Dossier : Accords Europe-Afrique : Un marché de dupes

Accords de partenariat économiques : offensive libérale sur l’Afrique

Entre chantage et menaces, l’Europe veut imposer au continent africain une libéralisation du commerce qui risque de lui coûter cher.

L’ultimatum est fixé au 1er octobre. S’ils n’ont pas cédé à cette date, certains pays africains verront leurs produits taxés par les douanes européennes. C’est la menace déployée par la Commission européenne pour forcer la main aux derniers récalcitrants qui résistent encore aux Accords de partenariat économique (APE), treize ans après le début des négociations. Bien moins connus que leur équivalent trans-atlantique, le Tafta, les APE cachent derrière une apparente technicité une logique simple : l’Afrique…

Il reste 96% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents