Emprisonnés pour avoir aidé des migrants

Le procès de sept pêcheurs tunisiens, poursuivis pour avoir recueilli à leur bord 44 migrants dont l’embarcation allait sombrer, s’est ouvert le 22 août dernier. Scandalisé par l’affaire, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) dénonce « les effets mortifères des politiques migratoires européennes » . Le 8 août 2007, au large des côtes maltaises, l’embarcation des migrants est en perdition dans une mer démontée. Partis de Libye trois jours plus tôt, cinq de leurs membres…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents