Retraites : le Medef bosse dur pour le gouvernement

Les mesures d’économie présentées par le grand patronat réduiraient à peau de chagrin les pensions des régimes complémentaires.
Politis  • 3 juin 2015
Partager :
Retraites : le Medef bosse dur pour le gouvernement

Depuis que le Medef a fait connaître ses propositions dans un document de travail présenté le 27 mai au cours de la quatrième séance de négociation sur les retraites complémentaires, Manuel Valls et son ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, se frottent les mains en coulisse. Les mesures d’économie présentées par le grand patronat réduiraient à peau de chagrin les pensions des régimes complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (salariés non cadres). Le sauvetage des régimes passerait notamment par l’instauration d’une décote de 40 % à 62 ans qui repousserait l’âge de départ à la retraite à 67 ans, alors que le taux de chômage explose. Pour le gouvernement, c’est du pain bénit : il pourra afficher une nouvelle réforme « structurelle » qui figure dans la liste des recommandations pour 2015 de la Commission européenne. Il pourra également y joindre en annexe les articles de la loi Macron qui permettront de développer la retraite par capitalisation (les fonds de pension), comme le préconisent le Medef… et la Commission.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don