La CEDH coupable «d’angélisme» ?

C’est une histoire d’opportunité. Au lendemain des attentats, la «sécurité» est sur toutes les lèvres. Maître-mot des discours politiques, elle est une priorité. Un climat propice au retour de propositions et discours jusque-là poliment dédaignés. C’est en tout cas ce que semble penser le député LR Pierre Lellouche qui, dans un grand entretien publié par le site Atlantico le 22 novembre, a ressorti des cartons sa virulente diatribe à l’encontre de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Coupable…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.