Les échos de la semaine

L'oeil de Politis sur l'actualité de la semaine en bref.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Justice : Les carottes sont cuites… aux pesticides

Des maraîchers et des professionnels de la filière agricole ont été condamnés par le tribunal judiciaire de Coutances (Manche) à de lourdes amendes allant de 10 000 euros à 80 000 euros. Ils ont été reconnus coupables d’avoir vendu ou traité des parcelles avec du dichloropropène, un pesticide interdit en France depuis 2018. « Ce trafic a concerné 132 tonnes de pesticides importées d’Espagne, pays ayant droit à une dérogation. Près de 100 tonnes ont été épandues entre février 2018 et novembre 2020 par des producteurs de carottes du bassin de Créance dans la Manche », précise le syndicat agricole Confédération paysanne, également partie civile. Ces agriculteurs utilisaient ce pesticide classé cancérogène probable pour lutter contre un ver parasite des carottes des terres sableuses de cette région. Place aux alternatives maintenant !

États-Unis : La Cour suprême refuse de censurer une odieuse loi anti-IVG du Texas

C’est une des conséquences des nominations (à vie) par Donald Trump de juges ultra-réacs à la Cour suprême. Saisie en urgence par des défenseur·ses du droit à l’avortement, la plus haute juridiction fédérale des États-Unis a refusé – par cinq voix contre quatre – de suspendre, jeudi 2 septembre, une loi du Texas qui interdit d’avorter après seulement six semaines de grossesse. Même en cas de viol ou d’inceste. Or la plupart des femmes ignorent encore qu’elles sont enceintes dans ce délai. Cette loi encourage en outre les « bons » citoyens à dénoncer ceux (médecins, chauffeurs de taxi, proches…) qui aideraient une femme à avorter au-delà de six semaines. « Cela semble ridicule, presque anti-Américain », s’est indigné Joe Biden, qui y voit un encouragement à la délation, puisque « cela crée une sorte de système de justiciers autoproclamés, avec des gens qui perçoivent des récompenses ». Dans la tradition des chasseurs de primes des westerns : 10 000 dollars…

Joissains démissionne, vive Joissains

Solidement installée à la mairie d’Aix-en-Provence depuis vingt ans, Maryse Joissains-Masini (LR) a annoncé ce 1er septembre qu’elle mettait fin à son règne. La surprise était modérée puisqu’elle risque de voir sa peine de trois ans d’inéligibilité confirmée par la Cour de cassation à la fin du mois. Heureusement, sa fille Sophie (UDI), actuellement deuxième adjointe, se dit prête à reprendre le flambeau. Avec le soutien maternel et celui de son père, Alain (maire de 1978 à 1983), la conquête du pouvoir
ne risque pas d’être trop périlleuse.

Cinéma : Le Pen encense BAC Nord

« Alors que le Président va faire un show médiatique à #Marseille, la réalité c’est ce film ! Allez le voir ! » Voilà comment Marine Le Pen, en un tweet, valide le malaise ressenti par le journaliste irlandais Fiachra Gibbons lors de la présentation à Cannes du film de Cédric Jimenez, très librement inspiré de l’affaire des ripoux de la BAC nord-marseillaise. Onze policiers ont été condamnés en avril pour vol de drogue. Or, dans ce film, « les gens des cités sont présentés comme des bêtes. C’est une vision des cités qu’on a toujours dans les médias français : des zones hors civilisation », avait critiqué le journaliste devant l’équipe du film. « Nous sommes dans une année d’élection : Il y a un problème, là ! » Oui : le film a dépassé le million d’entrées.

Haute-Garonne : Des cabinets trop pourvus

L’inflation de collaborateurs de cabinet au sein du conseil départemental de Haute-Garonne inquiète l’Agence française anticorruption. Dans un rapport paru en juin, que le site d’information Mediacités Toulouse a relayé cette semaine, elle relève que le département a employé 66 collaborateurs entre décembre 2019 et octobre 2020. Explosant ainsi le plafond légal fixé à… 10 ! Pour arriver à ce chiffre, l’agence a requalifié les fonctions de plusieurs agents du département en « collaborateurs de cabinet ». C’est le cas de plusieurs personnes rattachées au cabinet du président, Georges Méric (PS), dont les fiches de poste confirment les missions. L’usage abusif des collaborateurs n’est pas neuf. En Île-de-France ou en Auvergne-Rhône-Alpes, Valérie Pécresse et Laurent -Wauquiez font l’objet d’accusations similaires.

Les Françaises insatisfaites

« C’est dans l’Hexagone que l’on compte le plus de femmes insatisfaites de leur vie sexuelle. » Constat sans appel dressé par l’Ifop : 35 % des Françaises se déclarent insatisfaites sexuellement, soit beaucoup plus qu’en l’Allemagne (23 %) ou au Royaume-Uni (27 %). Un taux qui se rapproche plutôt du niveau observé dans des pays méditerranéens comme l’Italie (30 %) et l’Espagne (28 %). 64 % des Françaises considèrent que leur partenaire n’est pas assez attentif à leur plaisir. Résultat : plus on va au nord, mieux c’est : il y a peut-être
un message subliminal dans cet état de fait…

Bidonnage sondagier

Pour 69 % des sympathisants écolos, Jadot est « le meilleur candidat », affirme un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Le Parisien et France Info (5 septembre), loin devant Rousseau (11 %), Batho (8 %), Piolle (7 %) et Governatori (4 %). Problème : les sympathisants écolos n’étaient qu’une petite centaine dans les 925 personnes interrogées, et Jadot apparaissait dans 6 scénarios électoraux testés, pas les autres.

Le but de Montebourg

Messi joue à Paris, Montebourg promet la « remontada » pour la France. Sans jamais totalement sombrer dans le ridicule, Arnaud Montebourg a annoncé, le 4 septembre, sa candidature à l’élection présidentielle en utilisant cette métaphore footballistique, de sinistre mémoire au PSG. L’ancien ministre du Redressement productif n’a décidément pas abandonné l’idée de remonter la pente. Comme Sisyphe ?

Carnet brun

L’ex-député du FN Marion Maréchal s’apprête à épouser en secondes noces Vincenzo Sofo, eurodéputé italien, annonce Le Parisien (3 septembre). Membre depuis 2009 de la Lega de Matteo Salvini mais opposé à sa participation au gouvernement Draghi, Sofo a rejoint Fratelli d’Italia, un mouvement « post-fasciste » en pleine ascension. Il anime le site Il Talebano (« le taliban » en italien) et le mariage est prévu le 11 septembre. Ça ne s’invente pas.

La mère d’un dealer expulsée de son HLM

À Nice, une locataire a été expulsée de son logement social, après la condamnation de son fils, âgé de 19 ans, à 20 mois de prison pour trafic de stupéfiants. Un nouveau règlement du bailleur Côte d’Azur Habitat ainsi qu’une convention signée en avril par le parquet et la préfecture des Alpes-Maritimes, permettant de tenir le bailleur informé des affaires judiciaires de ses locataires, ont permis cette procédure d’expulsion. D’autres sont en cours, claironne Anthony Borré, premier adjoint au maire.

Loyers : le plafonnement étendu

Après Paris (2019) et Lille (2020), Lyon, Bordeaux et Montpellier vont mettre en place le dispositif de plafonnement des loyers. Des villes comme Grenoble, Grigny, ou d’autres dans le Val-de-Marne et l’Essonne, candidates au dispositif, ont essuyé un refus alors que leurs administrés modestes peinent à se loger en raison de la flambée des loyers.


Haut de page

Voir aussi

Ce que révèle l’affaire des sous-marins

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.