ici, les rues ne sont plus mixtes (mais pas dans les beaux quartiers de gauche où sans doute vous résidez...). Alors moi je vous le dis, mes très chers frères, je soutiens à fond Charlie Hebdo quant à penser que Charb est pro-israélien, c’est juste du grand n’importe quoi et la preuve que les laudateurs de ce pauvre édito ne lisent jamais Charlie. Ce qui est bien dommage.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      FGH 24 novembre 2011 à 21:10

      @anastasiane 23 novembre à 16:56

      Il y en a comme vous qui préfèrent mettre des claques dans le dos aux Zarabes lors des soupes de cochon et autres apéros pinard, c’est clairs que ces barbares de Gauchistes de Politis ils ont pas encore compris que c’était ça la vraie solidarité, conviviale, rigolarde et tout ! Ils savent pas vivre les Gauchistes !

      Répondre à ce commentaire

  • soutienacharliehebdo 19 septembre 2012 à 13:44

    Je pense et je m’exprime,
    tu pense et tu t’exprime,
    il pense et il S’exprime,
    elle pense et elle s’exprime,
    nous pensons et nous nous exprimons,
    vous pensez et vous vous exprimez,
    ils pensent et ils s’expriment,
    elles pensent et elles s’expriment...

    Ces verbes se conjuguent à toutes les personnes, c’est qu’il y a une raison non ?

    La liberté de penser et de s’exprimer est une des bases fondamentales de notre pays... Charly hebdo caricature les musulmans, les juifs , les chrétiens, les politiques et les personnages publics... Nous sommes donc tous concernes... Mais nous ne ne pouvons les empêcher de penser et de s’exprimer...

    Je leur apporte donc mon soutien à 2000 %

    Répondre à ce commentaire

Commenter (111)

Sur le même sujet
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature