Le FN sauvé par un bug

L’enquête sur le financement du FN pourrait finir en eau de boudin.

L’enquête sur le financement du FN, dans laquelle huit personnes, dont deux personnes morales, ont déjà été mises en examen, pourrait finir en eau de boudin, du moins s’agissant de l’incrimination la plus menaçante pour le parti de Marine Le Pen. En effet, les juges soupçonnent le FN d’avoir accepté des fonds d’une personne morale, ce qui est interdit depuis 1995 après une modification de la loi du 11 mars 1988 sur la transparence financière de la vie politique. Or, si l’article 11-4 de cette loi qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.