Un coûteux soutien

Lors du débat organisé au Sénat le 5 juillet sur les résultats du dernier sommet européen, certains auront été surpris d’entendre Jean-Pierre Chevènement soutenir « l’effort nécessaire auquel appelle le gouvernement pour réorienter l’Europe » . Le même jour, le Nouvel Obs racontait par le menu comment le PS avait empêché les 3 députés MRC de faire l’appoint dans un groupe PRG : deux d’entre eux ont obtenu une vice-présidence de commission, le troisième, Jean-Luc Laurent, a hérité du secrétariat du bureau…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.