Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Politique > Mélenchon bouscule la gauche

Par Michel Soudais - Suivre sur twitter - 5 avril 2012

Mélenchon bouscule la gauche

La montée des intentions de vote en faveur du «  troisième homme  » contrarie socialistes et écologistes. Qui multiplient les tirs de barrage contre ce concurrent inattendu.

Jean-Luc Mélenchon serait-il devenu l’homme à abattre ? Le nouveau statut du candidat du Front de gauche, désormais crédité de 13 à 15 % des intentions de vote et présenté comme le possible « troisième homme » dans plusieurs sondages, lui vaut d’être l’objet de critiques multiples. La présidente du Medef, (...)
Article payant

Commenter (6)

Commentaires de forum
  • kuidad 5 avril 2012 à 19:31

    Espérons pour ce candidat 3G (Grande Gueule de Gauche) que le candidat de la gauche sera élu, sinon il portera une responsabilité énorme dont il ne relèvera pas, à la manière de JP Chevènement après son "jusqu’au boutisme" de 2002.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      nosi 6 avril 2012 à 07:48

      Pour vous, une politique de gauche qu’es-ce que c’est ?
      Sans l’école, la santé, les retraites,L’EMPLOI, l’environnement au profit du plus grand nombre, ceux qui produisent les richesses il n’y a pas de véritable politique de gauche et ferait de très nombreux déçus.

      Répondre à ce commentaire

  • Decrauze 5 avril 2012 à 23:25

    Mélenchon correspond à l’air révolté du temps, soit. Mélenchon vocifère comme pas un sur la scène politique formatée, c’est une évidence. Mais quelles conséquences aurait une application de son programme qu’il s’est d’ailleurs bien gardé de chiffrer, jusqu’à présent ? La générosité révolutionnaire a toujours un arrière-goût cadavérique, terreau à entretenir pour se maintenir en place une fois le Grand Soir éloquent devenu sordide petit matin aux affaires. Son affiche est en ce sens révélatrice de ses intentions. http://pamphletaire.blogspot.fr/201...

    Répondre à ce commentaire

    •  
      bart 8 avril 2012 à 07:38

      En attendant, les cadavres, on ne les comptes plus dans la rue.

      Du pognon, il y en a, il est passé en grande partie du salaire des travailleurs au capital, alors qu’on arrête de nous soûler seulement pour éviter d’alléger les portes monnaies les plus lourds du pays !

      Répondre à ce commentaire

  • nosi 6 avril 2012 à 07:41

    je préfère les promesses de Mélenchon plutot que devoir boire le vinaigre de Sarkosy pendant encore 5 ans.
    les 5 dernières années suffisent qu’il DEGAGE !

    Répondre à ce commentaire

  • MONCADA 6 avril 2012 à 11:01

    Mélanchon bouscule la sociale-démocratie qui n’est plus à gauche depuis belle lurette et pompe une partie des voix du Npar, Pc et LO. Beaucoup de ses sympathisants sont ces socialistes qui voient bien que le PS s’est copieusement embourgeoisé depuis 81 et qu’il ne défend plus la classe ouvrière. On parle de chômeurs, de travailleurs pauvres, de financiers pourris mais PAS DE LUTTE DES CLASSES ! Incompréhensible ! Mélanchon est un soufflé au fromage qui risque bien vite de se dégonfler quand ses alliés du PCF l’auront forcement trahi pour les législatives. Mélanchon n’est pas très regardant non plus avec les gens qui le rejoignent. A la Réunion, par exemple, le PCR est allié avec la droite locale que nous avons combattue férocement en 2003 sur la réforme des retraites. Il s’en fout complètement, du moment que cela lui rapporte des voix. Citer Cuba, Chavez et les autres c’est bien, ça fait plaisir, ça met du baume au coeur mais ce n’est pas la bande de moutons apeurés qui le suit en ce moment qui risque de faire cette même révolution citoyenne ! Mélanchon et sa révolution, c’est après les élections qu’on va pouvoir voir s’il est capable de rebondir, d’être en rupture avec le PS et créer une dynamique nouvelle autour de ses idées et on va voir si son succès populaire était un soufflé au fromage ou le début d’une véritable révolution citoyenne avec une véritable volonté de faire changer les choses ! Je n’y crois guère au vu de l’insuffisance des mobilisations des français sur la réforme des retraites par exemple ou sur l’acceptation tacite de payer la note des banquiers véritables responsables de la "pseudo" crise mondiale ! Espérons que la suite me donne tort ! Et puis, se réclamer de l’ONU, quand on sait que c’est le bouclier moral de l’impérialisme occidental, a de quoi faire sourire !

    Répondre à ce commentaire

Commenter (6)

Sur le même sujet
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature