Le fraudeur, ce terroriste

Après les attentats de Paris et de Saint-Denis, Valérie Pécresse a maladroitement tenté de recycler son dada électoral.

Politis  • 25 novembre 2015
Partager :
Le fraudeur, ce terroriste
Photo : BONNET/citizenside/AFP

Après les attentats de Paris et de Saint-Denis, Valérie Pécresse, chantre de la « tolérance zéro », a maladroitement tenté de recycler son dada électoral, la sécurité dans les transports. En meeting le 21 novembre, la candidate en Île-de-France, après avoir rappelé que le terroriste Abdelhamid Abaaoud avait été filmé en train de resquiller dans le métro, s’est ainsi indignée : « Il se sentait tellement en impunité sur le sol français qu’il pouvait même se permettre de frauder dans le métro sous l’œil de la caméra. » Et d’en conclure : « Il faut qu’on rétablisse l’autorité partout et pour tous. Et ça commence par la fraude dans les transports. » Luttons contre la radicalisation des acrobates des portillons !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don