Les Fralib obtiennent un accord avec Unilever

Après 1 336 jours de résistance, les salariés de Fralib ont obtenu un accord avec le groupe Unilever, qui ouvre la voie à leur projet de reprise sous la forme d'une coopérative.

Les salariés de Fralib à Gémenos (Bouches-du-Rhône), site de production de thés et infusions fermé par le groupe Unilever, ont approuvé à l'unanimité, lors d'une assemblée générale qui s'est tenue le 25 mai, le protocole d'accord de sortie d'un conflit qui aura duré de plus de trois ans. Le protocole d'accord avec le géant de l'agroalimentaire a été signé hier en fin d’après-midi à l'issue d’une ultime réunion de négociation à Paris. Il permet « d’ouvrir de réelles perspectives de construction de leur scop…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents