Municipales en Italie : abstention et poussée de la gauche

Politis  • 24 mai 2012
Partager :

Le second tour des élections municipales d’une partie des communes italiennes, les 20 et 21 mai, a vu le centre-gauche remporter une bonne partie des scrutins. C’est notamment le cas à Palerme (avec une liste contre la mafia) et surtout à Gênes dans une alliance avec la gauche de (la) gauche. Toutefois, c’est d’abord l’abstention qui est le grand vainqueur, puisqu’elle avoisine dans certaines villes les 50 %. À droite, depuis le départ de Berlusconi, son parti, le Peuple de la liberté, n’en finit pas de perdre du terrain. Mais c’est surtout la xénophobe Ligue du Nord, dont le leader historique est englué dans un scandale d’enrichissement personnel, qui perd les sept ballotages où elle concourait dans des villes du nord du pays. Enfin, la surprise est venue de Parme, longtemps bastion de l’ex-PCI, où une liste populiste sous l’égide de l’humoriste au comique troupier, Beppe Grillo, parfois xénophobe, gagne la ville avec près de 60 % des voix…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don