Les Rencontres d’Arles : Déambulation esthétique et politique

Les Rencontres d’Arles, cinquante ans après leur création, conservent leur exigence de qualité, d’engagement et d’éclectisme. Sélection de l’édition 2021.

Les Rencontres de la photographie ont retrouvé les ruelles arlésiennes. Sous la torpeur estivale, le public est là, visiblement heureux de passer d’une expo à l’autre après une année d’absence.

Passé les ruines de l’antique forum, on pénètre dans la chapelle du Museon Arlaten, qui accueille la rétrospective présentant la« Vie de photographe » de Sabine Weiss – qui vient de fêter ses 97 ans. Monument de la photographie humaniste du XXe siècle français, amie de Doisneau, elle était l’une des rares femmes de la prestigieuse agence Rapho après-guerre. On (re)voit avec plaisir son grain noir et blanc soyeux, notamment son fameux cliché de 1950 du petit mendiant des rues de Tolède au regard inquiet…

À peine sorti du Museon, un choc nous attend dans l’église des Trinitaires, juste en face. Sans doute l’exposition la plus forte et la plus belle de cette édition 2021. Les œuvres de huit jeunes photographes, à la fois acteur·rices et observateur·rices de la révolution soudanaise de 2019, qui provoqua d’abord la chute du sanglant dictateur Al Bachir, au pouvoir depuis trente ans, sont ici réunies sous le titre « Thawra ! Révolution ! Soudan, histoire d’un soulèvement ». Elles documentent le long sit-in de centaines de milliers de Soudanais·es, venu·es de tout le pays, faisant le siège six mois durant du quartier général des forces de sécurité à Khartoum et qui, malgré une dure répression, parviendront à arracher le pouvoir aux militaires.

Il reste 72% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ce que révèle l’affaire des sous-marins

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.