Un festival pour dire non aux mines en Bretagne

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le Festival des luttes débute vendredi 19 août à Plougonver, entre Guingamp et Morlaix en Bretagne, et durera jusqu’au dimanche 21 août. À l’initiative du collectif Douar Didoull «Pour la préservation de notre terre et contre le projet minier», l’événement a pour but de «rassembler et d’informer sur les luttes actuelles contre les grands projets inutiles imposés en Bretagne».

Le centre de la région est concernée depuis deux ans par des projets d’exploration minière, menés par la société Variscan mines. Et la résistance s’organise sérieusement depuis quelques mois notamment dans les départements du Morbihan et des Côtes d'Armor.  Mais ce festival est aussi l’occasion de multiplier les conférences-débats pour créer des passerelles avec les autres luttes : l’extraction de sable, la centrale à gaz de Landivisiau, le gaz de schiste ou encore le projet d'aéroport à Notre-Dames-des-Landes. Sans oublier un fest-noz vendredi soir et des concerts dès 13h samedi et dimanche.

Le programme complet à retrouver ici.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents