« Plutôt “gréver” que céder »

Six mille travailleurs sans papiers sont en grève depuis la mi-octobre. Le gouvernement restant sourd aux demandes de régularisation, des personnalités ont apporté leur soutien au mouvement. Reportage.

Les travailleurs sans papiers ont mis un coup de projecteur sur leur situation. Le 6 janvier, le piquet de grève parisien situé dans l’étroite cour du Fonds d’assurance formation des salariés de l’artisanat et du BTP (dans le VIe arrondissement) a accueilli des personnalités venues partager une galette des rois « de la solidarité » sous l’œil des journalistes. Antoine de Caunes, Juliette Binoche, Josiane Balasko, Cali, Lilian Thuram ou encore Charles Berling ont fait le déplacement pour réaffirmer leur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Debout les festivals !

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.