Mélenchon déclare la guerre

N’est-il pas tombé dans le piège d’une « guerre » franco-allemande ?

Il y a d’abord eu cette passe d’armes, à l’émission « Des paroles et des actes » (DPDA), avec une eurodéputée de la droite allemande : « Vous seriez bien avisée de nous parler sur un autre ton. […] Nous n’avons pas voté pour un gouvernement CDU-CSU, Madame, nous avons voté pour un gouvernement de gauche ! », a lancé Jean-Luc Mélenchon, avec assez de panache, à une Ingeborg Grässle visiblement déstabilisée. Puis ce tweet, trois jours plus tard : « Maul zu [ferme-la, NLDR], Frau#Merkel ! Frankreich ist frei.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.