L’inflation carcérale se poursuit

76 000 personnes étaient sous écrous le 1er septembre 2012, selon le dernier pointage de l’Observatoire des prisons et autres lieux d’enfermement (Opale). La surpopulation s'aggrave en un an de 16%.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’enfermement continue de progresser en France, selon la dernière actualisation du tableau de bord mensuel de l’Observatoire des prisons et autres lieux d’enfermement (Opale). 76 074 personnes étaient sous écrous le 1er septembre 2012, soit 6,0 % de hausse par rapport à 2011. C’est un peu moins que le record absolu du nombre de détenus, atteint en France le 1er juillet 2012 avec 78 262 personnes sous écrous.

En moyenne, la durée du temps passé sous écrous est de 9,8 mois. Une valeur « stable, mais à un niveau record » , rappelle l’Opale dans son « tableau de bord ».

Surpopulation

Au 1er septembre, l’Opale dénombrait 11 438 détenus en surnombre soit 16 % de plus qu’il y a un an.

« Le nombre de détenus dormant sur un matelas posé à même le sol est de 612 au 24 septembre 2012, indique l’Opale dans son « tableau de bord ». Il était de 380 il y a un an (+ 61 %). »

Il faut en revanche tenir compte de variations importantes d’une année sur l’autre, car le nombre de détenus en surnombre est monté en 2004 jusqu’à 16 086.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a annoncé vendredi 28 septembre la création de 5 600 nouvelles places de prison d’ici cinq ans, ce qui permettrait de rattraper la moitié du manque de places. Elle souhaite donc poursuivre le rythme de création1, mais se démarque des objectifs votés en février par la précédente majorité de créer 24 000 nouvelles places. De leur côté, les associations de soutien aux détenus espèrent surtout voir s'enrayer l'inflation carcérale.


  1. 829 places ont été créées ses 12 derniers mois selon l’Opale 


Haut de page

Voir aussi

Articles récents