Les patrons veulent le beurre et l’argent du beurre

Des milliers de patrons battent le pavé contre tout ce qui peut les déranger dans leurs affaires.

Voir des milliers de patrons battre le pavé, avec en meneur de la fronde des cadenassés Jean-Eudes du Mesnil du Buisson (CGPME) et Pierre Gattaz (Medef), a de quoi faire sourire. À entendre Jean-Eudes, les petits patrons râlent contre le compte pénibilité, l’interdiction d’embaucher moins de 24 heures par semaine et l’obligation d’informer les salariés en cas de cession de la boîte. Bref, contre tout ce qui peut les déranger dans leurs affaires. De son côté, Gattaz se répand pour clamer son allergie aux…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.