Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 5€/mois. :

Politis Web illimité

5 par mois Offre de lancement
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

9 par mois Offre de lancement
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier : 46 N° + 2 hs en prélèvement automatique à durée libre
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

Cinéma : La Dette

Un ancien de Solidarnosc, leader d’une des plus grandes grèves de 1980 organisées contre le pouvoir communiste, est soupçonné, trente ans après les faits, d’avoir en réalité collaboré avec le régime. Cette accusation bouleverse tous ses proches, en particulier son fils, qui n’avait qu’un an à l’époque. La Dette, de Rafael Lewandowski, film franco-polonais, aborde par la fiction un problème qui ne cesse de ressurgir en Pologne : de quoi est réellement fait le passé de ce pays ? Quelles vérités admises par le plus grand nombre sont-elles en définitive des faux-semblants ? Les non-dits, les secrets d’État et le refoulement de la mémoire, notamment sur la longue période communiste, empoisonnent le présent et permettent encore aujourd’hui toutes sortes d’instrumentalisation ou de chantage, comme on peut le voir dans le film. La Dette souffre d’une trop grande volonté de démonstration et d’un scénario un peu lourd et prévisible. Mais le film a le mérite de mettre en scène une situation complexe.


La Dette , Rafael Lewandowski (1 h 48).

Haut de page

Voir aussi

Articles récents