La crise alimentaire affame aussi les associations

L’explosion du prix des denrées de base et l’augmentation de la pauvreté inquiètent les organisations d’aide alimentaire, qui éprouvent de grandes difficultés à assurer leurs missions en France.

Xavier Frison  • 15 mai 2008 abonné·es
La crise alimentaire affame aussi les associations
© Fédération française des Banques alimentaires, 01~49~08~04~70,Restos du cœur, 01~53~32~23~23,Croix-Rouge, 01~44~43~11~00,Secours populaire, 01~53~41~39~39,

Thaïlande, Sénégal, Inde, Haïti et… France. La crise alimentaire mondiale touche tout le monde, de Bamako à Paris. Si l’explosion des prix des denrées alimentaires de base est amortie avec plus ou moins de douleur par les Français, les plus démunis sont les premières victimes du phénomène. Ceux qui pouvaient encore payer leur nourriture en grande surface ont tendance à se fournir auprès des associations de solidarité, augmentant ainsi la «clientèle» de ces dernières. Or, ces associations doivent affronter une diminution sensible de leurs approvisionnements, entre

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes