Palestine : Une colonie évacuée

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Les autorités israéliennes se sont félicitées de l’évacuation, le 2 septembre, des 50 familles qui constituaient Migron, la plus vaste et la plus ancienne colonie de Cisjordanie. Si les extrémistes de droite ont dénoncé cette opération, qui relevait d’une décision de la Cour suprême, le mouvement anticolonisation « La paix maintenant » a salué une « victoire de l’État de droit » . Celle-ci paraît néanmoins toute relative. Les habitants de cette « colonie sauvage » (dixit l’AFP, mais aux yeux de l’ONU, toutes les colonies israéliennes violent le droit international) doivent en effet être relogés dans une autre colonie…


Haut de page

Voir aussi

Articles récents