Facebook affiche la haine

Toujours prompt à censurer le bout de chair qui dépasse, Facebook se montre beaucoup moins sévère avec les appels au meurtre.
Politis  • 19 septembre 2013
Partager :

Toujours prompt à censurer le bout de chair qui dépasse (interdisant aux utilisateurs de poster l’Origine du monde sur leur profil !), Facebook se montre beaucoup moins sévère avec les appels au meurtre. Le pudibond réseau n’a pas moufté devant la page de soutien au bijoutier de Nice qui a tué (dans le dos) un malfrat qui braquait sa boutique. Plus d’1,5 million de « fans » y déversent pourtant quotidiennement leur haine. Exemple de commentaires : « Pour beaucoup d’entre nous il n’est pas vu comme un meurtrier, mais comme un HOMME qui a fait ce qu’il fallait faire depuis longtemps ! », « Le braqueur a mérité son sort ! » ou (encore plus explicite) « Une balle pour chaque racaille !!! » Mark Zuckerberg serait bien inspiré d’apprendre le français !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don