Les échos de la semaine

L'oeil de Politis sur l'actualité de la semaine en bref.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Syrie : Funeste anniversaire

Neuf ans tout juste après le début du soulèvement, que reste-t-il de la révolution syrienne ? Écrasée par une féroce répression engagée par Assad, puis la Russie et l’Iran, la révolution qui, à l’origine, était sociale et démocratique a payé un très lourd tribut à l’indifférence internationale. Au moins 500 000 Syriens sont morts et le pays a perdu 6 millions d’habitants. Reste aujourd’hui l’enclave d’Idlib, au nord-ouest. Après des semaines d’intenses bombardements visant hôpitaux et écoles, la zone connaît un fragile cessez-le-feu,
sans que l’on sache ce que sera son statut futur.

Mobilisation : Garde à vue pour les voix qui défendent le climat

Les 13 et 14 mars devaient être des temps forts de la mobilisation pour le climat en France, un an après la « Marche du siècle ». L’épidémie de coronavirus a engendré l’annulation de la plupart des manifestations, à l’exception de l’action de désobéissance civile baptisée « Démasquons Macron », coordonnée par ANV-COP21. La mission : faire le vrai bilan du gouvernement, dénoncer inlassablement le double discours en matière de justice climatique et sociale. Retard des engagements climat, augmentation des inégalités, réforme des retraites, taxe carbone inefficace et injuste socialement, cadeaux fiscaux aux riches, soutien au développement des énergies fossiles dans le monde, dégradation des services publics… La liste est longue à mi-mandat !

Rassemblé·es autour de l’Élysée, des invité·es de marque comme la sociologue Monique Pinçon-Charlot, Nicolas Girod, de la Confédération paysanne, des représentant·es du collectif Inter-urgences ont pris la parole et brandi… des portraits présidentiels décrochés dans les mairies de l’Hexagone ! Douze militant·es ont été arrêté·es, parmi lesquel·les Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France, Priscillia Ludosky, figure connue des gilets jaunes, Khaled Gaiji, président des Amis de la Terre France, ainsi que trois scientifiques : le sociologue Milan Bouchet-Valat, l’épidémiologiste Kévin Jean et l’astrophysicien Jérôme Guilet. Ils et elles ont été libéré·es sans poursuite après une garde à vue de 24 heures ! « Macron nous affirmait hier qu’il fallait écouter en priorité la science, et aujourd’hui il arrête les scientifiques qui nous alertent sur la crise climatique, c’est un comble ! […] malgré ses beaux discours, Emmanuel Macron faillit à ses responsabilités en matière de climat et de justice sociale », rappelait Pauline Boyer, d’ANV-COP21, dans un communiqué de presse. Pas de trêve pour la répression policière !

Justice : Mansuétude pour Preynat

Bernard Preynat encourait jusqu’à dix ans de prison pour agressions sexuelles sur mineurs, de jeunes scouts du diocèse de Lyon. Des faits reconnus par l’accusé, aujourd’hui âgé de 75 ans, et réduit à l’état laïc. Le tribunal correctionnel de Lyon a finalement condamné l’ancien prêtre à cinq ans de prison, sans même avoir ordonné de mandat de dépôt. Une peine inférieure aux réquisitions qui réclamaient au moins huit ans de prison lors de son procès en janvier dernier. En raison de son âge et de son état de santé, Bernard Preynat devrait ainsi échapper à l’incarcération. Une fois de plus, dans une affaire de pédophilie au sein de l’Église, la justice se montre bien clémente. Rappelons que le cardinal Barbarin vient d’être relaxé en appel pour non-dénonciation d’actes sexuels, précisément pour cette même affaire.

Burkina Faso : Deux otages retrouvés libres au Mali

Ils avaient disparu en décembre 2018 au Burkina Faso, alors qu’ils voulaient rejoindre le Togo par la route, où ils devaient participer à un projet de reforestation. Édith Blais, canadienne, et son ami Luca Tacchetto, italien, ont été retrouvés par la mission de l’ONU dans les environs de Kidal au nord du Mali. « Ils se portent bien », a déclaré un représentant de l’ONU à Bamako, où ils ont été emmenés le 14 mars. Même si leur mésaventure n’est pas encore bien claire, il semblerait qu’ils aient été enlevés par un groupe crapuleux qui les a d’abord séparés pendant de longs mois. Une source malienne indiquait que leurs ravisseurs ont sans doute échoué à les céder à un groupe jihadiste, dans cette région frontalière et désertique. Il y a quelques jours, le couple a réussi à fausser compagnie à ses geôliers et, après plusieurs kilomètres de marche, à contacter un habitant qui les a conduits jusqu’à la mission de l’ONU. Le ministre malien des Affaires étrangères a insisté, sur RFI, « sur le courage de ces jeunes qui ont été privés de liberté pendant quinze mois dans le désert. » Du courage et pas mal de chance, après un périple de plusieurs centaines de kilomètres, depuis leur enlèvement.

ADP privatisé, ça attendra

Suspendue, la privatisation d’Aéroports de Paris. Le coronavirus a permis au gouvernement d’habiller cette décision. Il est vrai que le nombre de signatures requises pour un référendum d’initiative partagée n’était pas atteint à la date limite : 1 116 000 personnes ont signé, bien loin des 10 % du corps électoral (4,7 millions). Cela montre surtout que – pour une fois – Macron a eu raison de fixer le seuil à un million dans son projet de réforme constitutionnelle, pour l’instant dans les choux.

Un deuxième malade du sida « guéri »

Le 10 mars, la revue médicale The Lancet a relaté le cas d’un homme atteint du sida sans plus aucun traitement et dont le sang ne contient plus aucune trace du VIH. Neuf ans après le « patient de Berlin », ce « patient de Londres » est le deuxième malade considéré comme « guéri ». Atteints d’un cancer du sang, les deux ont bénéficié d’une greffe de moelle osseuse à partir de donneurs portant une mutation génétique très rare résistante au VIH. Un espoir pour la recherche ?

Chelsea Manning est libre !

Libérée en 2017 par Barack Obama après quatre ans de prison, l’ex-analyste de l’armée états-unienne et informatrice de WikiLeaks, Chelsea Manning, a fait une tentative de suicide durant sa récente incarcération pour avoir refusé de témoigner sur le fonctionnement du site, et surtout contre son fondateur, Julian Assange. Libérée le 12 mars, elle devra toutefois payer les pénalités financières fixées pour tenter de la forcer à témoigner contre Assange : 256 000 dollars !

Un procès Charlie pour l’histoire

Le procès des attentats contre la rédaction de Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, qui doit s’ouvrir le 4 mai, sera intégralement filmé. La loi Badinter de 1985 permet, à titre exceptionnel, l’enregistrement d’un procès dès lors qu’il « présente un intérêt pour la constitution d’archives historiques de la justice ». Une exception qui n’a eu lieu que pour les procès Barbie, Papon, Touvier ou de la catastrophe AZF à Toulouse…


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.