Greenpeace quitte Batho

Le débat sur la transition énergétique, qui débute mardi prochain, est bien mal parti après ce camouflet aux associations : sur les cinq personnalités du comité de pilotage, la ministre de l’Écologie, Dephine Batho, a nommé deux indécrottables pontes du nucléaire – Pascal Colombani, ex-patron du CEA, et Anne Lauvergeon, ex-PDG d’Areva. Manque de « transparence, de pluralisme, de représentativité et d’indépendance » , déplore la Fondation Nicolas-Hulot. Pour Greenpeace, la coupe est pleine : l’association,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.