COP 22 : un rapport accablant réveille à peine la conférence

Face à des diplomates à la recherche d'un consensus introuvable, les spécialistes de la météo rappellent la réalité.

Alors que la conférence climat est censée entrer dans sa seconde partie décisive avec l’arrivée des ministres et de quelques (rares) premiers ministres et chefs d’État dont François Hollande, les diplomates ne savent toujours vraiment pas sur quoi ils doivent discuter. « Tout simplement, explique un membre (lucide) du cabinet de Ségolène Royal, parce que l’année dernière à Paris nous avons fait croire à de nombreux pays et aux opinions publiques qu’avec l’accord de Paris, nous avions tout réglé et donc que la planète était quasiment sauvée. De plus, avec l’élection de Donald Trump, il va falloir reprendre tout à zéro et de nombreux pays vont s’engouffrer dans cette brèche pour revenir sur leurs engagements qui étaient souvent a minima ».

Il reste 81% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents