Tour de France, premier exclu

La Grande Boucle n’aime guère qu’un David terrasse Goliath.
Politis  • 1 juillet 2015
Partager :

« Ben, cela fait neuf ans de galère continentale, neuf ans que je m’entraîne. Aujourd’hui, ça paye. » Dixit Steven Tronet, ému, au bout d’une ligne droite interminable, vainqueur du championnat de France de cyclisme sur route ce dernier week-end de juin, en Vendée, devant tous les cadors annoncés. C’est comme si le Red Star ou Créteil Lusitanos avait chipé la Coupe de France de foot au PSG ! Mais, parce qu’on ne prête qu’aux riches, le nouveau champion de France de vélo ne disputera pas le prochain Tour de France, qui débute ce 4 juillet aux Pays-Bas (sic). Tout simplement parce que Steven Tronet fait partie d’une petite équipe nationale au budget ridicule, Auber 93 (entraînée depuis vingt ans par Stéphane Javalet, soit une éternité dans le milieu), en banlieue parisienne, et, par conséquent, exclue du Tour. Tel est le règlement de la Grande Boucle, qui n’aime guère qu’un David terrasse Goliath.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don