Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 5€/mois. :

Politis Web illimité

5 par mois Offre de lancement
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

9 par mois Offre de lancement
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier : 46 N° + 2 hs en prélèvement automatique à durée libre
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

blog /

Publié le 12 juin 2012

Le présent n'est pas gai …

… mais l'avenir sera radieux !

C'est sans vergogne aucune que je pique le morceau de bravoure ci-dessous (y compris le sous-titrage indispensable) à Jérôme Leroy, écrivain ex-maoïste sulfureux, [qui vient de l'éditer sur son blog
->http://feusurlequartiergeneral.blogspot.fr/2012/06/le-front-de-gauche-et-maintenant.html].

Parce qu'il convient de rire quand on est triste.

Car si les résultats du Front de Gauche, hélas prévisibles, n'incitent pas à la gaîté, ce n'est tout de même pas une raison pour aller se pendre, hein !

«En gros, les sous-titres de la chanson disent : "Si le PS et les écolos espèrent que le FDG explose et que le PCF va aller à la soupe, ils peuvent se la tailler en pointe (expression chinoise de la dynastie Han, attestée chez Li Po). Quant à la droite ethnolibérale, comme d'habitude, qu'elle sache qu'elle est notre ennemie mortelle définitive et qu'un jour elle sera vaincue." »

«Puis les sous-titres disent :  “Le capitalisme aux abois peut bien jouer la carte du racisme pour diviser, le FDG répandra sa lumière d'amour pour dissiper les mensonges et expliquera gentiment aux valets et autres larbins des patrons, et au patrons eux-mêmes, qu'ils peuvent soit contribuer à l'édification du socialisme soit quitter très vite les lieux, une main devant, une main derrière” ( expression Tang cette fois-ci, image du dénuement extrême, attestée chez Wang Wei)»

Dans l'attente d'un deuxième tour dont on n'attend pas grand chose …


Et comme toujours, on ne validera que les commentaires dûment identifiés.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents