Les pacifistes basques relâchés sous contrôle judiciaire

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Jean-Noël Etcheverry (« Txetx »), militant altermondialiste, Mixel Berhocoirigoin, syndicaliste agricole, Michel Bergouignan, viticulteur, ainsi que que Béatrice Molle-Haran, journaliste, et Stéphane Etchegaray, vidéaste, avaient été arrêtés vendredi dernier alors qu'ils s'apprêtaient à détruire un stock d'armes de l'ETA dans le but de faire avancer le processus de paix au Pays basque. Ils avaient été présentés par le ministère de l'Intérieur comme « liés à l'ETA ». Le bon sens a prévalu : le parquet antiterroriste de Paris n'a finalement pas retenu la qualification d'association de malfaiteurs, un temps considérée, et le juge a finalement décidé une remise en liberté avec placement sous contrôle judiciaire.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents