Berlusconi, admirateur de Mussolini

Politis  • 31 janvier 2013
Partager :

Pour le Cavaliere, en dehors des lois raciales qu’il a quand même qualifiées de « faute », Mussolini a fait « de bonnes choses dans tant d’autres domaines ». Une déclaration prononcée à Milan… en marge d’une cérémonie à l’occasion de la journée de la mémoire du génocide des juifs par les nazis ! En pleine campagne électorale, Berlusconi cherche certainement à séduire les électeurs des formations néofascistes, dont les listes se sont multipliées ces derniers temps. Il a juste oublié l’interdiction des partis politiques, les exils forcés ou l’emprisonnement des opposants sous le fascisme. À moins que, dans son esprit, ce soit justement cela, les « bonnes choses »…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don