Amazon de non-droit

Après la fraude fiscale, la multinationale triche aussi sur les accidents du travail.
Politis  • 20 mai 2015
Partager :

Le slogan d’Amazon, « travailler dur, s’amuser, écrire l’histoire », devrait être changé pour : « travailler dur, se blesser, écrire de fausses déclarations à la Sécu ». Après la fraude fiscale, l’Humanité (18 mai) nous apprend que la multinationale triche aussi sur les accidents du travail. Alors qu’un travailleur sur six de l’entrepôt de Sevrey est victime de troubles musculo-squelettiques, selon la médecine du travail de Saône-et-Loire, la direction de cet entrepôt a adressé une fausse déclaration à la Sécurité sociale pour réfuter le diagnostic d’un médecin (une paralysie de la jambe causée par une mauvaise position de travail) et assurer que le salarié s’était plaint depuis longtemps de douleurs, niant ainsi tout fait accidentel. Pour réduire les taux d’accidents, c’est plus simple que d’améliorer les conditions de travail !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don