Grèce-UE : accord historique ou «coup d'État financier» ?

Seuls le PG et Jean-Luc Mélenchon critiquent la position du Président français, loué par ses partenaires politiques.

Des frondeurs socialistes en passant par le Parti communiste, beaucoup à gauche saluent ce lundi « l’influence » de François Hollande sur les négociations entre l’UE et la Grèce, qui ont débouché lundi matin sur un accord très dur pour les Grecs. Lire > Le texte intégral de l'accord UE-Grèce Il faut chercher du côté de Jean-Luc Mélenchon pour trouver une note plus critique. L’ancien chef de file du Front de gauche a jugé lundi que François Hollande n'était qu'un « simple assesseur » de la chancelière…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents