Mauvaise répartition

Après la carte scolaire, la carte judiciaire : le 29 juin, une vingtaine de barreaux ont fait grève pour protester contre la refonte du système qui organise la répartition des juridictions sur le territoire. Inchangée depuis 1958, cette carte a besoin d'être modernisée. Mais si les tribunaux des grandes villes souffrent d'engorgement, chaque région entend préserver une justice de proximité. L'Association des petites villes de France, fortement touchées par la réorganisation des services publics, a demandé…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.