Steeve Briois, mauvais perdant

Il a éructé contre les « pratiques démocratiques toutes socialistes » (sic !) qui ont fait élire une conseillère EELV à la tête du conseil de surveillance de l'hôpital d'Hénin-Beaumont.

Qu’une élue EELV se présente contre lui à la présidence du conseil de surveillance de l’hôpital d’Hénin-Beaumont a passablement énervé Steeve Briois, le maire FN de la ville… Mais qu’en plus elle soit élue l’a fait carrément sortir de ses gonds ! Furibond, le lieutenant de Marine Le Pen a quitté la séance avant la fin, éructant contre les « pratiques démocratiques toutes socialistes » (sic !) qui ont fait élire Marine Tondelier. Laquelle a raconté l’affaire sur son blog : « Les habitants d’Hénin-Beaumont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents