Entendu

Invitée du « Grand rendez-vous » d’Europe 1, dimanche, la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, a affirmé que 2010 serait « une année de retournement » de la tendance du chômage. Même les plus croyants auront toutefois eu du mal à croire à ses prédictions dignes d’une diseuse de bonne aventure : « Nous aurons des destructions d’emploi pendant toute une partie de l’année 2010, a expliqué la ministre, mais si la demande adressée à la France par l’extérieur [repart] et si l’investissement par le secteur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents