haut-pub
Accueil du site > Les blogs de Politis > Bernard Langlois > Un cyclope nommé Obama …

Par Bernard Langlois - Suivre sur twitter - 28 septembre 2011

Un cyclope nommé Obama …

… ou les deux yeux bien ouverts d’une journaliste algérienne.

Sur son blog, intitulé Une femme à sa fenêtre, Ghania Mouffok se présente ainsi : « Journaliste depuis 1984, vit et travaille en Algérie, (Alger) en indépendante depuis 1992. » [1]

Elle écrit sur ce blog des choses qui me semblent bien intéressantes, avec humour, ce qui ne gâche rien.

Ainsi, sous le titre : «  Obama est un cyclope. Moi aussi.  », elle s’interroge sur la pertinence qu’il y aurait à changer son regard sur le monde, comme on l’y invite de partout :

« Je suis prête en cette aube de ce 21ème siècle passionnant à revoir mes classiques comme m’y invitent des amis de bonne foi, des éditorialistes africains et autres segments de la » “mediaklatura” « émergente qui tentent d’expliquer à ma conscience obtuse que certes, l’Amérique est une grande puissance soucieuse de ses intérêts et “c’est normal”, mais qu’elle n’est pas le “deus ex machina” qui décide de tout et que les choses étant complexes par ailleurs, depuis sa riche histoire, ses contradictions internes, elle est contrainte parfois à être du bon côté du manche, comme en Libye par exemple parce que “quand même on ne pouvait pas laisser les Libyens se faire massacrer” »

Et la voilà qui analyse de près le discours d’Obama à l’Assemblée générale de l’ONU, suite à la demande palestinienne d’accéder enfin au rang d’Etat. Et elle constate :

« qu’ Obama voit le monde comme un riche mais pas comme un pauvre. Il voit le monde comme un Israélien mais pas comme un Palestinien. Il voit les insurgés libyens mais il ne voit pas l’OTAN. Il voit l’Iran mais pas l’Arabie Saoudite. »

« J’en conclus qu’Obama a des problèmes de vision, tout le temps il lui manque un œil. »

L’ Amérique est borgne et ne peut voir le monde tel qu’il est. Il faut qu’on l’aide à y voir clair en lui offrant d’autres angles de vision.

Et bien que Ghania se dise borgne elle-même (« L’ Amérique a besoin de mon œil. »), je trouve, moi, qu’elle a deux bons yeux bien ouverts.

Et je vous invite à y regarder de plus près, et à me donner votre avis.

Notes

[1] Merci à Mona Chollet de me l’avoir fait connaître.

Commenter (15)

Commentaires de forum
  • babelouest 28 septembre 2011 à 08:20

    Merci pour le lien, Bernard. Je me suis permis de le reprendre pour Hémisphère Gauche. Magnifique, pertinent et exhaustif. Je me promets de retourner régulièrement sur le blog de la dame.

    Répondre à ce commentaire

  • baloo 28 septembre 2011 à 09:59

    Obama, déjà qu’il est noir, en plus avec un seul oeil... il ne manquerait plus qu’il soit juif ! Remaque, ça arrangerait peut-être les choses. :)

    Répondre à ce commentaire

  • pispaul 28 septembre 2011 à 12:18

    Dès le départ il était évident que "BO-parleur" n’était qu’un beau-parleur, très habile pour faire rêver les gens .... il n’y a que les aveugles pour ne pas l’avoir vu.

    Répondre à ce commentaire

  • colin Henri 28 septembre 2011 à 14:47

    Tout est dit et bien dit , grand merci pour ce lien que j’ ai fait suivre à pas mal d’ amis .

    Répondre à ce commentaire

  • morvandiau 28 septembre 2011 à 15:35

    il n’a qu’un oeil soit, mais les bourses bien attachées !

    Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 28 septembre 2011 à 15:51

    @Baloo : tu confonds pas avec Sammy Davis Jr, des fois ?

    Répondre à ce commentaire

  • JPB 28 septembre 2011 à 18:14

    "Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois"

    Merci pour le lien

    Répondre à ce commentaire

  • cp 28 septembre 2011 à 18:31

    Rame, Emanuel !

    Faut-il rappeler que le « Claude Guéant », ou le « Villepin », d’Obama, au départ, à la Maison Blanche, le chef de cabinet initial, fût un nommé Rahm Emanuel, qui est un quasi israélien ! Il est parti se faire élire maire de Chicago, illustre fief démocrate (Magouillesque) d’où sort le président.

    Tout cela ajouté au fait c’est Wall Street qui a largement financé la campagne d’Obama, la communication (onéreuse) primant désormais sur le soutien militant. Alors qu’Obama n’indispose ni Israel, ni Goldman Sachs, ne devrait plus étonner personne !

    Répondre à ce commentaire

  • babelouest 28 septembre 2011 à 20:06

    Allo, Bama ? Avec cette politique aveuglante de mépris des neuf dixièmes de l’humanité (au moins), tu dépasses les borgnes !

    Répondre à ce commentaire

  • Ali 28 septembre 2011 à 22:55

    Merci Bernard pour ce lien,
    J’ai lu le billet que j’ai beaucoup apprécié car, vu mes origines, je partage les sensibilités de l’auteure.

    Au risque de passer pour un naïf égaré j’exprime de nouveau ma voix discordante :

    Faisons la différence entre Obama et la politique étrangère des Etats-Unis enfoncé jusqu’au cou dans le piège sioniste. Aujourd’hui Obama agit dans le cadre d’une "cohabitation". Il est minoritaire à la fois au niveau de son pays et au sein de son parti.

    En France 110 députés dont certains soi disant de gauche ont demandé à Sarkozy de boycotter le projet de Mahmoud Abbas. Imaginez un instant ce qui en est aux US !

    Obama n’est pas responsable de l’héritage qu’il a reçu, ni de la puissance du lobby sioniste dans son pays. Mais il se bat avec les moyens qu’il a encore et a montré sa volonté de changement. Même s’il ne réussit pas à la fin il serait injuste de lui en attribuer toute la responsabilité et ingrat de ne pas reconnaître ses efforts.

    Pour avoir une idée claire de ce que représente Obama comparons le simplement avec son prédécesseur !

    Il y a déjà suffisamment du monde dans le camp d’en face pour le critiquer et lui mettre des bâtons dans les roues. Aidons cet homme au lieu de le critiquer simplement.

    Ali

    Répondre à ce commentaire

  • fraternitain 28 septembre 2011 à 23:08

    tout à fait d’accord avec toi Ali
    ces critiques incessantes d’Obama visent quoi ? le faire échouer pour que nous ayons à la tête des USA un des candidats dingues du Parti Républicain, un Tea party qui en France paraitraient des extrémistes forcenés ?

    je respecte cet homme qui a eu le mérite de faire entendre la voix d’une autre amérique, une amérique que je préfère à celle des Texans et des bigiots, du fric et du pétrole. D’ailleurs les insinuation douteuse sur goldman Sachs et les sionistes qui l’entoureraient ne sont pas très fines.

    j’ai parfois l’impression qu’entre la droite et la gauche tout le monde souhaite son échec !

    Répondre à ce commentaire

  • Ali 29 septembre 2011 à 06:17

    Bonjour, c’est encore moi !
    J’ai oublié d’ajouter ce lien en appui de mes propos. Un document à vous donner la chair de poule :

    http://www.dailymotion.com/video/x8...

    Répondre à ce commentaire

  • colin Henri 29 septembre 2011 à 19:30

    Je vous transmets une réflexion faite par une amie "C’est vraiment à désespérer !! la seule façon de s’en sortir, c’est que Dieu revienne sur sa parole et prévienne les Américains qu’il a changé d’avis et qu’Il donne désormais l’Amérique aux musulmans !" suite au lien d’ Ali

    Répondre à ce commentaire

  • Ali 30 septembre 2011 à 10:52

    @colin Henri
    Rien compris à votre commentaire, mais je tiens à préciser que quand on s’appelle Ali on n’est pas nécessairement musulman. On peut aussi être athée, agnostique, etc. Aussi, dans certains pays arabes on trouve des Ali chrétiens.
    Le monde que nous vivons est plus complexe que ça ...

    Répondre à ce commentaire

  • colin Henri 30 septembre 2011 à 17:20

    Bon , Ali , pour moi c’ est de l’humour grinçant . Quand on voit , dans le lien, le lobby israélien museler la parole aux USA (pays démocratique parait- il , ) imaginer le "Dieu " des Juifs changer, d’ avis au sujet de la terre promise (voir bible ) est assez provocateur ... et montre une désespérance du problème israëlo - palestinien ...

    Répondre à ce commentaire

Commenter (15)

Commenter

gauche_onglets
+lus

+commentés

haut-pub
« avril 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature